Archives de tags | sagesse

La princesse

La princesse Poème de RollandJr St-Gelais Collection de Appetitive-Soul Source : https://www.deviantart.com/appetitive-soul/art/206-937548710

La princesse

 

Ô, ma tendre et adorable princesse !

Te voilà maintenant belle comme une déesse.

Grande femme qui fait rêver bien des hommes.

Tantôt courageux ou fortunés, souvent des bêtes de somme.

 

Je t’ai donné la meilleure éducation possible.

Tu sais bien que pour toi, j’aurais fait l’impossible.

L’amour d’un père ne connaît pas de frontières.

Surtout depuis le décès de ta pauvre mère.

 

J’avais versé tant de larmes à la suite de son départ.

Sa féminité était aux yeux de tous une œuvre d’art.

Et sa grandeur d’âme envers les démunis de la vie,

N’avait, dans les cœurs des indigents, aucun prix.

 

Elle avait laissé près de moi un véritable petit ange,

Qui était sous la protection de Saint-Michel l’archange !

Une enfant fraîche comme une rose, fragile comme de l’argile.

Quel magnifique cadeau du ciel qu’une frêle et tendre fille !

 

Tu as grandi en grâce, en beauté et en sagesse.

Sans être parfaite, tu es loin d’être parmi les pécheresses.

Je t’ai inculqué la piété et autre chose de vaste valeur.

Afin que tu puisses jouir de la vie sans en avoir peur.

 

Jeune femme fière et forte ne craignant rien,

Tu sauras en temps et lieu accomplir ton destin.

Les mains appuyées sur les bras de la chaise,

Tu ressembles à une diablesse dans sa fournaise.

 

Envers les nécessiteux, tu as une âme charitable.

Tu sais être intransigeante envers les esprits lamentables.

Tu pardonnes à celui qui se reprend de ses erreurs.

Et tu corriges celui qui face à Dieu, n’éprouve aucune peur.

 

Tu es bien la descendante de tes ancêtres,

Ceux dont le sang coule dans les veines de mon être.

Tu es une princesse réellement digne de porter leur nom ancestral,

Tu sauras apprendre à gouverner avec justice en évitant le mal.

 

Comme ta mère serait fière de toi si elle était encore de ce monde.

Elle te voit peut-être en voguant sur les éternelles ondes.

Celle de la lumière céleste issue du plus pur amour,

Afin d’être dans nos cœurs maintenant et toujours.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Samain

Samain Poème de Rolland Jr Avec la collaboration spéciale de ManthenielDragona Source : https://www.deviantart.com/manthenieldragona/art/Samhain-934794251

Samain

 

Déesse de la forêt,

Protectrice de tout ce qui est.

Gardienne de la pureté de ce lieu.

Toi qui ne crains ni l’enfer ni les cieux.

 

Nous sommes rassemblées en ces bois,

Avec pour seule force l’authenticité de notre foi.

Ne regarde pas nos égarements, mais écoute notre prière.

Que montent vers toi nos supplications de fières guerrières !

 

Les mains vides de toute méchanceté,

Nous les levons vers toi, ô, grandiose majesté.

Confiantes à l’égard de ta bonté envers tes fidèles,

Que nos paroles aillent vers toi à la vitesse de l’hirondelle.

 

Accorde à nos chairs la grâce de la sensualité.

Permets à nos âmes le don de la véritable clarté.

Octroie à nos voix la douceur afin de consoler nos sœurs,

Nos semblables qui connaissent la violence et la peur.

 

Vois leur misère qui les afflige depuis qu’elles sont enfants.

Penche-toi vers celles qui vivent dans un total dénuement.

Formant un cercle, nous sommes nues en signe de loyauté.

Exauce, je t’en prie, cette requête faite avec mon cœur brisé.

 

Donne-nous la force de protéger les faibles et les indigentes.

Enseigne-nous comment changer les choses de façon prudente.

Affermis en nous une entière sérénité d’accepter notre passé.

Mais, par-dessus tout, place en nous la sagesse des trépassés.

 

Nous te le demandons humblement.

Au nom du vent impétueux du lointain orient.

De celui qui réside dans la fraîcheur du souffle occidental.

Sans oublier ceux des aurores boréales et des zones australes.

 

Augmente en nous la naturelle foi,

Que nous avons mes comparses et moi !

Nous sentons ta présence depuis toujours.

Nous avons confiance que nous te verrons un jour.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

La triade

La Triade Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par Nikongriffen Source : https://www.deviantart.com/nikongriffin/art/From-The-Archives-42-923799423

La triade

 

Je suis la Triade, nous sommes « Une en trois ».

Tu n’as pas le choix de croire en moi.

Mets en nous ta foi ou bien meurs.

Opte pour le malheur ou le bonheur.

 

Nous sommes des femmes mystérieuses.

Des entités des époques si lointaines et fabuleuses.

Nous avons parcouru tellement d’univers insoupçonnés,

Y laissant notre savoir du plaisir de la chair tant apprécié.

 

Déesse vivant hors du temps,

Esprit se manifestant en un corps charmant.

Je suis trois et pourtant je suis unique depuis toujours.

De mes seins, j’arrose la Voie lactée depuis le début des jours.

 

Admire ma nudité qui est gage de pureté.

Je réserve à celui qui sera mon élu ma virginité.

Je n’ai point trouvé malgré nous l’être qui saura ouvrir

Notre cœur ! Et de notre être immatériel cesser de souffrir.

 

Touche de tes doigts mes seins sacrés.

Lèche-les afin d’en retirer leur nectar sucré.

Savoure le contour de mes délicates mamelles.

Une douceur qui te fera penser au goût du miel.

 

Je suis à la fois créatrice du néant et de la vie.

Car nul ne peut exister, sans être voué vers l’infini.

Je possède la sagesse des confrontations mystiques.

De ces mondes, tantôt diaboliques, parfois angéliques.

 

Je suis la triade féminine parcourant les étoiles.

Sur une monture gouvernée par une céleste voile.

Nous sommes trois, mais en moi pèse une profonde solitude.

Seule la virilité d’un être pur saura répondre à notre féminitude.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Être libre

Être libre Texte de réflexion de Rolland Jr St-Gelais Photo par G.B. d’Allemagne Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/I-m-free-918415253

Être libre

Être libre ! Voilà un concept qui ne laisse personne indifférent. Tout le monde rêve de liberté sans oublier que chacun d’entre nous possède sa propre définition. Après mûre réflexion, j’ai décidé de partager avec vous ce que la liberté signifie pour moi. Il s’agit d’un simple exposé de ma part puisque je ne possède pas la sagesse des philosophes de l’antiquité et encore moins la vérité éternelle. Toutefois, mon parcours de vie est une basse que je qualifierais d’assez solide pour élaborer une réflexion intéressante sur un tel sujet.

Vous savez tous que la chance m’a permis de faire la connaissance de gens formidables au cours de ma vie. Des gens avec qui j’ai vécu diverses expériences parfois cocasses, parfois tristes, mais toujours enrichissantes.

Fait amusant, les femmes ont occupé jusqu’à maintenant une place prépondérante dans mon cheminement à la fois philosophique, culturel, moral et spirituel. Parmi celles-ci, Marie-Christine T. de Québec, une femme d’une beauté extraordinaire, a laissé une empreinte dorée dans mon cœur. En effet, elle a résumé en une phrase l’essentiel de ma vie, et ce, en ces mots : « Tu as tout pour être heureux. »

« Tu as tout pour être heureux. » Quelle parole remplie de sagesse ! En effet, ce « tout » réside en mes souvenirs, mais aussi dans l’instant présent. J’ai eu la chance d’avoir été entouré d’amour et de chaleur humaine, d’enrichir mon esprit par une spiritualité basée sur le message chrétien, de découvrir l’une des plus belles cultures qui soient en ce monde, en l’occurrence la culture occidentale, et, enfin, de vivre selon mes principes personnels sans craindre des représailles par un système politique totalitaire. À cela s’ajoute l’opportunité d’avoir pu serrer mon père dans mes bras avant son grand voyage vers l’infini.

Qui plus est ! Ce « tout » renferme aussi la capacité de tourner la page sur le passé. Tourner sans regret, sans amertume, sans rage au cœur, mais simplement être en paix avec soi et avec l’univers.

À quoi bon les regrets? On apprend de nos erreurs et on passe à autre chose. Pourquoi vivre dans l’amertume puisque toutes les possibilités se trouvent devant soi ? Pourquoi se détruire le cœur avec la rage alors qu’il suffit d’y mettre de l’amour chaque jour pour y faire fleurir un jardin magnifique ?

Enfin, être en paix avec soi est la pierre angulaire pour être aussi en paix avec tout ce qui nous entoure. Et, pour se faire, il faut apprendre davantage à être indulgent envers soi-même afin que nous puissions l’être envers notre prochain. Ne serait-il pas le temps de l’être aussi envers la vie ? Ainsi, nous saurons ce qu’être libre signifie réellement.

Merci infiniment de votre attention !

Rolland Jr St-Gelais de Québec au Canada

Qu’est-ce que vivre ?

Qu’est-ce que vivre ? Texte de réflexion par Rolland Jr St-Gelais Dessin par Eri Kel de la France

Qu’est-ce que vivre ?

Il y a bien des événements qui ont eu lieu ces dernières années. La majorité, je le reconnais, est constituée de faits joyeux. Il y en a d’autres qui sont plutôt cocasses et, plus rarement, Dieu merci, tristes. Je n’ai donc pas raison de me plaindre et, vous me connaissez bien, je suis loin d’être un plaignard. La vie est somme toute belle pour moi et, ma foi, je le lui rends bien.

Ceci ne m’empêche guère de me poser des questions sur les choix que j’ai faits. Choix tant dans ceux de mes fréquentations que par ceux liés à mon mode de vie. Lesdits choix étaient-ils conformes à mes valeurs judéo-chrétiennes ? Étaient-ils en harmonie avec mes besoins réels ? Une chose est certaine. J’assume l’entièreté de mes décisions et les conséquences qui vont avec elles.

Cependant, je me pose une question fondamentale. En effet, sur quoi aurais-je dû appuyer mes réflexions avant toute prise de décision ? Je répondrai à cela sur quatre pièces. Des pièces que je qualifierais de « maîtresses ». Elles ont immergé, telles quatre îles à la beauté sublime, de la philosophie grecque. Des pièces tellement importantes que l’Église catholique en a fait des vertus dites cardinales. Il s’agit de la sagesse, de la prudence et de la tempérance ainsi que celle du courage. De telles vertus ont tout de même été présentes depuis mon arrivée dans la capitale nationale en 1998. Mais, il y a des circonstances dans lesquelles j’aurais pu être plus attentif à une telle richesse.

À vrai dire, ces quatre vertus cardinales constituent sans contredit le pilier d’un bonheur véritable. Mais, comme un marin trop sûr de son bateau, il arrive que, parfois, on oublie de rentrer à bon port et d’y rester jusqu’à la prochaine accalmie. Heureusement, l’ancre de mon bateau est faite solide. Il en est de même de la charpente du navire sans oublier l’exactitude de ma boussole qui est un précieux outil pour naviguer dans les eaux tumultueuses des erreurs. 

Dieu merci. La sagesse me permet d’avoir un regard critique sur le passé. La prudence favorise le raisonnement afin de prendre les décisions adéquates pour le futur. La tempérance met un frein à des idées préconçues qui faussent de manière subtile la réalité. Enfin, le courage demeure sans contredit la pierre angulaire sur laquelle on peut s’appuyer pour d’un côté, éliminer le superflu de ma vie et, de l’autre, de garder ce qui me convient à la construction d’un bonheur véritable. 

Ce qui m’amène à résoudre cette interrogation : Qu’est-ce que vivre ? Je réponds par ceci : c’est sans cesse avancer. C’est souvent tomber. C’est d’avoir la volonté de se relever. Mais, c’est avant toute chose, de regarder toujours devant soi. Bref, c’est d’accepter le fait que nous sommes des êtres faillibles, en proie aux erreurs. Tout ceci est une partie inhérente de l’expérience humaine. C’est grâce à celle-ci, que l’on apprend encore et encore.

Merci de m’avoir lu.

Rolland Jr St-Gelais de Québec au Canada