Archives de tags | Cieux

Es-tu Ève ?

Es-tu Ève ? Poème par Rolland Jr St-Gelais Photo par JREKAS Source : https://www.deviantart.com/jrekas/art/and-I-used-to-be-Eve-887473422

Es-tu Ève ?

 

Écoute-moi, ô femme étrangère.

Entends ma supplique, mon humble prière.

Réponds-moi, je t’en conjure, ô ma très chère.

Viens-tu d’une contrée de paix ou d’un pays en guerre ?

 

Rarement, mes yeux ont vu un corps si menu.

Tu es belle comme un ange descendu des cieux.

Je n’ai jamais eu la chance d’admirer une telle beauté,

D’une femme qui possède une silhouette si bien sculptée.

 

Es-tu le fruit de mon incontrôlable imagination ?

Es-tu l’une de mes nombreuses hallucinations ?

Pourquoi as-tu franchi les terres de toutes ces nations ?

Serait-ce pour semer en mon esprit une telle confusion ?

 

Tu me rappelles Ève et son bien étrange récit,

La source de tous nos malheurs et de nos maladies,

Depuis le jour où elle fit manger à Adam le fruit interdit,

Qui acquiesça à sa demande, car ébloui par sa beauté infinie.

 

Toi que je vois en cet instant précis,

Toi, qui en mes songes, je suis à ta merci,

Toi, pour qui l’espace d’un souffle, je perds l’esprit

Laisse-moi te prendre dans mes bras, je t’en prie.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Que regardes-tu, Natalia?

Que regardes-tu, Natalia? Poème par Rolland Jr St-Gelais Photo par JREKAS Source : https://www.deviantart.com/jrekas/art/Beautiful-Natalia-884520769

Que regardes-tu, Natalia?

 

Que regardes-tu, Natalia?

Dis-le-moi, sans gêne, que vois-tu?

Natalia, beauté tendre aux seins nus,

Femme au regard perçant qui pense avoir tout vu.

 

Femme à la chevelure de feu,

Femme dont il me suffirait vraiment de peu,

De tomber amoureux avec toi mon ange venu des cieux,

Être à tes côtés maintenant et pour l’éternité, tel est mon vœu.

 

Natalia, venue d’un lointain pays de l’Est

Femme au regard magique et parfumée d’un zest.

De l’arôme d’une fleur qui ne me laisse pas en reste,

Car homme digne de ce titre t’offrira toujours sa veste.

 

Natalia, femme que je viens d’apercevoir.

Comment puis-je rester insensible rien qu’à te voir,

Ta beauté resplendissante illumine ma vie du matin jusqu’au soir,

Le soir où fuient loin de moi mes rêves, mes illusions et mes espoirs.

 

De grâce, si chère et si tendre Natalia.

Tends-moi les bras et viens tout près de moi.

Je te traiterai telle une réelle princesse, comme il se doit.

Ton humble serviteur, je le serai avec tes privilèges et tes droits.

 

Tes lèvres tellement douces, je les embrasserai

Tes mains délicates avec précaution je les cajolerai,

Ta peau fragile comme le satin à chaque matin je l’effleurerai,

Et tes seins si invitants avec délice je les suçoterai.

 

Belle Natalia, élue de mon cœur,

Dis-le-moi, de quoi as-tu vraiment peur?

Viens près de moi, car rien ne t’arrivera dès cette heure,

Viens dans mes bras afin que je puisse enfin arrêter tes pleurs.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Que puis-je dire?

 

Que puis-je dire? Poème par Rolland Jr St-Gelais Photo par JREKAS Source : https://www.deviantart.com/jrekas/art/Two-female-artists-in-the-evening-881221624

Que puis-je dire?

 

Que puis-je dire?

Que puis-je choisir?

Qui puis-je au fond élire?

Qui puis-je entre les deux chérir?

 

Deux beautés faites d’os et de chair,

Deux beautés dont leur parfum embaume l’air,

Deux déesses dans lesquelles coule un sang pur comme naguère,

Deux beautés avec qui je ferai l’amour, jamais la guerre.

 

De leurs regards, je suis pétrifié.

De leurs regards, je suis devenu envoûté.

De leurs regards, je suis devenu ensorcelé.

De leurs regards, je suis devenu à jamais possédé.

 

De leur charme, chaque nuit, je crois y voir une illusion.

De leur charme, chaque jour, elles vivent à l’unisson.

De leur charme, chaque heure, elles le donnent à profusion.

De leur charme, pour toujours, je suis à sa soumission.

 

Et que dire de leurs seins?

De ces seins que je caresserai à pleines mains,

De ces seins bénis des cieux, de Dieu et de tous les saints,

De ces seins qui un jour allaiteront un enfant pour lui offrir un lendemain.

 

Deux beautés européennes,

Deux beautés des contrées de Rimbaud et de Verlaine,

Deux beautés des pays nordiques et leurs manteaux de laine,

Deux beautés des gens du Midi au sang chaud coulant dans leurs veines.

 

Quel exploit devrais-je accomplir pour passer une seule nuit?

Une nuit d’amour, une nuit de tendresse sous la lune qui reluit,

Quel exploit devrais-je réaliser pour qu’elles me disent oui?

Un oui qui comblera mon cœur à cet instant et à l’infini.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Ne sois pas triste, mon amour

Ne sois pas triste, mon amour Photo par Gb62da Poème par Rolland Jr St-Gelais Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/Why-am-I-so-sad-886647548

Ne sois pas triste, mon amour

 

Ne sois pas triste, mon amour.

Ces temps sont loin pour toujours,

Essuie tes larmes, c’est un nouveau jour.

Va mettre ta plus belle robe, tes plus beaux atours.

 

Cesse de penser à ces journées lointaines,

Dès maintenant, ta douce main sera à jamais mienne,

Je te donne mon cœur et le sang qui coule dans mes veines,

Éloigne de toi toutes ces pensées de crainte, de peur et de haine.

 

Ma chérie, tu mérites vraiment mieux.

Ma chérie, tu mérites de connaître d’autres cieux,

Des jours et des nuits où toi et moi serons enfin heureux,

Des nuits et des jours où tes yeux brilleront de tous leurs feux.

 

Ensemble, nous passerons des moments de gaieté,

Sans cesse, je saurai regarder ton exceptionnelle beauté,

Les jours d’automne et d’hiver, ceux du printemps et ceux d’été,

Je te dirai des mots d’amour et de tendresse alors que je t’embrasserai.

 

Être enfin ensemble pour vivre de belles et grandes aventures,

Découvrir des contrées où coulent à flots des ruisseaux d’eau pure,

Parcourir des forêts vierges et y discerner le silence tel un murmure,

Marcher sur la pointe des pieds, mais d’un pas agréable et sûr.

 

Allez ! Lève-toi et recouvre ta nudité.

Il y a tant de choses à découvrir jusqu’à satiété,

Des merveilles à explorer qui sans cesse sauront nous étonner,

De ce monde magique, parfois tragique, dans lequel nous sommes nés.

 

Allez ! Allez ! Donne-moi la main.

Je t’enseignerai douces chansons et joyeux refrains,

Des airs de mon pays que nous fredonnerons jusqu’au matin,

Lève-toi, car à partir de maintenant tu as un extraordinaire destin.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

 

 

Laisses-moi seule

Laisses-moi seule Poème par Rolland Jr St-Gelais DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Laisses-moi seule

 

Je n’ai rien à te dire,

Je ne veux plus souffrir,

Je veux simplement vivre,

Vivre chaque jour et enfin rire.

 

Rire de tout et de rien,

Je ne veux pas d’un vaurien,

Je veux toucher de mes mains,

Les splendeurs de la vie tel un festin.

 

Je porte sur moi le chandail que tu m’as offert,

Celui qui te fait penser à ta chère mère,

Mais, dans le fond, quelle galère,

Car je n’en ai rien à faire.

 

À partir de maintenant,

Je penserais à moi chaque instant,

Je vivrai chaque jour et chaque nuit assurément,

Car je me rends bien compte que rien ne dure éternellement.

 

Regarde mes yeux,

Dis-moi! Que vois-tu en eux?

Hé oui, tu ne seras jamais un dieu,

Encore moins un ange descendu des cieux.

 

Maintenant tu peux me laisser seule,

Je veux ressentir le parfum des tilleuls,

Ces fleurs qui me rappellent ma filleule,

De ces fleurs que l’on voit d’un coup d’œil.

 

C’est bel et bien terminé entre nous,

Il faut savoir en prendre son parti mon fou,

Car qui devait toujours supplier et se mettre à genoux?

Pendant que je te gâtais et tu me caressais mes cheveux roux.

 

Laisse-moi ! Laisse-moi !

Crois-moi, je n’ai plus besoin de toi.

Je n’ai jamais été ta reine même si tu te croyais être roi.

Enfin, je m’en vais loin de toi afin de vivre sous ma propre loi.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada