Archives de tags | Cieux

Goldy tu es si jolie

Maker:S,Date:2017-12-23,Ver:6,Lens:Kan03,Act:Lar02,E-Y

Princesse Goldy

Goldy tu es si jolie

 

Goldy, ma chère minette, tu es si jolie.

Avec tes yeux qui brillent dans la douce nuit.

Tu es entrée dans un moment triste de ma vie,

Celui du départ vers les cieux de ma Plume chérie.

 

Tu es venue combler le vide son départ,

Avant qu’il me fasse à mon cœur trop de tord,

Car je ne savais comment survivre à son absence,

À ce plus terrible des maux causés par son silence.

 

Mais maintenant que tu es là, je souries

Et que je ris de voir tes jeux et tes espiègleries.

Ô ma belle Goldy ! Ô ma minette adorée !

Si tu savais comme je vais t’aimer, te dorloter.

 

Te caresser ! Te cajoler ! À longueur de la journée !

Te coller tout contre moi à toutes les nuits étoilées !

Ma belle Goldy ! Tu es celle que dame Plume m’a envoyé.

Sache ma belle Goldy, qu’avec moi tu seras toujours aimée.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

En toute décontraction

33579895_10156563240603919_2810314779581743104_o

Un MAGNIFIQUE dessin réalisé par mon ami Eri Kel de  la France

En toute décontraction

 

En toute simplicité,
En toute vérité et authenticité,
Je m’étends nue devant vous sur le tapis,
Dans le silence, j’entends vos pensées et je souris.

 

Pourquoi devrais-je m’en faire ?
Pourquoi devrais-je craindre l’enfer ?
Puisque de ma nudité je vous l’offre avec bonté,
Puisque de ma féminité vous pouvez la contempler à satiété.

 

Dans la quiétude de ses lieux,
Où règne une paix qui n’a d’égale que les cieux,
Point d’illusion ! Point de fautes ! Point de fausse pudeur !
Car loin est de nous toute moralité hypocrite qui a tant fait peur.

 

C’est ainsi que par pur bonheur,
Me voilà semblable à Ève devant son Adam,
Attendant ce doux moment où il me fera le présent,
De connaître sa virilité au bon moment, à la bonne heure.

 

Mais, d’ici-là ! Je ne bouge guère,
Telle une brave et si féroce panthère,
Cachée dans la chaude broussaille africaine,
En toute décontraction, elle vit cet instant sans haine.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Précieux comme l’or

FB_IMG_1525088043170

Magnifique dessin réalisé par mon ami et collaborateur Eri Kel de la France 

Précieux comme l’or

 

À la fin de ma vie
Où tout ce que voient mes yeux
Mais yeux ayant vu bien des cieux
Je m’aperçois que bientôt tout sera fini.

 

Je me languis de ne pas pouvoir faire l’amour
Comme je le faisais avec ces dames aux beaux atours
Les entendre gémir de plaisir coupable
Avec mes coups de hanches dignes des plus belles fables.

 

Vieillesse remplace jeunesse
Avec mes souvenirs de ces suaves caresses
Et pourtant j’ai encore le goût d’aimer et de cajoler
D’être en une femme afin de lui permettre de s’envoler.

 

Maintenant que la mort m’attend avec le sourire
Viennent en mon esprit les visages de mes amours et leur rires
Mémoire d’homme heureux de ces temps où je pouvais aimer encore
De ce temps d’autrefois de ces instants précieux comme l’or.

 

De

 

RollandJr St Gelais de Québec

Du même jour

913977_10151572250563919_1534091389_o

 

Magnifique dessin réalisé par mon ami et collaborateur Eri Kel de la France

 

Du même jour

 

Du même jour
Lorsque je me suis levé
Lorsque je t’ai regardée
J’admirais l’aube du petit-jour.

 

De toutes créatures en ce monde
Des êtres vivants qui vibrent les ondes
Jamais je n’avais vu de mes yeux
Tant de beauté descendue des cieux.

 

Me voilà devant toi en silence
Ne sachant te saluer pour ne pas briser
Ne sachant faire les premiers baisers
Pour ne pas détruire ton bonheur par insouciance.

 

Du même jour après cette inoubliable nuit
Où nous avons fait l’amour presque à l’infini
Je préfère ne point bouger à peine respirer
Car aucun mot ne saurait exprimer à quel point je t’ai aimée.

 

De

 

Rollandjr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Quelle peine as-tu eu ?

20180225_113737

Homme libre ! Homme heureux !

Quelle peine as-tu eu ?

 

Ô tendre mère,

Terre de mon corps,

Façonné avec la pureté de l’or,

Existant par-delà cieux et lointaines mers.

 

Peine et souffrance,

Depuis le jour de ma naissance,

Avec quelques beaux moments de répit,

Que tu as tellement aimé et souvent bien rit.

 

Rire de bon cœur

Afin d’oublier tes craintes et tes peurs,

De ne savoir comment allais-je accepter ma situation.

Ne vois-tu pas combien le temps est pour moi si doux et si bon ?

 

Homme viril et plein de vie,

Qui l’aurait pensé ? Qui l’aurait cru ?

Fils d’Adam échappé de son Paradis perdu,

Vivant l’instant présent qui perdure vers l’infini.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

En attendant …

20171122_181710

 

Séance de nudité artistique au LiveArt de Montréal

 

En attendant …

 

Patiemment,

Avec entrain assurément,

Je serai bientôt parmi vous,

Ce « vous » qui deviendra bientôt un « nous ».

 

Ne craignant point,

De m’offrir à votre regard,

Avec joie, sans peur ni égards,

Car nos cœurs et nos âmes se seront rejoints.

 

« Montréal ! Tu te fis belle pour recevoir ton chéri. »

Avait proclamé jadis un prince de l’Église,

Maintenant ce sera moi qui te courtise,

Tel un amant ! Tel un ami !

 

Je vous donnerai le meilleur,

En cet instant et à cette heure,

De ma nudité je vous dévoilerai,

Avec grande bienveillance vous la verrez.

 

Mais, en attendant ce jour béni.

Aiguiser vos crayons aux couleurs infinies,

Mais, en attendant ce moment si précieux,

Je souhaite vous combler par de-là les cieux.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Car je t’ai donnée le meilleur de moi afin d’être à jamais à toi

 

 

Car je t’ai donnée le meilleur de moi afin d’être à jamais à toi

 

Ce matin,
Où tout est calme,
Où je revois notre flamme,
Je te vois nue sans drap de satin.

 

Ce que tu es belle,
Je ne me lasserai jamais te le dire,
Je ne me retiendrai en aucun cas de l’écrire,
Car rien n’est plus beau que le corps nu d’une telle merveille.

 

Serait-ce un cadeau des Cieux ?
Tellement que ta beauté éblouit mes yeux,
Caresser la peau de ton dos telle des notes de piano,
Ressentir le souffle de tes désirs assouvis par nos ébats de tourtereaux.

 

Ô mon Dieu ! Te voir ainsi,
C’est comme ça, c’est comme ci.
Mais ce que je donnerai pour te garder près de moi,
Car je t’ai donnée le meilleur de moi afin d’être à jamais à toi.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Le départ

 

 

Le départ

 

C’est qu’un départ,
Vers d’autres cieux ! Vers d’autres terres !
Où irais-je ? Contrés paisibles ou pays en guerre ?
Allons ! Partons ! Maintenant avant qu’il soit trop tard.

 

Là ? J’attends le moment.
Où je vivrai un autre présent,
Présent sans retour et sans regret,
Peut-être dans mes pensées ? Qui le sait ?

 

Partir ?
pour ne plus revenir,
Dans les cœurs que j’ai brisés,
De tous ceux que j’ai jadis aimés.

 

C’est le temps.
Temps de vous dire au revoir,
Avant que vienne la pénombre et le soir,
Avant la fin de cette vie et dire adieu à mes amours d’antan.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Je t’aimerai

 

22489659_1540322386049959_1913761637988041837_n

Avec la permission de Natalia Girouard

 

Je t’aimerai

 

Je te ferai l’amour comme je peux
Je t’amènerai dans les cieux
En moi soufflera cette liberté
Sans conditions je t’aimerai

 

Aux douceurs sur ta peau
S’éloignera le si faux
Aux frissons éparpillés
Se dessinera cette intense réalité

 

Je te ferai l’amour comme je veux
Je t’aimerai de tout mon feu
Sans prisons lancinantes
Je t’accueillerai sans attentes

 

Aux milles et un délire
S’emportera mon sourire
Aux si fines différences
S’éclatera l’évidence

 

Et tant que je t’aimerai
Près de toi je resterai
Et tant que tu m’aimeras
À toi, mon âme se liera

 

Je te ferai l’amour comme je peux
Je t’amènerai dans nos cieux
En moi soufflera cette liberté
Sans conditions je t’aimerai

 

Octobre 2017 Natalia Girouard
Tous droits réservés

Femme d’ébène

Capture 14

Avec la permission de Lys Tiger photographe

 

Femme d’ébène

 

Femme d’ébène!

Votre beauté réchauffe mes veines,

Devenues froides par la cruauté de cette humanité,

Pour laquelle nul en ce monde ne peut vivre dans la vérité.

 

Femme aux lignes tellement pures,

Délivrez-moi de mes souffrances, je en conjure.

Permettez-moi de me blottir dans la chaleur de vos bras,

Laissez-moi m’étendre près de vous dans le silence comme il se doit.

 

Embrasser les moindres parcelles de votre corps,

D’une telle grande beauté encore plus précieuse que l’or.

Laissez-moi effleurer votre peau avec tendresse et volupté.

Mon humble désir de vous faire l’amour n’est point un grand péché.

 

Se connaître dans une parfaite intimité,

Sous le regard des cieux ou bien devant l’éternité,

Harmoniser nos gestes telle une mélodie jouée par les chérubins,

Ô que ce serait tellement merveilleux ! Ô que ce serait tellement divin !

 

Ô femme de l’Afrique noire !

Par votre grâce vous enjolivez mon cœur !

M’accorderez-vous votre main pour aller vers ce lendemain ?

Pour cette nuit, je vous offre ma nudité même si je n’ai  pas de mains.

 

De

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

 

Source : https://lys-tiger.book.fr/galeries/de-marbre/