Archives de tags | foyer

Mon aventure

Mon aventure Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par G.B. d’Allemagne Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/Work-is-done-915256884

Mon aventure

 

Laissez-moi vous raconter.

Ce qui m’est arrivé au cours de cet été.

Je suis allé me promener à la belle campagne.

Avec, dans mes bagages, une bouteille de champagne.

 

Libre comme l’air, je parcourais les villages environnants.

En profitant du bon temps tout en découvrant des gens étonnants.

Toujours le sourire aux lèvres, ils témoignèrent d’une joie de vivre remarquable.

Puis, soudain, j’y ai trouvé une auberge où l’on y servait de mets savoureux aux tables.

 

Ventre affamé n’a point d’oreilles ! dit-on. Bel endroit pour y prendre un repas.

Pourquoi voyager si on ne peut pas déguster de ces régions leurs meilleurs plats ?

Ne pouvant résister davantage, j’ai succombé à la tentation de la gourmandise.

En ne me doutant pas que j’y allais y vivre une féérique surprise.

 

Aussitôt arrivé en ce lieu fort sympathique, je me dirigeai près du foyer.

Un feu abondant permit à l’humble visiteur que je suis de s’y réchauffer.

Une grande dame de belle allure vint alors à moi avec un je-ne-sais-quoi.

Pour m’offrir une boisson de cette contrée qui d’un bouquet exquis m’étonna.

 

En guise d’entrée, je pris un potage propre à cette adorable région.

Suivi par une tranche de viande de sanglier avec quelques lardons.

Le tout accompagné de légumes qui agrémentèrent ce festin de leurs saveurs.

Cependant, je ne prévoyais pas le dessert qui allait venir en pareille heure.

 

Dans un silence absolu, après avoir versé quelques rasades de ce nectar délicieux.

Mon hôtesse ferma à double clé les portes afin que nous soyons les seuls en ce lieu.

Se retournant vers moi, elle me fit signe avec sa main de la suivre sans plus attendre.

Jamais de ma vie, j’aurai pensé, en aucune occasion, connaître un moment si tendre.

 

 

Sur la paille fraîchement étalée, elle s’était étendue frêle et nue.

De toute mon existence, rien n’était plus beau que j’avais vu.

Dans un élan de passion, nous avons succombé à la luxure.

Comme il fait bon de vivre à la campagne avec cet air si pur.

 

Mais, toute bonne chose a une fin ! disait ma défunte mère.

En effet, je devais me rhabiller avec en mon cœur un goût amer.

Ma balade alla bientôt se terminer en cette admirable journée.

Un jour qui restera pour toujours, en mon âme, gravé.

 

Avant de partir, il allait de soi lui demander mon addition.

Elle me répondit que mon savoir-faire suffisait en une telle occasion.

Que ma notoriété dans l’art de faire l’amour est connue des alentours.

Et qu’elle se remémorera de cet instant magique à jamais et pour toujours.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Mon amour y sera à jamais

Mon amour y sera à jamais Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par Tate Chmielewski Modèle par JenovaxLilith Source : https://www.deviantart.com/jenovaxlilith/art/Ghost-in-this-House-912090175

Mon amour y sera à jamais

 

Il n’y a pas si longtemps.

Il y avait dans cette vaste demeure.

Une famille heureuse qui ne comptait pas les heures.

Un père attentionné, une mère dévouée, pour leurs enfants.

 

C’était à une époque où les gens valsaient.

De ces années où les dames aimaient se faire courtiser,

Par des hommes qui cherchèrent l’âme sœur pour un foyer fonder.

Un temps où les amoureux sous le voile céleste d’une nuit d’été chantaient.

 

Mon conjoint gagnait sa vie honorablement.

Et, moi en bonne épouse, je veillais au bonheur.

De mon mari et de nos enfants en leur évitant tout malheur.

Soyez sans crainte, ô gens d’un autre siècle, j’étais chérie amoureusement.

 

Quelle faute ai-je commise pour que la faucheuse eût sur moi la saisie ?

Ma vie était tellement magnifique que je la croyais à jamais éternelle.

Je fredonnais dans mon jardin fleuri les chansons de ma région si belle.

Quel triste coup du destin pour qu’une maladie de cause inconnue ait pris ma vie !

 

Mon existence était si magique que je pensais quelques fois rêver.

Mais, une fièvre a envahi mon corps le rendant si fragile et si pâle.

Mon tendre époux fit venir les meilleurs médecins de Viennes jusqu’à Bâle.

Il dépensa sans compter afin de redonner la santé à celle qu’il a toujours aimée.

 

Mais, peu à peu, en dépit de sa bonne volonté et de ses généreux soins.

Mon pauvre cœur cessa de battre afin de permettre à mon âme de s’envoler.

J’ai laissé derrière moi des souvenirs au sein d’une fratrie qui allait se dissiper.

Il en est ainsi de notre empreinte terrestre qui disparaît au large du temps si lointain.

 

Il m’est arrivé une fois de revenir en ces lieux où une famille heureuse s’y trouvait.

Devant le silence sidéral de ces pièces vidées de mes tendres traces d’autrefois,

J’ai alors compris que je devais dire adieu malgré mon chagrin pour une dernière fois.

Mais, sachez-le, en mon cœur d’épouse et de mère, mon amour y sera à jamais.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Le temps vaut de l’or

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Le temps vaut de l’or

 

Bien des gens cherchent l’ultime bonheur.

À chaque jour, à chaque instant, à chaque heure.

Certains explorent les pensées des philosophes helléniques.

D’autres interrogent les livres saints du peuple hébraïque.

 

Quelques-uns consultent les liseuses de bonne aventure.

Ces femmes si intéressées à leur portefeuille, bien sûr.

Quelques autres plongeront tête baissée dans leurs corvées.

En devenant dans leur travail des esclaves bien enchaînés.

 

En homme simple qui vit sous les cieux.

J’ai su apprécier tout ce qu’il y a de mieux.

Point de grande richesse accumulée au fil des années.

Un foyer où l’amour de ma famille régnait, voilà ce qui m’a comblé.

 

Je n’ai jamais cherché à répondre aux questions existentielles.

Car, à mes yeux, j’ai trouvé toutes les réponses auprès de ma belle.

Une femme aux cheveux d’or qui m’a tellement enrichi.

En me donnant de si beaux enfants, fiertés de ma vie.

 

Oui, j’ai au fil des jours, tellement vieilli.

Mais, grâce à mon épouse chérie, j’ai toujours souri.

Une maison chaleureuse, des lits où chaque nuit, l’on dort.

 C’est dans ces moments que je réalise que le temps vaut de l’or.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Un meilleur destin

Un meilleur destin Photo par Gb62da Poème par Rolland Jr St-Gelais Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/Private-dancer-2-907802927

Un meilleur destin

 

Dans ce bar,

J’y suis allé un peu tard.

Dès mon arrivée, je suis assis à une table.

Je m’y suis retrouvé telle une étable.

 

Un lieu où je suis venu y perdre un peu plus ma raison.

Ma raison de vivre depuis que tu es partie de la maison.

Ta mère et moi avons essayé de trouver où nous avons failli.

T’avons-nous fait pour avoir quitté notre foyer d’amour rempli?

 

Certes, nous avons bien des fautes et des torts.

Mais, à nos yeux, tu seras toujours notre trésor.

Avions-nous refusé, pour ton bonheur, quoi que ce soit?

Tu étais traitée, de jour comme de nuit, telle une fille de roi.

 

Mais, telle malchance, ce triste individu, tu rencontras.

Un être, à la bouche d’or, qui t’a amené dans un monde de malfrats.

Nous t’avions, par expérience, sans cesse mise en garde contre lui.

Mais, pour lui, malgré nous, tu avais perdu ton âme et ton esprit.

 

Où es-tu passé? Qu’es-tu, depuis ces jours, devenue?

Voilà les questions qui me vinrent lorsqu’une fille apparut nue.

Une fille parmi tant d’autres prises dans les griffes de ces beaux parleurs.

Qui fonctionnent par la flatterie, le mensonge, les menaces et la peur.

 

J’ai promis à ta mère de tout faire pour te sortir de cet enfer.

Des pièges de l’illusion et des belles promesses, t’y soustraire.

Levant mes yeux fatigués d’avoir, par la douleur et la peine, tant pleuré.

Un être que j’adorais plus que tout devant moi s’est retrouvé.

 

Je n’en croyais pas mes yeux.

Était-ce un mauvais tour fait par les dieux?

Ma fille adorée ! Pourquoi as-tu choisi cette voie, ce chemin?

Ta mère et moi avions pourtant tout fait pour t’offrir un meilleur destin.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Agnès

Agnès Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo :JRekas Source: https://www.deviantart.com/jrekas/art/Agnes-895416480

Agnès

 

Agnès ! Ô ma belle Agnès !

Comme tu sais me rendre à l’aise.

En cette chambre que nous avons louée,

Pour cette soirée, cette nuit, jusqu’à la matinée.

 

Je suis tombé amoureux avec ton si bel accent,

Par lequel j’ai deviné que tu es une étrangère assurément.

Un pays où l’on y danse la polka et l’on y boit de la vodka,

Un pays à l’histoire si triste, si grandiose, et qui toujours existera.

 

Je ne sais ce que tu as trouvé en moi d’intéressant,

À moins que ce soit mon allure d’un Canadien errant,

Loin de mon foyer comme chante si bien mon peuple conquis,

Par une puissance étrangère qui avait tout fait pour briser ses envies.

 

Ses espoirs, ses rêves et son amour de son pays et de sa patrie.

De la liberté et de ses terres desquelles il en sera à jamais banni.

Mais, en dépit de ma douleur, de ma peine et de mes chaudes larmes,

Il a trouvé en toi, ô, ma tendre Agnès, une consolation pour son âme.

 

Belle femme de la glorieuse Varsovie.

Femme superbe de la ville de Cracovie.

Permets-moi de passer avec toi ce doux moment,

Je te promets qu’au matin, je m’en irai silencieusement.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada