Archives de tags | mer

Une prière

New Image 87

Une prière

 

Temps qui ne cesse de passer,

 Et ne m’empêche pas à toi de penser,

Mer qui me sépare de toi en ce noble pays,

Et dans le silence de mon cœur de fils je pries.

 

En ce jour de souvenirs,

De ton amour et de ton sourire,

De tes leçons de grande sagesse sur la vie,

Mes humbles prières en ta mémoire je les dédies.

 

Bien des trésors s’offrent aux hommes,

Et des perles allumeront d’amour leurs flammes,

Mais rien ne saura remplacer la présence d’une mère

Voilà pourquoi en ce haut lieu béni j’ai fait pour toi cette prière.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Avoir des rêves

new-image7

Avoir des rêves

Bonjour tout le monde,

Il est présentement 21h45 heure de Québec où je me prépare tranquillement pour un12200875_10208456181787106_1270128365_n séjour de courte durée à Montréal. Un séjour qui a pour activité centrale une séance de nudité artistique avec un groupe d’étudiants et d’étudiantes en arts au sein de l’U.Q.A.T.-satellite Montréal. Un groupe pour qui il me fait un plaisir énorme de pouvoir poser nu en tant que modèle vivant.

Je vous l’affirme dès le début du présent article. Le sujet que je souhaite aborder avec vous concerne non pas ma passion en tant que modèle vivant, en tant que poète amateur ou bien encore en tant qu’amant de la photo. À vrai dire, mon seul désir est de vous amener à croire en vos rêves, à votre capacité de les réaliser, à vivre avec une véritable passion, et ce en dépit de tous les qu’en-dira-t-on, des médisances de toutes sortes et des nombreux obstacles qui jalonneront votre route. Faites ce que vous désirez ardemment, surtout si cela ne nuit en aucune manière à votre prochain.

Simon-Dupuis-1_thumb.pngUn célèbre proverbe affirme bien que « le temps passe et la mort arrive ». Oui, le sable fin du sablier du temps tombe sans arrêt et de manière inexorable. Oui, les jours et les nuits passent depuis notre tout premier souffle et ne cesseront qu’au moment où nous rendrons l’âme. Oui, notre existence se construit à partir de nos propres expériences lesquelles sont les conséquences de nos choix, de nos refus, de nos prises de décision et de nos hésitations. Quoiqu’il en soit, nous en sommes les seuls responsables. C’est ce que l’on appelle la « responsabilité morale » de nos actes.

Cependant, il y a un élément fondamental qui doit être retenu et cela concerne notre 11235251_676422929152119_142811643_o.jpgépanouissement dans l’ensemble de notre vie. Une telle plénitude se fait par l’acceptation pleine et entière de ce que l’on a décidé d’accomplir. Pour ma part, ma passion en tant que modèle nu pour des écoles d’arts et des ateliers pour artistes amateurs et professionnels a été jusqu’à maintenant une source fantastique d’expériences des plus enrichissantes, mais aussi la chance inouïe de rencontrer des gens de tous âges, d’horizons divers et de cultures aussi différentes les unes des autres.

rolland-st-gelaisDe telles occasions auraient-elles pu avoir lieu avenant le cas où mon désir de devenir modèle vivant se serait évanoui au fil du temps ? Bien sûr que non ! Voilà pourquoi, je vous exhorte mes amis et amies qui suivez mon blogue de toujours croire en vos rêves aussi minimes puissent-ils être. L’être humain est le seul être de la création qui a cette faculté extraordinaire de créer des possibilités qui lui permettent de se surpasser, d’atteindre des sommets qu’aucun animal n’a été capable d’accomplir. Tout ceci a pour origine unique le désir de réaliser un rêve. Bref, rêvons encore et toujours en ayant le courage de se réaliser par lea concrétisation du rêve. Le rêve de voler n’a-t ’il pas permis aux hommes de partir vers les étoiles lointaines ? Et que dire de nager comme les poissons lequel à permis de découvrir les profondeurs de la mer ? Je vous remercie de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada  

Paix à leurs âmes!

new-image165

Paix à leurs âmes!

 

Dans un silence de prières,
Où tout était calme comme la mer,
Leurs paroles de cœurs s’adressèrent à Dieu,
En se voulant être humbles en baissant leurs yeux.

 

Exprimant leur amour par une langue millénaire,
Heureux de vivre en paix en cette nouvelle terre,
Ces hommes aimaient leurs femmes et enfants,
Et leurs nouveaux compatriotes certainement.

 

Et pourtant, un geste irraisonné,
Lequel Dieu seul pourra peut-être pardonner,
Les arracha à jamais de la beauté suprême qu’est la vie,
Tristesse et douleur s’implantèrent en mon peuple pour un temps infini.

 

En un seul chœur, gens de mon pays,
Devant cette violence décidèrent d’être unis,
Faisant fi des différences de couleurs et de foi,
Paix à leurs âmes! Voilà ce qu’ils dirent d’une seule voix.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Au-delà l’horizon

nuagessur_mer_devant_volcan_mitsamiouli

Au-delà l’horizon

Chaque jour qui passe au gré du vent immortel,

Suscite en moi le doux souvenir, ô combien que tu étais belle.

Du petit matin où se pointe le nez de dame Aurore,

Jusqu’au crépuscule où vacille mon pauvre corps.

Allant contre mon gré ici et là en faisant mille routes,

Cherchant l’éclat du sourire de ta jeunesse avec bien des doutes,

Espérant un jour te revoir pour t’exprimer tout ce que je ne pouvais te dire,

Te raconter ce qui en mon cœur le faisait tant sourire.

Marcher sur le sable chaud d’une plage de la Méditerranée,

Où de multiples dieux y sont, dans l’esprit des hommes, nés.

Pour donner sens à leurs vies, à leurs multiples destinés,

Et effacer leurs craintes face à une mort pourtant si estimée.

De cette plage ensoleillée, je porterai mon regard bien au loin.

Scrutant par-delà l’océan infini chacun de ses recoins,

Regard de tendresse! Regard d’espérance! Regard vers demain!

Même si cela n’est qu’hallucination, je suis certain.

Un simple coup d’œil vers la profonde mer,

Telle une bouteille lancée telle une prière à ma tendre mère.

Puisse un jour ou bien une nuit te revoir sans pleurer,

De mes larmes de bonheur car c’est-là ce que j’ai tant désiré.

Écouter ton parcours de vie depuis toutes ces années,

Être là simplement sans broncher entendre ton récit de vie effrénée.

Sans dire un mot, entendre ta voix me raconter tes exploits et tes rêves.

Nous serions, ne fut-ce que pour un moment, tels Adam et Ève.

Au-delà l’horizon, tu y seras, c’est juré, pour toujours.

Au-delà l’horizon, tu y es depuis notre séparation, ô mon amour.

Au-delà l’horizon, nous nous retrouverons, j’en suis certain.

Car je ne veux pas quitter ce monde sans avoir pris une dernière fois ta main.

De

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Un mot tout petit mais qui n’a pas de prix.

3127787111_1_7_BfBJQidP

Un mot tout petit mais qui n’a pas de prix.

Parfois, devant certains évènements de la vie, nulle parole ne peut exprimer la douleur éprouvée.

Seule une présence silencieuse mais réconfortante peut nous aider à naviguer sur cette mer agitée,

Une mer devant laquelle nous devons faire face avec une détermination dure comme de l’acier,

Et affronter avec grande sérénité et une divine sagesse tel un chevalier bien entrainé.

Parfois, il y a certains faits devant lesquels nous ne pouvons hélas échapper,

Et ce, qui que nous soyons, riches ou pauvres. Telle est notre destinée!

Mais, l’essentiel est de savoir que nous sommes par nos amis si appréciés.

Et que nous pouvons compter sur leurs modestes prières et leurs nobles pensées.

Oui, j’aimerais tellement trouver ce mot qui pourrait t’enlever cette douleur,

Mais, je ne suis qu’un homme sans grand pouvoir et avec bien des peurs.

J’en ai trouvé un. Certes, un tout petit mais qui n’a pas de prix.

C’est que je serai toujours ton … ami.

De

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Entendre ta voix

Pour L.-M. Sarrazin
Pour Louise.-Marie Mon premier amour

Entendre ta voix

 

Dans la nuit de la ville qui m’a guéri de bien des maux,

Vit la seule dame qui a su faire vibrer mon cœur à en perdre tous les mots.

Malgré tout le temps qui passe et qui cours sous le ciel de la vie,

Je ne cesse de vouloir entendre le son de ta voix qui résonne telle une mélodie.

Dans la nuit de cette ville où vit cette dame qui voulait mon plus grand bien.

Je me rends bien compte que dans chaque homme se trouve un vaut-rien.

Une nuit noire qui me fait revivre la douceur de ton sourire qui me donnait le goût de vivre,

Une de ces nuits qui me fait comprendre de tourner une page pour mieux survivre.

La chaleur de ton regard et la tendresse de tes caresses qui me remplissaient d’ivresse,

Et que dire de ta beauté qui rendrait jalouse la plus noble et la plus gracieuse des déesses?

Je voudrais tellement entendre le son de ta  suave et irrésistible voix,

Avant de partir vers un chemin inconnu, une mystérieuse voie.

J’attendrai ta réponse à ma bouteille jetée à la mer tel un naufragé sur une île isolée,

En te souhaitant bonheur à profusion que je ne savais te donner dans mon lointain passé.

Combien de jours me reste-t-il à vivre dans ce monde en perdition?

Entendre ta voix et te dire de toute mon âme tellement je t’aimais à en perdre la raison.

De

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Beauté de la mer! Toi qui éveilles les passions.

Beauté de la mer

Beauté de la mer! Toi qui éveilles les passions.

 

Marin perdu sur une mer inconnue,

Qui ne sait quoi dire, quoi penser, alors il se tue.

Une vague le mena tout doucement sur les bords du rivage.

Pour y découvrir la douceur de ton visage.

 

Marin éprit d’une si grande beauté,

Qui ne veut point la brusquer.

Simplement la regarder en espérant un sourire,

Et de son cœur émana un long soupir.

 

Marin confus sur une île d’Éden,

Ne fit qu’une prière sans en oublier son amen.

« Mon Dieu! Faites qu’elle me sourit » Lui demanda-t-il alors.

Car cela lui était plus précieux que de l’or.

 

Sirène aux yeux remplis de tendresse,

Ne voyez-vous pas son désir de vous faire des caresses?

De vous remercier de lui avoir sauvé la vie,

Et de vous, son âme en est épris?

 

Sirène aux cheveux bleus!

Que votre sourire est gracieux.

Il est un cadeau des Cieux,

Et il est si précieux.

 

Sirène de cette contrée inexplorée,

Je voudrais tant la visiter avec vous à mes côtés.

Accordez-moi votre douce main,

Je vous promet d’en prendre soin.

 

Ô sirène! Belle sirène!

Je voudrais tant que tu sois ma reine.

Ta voix résonne telle la voix d’un ange,

Et ravive en cette vie toute mon espérance.

 

Beauté de la mer! Beauté au de-là des terres!

Toi qui éveilles les passions!

Amène-moi dans ton royaume pour que jamais nous en sortions.

Quelle est envers toi mon humble prière!

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada