Archives de tags | interactions

Découvrir le modèle

untitled_by_anioblica_d94r4ak-fullview

 

Avec la permission de Katarzyna B. modèle nue

 

Découvrir le modèle

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous allez bien. Pour ma part, je dois avouer que tout va à merveille pour moi. En effet, ma santé est impeccable, ma joie de vivre est à son maximum et la réalisation de nouveaux projets dans le domaine de la nudité artistique me comblent de bonheur. Ceci m’amène à vous parler d’un sujet qui m’a longuement interpellé cette nuit entre deux rêves.

Pourquoi croit-on à tord qu’il soit obligatoire de tout montrer lors d’une séance photo où la nudité sera, permettez-moi l’expression, au menu ? À vrai dire, rien est plus faux. Par ailleurs, s’il y a un élément essentiel à retenir d’une séance de nudité artistique c’est justement que ce n’est guère la nudité qui est recherchée mais plutôt la découverte de l’autre tant par la lentille de la caméra que par les interactions entre les parties concernées.

12208272_1031450326906741_7934140789677769399_n_thumb.jpgIl est à noter qu’il arrive en quelques occasions que votre humble serviteur revête un costume d’époque afin de personnifier un quelconque personnage venu d’un autre âge. Ceci a un double objectif. En premier lieu, permettre aux élèves en classe de se familiariser avec le modèle qui offre ses services pour cette occasion d’apprentissage. En second lieu, favoriser une ouverture graduelle du regard face à la nudité dudit modèle. N’oublions pas que c’est la recherche de la perfection qui est le motif principal d’une séance photo ou bien d’un cours de dessin. Sans celle-ci, lesdites séances perdraient leur raison d’être.

De mon point-de-vue, j’aime bien une telle approche. Ceci me donne la chance de découvrir tout le potentiel en chacun des élèves qui prennent de leurs temps, de leur énergie et de leur attention pour s’appliquer le plus sérieusement possible à leur tâche. Il en est de même pour moi à chacune de mes prestations lesquelles me permettent de me découvrir davantage en tant qu’homme et pleinement homme.*

Merci de m’avoir lu !

Rolland St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

*Bon il y a aussi d’autres passions qui animent ma vie.

Pour vous donner une idée …

 

Pour vous donner une idée …

Bonjour tout le monde,

Je vous écris directement de Montréal où je participe à diverses activités en tant que modèle vivant (nu intégral) au sein d’une école d’art de niveau universitaire et lors d’une séance de shiwari  en compagnie d’une photographe  professionnelle et elle-même pratiquante de cet art venu du pays du soleil levant. Un art rempli de mystères puisque l’on y fait presque toujours référence dans des scènes sadomasochistes dans des  films érotiques. Ce qui n’est pas forcément le cas. Toutefois, je reviendrai  sur ce sujet quand ma collègue et amie m’aura fait  parvenir les  photos prises lors de notre séance de  cette après-midi. Une séance haut en couleurs. Croyez-moi sur  parole !

20180219_173349_HDR1Sous un autre d’idée, j’aimerais vous parler de ma dernière séance de nudité artistique qui a eu lieu ce lundi 19 février au sein du cours offert par madame Samuelle D.H. À vrai dire, je n’ai que des éloges à formuler à l’égard des étudiants et des étudiantes qui ont assisté à ma prestation. Et quelle belle prestation où les élèves se vouèrent corps et âmes afin de se perfectionner dans  leurs champs d’étude. Chaque pose a été réalisée avec un soin professionnel de la part de votre humble serviteur. Qui plus est ! chaque travail fut accompli  sous l’œil attentif de la professeure qui prodigua conseils, suggestions, recommandations avec diplomatie et doigté. Qualités que tout enseignant digne de ce  nom doit impérativement posséder afin d’accomplir son devoir d’éducateur envers ses élèves.

Pour ma part, je suis  heureux d’avoir été « l’objet d’étude » dans le cadre de ce cours universitaire. C’est un fait ! Je suis bel et bien un « objet d’étude » lorsque je pose entièrement nu dans un cadre d’une formation académique. En effet, chaque  parcelle de mon corps, de son unicité, de sa fragilité, de sa force et de sa masculinité est vue, analysée, perçue et retransmise sur le  papier servant de support de travail pour les élèves. Point de honte d’être nu devant ces personnes avides de découvrir une autre réalité de la vie. Bien au contraire !

Certes, la salle de cours était loin d’être la plus grande de toutes celles20180219_165652_HDR1 où j’ai pratiqué mon art jusqu’à maintenant. Cependant, l’intimité et la sobriété des lieux furent grandement appréciées par votre humble serviteur puisque d’un côté, les interactions entre les élèves et moi-même en ont été grandement facilitées et, d’un autre côté, l’espace de travail  était tout simplement adéquat pour mon bien-être durant mes  poses. Bien entendu, la supervision de madame Samuelle  D.-H., a été d’un grand secours pour le bon déroulement de la séance. Je conclues ce présent  article pour la remercier de sa confiance qu’elle a su me  manifester depuis les trois dernière années. Et, ce n’est pas fini.

Merci de  m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada