Archives de tags | comprendre

De tes ombres

De tes ombres
De tes ombres Poème de RollandJr St-Gelais Réalisation photographie par David Hobbs Modèle : JenovaxLilith

De tes ombres

 

Étendu sur les draps,

J’entends ta douce voix,

Qui me tire de mon sommeil,

Qui m’invite à voir une merveille.

 

En pleine nuit, sous la lune blanche.

Tu viens lentement vers moi et tu te déhanches,

Que de larmes mes yeux versent tels des torrents,

Des torrents qui apaisent mon attente depuis si longtemps.

 

Si longtemps, j’ai rêvé de te rencontrer.

Au fil du temps, j’avais même cessé d’espérer.

À quoi bon penser que tu voudrais venir me réconforter?

Moi, un simple homme, un pur inconnu, ce mal-aimé.

 

De tes ombres qui m’entourent langoureusement,

De tes ombres qui m’enveloppent tout doucement,

De tes ombres qui m’enferment bien lentement,

De tes ombres qui m’encerclent chaleureusement,

 

Étrangement, je ne les craignais point.

Si bien qu’avec joie, j’ai desserré mes poings,

Poings relâchés et cœur léger par la joie de te retrouver,

Tu étais là au milieu de ces ombres en train de me regarder.

 

Tu me regardais sans dire une parole,

La douceur de tes yeux valait mille paraboles,

Était-il utile de dire un seul mot pour comprendre?

Que tu étais là pour m’amener avec toi pour me prendre?

 

Ô mon amour, amène-moi.

Avec tes ombres, je veux être avec toi.

Avec tes ombres, vers l’éternité, je t’accompagnerai.

Ô mon amour, sur le chemin des damnés, avec toi je marcherai.

 

De tes ombres, je veux y pénétrer.

De tes ombres, je veux m’y engouffrer.

De tes ombres, avec toi pour toujours j’y serai.

Car sans toi, en cette misérable vie, jamais je n’y survivrai.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Sur le mur

Sur le mur
Poème inspiré par un très beau dessin réalisé par mon ami Eri Kel de la France.

Sur le mur

 

Sur le mur

J’ai pris un appui

Puis, sur ma vie, j’ai réfléchi.

Sur ce que de ma vie l’avait rendu si dure.

 

J’ai enfin pu comprendre

Je crois sans m’y m’éprendre,

Que ce qui m’a le plus blessée

C’est que l’on m’ait caché la vérité.

 

La vérité sur mes origines,

De mon être, de mon âme et de mon cœur.

Qui ont fait de moi ce que je suis en chaque heure,

Quand j’y pense vraiment, je sens comme un étau sur ma poitrine.

 

Pourquoi m’a-t-on sans cesse menti?

Depuis le jour de mon abandon et que je vis.

Qui sont mes véritables parents?

Quels gènes donnerai-je à mes enfants?

 

Tant de questions sans réponses?

Voilà bien ce qui en ce moment me ronge.

C’est là une chose bien légitime de vouloir savoir,

De sortir de cette nuit horrible où il n’y a que du noir.

 

Maintenant je dois savoir qui je suis vraiment,

Je ne dois pas attendre trop longtemps,

Car peut être ne sont-ils plus vivants,

Sont-ils simplement mourants?

 

De tout mon être, je désire connaître.

Qui je suis afin de pouvoir renaître,

Renaître de mes cendres,

Sans plus attendre!

 

De

 

 

RollandJr St Gelais

Québec (Québec)

Canada

Un aspect important de la vie

Un aspect important de la vie
Superbe photo réalisée par James Fraser Voir son site sur https://www.deviantart.com/mtl3

Un aspect important de la vie

Cette photo me fait réfléchir sur un aspect important de la vie. Un aspect qui nous apparaît de plus en plus évident à force de prendre de l’âge. Je fais référence au principe même de ne pas toujours chercher à comprendre. En effet, bien des événements, parfois drôles, parfois cocasses et plus souvent tristes parsèment la route de notre existence.

Dans certains cas, nous sommes ébranlés dans nos systèmes de valeurs, dans nos croyances et dans nos certitudes. Des valeurs qui sont sans cesse remises en question par des gens rencontrés au cours de notre vie. Des croyances qui peuvent être ébranlées par la découverte de ces « autres » qui nous entourent et qui, de manière positive ou négative, amènent à accepter ce que l’on n’aurait même pas soupçonné l’existence. Ici, les croyances évoluent avec le temps et avec nos expériences de vie et surtout avec ce que nous sommes au plus profond de soi. Et que dire de nos certitudes ? Il n’y a qu’une seule certitude et qui est celle de ne pas en avoir une absolue.

Ce que je trouvais jadis absurde peut être devenu ma raison de vivre. Ce que je suis certain en cette journée peut être remplacé par ce dont je me doutais bien. Toutefois, devant les aléas de la vie, de nos remises en question, de ce qui peut paraître tout à fait illogique, l’essentiel est de savoir en temps et lieu y trouver de la beauté.

Voici mon humble opinion sur ce dont cette superbe photo m’inspire comme critique personnelle.

Sincèrement

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Dans ta chambre

Dans ta chambre
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Dans ta chambre

 

En silence, je suis venue.
En silence, je me suis dévêtue.
En silence, je t’ai simplement attendu.
En silence, de tes pas j’ai avec hâte entendus.

 

Ne sachant quelle pose prendre,
Afin de mon désir, tu puisse comprendre.
D’être prise par toi avec passion, avec ardeur.
Oui, aussitôt ton arrivée, en cette précieuse heure.

 

Prends-moi, maintenant !
Prends-moi par-derrière ou par-devant !
Fais-moi de plaisir, et un peu de douleur, crier.
Crier de joie d’être juste à toi, crier jusqu’à m’époumoner.

 

La journée est à peine terminée,
Que cette nuit magique est commencée.
Viens ! Viens dans ma mystérieuse pénombre.
C’est pour t’offrir milles plaisirs que je suis dans ta chambre.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Comme une interrogation

Comme une interrogation
Magnifique dessin réalisé par mon ami Eri Kel de la France

Comme une interrogation

 

J’aimerais savoir,
Pourquoi tant de noir ?
Pourquoi tant de troubles ?
Qui sans arrêt se dédoublent.

 

J’aimerais comprendre ce qui se passe,
Avant de partir, avant que je ne trépasse,
Avant de m’éteindre pour de bon et à jamais,
Que s’est-il passé de ce monde que j’aimais ?

 

Je n’y comprends plus rien,
Où sont passés les gens de bien ?
Que sont devenues les églises de mon enfance ?
Que sont devenus les temps des belles romances ?

 

L’immoralité est devenue la norme,
Pour satisfaire les illusions des hommes,
La bonté est devenue un crime un déshonneur,
La tristesse a remplacé les moments de bonheur.

 

Expliquez-moi car je suis perdu
Perdu dans mes pensées sorties des nues,
Que sont devenus les rêves de paix et d’harmonie ?
Ont-ils été remplacés par des objets à vil prix ?

 

J’ai comme une interrogation,
Une simple et petite question,
Où se trouve maintenant l’amour ?
Est-il disparu à jamais et pour toujours ?

 

Je suis tellement désemparé,
Pourquoi suis-je en ce monde né ?
Dans le sein de ma mère, je veux retourner.
Car de ce monde si insipide, j’en suis écœuré.

 

Existe-t-il encore un lieu,
Où les hommes sont encore des frères ?
Où les femmes vivent en symbiose égalitaire ?
Où les crimes n’ont pas été commis au nom d’un Dieu ?

 

Mais pour le moment, je vais me taire.
Et me dessiner je vous laisserai-faire,
Car je suis venu pour votre plaisir,
Et pour répondre à mon désir.

 

Mon désir d’être libre et nu,
Et de vos yeux être simplement vu,
Vous permettre de m’immortaliser,
Sur du papier avec un crayon bien aiguisé.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada