Archives de tags | concupiscence

Concupiscence !

Concupiscence ! Poème de Rolland Jr St-Gelais photo par G.B. d’Allemagne Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/Studies-874185427

Concupiscence !

 

J’ai appris un mot du dictionnaire,

La cause première du péché qui me mènera en enfer,

Un mot à la fois si magnifique et tellement mystérieux,

Qu’à lui seul, il amena bien des hommes loin des cieux.

 

Pourtant, sans lui nul être fait de chair ne pourrait exister,

Si d’abord, il n’avait pas fait surgir la sensation de convoiter.

Convoiter par le cœur et par la chair, l’être si désiré et si aimé,

C’est par le plaisir des yeux que naisse l’envie pressante d’un baiser.

 

Concupiscence ! Quel mot magique !

Concupiscence ! Quel mot au destin parfois tragique !

C’est en effet sous son influence que bien des êtres perdirent leurs âmes,

En étant ravagés par la luxure effrénée tels les tourments des flammes.

 

C’est une drôle de coïncidence,

De découvrir ce mot dans cet état de jouvence.

Un état qui méconnaît un tant soit peu la prudence,

C’est dans les pas de la concupiscence que se trouve la plus belle danse.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

La douceur de cette plume

La douceur de cette plume Poème par Rolland Jr St-Gelais Photo par Joel Pèlerin Source : https://www.deviantart.com/charmeurindien/art/Laugh-868237047

 La douceur de cette plume

 

Douceur d’une caresse,

Qui éloignera de toi cette détresse,

En cette si chaude et tellement intime nuit,

Où je te ferai découvrir des plaisirs interdits.

 

Tu apprécieras mes mains cajoleuses,

De mon savoir-faire qui te rendra si joyeuse,

De mes doigts de fée qui exploreront ton intimité,

Avec passion, avec délicatesse, telle une belle poésie.

 

Mon corps de femme du vent du nord,

Ton corps de femme des plaines de blé d’or,

Nos corps enlacés dans les draps de soie d’Asie,

Qui parleront par des gestes que nous seules auront compris.

 

Amour de chair vaut mieux qu’illusion éphémère,

Concupiscence vaut mieux que vertus et faire la guerre,

Et de tous les péchés capitaux, la luxure est de loin ma préférée.

Car point de mal à satisfaire les fantasmes de ma bien-aimée.

 

Mais, avant toute chose, ma belle africaine.

Laisse-moi te gâter en cet instant sans aucune gêne,

Par les déplacements de ma plume sur tes mamelons,

La douceur de cette plume qui te donnera pleine satisfaction.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Être pris au piège

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Être pris au piège

Rien n’est plus cruel que le fait d’être pris aux nombreux pièges de la vie. Le piège de la passion et celui de la concupiscence. Ceux par lesquels nous nous sentons vivre et parfois mourir pour enfin renaître de nouveau dans la tourmente de nos désirs et de nos fantasmes inassouvis. Passion charnelle qui dérobe chaque parcelle de notre peau. Passion de la concupiscence qui nous déchire bien au de-là de notre corps et de notre âme.

Le piège de vouloir plaire à tout prix au risque de devenir un simple jouet pour les yeux qui nous regardent. Vouloir plaire en dépit de perdre notre identité. Celle qui a souvent été construite au fil du temps, contre vents et intempéries. Celle qui nous définit de manière authentique. Quelle cruelle réalité de s’apercevoir d’avoir tout perdu l’espace d’un bref moment afin de satisfaire à biens des modes passagères. Le piège de craindre ce qui ne le devrait pas et d’ignorer ce qui est la menace véritable pour notre sérénité.

Être pris au piège ! La vie en est remplie. Les pièges de la vertu peuvent parfois être aussi dévastateurs que ceux de l’immoralité. En effet, de tous les crimes qui ont été commis en ce monde, les pires l’ont été au nom de la vertu. Évitons ces pièges ! Le piège du jugement prématuré. Le piège de l’orgueil ou celui de l’humilité car les deux nous éloignent de l’autre. De cet autre qui n’est ni meilleur ni pire que nous. Le piège de la crainte exagérée et de l’imprudence paralysante. Et je peux en rajouter tellement d’autres. Toutefois, loin est de moi le désir de tomber dans un tel piège.

Mais avant toute chose, vivons la vie telle qu’elle est. Car, peut-être qu’il n’y en a pas d’autres, c’est là tout un piège qui nous pend au bout du nez.

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

Désir primal

primeval_desires_by_rickb500_dd3g8rm-pre
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Désir primal

 

Quelle belle soirée nous avons eue,
Repas d’amoureux tellement langoureux,
Sous un air de violon, nous nous sommes regardés,
En vivant cet instant, nous nous sommes retrouvés.

 

Il y a si longtemps que je rêvais de ce moment,
Être enfin réunis de nouveau et éternellement,
Ne sachant quoi te dire, j’ai préféré garder le silence,
Croyant subir un nouvel épisode de terrible démence.

 

Après quelques verres de vin,
Nos têtes se mirent à tourner en ce festin,
Quel beau sourire, tu me fis avec un bel entrain.
Fort heureusement, notre hôtel n’était pas très loin.

 

Nous avons pris notre temps à se découvrir de nouveau,
Comme au premier jour où nous nous sommes rencontrés,
En cette fraîche journée où volèrent les hirondelles du mois de mai,
En ce jour de printemps où tout nous semblait être si parfait et si beau.

 

Puis l’heure de notre envol a enfin sonné,
De cet envol inespéré mais que j’ai aussi tant redouté,
Car nous savions tel serait notre légitime désir,
Même si, en tant qu’amants d’un soir, cela nous faisait souffrir.

 

Car je me souviens de notre lointaine rupture,
De cette nuit où je voulais en finir avec cette réalité,
Parviendrais-je de nouveau à l’aimer pour l’éternité ?
Que cette question y répondre avec honnêteté fut si dur.

 

Mais, tu es revenue vers moi.
Alors que tout mon cœur meurtri était pour toi,
Je t’attendais avec une rose à la main et le pardon dans l’autre.
Car pour toujours et jamais je serai humblement ton homme, ton hôte.

 

Je n’ai qu’au fond de moi qu’un souhait,
Une requête qu’avec grande confiance je te fais,
Accepterais-tu être pour toujours mon amour de vie ?
Accepterais-tu de vivre avec moi dès cet instant, dès cette nuit ?

 

Nous entrâmes en silence en notre chambre d’hôtel,
Comme un prince charmant accompagné par sa toute belle,
Avec les pupilles dilatées, sur le sofa tu t’étendis si gaiement,
En me demandant de te savourer tel le ferait un grand gourmand.

 

Comment avais-tu pu deviner mon envie, mon désir ?
Comment avais-tu repéré ce qui me ferait tant plaisir ?
Écartant le voile qui cachait ce lieu en évitant de te faire moindre mal,
Afin de satisfaire notre concupiscence innée en notre noble désir primal.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Trempée de désir

beauté africaine
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Trempée de désir

 

Je suis seule à la maison,
Lumière et portes closes comme de raison,
Ne voulant pas être dérangée en commettant ce péché,
Péché de chair, de concupiscence et de plaisir insoupçonné.

 

Ayant pris soin de me déshabiller,
Voulant à une offrande tellement ressembler,
En imaginant être sur un autel ayant encore ma virginité,
Une gracieuse virginité que je souhaitant te donner.

 

Pénétrant sous la douche,
En écartant mes lèvres si douces,
Y faisant glisser lentement ma langue rose,
Et de mon jardin secret, en jouir avec passion, j’ose.

 

Jardin secret de ce mont de Vénus,
Que je caresse avec grande légèreté tel un vase sacré,
Car en ce lieu un plaisir n’est accordé qu’à toutes féminités,
Une vraie richesse précieusement gardée par les coutumes et les us.

 

De ce plaisir interdit, l’avoir fait, j’en suis orgueilleuse.
Et je pourrais même jusqu’à dire un peu vaniteuse,
En songeant à mes doigts caressant ce bourgeon,
Et de mon autre main voyageant ici et là sur mes tétons.

 

Femme noire, je le suis volontiers.
Femme noire et descendante de guerrier,
Femme aimant la vie et ses nombreux amants,
Femme aimant se satisfaire longtemps et assurément.

 

Je suis femme trempée de désir,
Je suis femme qui n’a qu’un seul désir,
Celui de trouver un partenaire pour cette nuit,
À défaut de ne pas avoir trouvé celui pour la vie.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada