Archives de tags | laudes

Juste un fantasme

Juste un fantasme

« Juste un fantasme » par mon ami Joël Pèlerin Poème par RollandJr St-Gelais

Juste un fantasme

 

Aux coups de sept heures,
Je me suis réveillé en sueur,
Car mon être fut envahi par un leurre,
Quel a été ce rêve sinon une grave erreur ?

 

M’étant endormi dans mes draps chauds,
Où tout était bien, tout était pur, tout était beau.
Sentant le silence m’envahir le long de mon corps,
Et le poids de la fatigue jusqu’à ce que je m’endors.

 

Une présence se fit entendre,
Un goût de menthe à mes lèvres,
Coula doucement telle une fraîche sève,
Une sève qui explora ma bouche sans attendre.

 

Survolant mon corps qui semblait être inerte,
Mais ne craignant point de la vie avoir sa perte,
Tu étais couchée bien fragile et nue à mes côtés,
Toi qui en secret j’avais tendrement plus que tout aimée.

 

Nous nous sommes rencontrés sur une île lointaine,
Où les gens fredonnèrent des paroles d’une même rengaine,
Des gens heureux qui ne se soucièrent guère de leurs lendemains,
Des gens riches d’amour et de temps qu’ils offrirent avec des pures mains.

 

Je sentais surgir en moi cette grande force,
Qui fit grandir mon arbre intime libre de sa belle écorce,
De cet arbre qui fait ma fierté depuis qu’un homme je suis devenu,
De cet homme qui est demandé par les plus grandes écoles afin d’y poser nu.

 

De cet homme au corps certes différent,
Mais qui de la vie en apprend encore pour longtemps,
Homme qui aurait tant voulu présenter devant ces artistes sa virilité,
Mais qui devait des règles établies par les us et coutumes les respecter.

 

Mais toi, je te retrouvais là dans mon lit.
Dans ce lieu où dans la noirceur de la nuit,
Revoyant mes amours de jeunesse, je m’ennuie.
Et, contre toutes attentes tu me regardes et me souries.

 

Descendants alors du plafond de ma chambre,
Tel un fantôme revêtu d’un châle à la couleur d’ambre,
Car mon désir était de te faire l’amour dès l’instant que je t’ai vue,
En cette classe où m’y voir poser nu laquelle d’entre vous y aurait crû ?

 

Ouvrant les yeux dès le chant du coq à l’aube,
Qui me faisait penser à un chant semblable à des laudes,
Juste encore un petit moment de joie de te sentir près de moi,
Juste un fantasme qui disparaît telle une brume à l’orée des bois.

 

De

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Goulument

 

Goulument
Magnifique dessin par Juste Angèle de la France

Goulument

 

De toi, j’ai tellement faim.
Te savourer, voilà ma véritable fin.
Déguster tes lèvres humides et chaudes,
Dès le petit matin en guise de Laudes.

 

Je passerai ma langue avec attention,
Entre tes lèvres telle une pieuse exhortation,
Une louange à la douceur de ton mont de Vénus,
Un mont que j’escaladerai le temps venu, au temps voulu.

 

Goulument ! Passionnément !
Ma chère amie, avec délectation, assurément !
Avidement, je te dévorerai au petit-jour pour déjeuner.
Gloutonnement, je savourerai ton nectar exquis jusqu’à satiété.

 

Vigoureusement ! Je mordillerai ton bouton de plaisir.
Jusqu’à ce que tu ne peux arrêter de crier à force de jouir.
Puis, calmement, j’y passerai quelques doigts avec bon entrain,
Car je ne saurai terminer cette matinée sans savoir utiliser mon experte main.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

La pluie danse sur le trottoir

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Danser ! Que ce soit avec nos bras ou nos jambes. L’essentiel, c’est de danser dans la mélodie de la vie.

 

La pluie danse sur le trottoir

 

Qu’il est plaisant,
D’entendre ce chant,
Un air à écouter doucement,
Une mélodie à savourer gaiement.

 

En cette fin de grise journée,
Où derrière les nuages se cache un ciel étoilé,
Je prends le temps de vivre avec joie indescriptible,
Car j’ai enfin compris qu’à nul n’est tenu ce qui est impossible.

 

Journée calme comme la mer,
Une mer aux couleurs d’émeraudes,
Où sont récitées les prières des laudes,
À l’intention des disparus de jadis et d’hier.

 

Gouttes de pluie tombées des cieux,
Embrassant la terre ferme créée par les dieux,
Abreuvant sol assoiffé par le chaud été déjà terminé,
Qui restera longtemps en nos mémoires vraiment étonnées.

 

Pour un instant, j’ai gardé le silence.
Afin de savourer ce moment d’excellence,
Et par un véritable miracle de mère Nature en ce soir,
J’ai vu une vraie merveille : la pluie qui danse sur le trottoir

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Instinct

41537195_464488887397866_8759243212125634560_o

Acrylique sur feuille réalisé par Juste Angèle de la France

Instinct 

 

Il est tôt le matin 

Et comme à chaque réveil 

Devant tes seins je m’émerveille 

Alors que nous sommes encore dans les draps de satin  

 

Pendant que je m’assis sur le bord du lit 

Dans le silence, tu te lèves et viens vers moi. 

Ce désir dès que tu vois ma hampe dressée vers toi 

Je le vois bien dans ton regard que tu veux être assouvie. 

 

Dans la pénombre de la chambre 

Où vers moi avec attention tu te cambres 

Me présentant un plat savoureux : tes seins merveilleux 

Que j’embrasse avec plaisir tellement ils sont délicieux. 

 

C’est alors que tu te mets à genoux 

Exigeant de moi ce va et vient si doux 

Afin de recevoir sur ton buste ma semence chaude 

En guise de prière matinale ! En guise de laudes. 

 

N’en pouvant plus, tel un esclave, je t’ai obéi. 

Avec entrain tu m’as si gentiment souris 

Alors que je sentais sortir de moi cette extraordinaire substance 

Que je connaissais bien depuis sa découverte à l’adolescence. 

 

Vers moi tu t’es penchée 

Attendant ce petit lait écrémé 

Que de ma hampe gorgée de sang 

Était expulsé avec force et abondamment 

 

Traçant sur tes seins des magnifiques sillons 

Que tu léchas pour ta plus grande satisfaction 

Savourant en guise de petit déjeuner en cette heure 

Que je t’ai offert avec grand amour pour ton bonheur. 

 

De 

 

Rolland St Gelais 

Québec (Québec) 

Canada  

La vie est pleine de couleurs

 

IMG_9994_edited (1)

 

Photo par Mélanie Dufresne

 

La vie est pleine de couleurs

 

Oui, la vie est pleine de couleurs.

Parfois, il faut savoir affronter ses peurs,

Parfois, on a pas tout ce que l’on désire.

Mais cela peut nous éviter de trop souffrir.

 

La vie est remplie de milles nuances,

Des contes de fées et de la belle romance,

Des histoires héroïques comme des récits tristes,

C’est ce qui fait qu’en chaque instant on existe.

 

La vie est un jardin,

Que nous seuls sommes responsables,

Voilà pourquoi éviter ses tâches nous en sommes incapables.

Nous avons toujours ce choix : prendre ou pas le bon chemin.

 

Être conscient de sa réalité,

Peut nous éviter bien des calamités,

Et pourtant, cela ne nous empêche pas,

De parsemer des graines de rêves sur nos pas.

 

Des graines de rêves qui nous font vivre,

Dans cette vie où bon nombre ne fait que survivre,

Aimer, pleurer, espérer et croire nourrit notre âme.

Ne plus aimer, ni pleurer, ni espérer, ni croire nous rend tels que des ânes.

 

Les couleurs font la vie.

Les couleurs expriment nos envies.

Les couleurs donnent sens à nos existences.

Sans couleurs, tout ne serait que de la démence.

 

Couleurs de joie, de plaisir, d’amour et de douleurs !

Couleurs des laudes et des vêpres en leurs heures !

Couleurs des peuples et de toutes les espérances !

Couleurs de jadis et de ma tendre enfance !

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Pudeur

FB_IMG_1532261054540

Dessin de Eri Kel

Pudeur

 

Encore endormie?

Ce que tu es jolie, ma chérie.

En ce dimanche où tout est tranquille,

Loin des bruits de la semaine en ville.

 

Déjà un mois que nous sommes en vacances,

Que notre vie se déroule comme un fleuve de romance.

Soleil et ses bienfaits à profusion et à chaque jour

Clair de lune et ses regards furtifs lorsque nous faisons l’amour.

 

Sur cette île magnifique et perdue,

Perdue telle que furent toutes nos vertus.

Nous avons appris à nous connaître et à renaître,

Loin de ces regards et de ces jugements de ces êtres.

 

C’est maintenant l’aube,

Le temps de réciter les laudes.

Mais c’est avec mes mains que je veux,

Que je désire donner un plaisir tel est mon vœu.

 

Mais devant ton sacré silence,

Me rappelant la douceur de ma tendre enfance,

Alors que tu es étendue bien sagement dos face à ton serviteur,

J’acquiescerai à ta volonté d’attendre à plus tard en veillant sur ta pudeur.

 

De

 

Rolland St Gelais

Québec (Québec)

Canada