Archives de tags | bouches

Jusqu’à ce que sorte de nos bouches

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Jusqu’à ce que sorte de nos bouches

 

Laisse-moi faire,

Je désire te divulguer.

Les plaisirs de la luxure, sans hésiter.

En découvrant ce lieu chaud comme l’enfer.

 

J’irai tout doucement,

En te faisant mille baisers, ô, ma beauté.

Des baisers auxquels tu ne sauras pas résister.

En te disant des mots d’amour bien tendrement.

 

Je contemplerai la pente de ton dos,

En cajolant tes jolies fesses dignes d’une déesse.

Une reine de beauté à soigner avec grande délicatesse.

Que je satisferai en écoutant Serge Gainsbourg et Brigitte Bardot.

 

Au rythme de leur chanson fétiche,

J’irai et je viendrai à mon tour en ce lieu interdit.

Cet endroit par les Grecs qu’ils ont tant aimé et décrit.

Je viendrai et j’irai aussi longtemps que tu le voudras ma biche.

 

Je serai attentif à tes moindres caprices,

J’écouterai ta respiration haletante de satisfaction.

Jouissance que j’augmenterai afin que tu en perdes la raison.

De la concupiscence naît la luxure, mon préféré de tous les vices.

 

Je suis le flot terrible des mers,

Qui frappe avec ardeur les berges.

Je suis le propriétaire de cette noble verge,

Qui pénètre avec élan, la plus belle de toutes les terres.

 

Reste comme ça! Ne bouge pas, mon amour.

Je saurai bien te préparer pour recevoir mes hommages.

Car, sans cet ultime bonheur, l’humanité n’aurait pas d’âges.

Des vénérations, je prodiguerai sur ton corps tous les pourtours.

 

Que je puisse sentir tes doigts grivois,

Dorloter avec soin les contours de mon intimité,

Pendant que j’explorerai de ma hampe ta zone cachée,

Jusqu’à ce que sorte de nos bouches le cri d’une incroyable joie.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Tellement seule je me sens

Tellement seule je me sens
Tellement seule je me sens Poème par RollandJr St-Gelais Modèle : JenovaxLilith Photographe : Louis Reed Source : https://www.deviantart.com/jenovaxlilith/art/tarnished-untruthed-soliloquies-772506959

Tellement seule je me sens

 

Seule dans cette pièce en blanc,

Je me revois lorsque j’étais qu’une enfant,

Me posant sans cesse tant de drôles de questions,

Et à mes parents trop occupés à me répondre comme de raison.

 

Je revois la table où la famille entière se réunissait,

Ah ! En ce temps-là, je me rappelle comme on s’aimait.

Mes frères et moi on se chamaillait mais vite on oubliait,

Car en chacun de nous faire vraiment confiance on le pouvait.

 

Je revois les membres de la famille d’antan,

Les yeux de mon père en regardant ma mère,

Ne sachant quoi dire comme un poème pour lui plaire,

Mais de son cœur émergea tant d’amour dans ses yeux brillants.

 

J’entends les plaisanteries de mon frère ainé,

Qui pour faire rire cette grande tablée, il n’en était pas gêné.

De raconter l’une après l’autre tant de blagues pas trop salées,

Pour ne pas notre tendre et pieuse mère par ses celles-ci l’offusquer.

 

Maintenant que de longues années ont passé,

Nos bien-aimés parents sont depuis longtemps enterrés,

Chacun de cette maisonnée a trouvé son chemin à tracer,

Même moi loin d’ici je suis partie vers un pays si étranger.

 

Un pays peuplé de gens extraordinaires,

Qui ont construit une grande nation sans faire la guerre

Qui ont dans leurs bouches que des mots d’amour et de paix,

Mais tôt ou tard, devoir revenir en ces lieux du passé, je le devais.

 

Je n’ai pas eu le temps de vous dire comme je vous aimais,

Car pour une folie de jeunesse, j’ai dû m’enfuir et ne revenir jamais.

De l’œuvre de l’oubli parfait j’ai cru que le temps l’avait enfin fait,

Tellement seule je me sens devant ces murs d’un blanc trop parfait.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

 Canada