Archives de tags | diffusion médiatique

Que de beaux souvenirs expérimentaux!

Que de beaux souvenirs expérimentaux!

Bonjour,

Il arrive parfois des situations qui nous font redécouvrir certains éléments qui ont marqué notre parcours de vie. Certaines d’entre elles sont négatives tandis que d’autres sont plutôt positives. La vie est faite de hauts et de bas parsemés d’expériences plus ou moins farfelues, sérieuses ou hors du commun. Vivre, c’est aussi assumer ses erreurs tout en vivant pleinement ses succès et ses chagrins lesquels forment toute notre humanité, nous rendant ainsi plus proches de nos frères et de nos sœurs qui, comme nous, parcourent leurs chemins sur notre terre commune.

Ce soir, j’ai vécue une certaine frustration qui m’a amené à fouiller les divers documents enregistrés sur mes ordinateurs afin de résoudre un petit problème personnel. Rien de grave, mais plutôt dérangeant! Comme la vie est souvent faite d’imprévues, j’ai eu la surprise de retrouver deux photos parmi les premières où j’ai osé, le terme «osé» me semble être totalement superflu, posé entièrement nu devant une caméra. Ces photos ont été prises dans deux contextes situées aux antipodes l’une de l’autre.

La première a été réalisée lorsque je me trouvais dans une chambre dans un motel situé à Ste-Anne-de-Beauprés, près de Québec. Je me questionnais à savoir si cela était convenable de poser nu devant une caméra pour, pourquoi pas?, une diffusion médiatique dans un blogue, ce blogue n’existait même pas encore, et, subséquemment, aller encore plus loin dans un avenir plus ou moins proche. Étant seul dans la chambre et les rideaux fermés afin d’être à l’abri des regards indiscrets, j’entrepris de me déshabiller pour prendre quelques poses nu. Chose étrange, j’ai bien aimé cela puisque d’une part, je pouvais me placer dans une autre perspective qui m’était jusque-là inconnue et, d’autre part, cela favorisait en moi un regard sur l’ensemble de mon physique lequel je trouvais beau, noble et digne d’être respecté.

av6786La seconde fut prise dans mon appartement à Québec. J’avais l’envie de poser nu tout en cherchant une certaine forme de provocation laquelle se situait d’avantage sur la position dans laquelle j’ai été photographié de par le fait même d’avoir posé nu. Tout a été fait pour voir mon corps sous un angle totalement différent. Le voir plutôt par son agilité que par sa différence, par sa force que par sa faiblesse, par sa capacité à déjouer les qu’en-dira-t-on qu’à satisfaire le conformisme.

L’idée maitresse de ces deux réalisations photographiques réside dans le fait que le corps est d’abord et avant tout l’œuvre d’art par excellence, celle avec laquelle nous devons entrer en harmonie avec son univers, son entourage et avec soi-même. Ici, le compte à rebours s’applique très bien puisque mes poses nues ont été faites derrières des rideaux pour , ensuite, être présentées à certaines personnes triées sur le volet pour, finalement, être diffusées sur certains sites web dédiés à des domaines artistiques variés.

Merci de m’avoir lu!

Rolland St-Gelais

Québec (Québec)

Canada