Archives de tags | mots

En douter encore

Doutes-tu encore
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

En douter encore

 

Écoute-moi tendre chérie,
Prêtes-moi l’oreille, je t’en pries,
J’ai de quoi d’important à te dire ?
Une chose qui te fera sûrement sourire.

 

Mais pour bien commencer,
Une modeste faute je dois t’avouer,
Un petit mensonge je t’ai hier raconté,
Car il cache tout de même une noble vérité.

 

Je t’ai dit bien des grands secrets,
Afin de ne point être mis dans l’embarras,
Car te l’annoncer les mains vides, je ne l’oserai pas,
Pour une fois, mon cœur chavire par la joie qui y est.

 

Voici en mes mains ce qui n’a pas de prix,
Car cette demande est la plus sérieuse de ma vie,
Une bague de fiançailles pour t’exprimer mon amour,
Car c’est avec toi que je veux vivre maintenant et pour toujours.

 

Mes mots et mes gestes ont depuis le tout début de nos rencontres,
La sincérité de mon cœur qui pour toi palpite d’un amour digne des plus beaux contes.
À toi je songe chaque jour jusqu’au crépuscule et rêve sans cesse la nuit jusqu’à l’aurore
Voilà donc ce que je t’offre afin que de mes sentiments tu ne puisses en douter encore.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Qu’est-ce que la vérité ?

Qu'est-ce que la vérité
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Qu’est-ce que la vérité ?

 

Depuis la nuit des temps,
Sages de ce monde se posent la question,
Une question qui a suscité tant de réflexions,
Mais d’y réfléchir, ils en ont pour encore très longtemps.

 

Je ne désire pas y trouver une quelconque solution,
Car, me tromper, je n’en aurais certes guère l’absolution.
Bien des sages d’origines diverses et de lointains horizons,
N’eurent point à cette question une entière satisfaction.

 

Quelques-uns prétendirent l’avoir trouvée,
Au sein de proclamations aussi vite dites aussi vite oubliées,
D’autres ont annoncé l’avoir trouvée chez un homme semblable à eux,
Un homme saint aux mains miraculeuses et à la langue de feu.

 

Tandis que d’autres la trouvèrent dans des livres obscures,
Y cherchant des trésors pour satisfaire leurs envies pas souvent pures,
Au sein de grimoires écrits à l’encre noire par des mages d’Orient,
Qui transmirent leurs connaissances aux mondes du soleil couchant.

 

Au fil du temps, que de mots furent écrits !
Au fil du temps, que d’idées furent prononcés !
Au fil du temps, que de pensées furent tant élaborées !
Afin de résoudre cette épreuve énigmatique : qu’est-ce que la vérité ?

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Contemplation

Contemplation
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Contemplation

 

En ce début de journée,
Je n’ai point envie de parler,
Je désire simplement te regarder,
Avec mes yeux, ta beauté admirer.

 

Dans la brunante qui m’enchante,
Voilà qu’à la radio une artiste chante,
Sur des notes de piano, elle dit avec ses mots,
Ce qu’au fond de moi, je ressens en voyant ton corps si beau.

 

Me rappelant le jour où je t’ai rencontrée,
Comme le soleil était radieux en cette matinée,
Et par ton sourire, toute ma tristesse s’est à jamais dissipée.
C’est en notre amour que j’avais enfin trouvé une raison d’exister.

 

Te souviens-tu des jolis carillons ?
De la cathédrale qui jouèrent à l’unisson,
Le jour de nos noces sur le parvis de ce jour béni,
Mon amour pour toi n’a jamais cessé de grandir, ô ma chérie.

 

Nous n’avons pas cessé de nous aimer, de faire l’amour,
La nuit de nos noces comme si ce fut le dernier de nos jours,
En nous serrant dans nos bras tout en se caressant avec affection,
Par des gestes tendres, nous nous donnions avec passion.

 

Mais pour aujourd’hui, j’aimerais faire une exception.
Je désire avec mon regard te porter toute mon attention,
Au fond de moi se trouve un souhait qui me fait perdre la raison,
C’est d’admirer la femme que tu es en une ultime contemplation.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Mon corps comme seul langage

Mon seul langage
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Mon corps comme seul langage

 

Bonsoir mon cher ami,
Vous rentrez bien tard cette nuit,
J’espère que vous me reconnaissez,
Nous avons pris quelques verres dans un café.

 

Nous avions discuté de nos chemins de vie,
Et, bien souvent, de votre sourire j’en étais ébahie.
Que pouvais-je faire de la douceur de votre accent étranger ?
Au fil de nos rencontres, à vous je me suis finalement attachée.

 

Mais dernièrement une idée m’est apparue,
Sans faire de bruit, je vous ai suivi dans les rues.
Afin de savoir où je pourrais vous faire cette belle surprise,
Même si je savais qu’une autre femme au loin était de vous éprise.

 

Mais, comment pouvais-je m’empêcher de vous aimer ?
Comment de votre charme aurais-je pu un seul instant y résister ?
Sans ainsi que, ayant pris ma décision, par cette fraîche nuit d’automne.
J’ai décidé de faire de moi votre maîtresse et que vous seriez mon homme.

 

Il est vrai que tant de choses nous séparent pour toujours,
Voilà la raison d’être de mon malheur et de ma souffrance en cet amour.
Tant de vos mots et de vos expressions me sont inconnus sans oublier nos âges,
C’est ainsi que j’ai choisi de vous prouver ma passion par mon corps comme seul langage.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Deux fois

twice_by_rickb500_dc76tpb-fullview

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Deux fois

 

En cette nuit de fin de mois,
Je me suis levé en pensant à toi,
Car mon esprit ne cessait de me tourmenter,
Savais-tu à tel point je t’ai aimée, je t’ai adorée ?

 

En pleine noirceur,
Je me suis dirigé vers mon ordinateur,
Fébrilement, mes doigts effleurèrent les touches de mon clavier,
Ne sachant comment trouver les mots de mon amour t’exprimer.

 

Alors que l’encre de la nuit,
Recouvre de sa noirceur cet instant de vie,
Une vie que j’avais tant rêvé de passer avec ma bien-aimée,
Ainsi de mes mots sur ce papier je devrais alors me contenter.

 

Je me rappelle la douceur des rayons de soleil,
Qui te caressait la peau de ton corps telle une merveille,
De ton sourire aux dents d’ivoire qui me comblait de joie,
Qui me donnait une raison de vivre car mon cœur était en émoi.

 

Je me souviens de cette plage,
Où se promenèrent des gens de tous âges,
Je ressentais ce bonheur qui semblait être éternel,
En compagnie d’une dame à mes yeux tellement belle.

 

Chaque bonne chose a une fin disait ma mère,
Grande vérité de tous les temps et dure à avaler car si amère
Depuis cette mésentente d’un moment, bien des choses ont changé.
Mais il y a une chose que jamais je ne parviendrai à oublier.

 

Ce n’est pas cette nuit sous les étoiles,
Qui me faisait songer à une divine toile,
Ce n’est pas les instants de folies que nous avons vécus,
De ces instants qui resteront en ma mémoire d’homme nu.

 

En mon cœur restera cette promesse,
Que je t’ai faite en ce dernier soir telle une caresse,
D’être toujours avec toi d’éternels amis quoiqu’il arrive,
Car je sais en mon fort intérieur que sans toi il m’est impossible de vivre.

 

J’aimerais tellement te faire l’amour,
Par des gestes intimes dont tu te souviendras toujours,
Mais depuis tout ce temps, s’envolent mes espoirs et ma foi.
Voilà pourquoi j’ai écrit ces mots même si j’y ai pensé par deux fois.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Tu as aimé ?

Tu as aimé, chérie
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Tu as aimé ?

 

Bon printemps, ma chérie
J’aime bien quand tu me souris,
Et que puis-je dire de ton beau regard ?
Si ce n’est que tu sembles comblée d’avoir veillé tard.

 

Tu as aimé mes mots doux ?
Moi, j’ai adoré ceux que tu as glissé à mes oreilles.
Ils ont atteint la profondeur de mon cœur. Quelle merveille !
Des mots dits, des mots faits, des mots qui nous ont rendus fous.

 

Tu as aimé mes baisers ?
De ces baisers sur ta peau douce telle de la soie,
Ces baisers que je retiens que pour celle que j’aime, que pour toi.
Ces baisers pour te dire qu’à jamais je t’aimerai.

 

Tu as aimé mes caresses ?
Celles que je t’ai prodiguées,
Celles que je t’ai avec amour données,
Celles qui ont parcouru ton corps de déesse.

 

Tu as aimé recevoir ma langue sur tes seins ?
Tu as aimé ressentir cette sensation entre tes reins ?
Tu as aimé recueillir ma semence onctueuse dans ta main ?
Tu as aimé la savourer en guise de repas du petit matin ?

 

Tu as aimé !
Ne le cache pas, je le sais.
Tout comme toi, j’ai tellement adoré.
J’en ai presque perdu la raison quand de plaisir tu as crié.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Ce que tu es avare

Ce que tu es avare
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Ce que tu es avare

 

J’ai longtemps pensé à toi,
Dès que tu étais parti vers un autre toit,
Vers celui de ton épouse et de tes enfants,
Puis je devine qui tu choisiras assurément.

 

Trop de belles paroles pour ne rien dire,
Encore plus de gestes tendres pour me faire souffrir,
Des gestes et des mots évaporés dans la brume du temps,
Qui ont à jamais brisé en mon âme mes rêves si innocents.

 

J’ai cru à tes paroles et à tes beaux discours,
Alors que je m’étais mise sur mes plus beaux jours,
Je t’ai ouvert mon cœur, te confier mes craintes et mes peurs,
Sans cesse je t’ai comblé dans mon lit malgré ma douleur et mes pleurs.

 

Ho ! Ce que tu étais généreux en promesses,
En me disant que tu allais tout quitter pendant tes caresses,
Au plus profond mon être, je désirais tant cesser d’être ta maîtresse,
Mais tu préférais toujours me mentir me plongeant ainsi dans la détresse.

 

Avare de vérité ! Avare d’honnêteté !
Voilà la réalité qu’a découvert mon cœur brisé.
Comment ai-je pu succomber à ton grand art ?
Car de franchise et de droiture, ce que tu en es avare.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Puis-je ?

Puis-je
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Puis-je ?

 

Puis-je dans ce lit vous accompagner ?
Puis-je y aller pour vous caresser ?
Puis-je à vos yeux exister ?
Puis-je vous y aimer ?

 

Ô femme à la peau blanche,
Qui sait faire bouger ses hanches,
Qui sait faire monter en moi mon désir,
En moi cette ardeur de vous combler de ces plaisirs.

 

Puis-je dans ce silence vous faire vibrer au son de mes mots,
Des mots guidés par le savoir-faire de mes lèvres doucereuses,
Qui vous donneront entière satisfaction en cette nuit mielleuse,
Et de votre corps vous faire grimper dans les cieux bien-hauts.

 

Femme aux lèvres pulpeuses,
Lesquelles sont tellement savoureuses,
Que je dégusterai jusqu’à satiété sans retenue,
Sous les draps pendant que nous serions entièrement nus.

 

Femme aux mamelons pointus,
Au corps si fragile et tellement menu,
Que je craindrais de vous briser par mes caresses,
Car vous resplendissez de l’Olympe toute sa délicatesse.

 

Répondez à ma requête,
De mon cœur cette humble quête,
Puis-je un jour ou une nuit vous faire l’amour ?
Avant que je quitte précipitamment cette vie pour toujours ?

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Un regard d’amour

Un regard d'amour
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Un regard d’amour

 

Qu’ai-je fait ?
Pourquoi suis-je parti ?
Vers d’autres cieux, en d’autres pays ?
Alors qu’à côté se trouvait celle que j’aimais ?

 

J’ai parcouru bien des chemins,
Rencontré des géants et des nains,
Fait la connaissance de sorciers et de magiciens,
Tenu de véritables trésors entre mes pauvres mains.

 

J’ai bu des vins succulents,
J’ai senti des parfums enivrants,
J’ai connu des femmes ensorceleuses,
Qui m’envoûtèrent de leurs paroles telle une berceuse.

 

J’ai cherché ce que j’avais quitté,
Que j’avais abandonné dans ma folie,
Croyant aveuglément qu’il y avait mieux dans la vie,
Alors que rien ne vaut la quiétude de son propre foyer.

 

C’est en marchant péniblement,
Sur une route étrangère assurément,
Que j’ai sorti une photo d’elle délicatement,
De ma poche où je l’avais cachée précieusement.

 

Me souvenant alors,
Que le véritable amour vaut de l’or,
Qu’aucun trésor ne pourra égaler la beauté,
De celle que mon cœur perdu a sans cesse aimée.

 

Un regard d’amour ! Voilà ce que j’ai trouvé.
Un regard d’amour ! Voilà celle que je veux regagner.
Un regard d’amour ! Voudra-t-elle que j’aille la retrouver ?
Un regard d’amour ! Pourra-t-elle seulement me pardonner ?

 

De tous les mots de ces pays étrangers,
Aucun n’est semblable à ceux qu’elle a prononcés,
Prononcés dans la pénombre de la nuit aussitôt tombée,
Avec son regard d’amour elle me disait : Sans cesse je t’aimerai.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Pensées

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Pensées

 

Il est six heures du matin

Et mon cœur est rempli de chagrin

J’aimerais pouvoir te serrer dans mes bras

Mais je crains que tu ne le veuilles pas.

 

Le soleil n’est pas encore levé

Et déjà tu es dans mes pensées

Car je crains qu’il t’arrive grand malheur

Alors que j’aurais voulu faire ton bonheur

 

En toute sincérité, je ne t’ai jamais oubliée

Si tu savais comme je t’ai aimée, je t’ai adorée

Aimée à la folie même si cela m’était interdit

Mais c’est comme ça. Et puis ? Alors, tant pis

 

Tu m’avais fait promettre d’être toujours amis

Mais dans le secret de mon cœur il en était point ainsi

Car j’aurais préféré être ton amoureux pour la vie

Puisqu’à mes yeux ta beauté m’avait tellement ébloui

 

J’aimerais tellement t’embrasser et te faire l’amour

Peut-être sera-t-il possible une de ces nuits, un de ces jours

Me coller simplement contre toi afin de te cajoler et te consoler

Et te dire dans mes mots que tu es la plus belle dans le ciel étoilé

 

Ne m’en veux pas, ô toi, si je t’aime encore

Car tu as vraiment un cœur pur, un cœur en or

Et que seul l’amour est véritablement le plus fort

Puisque dans mes pensées tu y es même quand je dors

 

Ô que oui, je t’aimais

Encore maintenant et à jamais

Que veux-tu ? Je n’y peux rien

Je t’offrirai mon cœur si tu le veux bien

 

De

 

RollandJr St Gelais de Québec au Canada