Archives de tags | crucifix

La possédée

La possédée Poème de Rolland Jr St-Gelais avec l’autorisation d’Alixia Busch et de Tancrède Szekely

La possédée

 

Il est trois heures du matin.

C’est le moment préféré du Malin.

Je sens monter en moi un feu ardent,

Un désir insatiable de plaire à mes amants.

 

Tout tourne avec violence autour de mon être,

Quelle inquiétante sensation de tout ce mal-être.

Le miroir renvoie une image de femme adultère,

Même si, je l’avoue, j’ai fréquenté bien des pères.

 

À mesure que les lampions noirs illuminèrent la cérémonie,

Mon âme, de toutes les tentations, en fut tellement remplie.

J’ai sans cesse, à mes nombreuses convoitises, succombé.

De cette nuit démoniaque, ma féminité fut imprégnée.

 

Ô, Méphistophélès, quel piège m’as-tu tendu ?

Pendant que j’étais étendue devant ces femmes nues.

Elles récitèrent dans une langue inconnue leurs incantations.

Alors qu’elles se penchèrent vers moi en citant leurs invocations.

 

« Solve ! Coagula ! » Elles se répétèrent inlassablement !

« Entra en Ella Satanas ! » Elles réitérèrent infatigablement !

Une émanation venue de nulle part s’est propagée en ce lieu.

Un endroit si sombre que même Dieu ne pouvait voir de ses yeux.

 

Dans les flammes éternelles, je me suis immergée.

Dans la fournaise de la Géhenne, je me suis engouffrée.

La diablesse de la luxure a ainsi pris le contrôle de mon esprit.

J’ai alors compris quelle maîtresse je servirai pour le reste de ma vie.

 

Ô, mon révérant ! Je vous en supplie, Délivrez-moi de cet abysse.

Pour me libérer, que je fasse sur ce crucifix, une pieuse bise.

Écartez de moi tout le mal à l’exception du péché de la chair.

Il est véridique que la joie bacchanale est loin de me déplaire.

 

Je suis celle que l’on appelle « La possédée ».

De cette nuit, j’ignore réellement ce qui s’est passé.

Sur cette table, ces comparses m’ont offert telle une obole.

Depuis cette célébration satanique, je crois être devenue folle.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Sous ce crucifix

Sous ce crucifix Poème et photo par Rolland Jr St-Gelais de Québec au Canada

Sous ce crucifix

 

Sous ce crucifix,

Je suis à genoux et je prie.

Je suis venu pour demander à Dieu.

En homme si pieux et si religieux.

 

Une petite faveur.

Même si j’ai bien peur.

Que cela risque de vous déplaire.

Mais, dans le fond, je n’ai que faire.

 

De vos jugements, de vos condamnations.

Nous sommes, à lire les nouvelles, en damnation.

Une guerre mondiale est, selon certains, à nos portes.

Que puis-je alors faire? Que puis-je dire ? Que le diable l’emporte.

 

Oh mon Dieu, si vraiment vous existez.

Veuillez, je vous prie, mon humble requête exaucer!

Que je puisse satisfaire, en bon soumis, les désirs de ma maîtresse.

Celle qui me prodigue tant de douceur et de douleur par ses caresses.

 

Qu’en ce temps de carême, elle m’apprenne l’obéissance.

Que j’admire sa beauté légendaire jusqu’à en perdre conscience.

Qu’elle m’enseigne les bonnes manières telle une bonne mère.

Et de ses mains expertes, qu’elle me comble de son savoir-faire.

 

En ce temps si incertain.

J’ignore comment est mon destin.

Mais, une seule chose compte à mes yeux.

C’est d’être aujourd’hui vraiment heureux.

 

Oh mon Dieu ! Si mes jours sont comptés.

De ma faute, de mon mignon péché, veuillez me pardonner.

Mais avant tout, veuillez exaucer cette humble prière.

Que je puisse encore réaliser ces aventures été comme hiver.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada