Archives de tags | luminosité

Au milieu de l’herbe

Au milieu de l'herbe
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Au milieu de l’herbe

Bonjour tout le monde,

Il n’y a rien de plus utile qu’une belle journée ensoleillée du mois d’août pour vous parler des petits et grands plaisirs d’été. Des plaisirs qui font de la vie autre chose qu’une succession de morosité, de labeur et de sueur. C’est un fait que bon nombre d’entre nous passent leur temps à travailler souvent dans des conditions plus ou moins enviables, à affronter des situations fort déplaisantes et à faire de leur mieux tout en tirant le diable par la queue. Fort heureusement, la saison estivale apporte un peu de bonheur et souvent beaucoup de beauté à l’existence.

Pour ma part, j’aime bien l’été pour trois raisons précises. Des raisons qui s’enchevêtrent les unes aux autres. Bon ! Je reconnais d’emblée que vous risquez d’être en désaccord avec les propos qui vont suivre. Cependant, sachez que j’en assume la pleine et entière responsabilité. De dit-on pas que la liberté de s’exprimer s’accompagne inexorablement par l’imputation qui en découle.

La première raison réside dans la chance de pouvoir allègrement admirer les beautés féminines que je peux rencontrer, ne fut-ce que par un simple coup d’œil, dans leurs manifestations aussi variées que plaisantes. En effet, quoi de plus beau que la grâce féminine aux yeux de celui qui sait la contempler à sa juste valeur? J’ai bien écrit à sa juste valeur puisque le respect a été, est et sera toujours de mise chez votre humble serviteur. Et puis, comme j’adore répéter à qui veut connaître le fond de ma pensée à ce sujet : La beauté n’est point un péché tout comme la laideur est loin d’être une vertu.

La deuxième raison est celle de la multitude de sources d’inspiration que la saison estivale me procure. En effet, la luminosité est à son meilleur dans les journées d’été comparativement à toute autre saison de l’année. D’ailleurs, je suis toujours étonné à chaque fois que je me rends dans la belle région de Matane en Gaspésie tellement le soleil y est si bon, si agréable et si chaleureux. Un soleil qui reflète à la perfection les gens de cette superbe région. Mais, il y aussi le souffle incroyable que m’assurent les chaudes journées d’été lors de mes nombreuses compositions poétiques.

À cela s’ajoute, vous devez certainement vous en douter un peu, la collaboration tellement précieuse et combien appréciée de mes fidèles artistes par le vaste monde. Vous noterez que la luminosité des jours et la qualité exceptionnelle des photos de nudité artistique, parfois légèrement érotique, constituent une mixture fort intéressante. N’est-ce pas ?

La dernière raison est celle des nombreux souvenirs que l’été me font parfois revivre au plus profond de moi. En effet, je me revois marcher le long des plages qui bordent ma région natale qu’est Sept-Îles où je pouvais humer l’air marin sans oublier les nombreux lacs et rivières où je contemplais les forêts vierges. Bien entendu que je ne peux pas passer sous silence le terrain familial où parfois je m’étendais sur la verte pelouse. Que de beaux souvenirs de ce temps de mon enfance, de mon adolescence et de ma lointaine innocence. Que des souvenances qui en mon esprit forment une aide surprenante dans la composition de mes poèmes pour mon plus grand plaisir et, je le souhaite ardemment, pour le vôtre aussi.

En résumé, le fait de vivre loin de la nature contrairement à ma vie de jadis rend impossible de m’étendre au milieu de l’herbe. Toutefois, je peux le faire en esprit à chaque fois que l’occasion de composer mes poèmes se présente à moi. Croyez-moi sur parole que je ne raterai aucune occasion qui se présentera à moi. Je vous le jure maintenant et pour toujours.

Merci infiniment pour votre assiduité.

Rollandjr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Ce n’est que partie remise.

Désolé

Ce n’est que partie remise.

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous allez bien et que la saison automnale vous soit agréable. Pour ma part, je vais vraiment très bien tant au plan de la santé que de ma passion en tant que modèle nu, sans oublier celles de la poésie et de la photographie. D’ailleurs, l’automne est une saison extraordinaire pour la réalisation de photos de qualité exceptionnelle. Les mille couleurs, la luminosité unique en son genre et la fraîcheur qui annonce la venue de monsieur Hiver accordent à cette saison une beauté réellement incomparable.

IMG_20171006_155913_664Sous un autre d’idée, je vous avais annoncé dans l’un de mes précédents articles que j’irai de nouveau à Sept-Îles afin de poser nu pour le département de l’enseignement des arts du C.É.G.E.P. de l’endroit. Malheureusement, je suis dans l’impossibilité de me rendre à Sept-Îles pour la simple raison que la famille de l’un de mes frères où je restais ne pourra pas me recevoir durant mon séjour. Par respect pour sa famille, vous comprenez que je désire garder confidentielle la raison même de cette impossibilité. Qu’à cela ne tienne, ce n’est que partie remise.

Qui plus est ! Je serai toujours disponible pour la session prochaine. Tout ceci ne m’empêchera pas de composer des articles sous formes de proses ou de poésie à partir des photos des oeuvres réalisées par les étudiants-es en art dont j’ai eu le privilège, et aussi l’immense honneur, de travailler en leur agréable compagnie.

Merci de m’avoir lu !

Je vous aime.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Quelle belle pose !

18194624_10212698885607946_7066563083189821491_n

Modèle nue? Marie-Lou Ferland

Quelle belle pose !

Bonjour tout le monde,

C’est réellement avec un plaisir immense que je peux rédiger un tel article, et ce pour deux raisons majeures. La plus importante est sans contredit la chance d’avoir pu éviter des problèmes de santé lesquels auraient mis en danger ma vie. En effet, j’ai été dans l’obligation de me rendre aux urgences de l’hôpital situé près de chez-moi car mon état de santé m’inquiétait au plus haut point. À vrai dire, les membres du personnel ont du m’hospitaliser suite à la découverte d’une bactérie ressemblant étrangement à la bactérie mangeuse de chair. J’y ai donc passé presque 24 heures sous antibiotiques par voies intraveineuses. Traitement qui durera en clinique aussi longtemps que ce sera nécessaire. Mais, soyez rassurés, je vais très bien maintenant. Morale de cette histoire ? La santé n’a pas de prix. Et, c’est bien vrai.

La seconde raison, c’est de pouvoir vous présenter une photo d’une de mes connaissances rencontrées à l’occasion du Comicom de Québec qui se déroula voilà quelques semaines à l’université Laval. Marie-Lou Ferland avait eu l’amabilité de poser pour votre humble serviteur afin d’enrichir mon album photos lequel servira en quelques occasions à la rédaction d’éventuels articles au sein de mon blogue artistique dédié à la nudité artistique, la poésie et, bien entendu, la photographie. Trois domaines qui me passionnent au plus profond de mon être. Or, la chance m’a sourit une fois de plus puisque j’ai découvert une photo de nudité artistique réellement remarquable où Marie-Lou Ferland a servi de modèle vivant.

Je dois avouer mon grand étonnement d’avoir trouvé une telle photo. Non pas que j’ai douté de son sens professionnel, loin de moi une telle idée, mais plutôt par la qualité du résultat. En effet, tout y est réalisé de manière très artistique avec un soupçon, permettez-moi cette remarque, de sensualité, voire d’érotisme tout en y évitant une quelconque vulgarité. Oui, je peux avouer qu’il s’agit là d’une œuvre d’art bien réussie, et même d’un petit chef-d’œuvre en son genre. Cette photo possède tout pour susciter l’intérêt visuel du spectateur. Je pense notamment à l’effet miroir du corps sur la glace, la luminosité choisie, le jeu des couleurs et enfin, par la pose elle-même choisie par le modèle. Rien ne semble avoir été laissé au hasard durant la séance même si, et j’en parle par expérience personnelle, le « feeling » de l’instant présent y est pour beaucoup dans le choix des poses. D’ailleurs, il n’y a rien de telle que l’inspiration pour y dénicher le meilleur de ce dont on peut offrir devant une lentille d’appareil-photos.

Je termine cette missive pour remercier Marie-Lou Ferland de m’avoir donné sa permission d’utiliser cette magnifique photo afin de rédiger cet article. J’espère que vous serez, chers amis de part le vaste monde, en admiration pour cette photo tout comme je le fus dès mon premier regard posé sur celle-ci.

Merci infiniment de m’avoir lu.

Portez-vous bien !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada 

L’importance de la pose…

magic_of_women_by_jrekas-dajl48p

Avec la courtoisie de JREKAS

L’importance de la pose…

Bonjour tout le monde,

Il me fait grandement plaisir de poursuivre ma série de publications sur certaines réalisations de nudité artistique présentées à la fois par des photographes hors-pairs et par des modèles vraiment extraordinaires au sein du site de partage deviantArt. Il va de soi qu’une telle série de publications renferme une panoplie de thématiques liées au domaine du nu. Des thématiques aussi variées les unes que les autres. Il est vrai que mon expérience en tant que modèle nu pour des artistes et des écoles d’arts m’est une aide plus que considérable dans ma réflexion au sein de mes rédactions. Oui, je sais bien que plusieurs personnes ont une expérience plus riche, plus diversifiée et plus approfondie que celle de votre humble serviteur. Quoiqu’il en soit! Nul ne peut enlever ce que j’ai accompli jusqu’à maintenant dans ce domaine artistique.

Vous le savez déjà, j’ai eu la chance incroyable de travailler en tant que modèle nu avec la talentueuse Philactère au sein même de son atelier de Montréal. Une séance qui a été plus que bénéfique dans mes connaissances en ce domaine. En effet, j’y ai appris toute l’importance de la variété des poses au sein des séances artistiques sans oublier de ne pas craindre d’oser tenir des poses que je qualifierais de « non-conventionnelles ». C’est-à-dire des poses que l’on ne penserait jamais réaliser dans la vie de tous les jours. Fini l’époque de la toute innocente Joconde et de son sourire mystérieux, de la pudeur imposée par la pression sociale et la répétition incessante des positions lors des ateliers. L’art par définition ose tout simplement.

Le modèle nu possède un corps lequel devient son outil de travail. Un outil qui doit être maitrisé à la perfection mais avec un esprit de passion véritable qui anime chaque parcelle, je devrais même écrire chaque atome, de son physique. Ressentir chacune des parties de son corps, épouser les courbes, s’imbiber de chaque goutte de sueur qui coule le long de son dos, de ses cuisses, de son front et ainsi de suite. Autrement dit, l’esprit et le corps et l’âme composent une trinité perçue, vécue et transposée par les artistes.

Quoi de mieux alors de « oser pour oser » afin de faire ressortir cette fameuse trinité dite « artistique » aux yeux de ceux et de celles qui assistent à une telle séance? Oser présenter avec un angle d’approche jamais fait jusque-là! Outrepasser les attentes afin de se surpasser soi-même! Et pour faire court, être satisfait de son travail. Quel un athlète avant de gravir les marches sur le podium, le modèle doit donner son meilleur afin d’impressionner le grand public. Un public juxtaposé dans les yeux des gens présents au sein de l’atelier.

J’ai donc choisi cette magnifique photo pour illustrer mes propos. Oui, j’adore le résultat puisque d’une part, l’on peut y déceler la recherche de l’excellence à la fois par le modèle nu et par le photographe et que d’autre part, que la volonté d’aller au-delà de ce que l’on est habitué de voir dans ce domaine se manifeste de manière bien perceptible mais de grande douceur. Je ne peux nier aussi le fait que la beauté de ce corps rend la présentation des plus agréables sans pour autant verser dans un quelconque voyeurisme. Qui plus est! La luminosité ambiante témoigne d’un grand sens professionnel du photographe.

La qualité de la photo parle d’elle-même. En effet, tout y est parfait. l’ombrage sur certaines zones rend la luminosité plus attrayante sur les autres. C’est le cas de l’arrière de la cuisse gauche, des dessous des pieds et du ventre ainsi que l’intérieur de la fesse gauche qui de manière globale accentuent la vivacité bien présente au sein de la poitrine, des bras et des jambes. De plus, les quelques tatouages peuvent passer inaperçus si on y prête guère attention tellement ils se fondent dans l’oeuvre réalisé de main de maître. Ce qui démontre bien que le choix de cette pose dite « non-conventionnelle » a été fort judicieux dans l’optique d’aller plus loin que les normes souvent imposées en arts.

En terminant cet exposé, je tiens à remercier JREKAS qui m’a donné sa permission d’utiliser cette photo au sein de mon blogue sans oublier mon profond respect envers son modèle féminin. Bravo à vous deux! Dans un souci d’honnêteté intellectuelle, j’ai ajouté en annexe un lien menant directement sur son compte devianArt.

Merci de m’avoir lu!

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

DeviantArt de JREKAS:  http://jrekas.deviantart.com/