Archives de tags | soleil

Je suis ce que je suis

Je suis ce que je suis

Bonjour tout le monde,

J’espère que votre fin de mois d’avril se passe bien pour vous tous. Ici, la météo canadienne annonce de la pluie pour les jours à venir. Qu’à cela ne tienne puisque l’essentiel est d’avoir le soleil dans le cœur et dans la tête. Par ailleurs, un peu de pluie fera le plus grand bien à la verdure qui a attend le bon moment pour reprendre vie. Une vie endormie pendant les longs mois d’hiver.

Cette période est pour votre humble serviteur un moment propice à la réflexion. Qu’aurais-je pu devenir n’eut été ce que je suis présentement ? Bon ! Il est vrai que l’approche de mon anniversaire à la fin du mois prochain est pour beaucoup dans ma réflexion. Cependant, revoir mon parcours de vie aide à mieux comprendre où je suis rendu à l’heure actuelle. Je le reconnais d’emblée que j’aurais pu faire mieux. Mais j’aurais pu faire pire ou même ne rien faire du tout. Or, ce qui n’est pas le cas.

En effet, j’ai opté pour un positivisme quasi à toute épreuve pendant que certains de mes congénères osèrent se plaindre de leurs situations physiques afin d’attirer la pitié de la population à leur endroit. Or, cela n’a jamais été mon cas. Bien au contraire ! Et savez-vous quoi ?! C’est l’un des messages que je désire véhiculer à chacune de mes séances de nudité artistique qui ont eu lieu jusqu’à maintenant.

Certes, plusieurs personnes ont manifesté leur admiration à mon égard. Toutefois, ce qui me touche le plus c’est lorsque l’on me dit que malgré les problèmes que j’ai eu à affronter, jamais je ne me suis laissé abattre. Être toujours prêt à relever les défis auxquels la vie nous confronte. Voilà ce à quoi j’aspire à chaque jour que Dieu m’offre de vivre.

Oui, j’aurais pu faire mieux. C’est un fait indéniable. Mais, j’ai fait avec ce que j’ai. Et, comme m’ont dit quelques membres du personnel du petit restaurant où je vais manger quotidiennement: « bien des gens avec tous leurs membres n’ont pas réaliser la moitié de ce que j’ai fait. » Croyez-moi que ce n’est pas fini puisque quelques projets à la fois fort intéressants et originaux sont en voie de se réaliser dans un proche avenir.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Savoir rendre grâce

 

IMG_20180422_165437_244

Votre humble serviteur à la célébration eucharistique en l’église St-Roch de Québec dimanche le 22 avril 2018

Savoir rendre grâce

 » Parce que être modèle vivant, c’est vivre et vivre c’est aussi être capable de rendre grâce pour cette vie. « 

de RollandJr St-Gelais de Québec

Bonjour tout le monde,

J’espère que se passe bien pour vous. De mon côté, la vie est magnifique avec la venue de la chaleur, le soleil qui commence enfin à nous sourire et les gazouillis des oiseaux. Que ça fait du bien au moral. Qu’on se sent vivre et même revivre après les longs mois de l’hiver canadien.

Personnellement, je n’ose pas trop me plaindre. Bien au contraire. J’ai la chance d’être né dans un pays où il fait bon vivre, d’avoir pu obtenir le maximum d’éducation au sein d’institutions d’enseignement réputées pour leur excellence au Québec et d’avoir plus que le nécessaire pour vivre de manière confortable. À cela s’ajoute une santé de fer et des activités diverses rendant ainsi mes journées fort occupées.

Oui, je rends grâce à Dieu pour la vie qu’il m’a donné et tout ce que j’ai pu vivre jusqu’à maintenant. Je dois reconnaître que certains événements ont été loin d’être agréables, voire pénibles dans certains cas, à vivre particulièrement durant mon enfance. Je pense notamment à mes multiples opérations qui visaient à corriger certaines malformations causées par la thalidomide mais aussi à l’assassinat de l’un de mes frères en 1972. Cela fera bientôt 46 ans qu’un tel événement a eu lieu. Un événement qui marqua à jamais l’histoire de ma famille et celle de la ville de Sept-Îles. (1)

Mais qu’à cela ne tienne, ma vie est magnifique et je ne l’échangerai jamais avec qui que ce soit. En effet, je me réalise pleinement dans ce que je fais. Qui plus est ! Lorsque je vais dans un centre spécialisé pour la fabrication et la réparation des prothèses et orthèses pour les personnes handicapées, je m’aperçois que mes « bobos » sont très petits comparativement à ce que certains pensionnaires de dudit centre peuvent vivre. Et pourtant, ces derniers remercient la vie, ou si vous préférez Dieu dans le cas où vous êtes croyants, pour le simple fait d’être encore en vie.

Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

(1) J’ose en glisser quelques mots car certaines publications se rapportant à cet événement sont mentionnées dans un groupe amical des gens de Sept-Îles sur le réseau social Facebook. Vous devez certainement vous imaginer que je ne rate jamais l’occasion d’y mettre mon grain de sel lorsque je juge cela nécessaire.

Quand pointe le jour

Quand point le jour

 

Dessin de mon ami et collaborateur Eri Kel de la France

 

Quand pointe le jour

 

Le soleil vient à peine de se lever,

Que déjà ma hampe veut se relever,

Après une telle nuit chaleureuse aux ardeurs torrides,

Qui nous ont fait oublier l’espace d’un moment l’apparition de nos rides.

 

Paisiblement tu dors encore,

Toi ! Mon amour précieuse tel de l’or.

Je n’ose pas te réveiller malgré mon envie de toi,

Car te combler, te satisfaire est à mes yeux force de loi.

 

Et, pourtant ce que je te désire.

Encore tes gémissements et tes soupirs,

Soupirs de plaisir ! Témoignage de notre amour.

Amour interdit en cette fin de nuit, de ce petit jour.

 

Tu ouvres les yeux ?

Serait-ce une faveur des dieux ?

Tu me regardes avec tendresse avec passion,

Avec ce désir d’avoir encore quelques satisfactions.

 

Te mettant sur ton séant,

Tu m’avouas ton vœu doucement,

Celui de refaire en cet instant l’amour,

En ces minutes magiques quand pointe le jour.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Pourquoi me regarde-t-il ?

 

19642627_10156222380803919_596639514811353194_n

 

Dessin réalisé par Eri Kel de la France

 

 

Pourquoi me regarde-t-il ?

 

Marchand calmement dans un magnifique jardin,

Je déambulais  parmi ces humbles gens tels des pantins,

Voyant au loin un modeste banc blanc esseulé qui m’attendit,

Comme on attend avec hâte un être cher, un parent, un vieil ami.

 

Quelques pas amplement me suffirent,

Pour m’y rendre avec gaité et avec le sourire,

Confortablement assis tel un César avec ses lauriers,

Mes pensées me firent plonger dans les songes des lointains étés.

 

De ces temps où féminité et coquetteries,

Allèrent si bien avec virilité et nobles galanteries,

Quel plaisir de courtiser jeunes dames afin d’être leurs élus,

Et de les accompagner dans ce lieu interdit où nous étions nus.

 

Soleil généreux de ses rayons,

Fit couvrir quelques têtes de chapeaux melons,

C’est alors que vinrent à moi les notes d’un piano jouées,

Qui ont voyagé par la douce brise d’un bistro et ses arômes de café.

 

De ces saveurs veloutées,

Et parfois corsées que je savourais,

Au lit avec celle que j’admirais et que j’aimais,

Ah ! Ce que nous étions heureux en ces temps reculés.

 

Perdu dans mes coupables pensées,

Je n’avais point vu l’étranger assis devant moi,

Me fixant du regard en silence et sans geste tel un roi,

Je voulais aller le trouver simplement pour parler, pour discuter.

 

Allais-je le déranger, l’importuner, le blesser ?

Car une simple parole peut parfois guérir ou  bien tuer,

Mais, au fait,  que me veut- il ? Pourquoi diable me regarde-t-il ?

C’est alors que glissa sur sa joue une larme de ses yeux tels des îles.

 

Point de mots pour exprimer ses douleurs,

Point de sons pour décrire la vie et ses couleurs,

Parfois l’instant saisi suffit à deux âmes pour communier,

Pour partager mille bonheurs qu’on ne peut ni nier ni oublier.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Échouée

 

c3a9chouc3a9e-gerhart-thompson

Photo : Gerhart Thompson Source : https://voyageonirique.com/2018/01/09/echouee-3/

 

Échouée

 

Sous le chaud soleil,

Malgré ce vent qui n’a pas de pareil,

En y cherchant ma respiration perdue la veille,

Je suis étendue sur le rocher telle une sirène toute belle.

 

Que m’est-il donc arrivé ?

Souvenirs d’un navire par la mer balloté,

Quelques vagues froides et un silence horrible,

Malgré ces cris d’effroi et ces bruits si terribles.

 

Me tenant nue sur le pont,

Ne craignant point Neptune et son don,

De rendre la mer si furieuse mais aussi calme,

Soumise j’étais prête à lui rendre ma si précieuse âme.

 

Pourtant ma beauté me protégea,

Bien doucement, dans ses bras, il m’emporta.

Vers ce pays mirifique et ces incroyables berges,

Il m’y déposa avec la fragilité que l’on accorde à une vierge.

 

Présentée telle une offrande sur ce rocher,

J’attends  mon amour qui viendra m’embrasser,

Pour me soutirer de mon sommeil si nébuleux si agité,

Oui ! Ô mon Dieu ! Ô mon amour ! Je suis à toi. Viens me combler.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Cette tristesse

20171130_135019 (1)

Cette tristesse

 

Il y a des jours,

Il y a aussi des nuits,

Où j’aimerais te donner ma vie,

À impossible nul n’est tenu, m’a-t-on dit.

 

Je me souviens de ce temps,

Comme j’étais heureux tel un enfant,

Jouant gaiement sous le soleil si chaud si beau,

Ce temps est révolu laissant en moi bien des maux.

 

À quoi bon cette nostalgie,

Si ce n’est que pour nous pourrir la vie,

Je ferme les yeux pour revoir ton tendre visage,

Ce que je t’aurais donnée parole d’un vieux sage.

 

Aujourd’hui tout a changé,

Même si dans le secret de mon cœur,

J’ai respecté ton choix en m’éloignant dès cette heure,

Et pourtant, je continuerai pour toujours de t’aimer.

 

Le sablier du temps a depuis tourné,

Me faisant comprendre toute la peine qui m’envahit,

Suis-je un être immoral ? Un bête animal ? Dites-le moi je vous en pries.

Et puis non, car je sais qu’au plus profond de moi mon âme languit.

 

J’ai respecté, crois-moi, ton choix,

Malgré mon crie de désespoir et notre peine,

Depuis tout ce temps coule un nouveau sang dans mes veines,

Celui de mes ancêtres preux chevaliers et nobles comtes et ces rois.

 

C’est le lot de la sagesse,

La somme de cette expérience,

Qui m’amena sur la route de la démence,

Aujourd’hui je désire ne plus revivre cette tristesse.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Une beauté du cinéma

Une beauté du cinéma

Bonjour tout le monde,

LUI4J’espère que vous allez bien. Pour ma part, la vie est belle. En effet, la température estivale semble vouloir rester plus longtemps que prévu dans la belle province qu’est le Québec. Cela fait du bien tant au moral que pour le physique. Se promener dans les rues de Québec, voir les sourires dans les visages des gens rencontrés, humer la bonne odeur du gazon et ressentir le soleil caresser ma peau sont sans contredit des éléments, aussi simples soient-ils, qui ont fait le bonheur de votre humble serviteur. Il va de soi que mes inspirations pour d’éventuels articles sont décuplées devant tant de lumière, tant de variétés et tant de vies. Vies, variétés et lumière doivent faire qu’un dans mon esprit puisqu’ils sont intimement liées.

Bien entendu, cela ne m’a pas empêcher de songer à trouver des sujetsLUI2 dignes d’intérêts pour mon blogue artistique consacré à la nudité artistique, à la poésie et à la photographie. D’ailleurs, c’est en parcourant les articles de ma correspondante de la France qu’est venue en mon esprit de publier un article afin de rendre hommage à l’une des plus belles actrices de tous les temps. Et j’ai nommé madame Romy Schneider. Une beauté toute féminine ! Une féminité de toute beauté ! C’est le moins que je puisse dire. Les nombreuses photos d’elle en tenue d’Ève, et exemptes de toute vulgarité, réalisées lors des tournages de film sont incontestablement des preuves irréfutables de mes propos. La photo ci-jointe démontre la véracité de ce que j’avance. Par exemple, le style « noir et blanc » respecte d’emblée la nature même de la nudité artistique. À cela s’ajoute la recherche de l’émotion au sein même de la photo. Ici, la tendresse du regard est tout à fait exceptionnelle. Il en est de même pour la pose choisie où les courbes tant du dos que celles des fesses, lesquelles me plaisent énormément, témoignent du sens professionnel indéniable du photographe. 

LUI3Cette grande actrice a tourné certaines des scènes de nudité que l’on pourrait qualifier de véritables chefs -d’oeuvres. Et pour cause ! Car sa grande beauté, son charme féminin lequel ferait l’envie de biens des nymphes et ses nombreux talents d’actrice ont fait d’elle une réelle icône du cinéma français.  Certes, elle possédait un corps qui captivait le moindre regard d’un public averti. Tout sur son corps était parfait pour l’œil d’une caméra. Pourtant, rien de scandaleux, à moins que je me trompe, n’est ressorti de sa carrière. Devrais-je m’en étonner ? Absolument pas car le cinéma français est sans contredit, du moins à l’époque de l’âge d’or du cinéma, une véritable perle. Ce qui n’est plus le cas devant l’industrie du cinéma où toute production semble être du fastfood. C’est là mon humble opinion. Comme disent si bien les Suisses : « Je dis ça ou je ne dis rien. »

En terminant cet article dédié à cette femme extraordinaire, je dois vous informer que mes prochaines publications seront un peu plus espacées étant donné des absences momentanées. En effet, je serai modèle nu pour diverses activités artistiques au courant de cette semaine. Et l’une de ces activités aura lieu à un endroit vraiment inusité. Croyez-moi sur parole ! Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Mon amie

Dame Plume

Mon amie

 

Bonjour mon amie,

Ce que la vie me sourit,

Lorsque contre moi tu te blotties,

Et je t’entends ronronner dans la nuit.

 

Toi mon amie de mes jours,

Tu m’es fidèle depuis toujours,

Toi ma tendre amie de mes nuits,

Que serais-je sans toi dans ma vie ?

 

Toi ma belle compagne,

Qui me fait penser à la campagne,

Merci de me tenir compagnie avant mon départ,

Avant que devant Dieu ou les hommes il ne soit trop tard.

 

Ô belle dame ! Ô belle dame Plume,

Qui est là sous le soleil ou  sous la brume,

Dis-moi au creux de mon oreille ton secret ?

Raconte-moi tout, je t’en pries, si ce n’est pas indiscret.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Un modèle en devenir

capture2017-07-23_112612_PM

Avec la permission de M. Lacroix

Un modèle en devenir

Bonjour tout le monde,

20272171_10210020064557905_473234605_nJ’espère que vous allez bien. De mon côté, tout va à merveille. Le soleil est au rendez pour cette journée, espérons qu’il le sera pour le reste de la semaine, et je continue de faire la connaissance de gens vraiment extraordinaires. D’ailleurs, j’ai fait la connaissance dernièrement d’une charmante jeune dame du nom de M. Lacroix avec qui j’ai pu échanger en compagnie d’une amie que nous avons en commun. Au fil de notre discussion, elle m’a avoué qu’elle aimerait devenir mannequin et qu’elle avait même été approchée par une revue populaire au Québec. Malheureusement, elle a été dans l’obligation de refuser leur offre pour des raisons qui lui sont personnelles.

Personnellement, je suis tout à fait persuadé qu’elle ferait non20271920_10210020077998241_432889488_n seulement un très beau mannequin mais également un modèle vivant extraordinaire pour des écoles d’arts ou des artistes désireux de travailler avec une femme ayant non seulement un corps de rêve, je l’écris avec grand respect à son égard, mais ayant aussi une belle personnalité. Voilà pourquoi j’ai cru bon de lui dédier un petit article à son intention afin de lui permettre de se faire connaître, un tant soit peu, au sein de mon blogue dédié à la nudité artistique, à la photographie et à la poésie. Trois domaines qui m’ont permis non seulement de rencontrer des personnes magnifiques mais qui ont favorisé la découverte des multiples beautés de la vie.

Il va de soi que comme toutes les jeunes femmes de son âge, soyez rassurés qu’elle est adulte et vaccinée, elle adore voyager. Elle souhaite travailler dans le domaine des soins infirmiers. Voilà  bien une preuve indéniable qui démontre sa grande sensibilité envers les plus vulnérables de la société. Par ailleurs, une telle sensibilité lui fait craindre le pire pour l’un des membres de sa famille. Souhaitons-lui que tout se passera bien pour l’avenir.

Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Une belle oeuvre digne de mention

19748746_1390604097653763_7474177306897358425_n

Une belle oeuvre digne de mention

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous allez bien. Pour ma part, je dois avouer que le temps maussade qu’il fait présentement à Québec me pèse sur le système. En effet, le peu de jours où le soleil est présent compense à peine les journées où la pluie est au rendez-vous. Toutefois, cela favorise grandement nos terres qui en ont besoin et, entre vous et moi, ce temps est tout de même idéal pour se reposer loin des bruits nauséeux qui pullulent en ce bas-monde.

Sur un autre d’idée, il me fait plaisir de partager avec vous un dessin réalisé par un artiste de la Belgique du nom de Marcel Lien. Il est membre d’un groupe Facebook où des artistes tant professionnels qu’amateurs de pays de la francophonie présentent leurs oeuvres. J’ai tellement aimé l’une de ses créations qu’il m’a paru bon de vous la faire connaître par l’entremise de mon blogue artistique. Soyez rassurés ! Je lui ai demandé sa permission avant même d’entreprendre la rédaction de cet article. Permission qu’il m’a été accordée à mon grand plaisir et au sien.

Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada