Archives de tags | chambre d’hôtel

Un hommage bien mérité

IMG_20190405_164623
Dessin réalisé par une étudiante du C.É.G.E.P. de Drummondville jeudi le 4 avril 2019

Un hommage bien mérité

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous allez bien. Pour ma part, mesIMG_20190405_163647 préparatifs en prévision de mon séjour qui aura lieu ces mardi et mercredi à Chicoutimi vont bon train. En effet, ma réservation de ma chambre d’hôtel, l’achat de mes billets de bus aller-retour et les modalités de transport pour la séance prévue à cette occasion sont déjà effectués. Comme ma défunte-mère me disait : Une préparation adéquate éloigne de nous bien des mauvaises surprises. C’est peut-être l’une des rares maximes que j’ai pris soin de suivre à la lettre.

Faire face à de mauvaises surprises est loin d’être agréable pour le commun des mortels. Toutefois, il existe également des événements qui, ma foi, sont à l’origine de surprises tout à fait réjouissantes au cours de notre existence ici-bas. Des surprises que nous offrent des gens que nous avons rencontrés de manière fortuite et qui nous laisseront de très beaux souvenirs pour de nombreuses années. Et, entre vous et moi, il est inutile de chercher très loin. Souvent, c’est lors d’imprévus que nous découvrons toute la grâce qui anime les gens placés sur notre chemin.

IMG_20190405_164916_006Pour ma part, je reconnais avec plaisir que mon expérience de modèle vivant (nu intégral) vécu au collège d’enseignement général et professionnel de Drummondville a apporté son lot de belles surprises. Certes, je revois en pensées les quelques étudiants qui fréquentent cet établissement et avec qui j’ai eu la chance de discuter de tout et de rien. D’ailleurs, un de ces étudiants m’avaient demandé avec politesse si ma situation physique aurait pu avoir été causée par la thalidomide. Une question qui m’avait, pour un bref instant, fait sursauter. Il va de soi que je lui ai répondu par l’affirmative tout en mangeant une pointe de pizza et sirotant une boisson gazeuse à la cafétéria sur l’heure du repas de midi, en attendant la seconde séance de nudité artiste.

Bref, après mûres réflexions, je désire par la présenteIMG_20190405_163607_408 rendre hommage aux étudiantes qui m’ont permis de vivre une des plus belles journées en tant que modèle vivant. Leur générosité, leur amabilité et leur ouverture d’esprit ont été à l’origine du succès que nous avons vécu ensemble à cette occasion. Je parle bien de leur générosité car plusieurs de ces étudiantes ont donné le meilleur d’elles-mêmes afin de dessiner sur leur toile avec un soin méticuleux ce que leur humble serviteur leur proposait comme poses. Des poses choisies en fonction de leurs âges et de leur niveau de scolarité afin de leur être un outil d’apprentissage le plus utile qui soit.

À cela vient leur amabilité à mon endroit. Une qualité que j’ai longuement appréciée tout au long de la journée en classe. Fait amusant à noter ! La professeure nous avait ramener à l’ordre une élève et moi-même car nous étions distraits dans notre conversation. Une élève qui m’avait particulièrement ému tellement son aisance à s’ouvrir à moi était à la fois sincère et désintéressée. D’ailleurs, elle est parmi les étudiantes qui avaient réussi à donner un semblant de vie à leurs dessins. Chose tout à fait remarquable chez des artistes en herbe.

56356585_10156413336412523_3151060339336937472_nPour ce qui est de leur ouverture d’esprit, encore-là j’ai été ébahi par leur attitude. À vrai dire, je prévoyais répondre à quelques questions en lien avec ma situation physique ou encore dans les raisons incitatives qui m’amenèrent à poser nu pour des écoles d’art, des ateliers ou bien des artistes professionnels ou amateurs. Mais, au lieu de cela, elles ont accepté ce que je suis de corps et d’esprit. Fait amusant ! Une des étudiantes m’avait offert son aide pour que je puisse remettre ma prothèse une fois que la séance d’après-midi soit terminée.

Je pourrais rajouter d’autres exemples qui prouvent hors de tout doute que la jeunesse est belle, bonne, généreuse et sans cesse prête à offrir le meilleur d’elle-même. Mais, je crois bien, comme l’affirme le dicton qu’une image vaut mille mots, que les dessins que j’ai choisis pour agrémenter le présent article en constituent des preuves indéniables. Des dessins faits avec amour, passion et grand souci du détail.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Désir primal

primeval_desires_by_rickb500_dd3g8rm-pre
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Désir primal

 

Quelle belle soirée nous avons eue,
Repas d’amoureux tellement langoureux,
Sous un air de violon, nous nous sommes regardés,
En vivant cet instant, nous nous sommes retrouvés.

 

Il y a si longtemps que je rêvais de ce moment,
Être enfin réunis de nouveau et éternellement,
Ne sachant quoi te dire, j’ai préféré garder le silence,
Croyant subir un nouvel épisode de terrible démence.

 

Après quelques verres de vin,
Nos têtes se mirent à tourner en ce festin,
Quel beau sourire, tu me fis avec un bel entrain.
Fort heureusement, notre hôtel n’était pas très loin.

 

Nous avons pris notre temps à se découvrir de nouveau,
Comme au premier jour où nous nous sommes rencontrés,
En cette fraîche journée où volèrent les hirondelles du mois de mai,
En ce jour de printemps où tout nous semblait être si parfait et si beau.

 

Puis l’heure de notre envol a enfin sonné,
De cet envol inespéré mais que j’ai aussi tant redouté,
Car nous savions tel serait notre légitime désir,
Même si, en tant qu’amants d’un soir, cela nous faisait souffrir.

 

Car je me souviens de notre lointaine rupture,
De cette nuit où je voulais en finir avec cette réalité,
Parviendrais-je de nouveau à l’aimer pour l’éternité ?
Que cette question y répondre avec honnêteté fut si dur.

 

Mais, tu es revenue vers moi.
Alors que tout mon cœur meurtri était pour toi,
Je t’attendais avec une rose à la main et le pardon dans l’autre.
Car pour toujours et jamais je serai humblement ton homme, ton hôte.

 

Je n’ai qu’au fond de moi qu’un souhait,
Une requête qu’avec grande confiance je te fais,
Accepterais-tu être pour toujours mon amour de vie ?
Accepterais-tu de vivre avec moi dès cet instant, dès cette nuit ?

 

Nous entrâmes en silence en notre chambre d’hôtel,
Comme un prince charmant accompagné par sa toute belle,
Avec les pupilles dilatées, sur le sofa tu t’étendis si gaiement,
En me demandant de te savourer tel le ferait un grand gourmand.

 

Comment avais-tu pu deviner mon envie, mon désir ?
Comment avais-tu repéré ce qui me ferait tant plaisir ?
Écartant le voile qui cachait ce lieu en évitant de te faire moindre mal,
Afin de satisfaire notre concupiscence innée en notre noble désir primal.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Attente langoureuse

Magnifique dessin par Juste Angel de la France

Attente langoureuse

 

De toi, je suis amoureuse

En pensant à toi, je suis comme la Meuse

Je sens couler de désir l’intimité de mon entrejambe

En imaginant le moment magique où tu m’enjambes.

 

Dans ma chambre d’hôtel où je suis

Je me donne ce plaisir et, ô mon Dieu, ce que je jouis

Jouir à l’idée que tu seras là bientôt à moi

Mon corps de femme sera pour cette nuit ton toit.

 

Je n’en finis plus d’attendre

De recevoir des caresses de tes mains tendres

Attente semblable à une horrible torture

Qui provoque sur mes lèvres humides des déchirures.

 

Enfin, j’attends tes pas d’homme viril dans le couloir

Tu es maintenant arrivé selon mon bon vouloir

Viens vers moi! Viens dans moi! Savoure-moi!

De cette attente langoureuse, enfin délivre-moi!

 

De

 

RollandJr St Gelais de Québec

Danse ma chérie

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Danse ma chérie

 

Seuls dans la chambre d’hôtel

Comme tu es si belle

Combien si sensuelle

Ô Emmanuelle !

 

Après les préliminaires

Ceux que tu sais si bien le faire

Ma hampe s’est mis à te rendre hommage

Avec attention car je ne suis pas homme du Moyen Âge.

 

Prête à recevoir en toi

Cet instrument de grande joie

Pour ton plaisir et pour le mien

Tu savais t’y prendre avec tes douces mains.

 

Puis vint l’instant tant désiré

Celui de te faire jouir ma bien aimée

Tu glissas en toi cette partie de mon corps

En toi ! Ô mon amour ! Ô mon trésor !

 

Et comme sur un air enjoué

Toi et moi, nous avons si bien joué

Qu’avec un moment d’extase nous avons joui

Ô oui ! Vas-y ! Continue ! Danse encore et encore ! Danse ma chérie !

 

De

 

RollandJr St Gelais de Québec

Angle fermé !

Angle fermé

Dessin réalisé par Eri Kel de la France

 

Angle fermé !

Bonjour tout le monde,

J’espère de tout mon cœur que vous allez bien. Pour ma part, je prépare tranquillement mon petit séjour dans la belle ville de Sept-Îles où je vivrai une fois encore une expérience en tant que modèle nu au collège de l’endroit. Je dois avouer que j’ai vécu de très belles émotions durant mes nombreuses séances de nudité  artistique. En effet, prendre des poses recherchées, les accomplir devant un groupe de personnes soucieuses de découvrir une beauté insoupçonnée au sein d’un corps non conforme aux critères de beauté véhiculés dans notre société et surtout être bien dans ma peau en dépit  de tous ces regards qui scrutent mon intimité. Il ne s’agit pas d’un exploit, mais bien d’une preuve indéniable de ma passion pour ce monde particulier qu’est le nu artistique.

0000008200171Sous un autre ordre d’idées, il m’est arrivé en une occasion de réaliser une série de photo de nudité érotique avec une charmante dame dont je dois absolument préserver l’anonymat. Ce fut une expérience formidable qui a, selon les dires de la présidente de l’association canadienne des victimes de la thalidomide, permis de  lever le voile sur l’image de la sexualité chez les personnes vivant avec un handicap physique, notamment les hommes. Il est important de retenir qu’il était important pour moi de réaliser une telle séance avec une modèle nue non handicapée afin de briser le concept selon lequel les handicapés se retrouvent par dépit entre eux.

Or, ce qui m’amuse c’est de découvrir en certaines occasions desAngle fermé oeuvres réalisées par des artistes qui me font revivre une telle séance. Je pense ici à ce magnifique dessin fait par mon ami Eri Kel de la France. Bien qu’une telle oeuvre s’intitule  » Angle fermé « , il m’a permis de revivre en pensées cette séance qui se déroula dans une chambre d’hôtel à Montréal. Il va de soi que notre intimité fut respectée par le photographe mandaté à cette occasion. Oui, un angle peut être certes fermé mais rien nous empêche de voir bien au-delà et à plusieurs autres niveaux. Ceci démontre que l’art, ou plutôt la vision artistique, peut s’ouvrir sur une multitude d’univers où tout est possible. Un dessin est en soi la prise instantanée d’une réalité. Par contre, cette réalité peut se transposer tant dans le passé, le présent et même dans le futur dans les yeux de celui qui le regarde.

Je profite de l’occasion pour remercier mon ami Eri Kel pour sa permission d’utiliser ses dessins afin d’enrichir de manière plus que considérable mon blogue artistique dédié à la nudité artistique, à la poésie et à la photographie.

Merci à vous aussi pour votre assiduité à lire mon blogue.

de

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Un plaisir partagé

Avec la permission de Sandrine C.

Un plaisir partagé

Bonjour tout le monde,

new-image34J’espère que vous allez bien et que la vie est bonne pour vous. Pour ma part, je dois avouer que les activités ne manquent pas depuis quelques semaines déjà. En effet, mon séjour dans le pays des Helvètes a été tout à fait incroyable. D’ailleurs, je compte bien y retourner au cours de cette année qui promet d’être riche en couleurs. Des couleurs qui me font penser à la diversité qui rend l’existence si extraordinaire, si magnifique et si grandiose. À vrai dire, il m’est impossible de trouver le mot exact qui décrit à la perfection tout ce qui m’anime au plus profond de moi. Oui, la vie est belle parce que l’amour, l’amitié, la compassion et tout ce qui élève l’être humain est réellement digne de mention.

Cela fait maintenant quelques semaines que je suis de retour de mon long voyage en Suisse, et je compte bien y retourner prochainement. Toutefois, je dois avouer que les activités n’ont pas manqué depuis les dernières semaines : Deux séances de nudité artistiques qui ont eu lieu à deux semaines d’intervalle dont le premier à l’U.Q.A.T. satellite Montréal et le second au musée des beaux-arts de Montréal. À cela s’ajoute la rédaction de mes articles au sein de ce blogue dédié à ma passion en tant que modèle nu, sans omettre la poésie et bien entendu la photographie. C’est un fait ! Je ne chôme pas et loin de moi l’idée de mettre un frein à mes publications. J’adore ce que je fais et je le fais de manière consciencieuse. Il en va de la qualité de mon blogue. Et, entre vous et moi, réussir à vous satisfaire est avant toute chose réussir à me satisfaire. N’est-ce pas là l’objectif ultime de tout travail fait avec un sens professionnel ?

Sous un autre ordre d’idée, j’aimerai vous présenter quelques-unes des photos réalisées par une amie avec qui partage la même passion en ce qui a trait à la nudité artistique. Oui, je sais bien que cela n’est pas la première fois que je vous en parle. Cependant, force est d’admettre que son sens professionnel est tout à fait exceptionnel dans ce domaine.  Vous savez bien que j’ai eu la chance de rencontrer quelques modèles nus féminins au cours de ma « carrière » dans ce domaine. Certaines d’entre elles étaient plutôt de type que je qualifierais de classique alors que d’autres optèrent pour une pratique, disons-le franchement, davantage « osée » sans pour autant verser dans l’obscénité. Or, Sandrine C. est parmi celles qui ont su épouser à la perfection le côté sensuel, voire érotique, et les poses plus conventionnelles. C’est là quelque chose de très rare dans ce domaine.

Bon ! Il est vrai, et nulle honte à l’avouer, qu’il existe des sites où l’érotisme est mis à l’honneur. Vous comprendrez qu’il s’agit d’un érotisme sain, normal et respectueux 8nknes0fuldans la présentation de la nudité. Il m’arrive à l’occasion d’y jeter, permettez-moi cette expression, un œil, et parfois les deux yeux, afin d’y dénicher des idées pour d’éventuelles poses pour des séances futures. Pourquoi pas ?! Rien est interdit lorsque notre intention est fondée sur la noblesse. Là encore, ma chère amie Sandrine C., excelle dans ce champ de travail lequel est, croyez-moi sur parole, beaucoup plus difficile à réaliser de manière convenable que l’on serait porté à penser à première vue. Je prends, à titre d’exemple, la photo ci-contre où l’on peut aisément constater que l’érotisme et la passion peuvent faire bon ménage dans le domaine du nu artistique. Une analyse de cette photo me semble être tout à fait appropriée afin de saisir la richesse contenue dans ce petit chef-d’oeuvre. Le premier élément est le choix du photographe de l’avoir fait en noir et blanc afin, si je comprend sbien, de lui donner une certaine aura de mystère. En effet, on y voit beaucoup sans pour autant tout voir puisque le « noir et le blanc » favorise une imagination chez la personne qui admire le résultat. Aurait-il été possible de faire la même chose avenant le cas où ladite photo aurait été faite en couleurs ? Personnellement, je ne le pense vraiment pas. Le deuxième élément concerne les poses respectives des « acteurs » lesquelles peuvent nous donner une idée de la position choisie sans toutefois éviter un quelconque débordement. Là encore, tant de choses y sont présentées mais en évitant d’en montrer trop. Et, le dernier élément se rapporte à l’appareil-photo que Sandrine C. tient dans ses mains. Elle le fait de manière à susciter un questionnement auprès des « visiteurs ». Un peu comme si elle nous demandait quelle serait donc le but de notre présence devant une scène d’une telle intimité. Cependant, elle nous pose cette question sans aucune forme de jugement. Bref, il s’agit là, et vous en conviendrez avec moi, d’une photo de qualité exceptionnelle grâce au talent de cette modèle nu fantastique.

Une dernière photo, tirée du portfolio de Sandrine C, et avec sa permission, me semble être utile afin de démontrer hors de tout doute raisonnable que la nudité artistique peut tout aussi bien être très sensuelle, voire érotique, sans pour cela6s64v460hu verser dans la pornographie. (1) À vrai dire, j’ai longuement parcouru les diverses photos faites par Sandrine C. tellement le choix d’en choisir une était loin d’être évident. Son portfolio est sans contredit l’un des plus riches que j’ai vu jusqu’à maintenant. Toutefois, celle que j’ai choisie relève d’un art de l’érotisme réellement de haut niveau. Tous les éléments de l’érotisme s’y trouvent. Toutefois, et par souci de faciliter la lecture du present article, j’ai opté d’en nommer seulement trois. Tout d’abord, les yeux clos qui nous font ressentir le moment où son « amant » la pénètre avec une douceur et une délicatesse digne d’un conte de fées. Où a-t-il choisi de l’honorer ? Serait-ce par la voie de l’amour classique ou bien celle de la Grèce antique ? Mystère et boule de gomme ! Ensuite, la beauté de son tendre visage favorise grandement notre plaisir à, et c’est la cas de le dire, admirer une telle photo. Enfin, le lieu choisi peut sembler anodin. En effet, quoi de plus ordinaire qu’un lit d’un quelconque hotel pour faire l’amour ? Mais, il y a là un petit je-ne-sais-quoi qui m’interpelle. Serait-ce le souvenir de ma séance de nudité érotique avec la magnifique Pénélope laquelle a eu lieu dans une chambre d’hotel à Montréal ou bien une certaine imagination émergeante au plus profond de mes fantasmes ?(2)  Je ne saurai quoi vous répondre. Il va de soi que le « noir et blanc » est un facteur important dans le résultat final.

Oui, Sandrine et moi partageons bien une véritable passion. (3) Une passion qui me fait plaisir de vous faire connaître à mon tour. Puissiez-vous trouver une passion qui illuminera votre vie. Je vous le souhaite de tout mon cœur.

Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

(1) Encore là, certaines vidéos quoique rarissimes, peuvent être qualifiées de véritables oeuvres d’art si on tient compte du charme et de la qualité qui s’y trouvent. Parmi celles-ci, celles réalisées par la canadienne Chloé Morgan est sans contredit le plus bel exemple qui illustre avec justesse mes propos. Mais, une fois encore, elles sont réellement très peu nombreuses. Bien dommage !

(2) Voir les pages intitulées « Séances de nudité artistique » et « Séance de nudité artistique : Se découvrir, c’est s’aimer » sur le MENU de mon blog artistique.

(3) Toutes les photos choisies sont tirées du portfolio de Sandrine C. de qui j’ai reçu son entière permission dans le cadre de rédactions et de publications au sein de mon blogue.