Archives de tags | mains

Votre esclave

thumbnail_DSC_1116

« Votre esclave » dessin réalisé à Montréal le 15 septembre 2018

Votre esclave

 

Chère et adorable maîtresse,

J’adore recevoir vos caresses,

De vos suaves et tendres mains,

Qui frottent mes fesses avec entrain.

 

Vous savez attendre le bon moment,

Pour me faire savourer votre froment,

Je déguste ce précieux instant avec plaisir,

Où je suis attaché pour assouvir votre goût de me faire souffrir.

 

Les yeux bandés permettant à vos amies,

D’assister à l’accomplissement de vos envies,

Afin que je ne puisse les reconnaître,

Moi, l’homme qui entre vos mains demande qu’à renaître.

 

Alors que bien des hommes succomberaient,

Moi, sans cesse, j’en redemandais.

Quel bonheur de recevoir cette douleur,

Quelle jouissance vécue en cette heure.

 

De mes cris de souffrance,

J’exprimais toute ma démence,

De mes supplications de continuer,

Avec joie, vous les avez maintes fois exaucés.

 

Oui ! Mon corps est à vous.

Oui ! Je le sais bien que je suis fou.

Et que dire de votre assistante si belle ?

Si ce n’est que j’ai joui grâce à elle. Quelle merveille !

 

De

 

RollandJr St Gelais

Québec (Québec)

Canada

Jouant de la harpe

40933848_915578528651886_48045162030432256_n

 

Dessin par Nicole Boileau de Montréal

 

Jouant de la harpe

 

Mademoiselle, ce que vous êtes belle. 

J’ai entendu au loin votre mélodie telle une hirondelle. 

Ne voulant pas vous déranger dans votre inspiration, 

J’ai avancé vers vous avec grande précaution.

 

Doucement, je me suis assis à vos pieds. 

Et me laissant bercer par vos notes, je me suis mis à rêver. 

Rêver d’un monde où la musique serait la reine, 

Et que vos doigts magnifiques gouvernent.

 

Et que chaque air serait fait pour le bonheur, 

De votre royaume à chaque instant, à chaque heure. 

Nulle souffrance ni injustice n’aurait de place, 

Ni dans votre cœur ni dans votre palace.

 

J’écoute l’harmonie de votre musique, 

D’une sensibilité presque héroïque, 

M’apercevant combien c’est merveilleux, 

D’être dans ce lieu ensemble tous les deux.

 

En joignant les mains, 

J’ai pensé à tous ces lendemains, 

Où votre absence se fera sentir, 

Ce qui me fera grandement souffrir.

 

Mais, ce qui me console un peu. 

C’est de conserver une mèche de vos cheveux, 

Que vous m’avez offert avec un sourire si merveilleux, 

Accompagné par votre regard divin de vos yeux si bleus.

 

De

 

Rolland St-Gelais 

Québec (Québec) 

Canada 

Prête-moi tes mains

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Photo par Phylactère

 

Prête-moi tes mains

 

Prête-moi tes mains,

Simplement pour toucher les autres,

Car ils me font penser à des fantômes,

Que je crains chaque nuit jusqu’au matin.

 

Prête-moi tes mains,

N’ai pas peur, je ne te volerai pas,

Demande-moi les et je te les rends d’ici -là.

Des maintenant et certainement pas pour demain.

 

On ne voit bien qu’avec le cœur, dit-on !

Moi, je dis que c’est par le toucher que l’on découvre,

Par le geste de tendresse d’une main que seule notre âme s’ouvre.

Et que les grands esprits de ce temps incertain vibrent à l’unisson.

 

Alors, prête-moi tes mains.

Que je touche le lointain firmament,

Là où demeurent mon frère et ma maman,

Partis pour toujours vers les étoiles depuis si longtemps.

 

Prête-moi tes mains,

Que je puisse à mon tour t’enlacer,

Te protéger de ces gens par ta splendeur médusés,

Dis ! Prête-moi tes mains car je veux construire un meilleur lendemain.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Femmes de bois

COLOR_POP

 

Photo prise à la basilique Notre-Dame de Montréal

 

Femme de bois

 

Dans le silence de ces lieux,

Je suis venu me questionner,

Sur le sens de ma modeste destiné,

Quelle en a voulu ce Dieu dans les cieux.

 

Né sans langue mais avec la parole facile,

Me taire fut parfois tellement difficile,

Né sans avoir mes deux mains,

Pourtant jamais je n’ai craint.

 

Né avec une seule jambe,

Et un seul pied pour lui tenir compagnie,

Jamais je n’ai eu peur de me faire des amis,

Et de mes obstacles, avec sourire je les enjambe.

 

J’ai mes yeux pour admirer la beauté de ces dames,

Celles qui ont mis en moi cette magnifique flamme.

Que parfois on nomme amour et que moi j’appelle passion,

Passion de vivre! Passion de la chair! Passion d’une sainte union!

 

Et que dire de mon cœur?

Parfois, il a connu la joie et parfois la peur.

Joie simple d’aimer et de librement me donner.

Mais grande tristesse d’avoir blessé celles qui m’ont aimé.

 

Ainsi va la vie sous les cieux étoilés,

Ainsi sera le chemin de tous ces nouveaux-nés.

Parcourant ce vaste monde avec ses nombreux joyaux,

Combien de fois je m’exclama comme je le trouvais beau?

 

De ces gens riches et adorés,

De ces gens pauvres et souvent mal-aimés,

J’en ai tellement rencontrés sans avoir connus,

Car semblables ils sont devant Dieu et entièrement nus.

 

Je n’ai peut-être pas votre sainteté,

Car je sais trop bien nombreux sont mes péchés.

Cependant je vous en prie: À ma question, répondez-moi.

Que voyez-vous de ce monde là où vous êtes? Femme de bois!

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Mes seins

38955289_1644804755630132_6868932310205464576_n

Dessin par Noble Roro de la France

Mes seins

 

Mes seins vénérés,

Tels des saints sans cesse priés,

Par des hommes les mains jointes,

Ou encore occupées à des choses moindres.

 

Mes seins à la peau basanée,

Qui a fait le délice de nouveaux-nés,

Et qui maintenant attendent la douceur des doigts,

De ceux de mes nombreux amis et amants de bon aloi.

 

Allez-y! Gâtez-vous mes chéris!

Savourez-en jusqu’à plus soif le nectar exquis,

Admirez la rondeur de ces magnifiques mamelons,

Léchez-en leur pourtour pour votre plus grande satisfaction.

 

Point de plaisir là où il y a de la gêne,

Alors aussi bien en profiter si on est destiné à la Géhenne.

Car à notre dernier souffle regret sera pour ce que l’on a pas fait,

Regrettant d’avoir agit selon l’hypocrite vertu, voilà l’ultime secret.

 

Vie bien amère pour l’âme en peine,

De constater qu’amertume coule dans ses veines,

Et qu’au soir de sa vie sur la route de ces mondes inconnus,

Prendre plaisirs interdits l’on a pas connu aux moments venus.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Amour sauveur

38638979_436629843517104_2227220866901475328_o

Dessin réalisé par Juste Angèle 

Amour sauveur

 

Le savais-tu, chérie?

J’ai un secret à te dire cette nuit.

Je suis un homme pas comme les autres,

Et c’est pour te le dire que je voulais être ton hôte.

 

J’ai tant de blessures à cacher,

Mais, ô combien, plus d’amour à donner.

Des souvenirs de guerre qui me semblent être si frais,

De ces témoignages qui prouvent en tout temps que le mal est.

 

À un âge où l’on connaît de nos parents que leurs câlins,

Pour des raisons connues que par des gens avides de gloire,

On me tendit la boisson amère des larmes que je devais boire,

Boire jusqu’à la dernière gorgée! Boire au sein d’un triste festin!

 

J’ai combattu mille ennemis,

En y perdant, malgré moi, de nombreux amis,

Sous des cieux sombres et sur des terres arides sorties des enfers,

Armes aux poings ayant pour seul désir de briser mes chaînes de fer.

 

Chaînes de fer transformant mon cœur en pierre,

Je quittais ce Vieux-continent sans aucune amertume,

En laissant derrière moi tristes pensées de brumes,

Avec espoir de trouver paix sur cette nouvelle terre.

 

Nouveau pays où tout semblait permis,

Des promesses de meilleurs lendemains,

Tout ce que je priais en joignant les mains,

En priant tout ces je-ne-sais-quoi et je-ne-sais-qui.

 

J’ai compris le jour où je t’ai rencontrée,

L’instant où tu m’as offert avec joie ton amitié,

Qu’en moi brûlait un feu que l’on appelait amour,

Et que je ne saurais lui résister pour toujours.

 

Et puis, nous nous sommes fréquentés,

Doucement parce que je ne voulais pas te heurter,

Car l’amour véritable se construit avec grande patience,

Et ne peut s’appuyer que sur une mutuelle confiance.

 

Je t’ai laissé le temps de m’apprivoiser,

Tel un renard d’un conte écrit depuis plusieurs années,

Tu m’as enseigné l’art d’être un homme de paix,

Ah mon Dieu! Quel bien incroyable tu m’as fait.

 

Enfin, un jour ou bien une nuit,

Est-ce important dans mon humble récit?

J’ai pour la première fois ouvert la porte de mon cœur,

Et c’est-là que j’ai compris que seul l’amour est sauveur.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Pudeur

FB_IMG_1532261054540

Dessin de Eri Kel

Pudeur

 

Encore endormie?

Ce que tu es jolie, ma chérie.

En ce dimanche où tout est tranquille,

Loin des bruits de la semaine en ville.

 

Déjà un mois que nous sommes en vacances,

Que notre vie se déroule comme un fleuve de romance.

Soleil et ses bienfaits à profusion et à chaque jour

Clair de lune et ses regards furtifs lorsque nous faisons l’amour.

 

Sur cette île magnifique et perdue,

Perdue telle que furent toutes nos vertus.

Nous avons appris à nous connaître et à renaître,

Loin de ces regards et de ces jugements de ces êtres.

 

C’est maintenant l’aube,

Le temps de réciter les laudes.

Mais c’est avec mes mains que je veux,

Que je désire donner un plaisir tel est mon vœu.

 

Mais devant ton sacré silence,

Me rappelant la douceur de ma tendre enfance,

Alors que tu es étendue bien sagement dos face à ton serviteur,

J’acquiescerai à ta volonté d’attendre à plus tard en veillant sur ta pudeur.

 

De

 

Rolland St Gelais

Québec (Québec)

Canada

Je resterai imperturbable

36799584_10214847180044783_4507544460342591488_n

Je resterai imperturbable

 

À la recherche de l’illumination en ces lieux bénis,

Je méditais sur les multiples facettes de la vie,

Cherchant à leur donner un véritable sens,

Donner un parfum à ce qui fait l’existence.

 

Devant tout cet amour donné et reçu,

Face à toutes mes fautes et à tous mes erreurs,

Devrais-je ressentir au fond de mon âme la peur?

Peur d’être jugé et d’être condamné alors que j’ai vécu?

 

Relisant maintes et maintes fois les livres saints,

Proclamant l’amour mais que leurs disciples tuent avec leurs mains.

Et que dire de tous ces crimes commis au nom de la vertu?

Voilà pourquoi devant tant d’absurdité je me suis enfin tu.

 

Pour cet ultime et rare instant.

En un si sobre et doux moment,

Je cesserai de me sentir coupable,

Devant cette folie, je resterai imperturbable.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Bonjour chère dame

35348438_2110962792520489_4663774389655830528_n

Superbe dessin par Gérard Teillot

Bonjour chère dame

 

Bonjour chère dame,

Soyez la bienvenue parmi nous,

Ne vous gênez pas et faites comme chez vous,

Votre nudité nous lui témoignons l’hommage envers la femme.

 

Allez-y! Prenez la pose!

Ne bougez plus jusqu’à la pause.

Car de la beauté de votre corps nu,

L’immortaliser est notre seule et unique but.

 

Un visage si angélique,

Rappelle en nous les récits épiques,

Et la fraîcheur de vos magnifiques seins,

Nous rappelle la délicatesse de nos mains.

 

Et que dire de votre peau,

Qui manifeste la douceur de l’eau,

Attentifs à vos attentes nous aimerions combler,

Votre désir de voir surgir de nos œuvres votre illustre beauté.

 

De

 

RollandJr St Gelais

Québec (Québec)

Canada

Sur le départ…

33902750_10156580052278919_7977087641269043200_o

Très joli dessin réalisé par mon ami Eri Kel de la France

Sur le départ…

 

Quoi? Que dites-vous? C’est déjà la fin?

J’ai à peine eu le temps de voir vos mains.

Voir vos mains prendre pinceaux pour dessiner,

Mon corps que j’ai pour votre plaisir et le mien dénudé.

 

Avez-vous aimé mon corps et mes poses?

Étiez-vous gênés de me voir nue pendant la pause?

Alors que je déambulais avec simplicité et sans fausse pudeur?

Au milieu de vous hommes et femmes sans craintes et sans peur.

 

Être simplement dénudée à vos yeux,

Mais habillée par vos cœurs valeureux,

Tout en douceur! Avec minutie! Avec tendresse et courtoisie!

Vous immortalisiez par votre talent votre muse au cœur épris.

 

C’est ce que je voulais vous dire en ce moment,

Pendant qu’il est encore, ô Dieu merci, le temps,

En vous quittant après cette nuit tellement magnifique,

Sur le départ de cette séance tellement magique.

 

De

 

RollandJr St Gelais

Québec (Québec)

Canada