Archives de tags | mains

Considère-le

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Considère-le !

 

Oui, j’ai passé avec toi la nuit.

Mais, qui crois-tu que je sois vraiment?

Une fille de joie que l’on oublie instantanément?

Je suis de celles qui aiment plus que tout cette vie.

 

Alors, prends bien garde de jouer avec mes sentiments.

Tu risques de le regretter pour très longtemps.

Je ne permettrai jamais une telle situation.

Je te promets l’enfer et la damnation.

 

Ma beauté et mon âme ne sont pas à vendre.

Malheur à ces imprudents qui se feraient prendre.

Mes yeux bleus deviendront rouge ardent comme les feux,

Du royaume de Satan qui me transformera en un succube ténébreux.

 

J’aspirerai chaque goutte de leur énergie vitale,

Mes langoureux baisers leur seront inévitablement fatals.

Ils me supplieront d’arrêter de les torturer, mais ce sera en vain.

Je tiendrai avec fermeté leurs esprits pervers entre les doigts acérés de mes mains.

 

Si j’ai accepté ce verre de vin que tu m’as gentiment offert.

Si j’ai voulu monter librement dans ta chambre aux rideaux verts.

C’est avant tout parce que je le désirais vraiment de tout mon cœur.

Des mecs comme toi, ô, mon cher ami, jamais je n’ai éprouvé de peur.

 

Que ceci soit bien clair entre nous, mon minou.

Mon charme féminin a rendu des hommes tellement fous.

Je suis la maîtresse de tant de conjoints désabusés par les illusions,

D’un amour qui promettait d’être passionnel lors de leurs unions.

 

Je suis de celles qui consolent les cœurs éclopés par tant de déceptions.

Que de secrets intimes on a chuchoté à mes oreilles en bien des occasions.

Des révélations interdites sur des conséquences inédites loin des médias.

À bien y penser, crois-moi, ô, chéri, c’est mieux que ce soit comme ça.

 

Des hommes d’État de passage jusqu’aux plus grands artistes.

Ces derniers ont souvent pour moi composé des chansons tristes.

Pourtant il y en a un dont je me souviendrai toujours pour son sourire.

Lui avoir donné un peu de bonheur dans ce monde insensible m’a fait plaisir.

 

Considère-le maintenant et pour de bon !

Si je te dis oui, ce sera avec joie, et avec ma raison.

Mais, dans le cas contraire, tu devras respecter mon refus.

Même si, toi et moi, dans mon lit nous serions entièrement nus.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

La princesse

La princesse Poème de RollandJr St-Gelais Collection de Appetitive-Soul Source : https://www.deviantart.com/appetitive-soul/art/206-937548710

La princesse

 

Ô, ma tendre et adorable princesse !

Te voilà maintenant belle comme une déesse.

Grande femme qui fait rêver bien des hommes.

Tantôt courageux ou fortunés, souvent des bêtes de somme.

 

Je t’ai donné la meilleure éducation possible.

Tu sais bien que pour toi, j’aurais fait l’impossible.

L’amour d’un père ne connaît pas de frontières.

Surtout depuis le décès de ta pauvre mère.

 

J’avais versé tant de larmes à la suite de son départ.

Sa féminité était aux yeux de tous une œuvre d’art.

Et sa grandeur d’âme envers les démunis de la vie,

N’avait, dans les cœurs des indigents, aucun prix.

 

Elle avait laissé près de moi un véritable petit ange,

Qui était sous la protection de Saint-Michel l’archange !

Une enfant fraîche comme une rose, fragile comme de l’argile.

Quel magnifique cadeau du ciel qu’une frêle et tendre fille !

 

Tu as grandi en grâce, en beauté et en sagesse.

Sans être parfaite, tu es loin d’être parmi les pécheresses.

Je t’ai inculqué la piété et autre chose de vaste valeur.

Afin que tu puisses jouir de la vie sans en avoir peur.

 

Jeune femme fière et forte ne craignant rien,

Tu sauras en temps et lieu accomplir ton destin.

Les mains appuyées sur les bras de la chaise,

Tu ressembles à une diablesse dans sa fournaise.

 

Envers les nécessiteux, tu as une âme charitable.

Tu sais être intransigeante envers les esprits lamentables.

Tu pardonnes à celui qui se reprend de ses erreurs.

Et tu corriges celui qui face à Dieu, n’éprouve aucune peur.

 

Tu es bien la descendante de tes ancêtres,

Ceux dont le sang coule dans les veines de mon être.

Tu es une princesse réellement digne de porter leur nom ancestral,

Tu sauras apprendre à gouverner avec justice en évitant le mal.

 

Comme ta mère serait fière de toi si elle était encore de ce monde.

Elle te voit peut-être en voguant sur les éternelles ondes.

Celle de la lumière céleste issue du plus pur amour,

Afin d’être dans nos cœurs maintenant et toujours.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Exploration

Exploration Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo de la collection de Appetitive-Soul Source : https://www.deviantart.com/appetitive-soul/art/Img-937643868

Exploration

 

Bonjour ma chérie,

Tu m’as invité à passer la nuit,

En ta compagnie pour me faire savourer,

Un plat délectable que tu as longtemps préparé.

 

Tu as su le mijoter dans un bain finement parfumé,

Alors que tu frottais méticuleusement ton corps léger,

Fier symbole de la féminité dans ce monde sans repères.

Où l’on s’empêche de dire la vérité afin de ne pas déplaire.

 

Quoiqu’il en soit, tu as eu la gentillesse,

De m’inviter à manger ce repas avec délicatesse.

Une pièce succulente digne des plus grands festins,

Et qui épouse à la perfection mes désirs les plus coquins.

 

Un mets secret que tu partages avec de rares élus,

Lesquels savent bien apprécier à leur valeur tes seins nus !

Sans pour autant prendre ta chair fraîche et pure pour un jouet,

À consommer sans modération puis la jeter tel un vulgaire objet.

 

Voilà pourquoi j’adore avoir vraiment tout mon temps,

Pour déguster les parcelles de ton intimité lentement,

Y passer à répétition avec volupté ma langue humide,

Qui a satisfait tant de ces femmes autrefois timides.

 

Mes lèvres embrasseront les tiennes avec passion,

Jusqu’au moment où j’entendrai tes cris de supplication.

Mes mains appuyées sur les bras de la chaise de bois,

Je ferai mon possible pour te conduire vers l’ultime joie.

 

Tu goûteras à ma médecine en une véritable dévergondée.

Sans cesse, tu en demanderas à en avoir la respiration saccadée.

Au moment venu, j’avalerai sans réserve jusqu’à la dernière larme,

La sève amère qui sortira de cette zone lorsque tu poseras les armes.

 

Allez ! En cette nuit noire d’automne, laisse-moi faire !

De tes futiles appréhensions, je pourrai bien t’en défaire.

D’une authentique satisfaction, je saurai tellement t’en donner.

Pour cela, ô, ma chérie, il te sera inutile de me remercier.

 

Rien ne peut égaler une parfaite exploration,

Lorsqu’elle est réalisée avec une entière attention.

Ma dextérité est sans contredit une notoriété en la matière.

Installe-toi aisément mon amour pendant que je ferme les lumières.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Ici et maintenant

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Ici et maintenant

 

Ici et maintenant !

Savoir prendre tout son temps,

Apprécier les heures d’automne qui passent,

Admirer les feuilles rouges qui tombent et qui trépassent.

 

Ne plus craindre de penser aux jours antécédents,

Accepter le fait du futur en être ignorant.

Être simplement, ici, nul par ailleurs !

Et d’y trouver la source du bonheur.

 

Maintenant et pas d’autrefois !

C’est là que l’on découvre notre véritable foi.

Serait-ce pour griffonner sur un bout de papier ?

Quelques mots de tendresse pour l’être adoré.

 

Être capable de goûter des journées rayonnantes.

Comme celles d’une douce pluie tellement bienfaisante.

Se lever au petit matin avec un cœur léger et d’amour plein les veines.

Se coucher à la belle étoile avec une conscience parfaitement sereine.

 

Quelle richesse insoupçonnée,

Pour l’âme qui a su avec parcimonie en profiter.

De nos jours, les gens sont sans cesse engloutis par les regrets.

De leurs nuits, ils cherchent avec peine le sommeil face à leurs méfaits.

 

Pourtant, aucun remords ne peut réparer les erreurs de jadis.

Seul compte pouvoir s’assumer, et avancer vers le bonheur garanti.

« Ici » se transformera tôt ou tard en un avenir prometteur.

« Maintenant » évoluera en un temps sans peur.

 

Les ténèbres sont le fruit de notre imagination.

Ouvrons nos cœurs pour voir la beauté de la création.

Tendons nos mains pour qui en a le besoin.

Il sera peut-être trop tard demain.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Plaisir de la chair

Plaisir de la chair Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo de Appetitive-Soul Source : https://www.deviantart.com/appetitive-soul/art/Working-girls-1892-13-935464395

Plaisir de la chair

 

Plaisir de la chair,

En ce début d’hiver.

Loin de ces bruits de guerre,

Et de ces tristes temps de naguère.

 

Quel péché merveilleux qu’est la luxure.

De pouvoir sentir l’arôme de ces draps si purs.

De t’entendre gémir de jouissance par-delà le mur,

À chaque coup de langue que je te fais tel un fruit mûr.

 

Poser finement mes doigts sur tes mamelons,

Te faire apprécier ainsi un délice si délicat, si bon.

Au moment jugé adéquat, réaliser une situation.

Dans laquelle, avec régal, nous nous masserons.

 

Mon corps nu contre le tien,

Nous exalterons en un refrain.

Parcourant les recoins de nos mains,

Tout en oubliant un avenir plus qu’incertain.

 

Rions de ces règles d’Église,

Qui, depuis des millénaires, divisent.

Laisse-moi goûter ta vulve à saveur de réglisse.

Que mon organe fouineur avec prudence s’y glisse.

 

Écarte bien tes lèvres de couleur rosée.

Allez ! je t’en prie. Tu vas simplement apprécier.

Donne-toi, par mon expérience de pécheresse, le droit d’exalter.

Et, dans un élan de passion et d’extase, ne te retiens pas de crier.

 

Nous sommes en ce lieu que pour ça.

Et, avouons-le, il y a maintenant toi et moi.

Seules et nues dans ce lit sous cet humble toit.

T’amener au septième ciel, c’est mon intention que voilà.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada