Archives de tags | underground

Un mois de septembre prometteur 

IMG_0015_edited

Photo par Mélanie Dufresne

Un mois de septembre prometteur 

Bonjour tout le monde, 

J’espère de tout mon cœur que tout se passe bien pourIMG_0069_edited vous. Pour ma part, je dois avouer que mes espérances sont bien haut de-là tout ce dont je croyais concernant les commentaires positifs sur la séance vécue avec la photographe Mélanie Dufresne de Chambly en Montérégie. En effet, il m’a été rarement donné de recevoir autant de commentaires positifs du grand public depuis que je suis modèle vivant. À part peut-être un reportage à ce sujet dans un hebdomadaire local de la région de Québec voilà déjà quelques années. 

IMG_9812_1_editedLes photos ont eu tellement de succès auprès de mes pairs que j’ai reçu une invitation officielle de la part de l’un des plus grands photographes canadiens dans le double domaine de la nudité artistique et de la pose dite « conventionnelle ». Toutefois, je désire respecter pour le moment son anonymat afin de conserver l’effet de surprise lorsque le moment de publier des articles sur notre expérience commune sera venu. Qui plus est ! Une séance de nudité artistique devra aussi avoir lieu au courant du mois prochain au sein d’un atelier. Une séance qui sera haut en couleurs. C’est le moins que je puisse dire pour l’instant. 

Sous un autre ordre d’idée, un projet de grandeIMG_0074_edited envergure est en voie de concrétisation pour la même période. Un projet qui sera diffusé non seulement sur mon blogue artistique, mais au sein d’un média de masse consacré au milieu dit “underground”. C’est-à-dire un milieu où l’ensemble des sujets tabous au sein de la société y sont développés de manière à la fois respectueuse, approfondie et avec un esprit critique. Trois manières qui ne sont pas au goût du jour si je me fie à ce que l’on retrouve dans la plupart des médias de notre époque. À ce sujet, j’ai eu la chance de discuter avec l’instigateur du projet par voie téléphonique et, dans un souci d’éviter tout débordement, de nombreuses questions furent posées de part et d’autre. Étant donné les réponses plus que satisfaisantes, votre humble serviteur a accepté de participer à un tel projet. Un projet qui sera sans aucun doute une aventure palpitante. 

IMG_0050_editedEn résumé, le mois de septembre promet d’être intéressant. Intéressant puisque d’un côté, il me sera offert d’expérimenter davantage les poses à la fois “conventionnelle » et de nudité artistique alors que d’un autre côté, d’autres regards se développeront sur ma passion de modèle vivant. Je fais référence autant aux regards des personnes impliquées dans les futurs projets que de mon propre regard sur la tournure des événements. Une tournure qui, je le désire ardemment, sera profitable pour celles et ceux qui suivent mes publications. 

Merci pour votre appui. 

Je vous aime. 

RollandJr St-Gelais 

Québec (Québec) 

Canada 

La main du maître

 

La main du maitre

Séance du 19 février 2018 à Montréal

La main du maître

Bonjour tout le monde,

Je suis maintenant rendu à la troisième journée de mon périple dans la ville de Montréal.  » Ville aux mille clochers  » comme l’on disait à une époque où le clergé guidait les pas du peuple canadien-français devenu au  fil des générations le peuple québécois. J’aime beaucoup cette ville car  les activités sont d’une  diversité étonnante : culture populaire, artistique et autres, y compris le « underground » lequel m’intéresse aussi énormément, occupent une place fort importante pour les gens qui viennent  y faire un tour. Bien entendu le hockey vient s’ajouter aux nombreux divertissements présents dans la grande région de Montréal. D’ailleurs, j’aurai la chance d’assister à un match des Canadiens de Montréal contre les Rangers de  New York ce jeudi au centre Bell.

Aujourd’hui, je désire vous parler de la place du maître dans les séances de nudité artistique et ce, à partir de  mon expérience personnelle. Le maître occupe une position que  je qualifierais de primordiale pour le  bon déroulement d’une séance. En effet, c’est  lui, ou elle le cas échéance, qui dirige l’ensemble des temps de poses, de la direction des travaux réalisés par les élèves, des modalités propres à chacune des prestations et  faire en sorte que  tout se passe de manière conforme à  une étude de  niveau académique. Rien est laissé au hasard. Toutefois, les années d’expériences et le nombre de participation du modèle à ses séances ultérieures peuvent être des facteurs incitatifs à donner une certaine liberté à ce dernier. Ici, tout est une confiance  réciproque.

En ce qui me concerne, mon souci  de bien performer et d’offrir une prestation de qualité à chacune de mes participation ont permis aux responsables desdites séances de me faire confiance. En effet, je prends toujours quelques minutes dès le moment où je monte sur la sellette pour d’une part, faire une présentation sommaire de ma personne et d’autre part, d’expliquer aux élèves présents en classe de ne pas craindre en aucun temps de m’informer si telle  ou telle pose les intimide. Ma participation a un but éducatif avant toute chose.

Ce qui m’a plu lors de la séance de lundi dernier, soit le 19 février 2018, c’est d’avoir pu raconter aux élèves quelques faits saillants de ma vie en lien avec ma condition physique. Soyez rassurés-es ! Chacune  de mes  interventions est dirigée de manière à susciter une joie de vivre chez les élèves mais aussi, si l’ambiance le permet, à raconter des  anecdotes humoristiques. Après tout, on ne m’a pas invité pour me plaindre. N’est-ce pas ?!

Un autre point à ajouter concerne la primauté de la communication entre les élèves et le maître.  C’est un fait ! Comme une équipe sportive de haut niveau ne peut se passer d’un bon entraîneur, une classe d’élèves aussi talentueux soient-ils ne peut s’accomplir de manière efficace sans avoir un enseignant dévoué à leur formation. Voilà bien l’une des nombreuses raisons qui m’incitent à participer à des séances où je peux admirer à la  fois la volonté de l’enseignant de voir ses élèves progresser et apprendre tout  en les dirigeant de manière ferme mais encourageante lorsque la période d’analyser les dessins est arrivée.

C’est  à  suivre …

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Annonce !

New Image 3

Annonce !

Bonjour tout le monde,

Je suis modèle vivant de manière occasionnelle pour des écoles d’arts, des ateliers et des artistes. Je suis parmi les rares modèles nus vivant avec un handicap physique apparent au Québec et au Canada. On me dit être très professionnel, respectueux et de bonne compagnie lors des séances. Je suis à la recherche de nouveaux contrats dès le mois de septembre, le mois d’août, peu très bien convenir si le besoin est.

Ma gamme de travail est variée allant de poses nues classiques aux styles plutôt « underground » à la condition que le respect soit toujours de mise.

Bref, si vous recherchez un modèle quelque peu non conventionnel, faites-moi signe.

adresse email : modelevivantaquebec@live.ca

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Hommage à Audrey Desrosiers

10171925_935865096425839_7048474926671874468_n

Hommage à Audrey Desrosiers

Bonjour tout le monde,

Aujourd’hui, j’ai décidé de rendre hommage à une artiste et amie formidable qui œuvre dans le domaine10410845_1511319689099136_2593809544790043772_n artistique d’un type que je pourrais qualifier, et c’est loin d’être péjoratif, de “underground”. En effet, je ne me rappelle pas d’avoir été mis au courant de quelques manières que ce soient qu’un tel projet artistique pourrait avoir été imaginé. Un projet qui va d’une certaine façon à l’encontre de ce qu’est l’a jouissance. La jouissance est-elle un art? Peut-on en tirer des caractéristiques proprement artistiques? Que peut-on penser de la jouissance? Possède-t-elle une capacité énergétique qui est libérée au même même où la personne atteint un orgasme? Que perd-t-on à l’instant précis de la jouissance? Au contraire, obtient-on quelque chose de plus? Quelle image peut-on en retirer? Voilà des questions qui méritent d’être répondue de manière franche, directe, sans ambigüité mais avec diplomatie et libre de toute forme de vulgarité.

C’est-là tout le travail que madame Audrey Desrosiers tente d’élucider en utilisant le domaine des arts visuels. Un travail réalisé avec minutie, avec patience, avec humanisme et un grand respect à l’égard des participants-es. Mais, pourquoi vouloir écrire un tel article dans mon blogue dédié à la nudité artistique? À cette question légitime, je vous répondrai tout simplement ceci: La nudité, sans être explicitement sexuelle, renferme à elle seule toute cette sensibilité qui relie deux êtres qui se manifestent mutuellement leur amour. C’est d’ailleurs, ce qui m’a plu dans le projet de Madame Audrey Desrosiers, la jouissance est non seulement légitime mais elle peut être manifestée avec une vision purement artistique.

Il y a aussi trois autres raisons qui m’ont incité à publier le lien dans lequel on parle abondamment de ce projet, ledit lien est placé en annexe, et qui, je le crois, mérite d’être lu par vous mes fidèles lecteurs. Tout d’abord, je dois féliciter madame Audrey Desrosiers pour son projet fantastique. Un projet qui mérite d’être à la fois connu et d’avoir le plus de participants-es que possible. Ensuite, il s’agit d’une chance unique où le thème de la jouissance, vue et expérimentée, sera présenté de manière où la barrière linguistique et culturelle sera levée grâce à l’anonymat des personnes. Enfin, il est à noter que je suis le premier participant à ce projet fantastique et j’ai adoré y participer. Non, je n’ai aucune honte à le dire. Je suis LE premier participant et j’en suis fier. Qui plus est! Le fait d’y avoir participé m’a donné l’occasion de rencontrer des gens fantastiques.

Allez-y! C’est vraiment un beau projet.

Bravo à cette artiste.

le_lecteur_by_lequebecois1962-d83jwho

RollandJr St-Gelais (Modèle nu)

Québec (Québec)

Canada

Lien: http://www.lesnerds.ca/audrey-desrosiers-lart-de-la-jouissance/

Séance de nudité artistique avec Sofy

Collaboration spéciale de Sofy
Collaboration spéciale de Sofy

Séance de nudité artistique avec Sofy

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous allez bien malgré le froid sibérien qui sévit en ce moment dans la belle province du Québec. En effet,

Tout le matériel requis pour une séance de nudité artistique

Tout le matériel requis pour une séance de nudité artistique

la température est descendue tellement bas en certaines régions qu’elle a battu un record de froid. À vrai dire, aucune ville de la Sibérie avait eu la même température que nous avions eu au Québec en début de semaine. Ce qui a été d’autant plus le cas dans la capitale provinciale. Soyez sans crainte, je n’ai pas l’intention de m’entretenir de la météo pour le reste de ma publication mais il fallait mettre les choses en perspective afin de mieux comprendre le déroulement de mon séjour dans la métropole du Québec qu’est Montréal. Une ville comme n’importe quelle autre me diriez-vous? Eh bien non!

Ici, quelques mots doivent être écrits afin de vous expliquer l’importance que cette ville a à mes yeux. Comme vous le saviez probablement déjà, je suis parmi les nombreuses victimes de la thalidomide au Canada. Il s’agit dans les faits d’un médicament aux effets tératogènes que l’on prescrivait aux femmes enceintes pour contrecarrer les problèmes liés à la grossesse. Certains des enfants nés difformes ont été atteints davantage que d’autres. En ce qui me concerne, je peux me considérer chanceux puisque d’une part, je vis de manière autonome et que d’autre part, la vie a été somme toute belle pour moi. Bref, je fus placé dès mon plus jeune âge à l’institut de réadaptation de Montréal où l’on me fit mes premières prothèses tout en ayant de multiples opérations chirurgicales à l’hôpital Ste-Justine. Cet hôpital est dédié exclusivement dans les soins médicaux pour les enfants. Faits intéressant à noter! Mes parents et moi prévoyons qu’un jour j’allais possiblement fréquenter l’université de Montréal si Dieu voulait bien qu’il en en soit ainsi. Or, sa volonté a été toute autre puisque j’ai plutôt opté, suite à des facteurs un peu long à expliquer, pour l’université Laval de Québec. Une ville qui m’était quasi inconnue jusqu’à mes 22 ans. Comme quoi, les plans de Dieu sont impénétrables. N’est-ce pas?!

Marie-Pier Auger OfficielPar un heureux hasard, et bien des années plus tard, je fis la rencontre d’une jeune cinéaste sortie tout droit de l’université de Montréal. Une jeune dame fantastique qui m’a permis de me faire connaître, et même reconnaître au plan international, dans le domaine de la nudité artistique. C’est vraiment grâce à son aide extraordinaire que ma « carrière » en tant que modèle nu prit son envol de manière spectaculaire. Chère Marie-Pier Auger, tu as tout mon respect et ma gratitude. Cela me fait tout de même drôle quand je pense au fin de non recevoir de la part du département des arts visuels de l’université Laval lorsque j’étais allé offrir mes services et que plusieurs années plus tard un journal de Québec, en l’occurrence le Québec Express, alla publier un article sur mon expérience dans un domaine, avouons-le, un peu spécial. Douce revanche de la vie!

C’est aussi à Montréal que j’ai connu les plus grands artistes dans ce domaine. Un domaine où la fausse pudeur et le respect de soi sont de mise. Je ne compte plus le nombre d’artistes et de photographes pour qui je me suis offert en tant que modèle nu. Une offrande où la recherche du bon goût reste la pierre angulaire de toutes les séances réalisées jusqu’à maintenant. D’ailleurs, j’ai conservé un lien amical extraordinaire avec toutes les personnes pour qui j’ai travaillé. Des personnes avec une générosité incroyable et du talent à en revendre. Vous pouvez me croire sur parole. Ho que si!

Bien des années plus tard, et suite à une recommandation que me fit une amie de Québec, l’opportunité de poser nu

Le petit Bouddha

Le petit Bouddha

pour un groupe d’artistes au sein d’une galerie d’art contemporain s’offrit à moi. Poser nu pour une galerie d’art? Le summum pour un modèle nu puisque qui dit « galerie d’art », dit aussi « notoriété incontestable » dans ce domaine. C’est donc par une belle journée du mois d’octobre 2014 que la chance de poser nu pour des artistes de renommée nationale et même internationale se concrétisa pour votre humble serviteur. Toutefois, et c’est important de le retenir, j’ai fait la rencontre d’une dame magnifique qui a eu la gentillesse d’être mon assistante tout au long de la journée. Son aide a été réellement précieuse. Par exemple, elle veilla à mon confort, à réaliser des photos et même quelques vidéos pendant ladite séance ainsi qu’à m’aider à enlever mes vêtements lors des préparatifs. Oui, il y a encore des gens avec un cœur en or en ce monde. C’est grâce à des gens comme eux si ma vie a pris une tournure extraordinaire malgré ma différence physique. Des gens qui me font croire aux anges tellement ils ont eu une influence plus que positive au cours de mon existence.

Qu’allait donc être la prochaine étape pour les mois à venir en ce qui concerne ma présence dans la métropole du Québec? La réponse se fit lors des échanges entre votre humble serviteur et une artiste spécialisée dans le style dit underground. C’est donc à la suite de mon expérience vécue à la galerie d’art contemporain Le Belgo que l’artiste Sofy et moi-même avions convenu qu’une séance de nudité artistique en privé aura lieu dans un proche avenir.

Séance de nudité artistique

Séance de nudité artistique

Une chose doit être soulignée pour clarifier une hypothétique mésentente. Il n’a jamais été question de faire un parallèle entre d’une part, ma passion en tant que modèle nu et, d’autre part, la cause des victimes de la thalidomide au Canada. Ce sont-là deux sujets qui n’ont strictement rien en commun. Certes, poser nu vu ma situation physique quelque peu hors-norme relève du défi mais jamais, j’ai bien écrit «jamais», je n’ai voulu susciter de la pitié auprès des artistes. Bien au contraire! La joie de vivre, le bonheur et la sérénité ainsi que la fierté d’être à la fois ce que nous sommes constituent les valeurs que je désire transmettre à ceux et à celles avec qui je partage mon corps. Un partage purement artistique, c’est important de se rappeler. Oui, poser nu est le plus noble des partages car la confiance à la fois en soi et à l’autre est d’une importance incommensurable.

Mon pays...

Mon pays…

Bref, après de multiples échanges via emails et s.m.s., nous nous sommes donné rendez-vous pour le 4 février 2015 à Montréal afin de concrétiser notre projet loin des regards indiscrets. Une entente tacite entre Sofy et votre humble serviteur fait en sorte qu’il m’est impossible de vous dire où ladite séance a eu lieu exactement. Quoiqu’il en soit, l’endroit a été très confortable et chaleureux avec un confort inégalé. Par exemple, une salle de douche était mise à ma disposition afin d’être frais et disponible pour une séance de qualité. Ce qui n’était pas de refus étant donné le voyage Québec-Montréal surtout que le bus a été dans l’obligation de revenir à Québec pour cause de bris mécaniques causés par le froid sibérien. Voilà pourquoi j’ai débuté le présent article en vous parlant de la météo. Le moins que l’on puisse dire concernant notre bel et tout blanc hiver, c’est que Gilles Vigneault a bien raison de chanter que … Mon pays, ce n’est pas un pays, c’est l’hiver.

Ce fut la première fois où une artiste et moi-même avions convenu de réaliser des poses qui n’avaient jamais été faites

Un angle difficile à travailler

Un angle difficile à travailler

par votre humble serviteur. Des poses de nudité à la fois artistiques et quelque peu provocantes. L’objectif était d’outrepasser nos limites respectives tout en restant dans les normes de l’acceptable. « Pas facile », me direz-vous?! Vous avez bien raison. C’est la principale raisons pour laquelle nous avons préféré garder secret le lieu de notre séance. À cela s’ajoutent en premier lieu, la nécessité de ne pas tout dévoiler afin de protéger la réputation des lieux et en second lieu, de préserver le caractère à la fois artistique et libre de mon blogue. En règle générale, tout était permis lors des poses afin de découvrir des angles peu travaillés jusqu’à maintenant. Des angles difficiles à travailler tant pour le modèle nu que pour l’artiste. Je sais bien de quoi je parle pour l’avoir expérimenté. Fort heureusement, notre confiance mutuelle accompagnée d’un excellent sens de l’humour et de notre rencontre à la galerie d’art Le Belgo ont permis à notre séance de nudité artistique d’être réellement agréable. Rien a été caché à cette artiste! Toutefois, pour respecter le caractère «ouvert» de mon blogue, il m’apparaître opportun, voir plus que nécessaire, de m’en tenir aux dessins pouvant être qualifiés de moins underground. Comme dit l’adage biblique: « Tout est permis, mais tout n’est pas nécessairement utile ».  Or, parmi tous les dessins réalisés par Sofy, celui qui vous est présenté ci-contre est sans conteste l’un des plus intéressants du fait que j’aurais bien aimé pouvoir prendre une telle pose devant les artistes rencontrés lors de ma rencontre du mois d’octobre 2014. Malheureusement, la présence d’une artiste âgée d’à-peine le début de la vingtaine m’avait retenu de le faire. Il y a des circonstances qui doivent être prises en considération lors d’une telle séance. Tenir compte de l’âge des artistes présents en salle est sans contredit parmi les plus importants à prendre en considération.

En avoir plein le dos!

En avoir plein le dos!

C’est l’une des rares fois où une artiste m’avoua qu’elle était curieuse de dessiner certaines parties de mon anatomie en lien avec ma situation physique. Le fait de ne pas avoir de mains, ni de pieds mais en étant pleinement masculin aiguisait son désir de m’avoir pour modèle nu. Non pas une curiosité malsaine. Plutôt une interrogation de voir jusqu’où elle pourrait décrire ce qu’elle voit. Voir! Ressentir! Présenter! Ce sont-là des défis fort intéressants auxquels il me fait plaisir de participer à la condition sine qua none qu’un échange soit toujours possible durant les poses.

L’esprit de camaraderie est un autre élément qui m’a étonné tout au long de notre rencontre. En effet, nous avions discuté de tout et de rien. Non seulement pendant cette séance mais aussi à l’occasion d’un bon repas pris dans l’un des nombreux restaurants qui longent la rue Ste-Catherine de Montréal. Une interrogation doit être résolue une fois pour toute: Peut-on entretenir un lien amical avec UNE artiste? C’est avec un plaisir indescriptible que je vous réponds par l’affirmative.

Et pourquoi en serait-il autrement? L’artiste et le modèle nu sont avant toute chose des êtres humains ayant leurs valeurs, leurs principes, leurs aspirations, leurs espoirs et leurs craintes face à l’avenir. De plus, ils possèdent un vécu qui peut faire la différence dans les échanges. Faire abstraction de ces réalités, c’est renier le caractère sacré qui fait d’eux ce qu’ils sont, c’est-à-dire des êtres humains pleinement humains avec une âme. C’est à retenir, maintenant et pour toujours.

En terminant cette présentation, il m’apparait nécessaire de vous demander, à vous lecteurs et lectrices, de faire connaître mon blogue artistique auprès des vôtres. Si vous avez des membres de votre entourage qui œuvrent dans le domaine artistique et qui cherchent des modèles nus afin de travailler sur des concepts hors des sentiers battus, n’hésitez surtout pas à leur transmettre mon adresse email qui se trouve à la toute fin de cet exposé. Je vous en serai gré.

Merci sincèrement de m’avoir lu.


RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

adresse email: modelevivantaquebec@live.ca

Un exemple de nudité artistique pleinement réussie

Light painting
Light painting

Un exemple de nudité artistique pleinement réussie

Bonjour à vous,

Cela fait plusieurs années que je m’intéresse au domaine de la nudité artistique, et ce, que ce soit du style dit « conventionnel » ou bien celui qualifié par plusieurs de « underground » œuvrant dans des champs divers tels que la peinture, la photographie et le dessin. Qui plus est! J’ai aussi posé nu pour le domaine « érotique » que l’on peut qualifier de « soft ».

C’est-là une expérience dans laquelle j’ai pu faire la connaissance de gens extraordinaires empreints de respect et de compréhension envers leur modèle, c’est-à-dire votre humble serviteur. J’ai posé nu et j’assume avec fierté ce que j’ai fait. Le ferais-je de nouveau? C’est sans gêne que je vous réponds par l’affirmative, mais à la condition sine qua none que le respect et le bon goût soient recherchés de part et d’autres. Ceci m’amène à vous parler de ce que doit être une réalisation de nudité artistique pleinement réussie.

L’un des motifs qui m’incitent à rédiger un tel article réside en la complaisance que certaines personnes ont à mélanger la nudité pure et simple de celle visant à établir un lien entre le corps nu et la vision émotionnelle que doit rechercher chacune des personnes qui participent  à une séance.

Je base mon raisonnement sur certaines publications que je vois sur un site dont je suis moi-même membre. Il s’agit de DeviantArt. Un site sur lequel on peut y retrouver une multitude de réalisations tant dans le domaine du dessin que celui de la photographie.

Personnellement, j’y ai plus de 2048 publications sur diverses catégories dont celle de la nudité artistique. La grande majorité a été réalisée avec l’aide de personnes oeuvrant dans le domaine des arts et qui vivent tant au Québec qu’ aux États-Unis et même en Europe. Il est important de retenir que nous avons toujours rechercher le bon goût et un esthétisme dans chacune des poses. La beauté et la vulgarité sont aux antipodes l’une de l’autre.

Ceci écrit, je vous présente une réalisation formidable que j’ai trouvée sur le site nommé précédemment. Vous trouverez le lien, de ladite réalisation présentée ci-dessus, en annexe de cet article. Je suis vraiment heureux d’avoir fait la découverte d’une telle oeuvre, et ce, pour deux raisons majeures.

Primo, l’originalité y est omniprésente. En effet, tout est fait pour inciter notre regard de manière à admirer les courbes dévoilées par les lignes de couleurs tracées sur le corps de la modèle nue. Secundo, une certaine sensualité se dégage de cet ensemble le donnant un caractère presque, si je peux me permettre cette expression, interdite. Les courbes rendent notre vision davantage agréable. C’est du moins mon humble avis.

Voici l'une des premières photos réalisées à Montréal

Voici l’une des premières photos réalisées à Montréal

Il est intéressant de se rappeler que j’ai moi-même posé nu lors d’une séance de « light painting ». Je sais donc très bien de quoi je parle puisque je possède une expérience indéniable sur le sujet. C’est, par ailleurs, l’une de mes premières réalisations que j’ai fait durant mon séjour à Montréal et où j’ai été entouré par une équipe formidable.

Par ailleurs, ladite expérience m’a permis de me faire reconnaître dans le domaine de la nudité artistique au plan international. J’ai, à titre d’exemple, un article qui a été publié du mois de novembre 2013 jusqu’à février 2014 par un magazine européen. Je suis devenu par la suite un collaborateur en sol québécois.

Oui, il est possible de poser nu pour ceux et celles qui le désir. Toutefois, il est impératif de mettre en pratique ce principe de base: « La beauté disparaît dès que la vulgarité pointe le bout de son nez.

Et vous?! Qu’en pensez-vous? J’aimerais bien connaître votre avis.

Rolland St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Source: http://mrmorfium.deviantart.com/art/Lumia-Pleasure-Bodyscape-440525536

Une petite découverte bien agréable

Une petite découverte bien agréable

Bonjour tout le monde,

J’ai pensé aujourd’hui de partager avec vous une  des vidéosréalisée par une jeune artiste de type, que je qualifierai sans aucune connotation péjorative, dit « underground ». J’ai découvert certaines de ses œuvres par l’entremise d’une des membres des  SuicideGirls. Il s’agit de jeunes modèles féminins de beauté exceptionnelle qui posent plus ou moins entièrement nues. Attention! Il ne s’agit pas de pornographie, mais plutôt d’une forme d’érotisme « provocateur ». Vous trouverez en annexe le lien vous permettant de visiter le site des SuicideGirls. Il est à retenir que tous leurs membres sont d’âge de la majorité légale dans leurs pays respectifs.

Je le reconnais, et je n’en éprouve aucune honte, j’adore ce style où le charme et le talent se côtoient allègrement. Oui, la jeune modèle est très jolie, mais elle est vraiment douée dans le domaine de la peinture. Comme en témoigne son œuvre qu’elle réalise sur cette vidéo. J’aime beaucoup sa spontanéité devant la caméra tout en ne perdant pas de vue la réalisation de sa peinture. Le résultat est tout à fait admirable.

En effet, nous y découvrons les différentes étapes menant à la naissance d’une jeune amérindienne qui jongle avec ce qui semble être du fil de fer barbelé et sur lequel se perche un oiseau. L’agencement des couleurs, l’harmonie dans les détails et la douceur dans la juxtaposition des images rendent cette vidéo agréable à visionner.

Pour ce qui est de la seconde vidéo, je l’ai découverte sur l’un de mes abonnements de ma page Facebook. J’ignore si vous le savez, je suis un admirateur de la magnifique modèle Plum des SuicideGirls. Or, cette dernière a eu la brillante idée de partager avec ses « amis » et « amies » Facebook la vidéo que vous trouverez ci-dessus. Cette vidéo est fort originale puisque d’une part, elle nous plonge directement dans la vivacité des mouvements ponctués de l’artiste et que d’autre part, nous y voyons apparaître des licornes aux couleurs mirifiques. Bien évidemment que la musique rend notre visionnement des plus vivants. C’est-là mes deux découvertes que je désirais tout simplement de partager avec vous.

Je vous souhaite une belle semaine.

Rolland St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Le lien des SuicideGirls est : https://www.suicidegirls.com/