Archives de tags | photographe

Un bel exemple

Ce soir
« Ce soir » par Stefan Grosjean de la Suisse. Son site internet est : www.stefangrosjean.com et https://www.deviantart.com/stefangrosjean

Un bel exemple

Bonjour tout le monde,

Comment allez-vous? Que faites-vous pour passer le temps en cette période de confinement? Faites attention à vous si vous êtes obligés de sortir de chez-vous et prenez soin de vos proches. Pour ma part, je vais très bien. En effet, je profite du temps qui passe pour partir à la découverte de réalisation photographique liée au domaine de la nudité artistique.

De fil en aiguille, et après avoir discuté avec certaines de mes connaissances, j’ai remarqué qu’il y a une mésentente sur le fait qu’il serait supposément obligatoire que la nudité soit intégrale lors d’une séance où le service d’un modèle soit requis. Or, il n’en est rien. En effet, la nudité du modèle peut tout aussi bien être partielle qu’intégrale. Dans un cas comme dans l’autre, tout se rapporte à l’optique développé par l’artiste en question et au support médiatique utilisé par celui-ci.

Certains vont opter pour une approche que je qualifierais de « vintage » alors que d’autres opteront pour une approche plus moderne, et même futuriste dans quelques cas tandis que d’autres choisiront le genre conventionnel et, dans bon nombre de cas, ils se jetteront sur l’aspect plutôt « sexy ». Toutefois, et c’est là le sujet principal de cet article, la simplicité est souvent le meilleur outil dans la réussite d’une réalisation photographique d’un modèle. 

Un bel exemple qui me vient à l’esprit est cette photo réalisée par Stefan Grosjean de la Suisse. Bon! Je reconnais d’emblée que le modèle féminin est d’une grande beauté. Facteur loin d’être négligeable dans l’élaboration d’une telle pose. Néanmoins, le fait qu’il n’y a pas de frivolité, ni d’artifice et, encore moins, de décors extravagant démontre hors de tout doute que la simplicité est souvent un élément à ne jamais prendre à la légère. Ici, tout est simplement parfait tout en étant parfaitement simple. En effet, le décors à la fois sobre et classique facilite la présentation du modèle féminin en avant-plan. À cela s’ajoute la douceur de la couleur du vêtement que celle-ci porte. Est-ce un choix délibéré ou bien par pure coïncidence? Je ne saurai pas répondre.

Pour ce qui est du modèle féminin, trois éléments intéressants sont à relever. Tout d’abord, la pose choisie. Une pose à la fois sexy et avec une certaine pudeur. Deux réalités contradictoires sur une seule photo. Fait assez inhabituel ! Ensuite, l’accent est mis non pas sur l’ouverture du vêtement laissant voir, je dirais même dans une certaine mesure admirer, une poitrine magnifique, mais plutôt la beauté féminine même de ce modèle. Enfin, l’agencement des couleurs présentes dans ladite photo est très intéressant. Ceci concerne autant les couleurs d’arrière-plan que celles de l’avant-plan. Un agencement qui agrémente de manière remarquable une photo remarquablement bien réalisée. Je tiens à remercier ce photographe pour m’avoir donné sa permission d’utiliser son oeuvre afin d’élaborer cet article.

Merci à vous tous pour votre assiduité.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Présentation spéciale : G.B. d’Allemagne

Présentation spéciale : G.B. d’Allemagne

Introduction générale

Bonjour tout le monde,

Vous savez que j’attache beaucoup d’importance à laIMG_20200308_110856 qualité de mes publications au sein de mon blogue artistique dédié à l’art du nu, à la poésie et à la photographie sans oublier quelques réflexions personnelles sur certains aspects de la vie et quelques articles sur mon expérience en tant que modèle nu pour des écoles d’arts et des ateliers en art un peu partout au Québec.

Toutefois, je dois reconnaître que mon blogue ne serait pas ce qu’il est sans l’apport plus que considérable d’artistes œuvrant dans le domaine du nu et ce, peu importe les supports utilisés. Certains d’entre eux optent pour la photographie alors que d’autres ont préféré le dessin et la sculpture tout en ayant une approche différente les uns des autres. L’essentiel ici c’est qu’ils partagent tous la passion pour le nu. Une passion qui les unit avec votre humble serviteur.

J’ai longuement réfléchi avant de réaliser cette série tout à fait spéciale sur les artistes qui ont si chaleureusement contribué à la construction de mon blogue. Une contribution que j’apprécierai éternellement et pour laquelle j’aurai toujours une reconnaissance envers chacun d’eux. Mais quoi de mieux que d’écrire un texte de présentation de ces artistes au sein de mon blogue artistique afin d’une part, les faire connaître et d’autre part, de démystifier l’art du nu proprement dit ? Qui plus est ! Une telle initiative de ma part est quelque peu en lien direct avec le confinement général demandé par les instances gouvernementales face à la pandémie actuelle.

 

Gert B. d’Allemagne

Assise sur le litJ’aimerais commencer par vous présenter un photographe vivant dans le pays de Goethe. Il s’agit de G.B. d’Allemagne qui est avec mon fidèle ami Rick B., celui qui a jusqu’à maintenant le plus contribué à mon blogue artistique grâce à des réalisations photographiques de haute qualité. Une qualité qui se laisse découvrir tant par les différentes approches de travail, ce qui inclut souvent des endroits magnifiques, que par la recherche de l’excellence.

Gert.B. est donc d’origine allemande plus précisémentDSCN1009s dans un petit village situé près de la ville de Francfort dans l’ancienne république fédérale d’Allemagne puisqu’il est né en 1962. Il se considère comme un artiste amateur voué à la photographie. Il a fait de longues études universitaires en sciences appliquées mais a été obligé de s’orienter en informatique au cours des années 1980.

Il est divorcé et père de deux enfants lesquels lui ont donné à leur tour, et ce depuis peu, deux enfants à chérir.

sensual_views_by_gb62da_dcy37w7-preSur le plan artistique, il avoue être un passionné des pieds depuis son enfance. (1) Mais au fait, pourquoi une telle passion ? Ce à quoi il répond ceci : « Les femmes nues pieds nus ont toujours été mes préférées dans la photographie. » Par ailleurs, il déplore le fait de constater la présence de femmes à la beauté extraordinaire dans de nombreux magazines qui portent divers souliers cachant ainsi leurs pieds. Et pour reprendre ses mots : « Il n’y a rien de mal à cela, mais ce n’est certainement pas mon goût préféré. »

C’est pourquoi il a décidé de tenter sa chance dans ce domaine. Il a donc commencé à faire ses propres réalisations photographiques au milieu des années 1990 à l’occasion de sessions privées et dans lesquelles les femmes ont toujours été pieds nus. En effet, il leur a toujours demandé d’enlever leurs chaussures aussi souvent que possible. À son avis, être pieds nus rend la pose de la modèle à la fois plus naturelle et douce, et ce que les pieds soient visibles ou non.

Et de poursuivre … « Pour plusieurs raisons, j’aithe_lady_by_gb62da_ddr6eui-pre arrêté la photographie au début des années 2000 et les photographies sont devenues poussiéreuses dans le tiroir… jusqu’à il y a quelque temps, j’ai rejoint deviantArt. C’est alors que j’ai décidé de partager mes vieilles photos. » Peut-être va-t-il redevenir un photographe permanent?  Il n’en est pas certain. Le temps seul en décidera.

the_rose_by_gb62da_ddoxpsj-preLes premières photos sur deviantArt ont été numérisées il y a de nombreuses années déjà. Même si, selon Gert, leur qualité ne réponde pas aux normes en vigueur de nos jours, elles sont pour la majorité d’entre elles liés aux pieds. Fait intéressant à noter, c’est en avril 2013, qu’il a commencé à scanner l’entièreté de ses œuvres lesquelles présentent diverses catégories de nus artistiques tels que des portraits avec un appareil photo plus moderne. Par la même occasion, la qualité du travail technique s’est grandement améliorée au fil du temps.

Fait intéressant à retenir et que j’ai moi-même toujours retenu ! Toutes les photos présentent un filigrane du droit d’auteur. Un droit d’auteur absolu que votre humble serviteur a toujours tenu-compte dans mes nombreuses publications.

Merci à mon ami Gert B., qui a voulu collaborer à la rédaction de cet article.

Et merci à vous pour votre assiduité à suivre mes publications.

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

(1) Une passion bien légitime si je peux me permettre.

 

Angle inversé

Angle inversé
« Angle inversé » Réalisation photographique par David Lebow Modèles ? JenovaxLillith et Ashley Splooshie Avec la permission de JenovaxLillith. https://www.deviantart.com/jenovaxlilith/art/Aj3a9828-834035883

Angle inversé

Bonjour tout le monde,

Vous savez que parfois je découvre des réalisations photographiques qui possèdent des caractéristiques hors du commun. Des spécificités qui les font ressortir du lot des œuvres que j’ai eu la chance de contempler au cours des dernières années où ma passion pour la nudité artistique s’est accrue au fil du temps. Une passion qui peut se comprendre aisément par le fait que cela m’a permis non seulement d’admirer des œuvres dignes de mention, mais aussi à développer des amitiés avec des artistes qui partagent la même passion que votre humble serviteur.

Il va de soi que plusieurs des œuvres peuvent m’attirer plus que d’autres par la manière dont leurs créateurs les ont tirées du néant. En effet, n’oublions pas qu’une œuvre existe déjà dans le monde de l’invisible, c’est-à-dire le monde des rêves et des possibilités. Si vous préférez le monde des arts. Dans ce cas, c’est l’artiste qui le sculpte à même son support de travail privilégié. Ici, tous les supports de travail sont bons surtout si l’artiste en question maîtrise bien son art. Bien évidemment que nul ne peut maîtriser son art sans avoir fait des erreurs. Mais comme dit si bien ce proverbe : « C’est en forgeant que l’on devient forgeron. »

Ceci écrit, une question se pose : Pourquoi une telle photo a-t-elle attiré mon regard ? Dit autrement, pour quelle raison j’aime cette photo ? La raison est simple. C’est parce que l’on y trouve un cachet particulier. Un cachet inhérent à l’image même de la nudité. En effet, une telle photo permet aux spectateurs d’inverser les rôles « modèle nu versus photographe ». Cela met en perspective une vérité indéniable de l’existence humaine. C’est que nous sommes tous semblables malgré les vêtements que nous portons. Enfin, c’est mon opinion bien modeste et sans prétention.

En résumé, je peux affirmer avec certitude qu’il s’agit bien d’une superbe photo réalisée avec un soin méticuleux et avec un angle de présentation tout à fait magnifique.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Ma chère Laurita

Bonjour tout le monde,

Aujourd’hui je désire réaliser une critique à propos de deux photos réalisées par un photographe qui expose ces œuvres au sein du site deviantArt. Un site qui me permet à la fois de correspondre avec plusieurs artistes œuvrant dans le domaine de la photo et du dessin. Ces supports artistiques ont pour sujet la nudité de leurs modèles. Ces derniers sont autant féminins que masculins. Il est tout à fait normal que la permission d’utiliser quelques-unes de leurs œuvres leur soit demandée avant de réaliser un quelconque article. Il s’agit-là d’un principe à la fois moral, d’éthique et légal. Moral puisqu’il s’agit de leurs œuvres. Éthique puisque cela cadre avec la recherche de l’excellence. Légal car agir autrement irait à l’encontre du droit d’auteur.

Toutefois, ma critique s’adresserait à une certaine Laurita. Pourquoi donc ? Tout simplement pour donner une originalité au présent article. En effet, je préfère m’adresser à ce superbe modèle, un peu comme si je me confierais en secret, loin des oreilles indiscrètes. Une chose doit être dite une fois pour toute : Tu es un modèle à la beauté exquise. Une beauté mise en valeur par l’ensemble des deux photos même si l’une des deux l’accentue de manière fort appréciable tant sur le plan artistique que sur le plan visuel.

Ma chère Laurita

Comme je l’ai mentionné plus haut ta beauté est tout à fait exquise. La magnificence de tes cheveux lesquels semblent posséder la douceur de la soie, la perfection de ton visage qui peut saisir le plus difficile des hommes et la grâce toute féminine de ton corps font de toi un modèle qui ferait l’envie de bien des écoles d’art. Un corps agrémenté tant par des seins magnifiques et une vulve rasée font de toi une déesse en ce monde.

Chacune des photos pour lesquelles tu as servi de modèle rend grâce tant à ta beauté qu’à ta féminité. Toutefois, elles le font d’une manière qui leur est propre. Puisque je dois choisir l’une des deux pour commencer ma critique, j’opte pour celle réalisée en couleur.

La belle Laurita 3Pourquoi un tel choix? Tout simplement parce qu’elle accentue le regard sur les particularités de ton corps. Sois rassurée! Le regard dont il est question est empreint de respect à ton égard tout comme celui du photographe qui a eu la chance inouïe de travailler avec toi à l’occasion de cette séance. Des particularités qui, un peu à l’image d’une carte géographique, nous font découvrir des zones que seuls des yeux expérimentés peuvent percevoir.

Je prends ces deux exemples à titre explicatif. En premier lieu, les aréoles des seins et les bordures des grandes lèvres donnent, et ce par leurs teintes, à la photo un cachet unique. Certes, il s’agit d’un cachet unique mais loin d’être vulgaire puisque cela est englobé dans un ensemble de couleurs où l’harmonie est de mise. En second lieu, une telle harmonie transpire dans chacune des parties qui composent cette photo. L’on a qu’à regarder la progression des couleurs de l’avant-plan à celles de l’arrière-plan pour s’en rendre compte. En effet, elles passent du rose aux différentes teintes de bleu avec le bois de l’éventail lequel me fait penser à un soleil. Ce dernier point était-il voulu par le photographe? C’est possible.

Le tout est entrecoupé par la présence, loin d’être désagréable pour les yeux, des bas noirs que tu portes avec grande classe. Une telle classe témoigne de ton professionnalisme et celui du photographe. C’est tout à votre honneur.

Que puis-je écrire à propos de la photo réalisée en noirLa belle Laurita 2 et blanc ? Quelle serait davantage conforme à ce que l’on attend d’une photo où la nudité artistique est présentée ? Qu’a-t-elle de si particulier par rapport à la précédente ? Et pourquoi devrais-je autant m’y intéressé ? Voilà les questions auxquelles je vous apporte des réponses.

Tout d’abord, il m’est apparu impératif de m’y intéresser puisqu’elle se situe être aux antipodes de la précédente. Non pas dans le sens d’être de mauvais goût mais plutôt d’être tout aussi belle tout en étant fort différente. Des différences qui sont perceptibles pour tout amateur d’œuvres où le corps est présenté dans son plus simple apparat.

La première différence réside dans l’arrangement propre au noir et blanc. C’est-à-dire que l’on assiste à une fonte graduelle de ces deux réalités visuelles. (1) C’est un fait indéniable : les réalisations en noir et blanc possèdent une douceur tout à fait remarquable. Je dirais même qu’elles peuvent cacher certains défauts plus visibles dans les réalisations en couleur.

La deuxième différence se trouve dans le jeu de lumière. En effet, les couleurs que l’on voit dans la première photo deviennent à leur tour une accentuation des teintes passant parfois du blanc au noir avec une progression lente du gris. J’ai à titre d’exemple les barreaux de l’éventail qui n’a plus cette caractéristique de me faire penser au soleil. Ce qui n’enlève rien à l’éclat du résultat final.

La dernière différence, et possiblement la plus notable, concerne la capacité de rendre une photo de nudité plus conforme aux normes non écrites liées au nu. Désolé pour l’exemple qui suit mon propos. Mais, sans vouloir me justifier pour un tel choix, je vous dirais qu’il n’en a pas d’autres d’aussi appropriés dans les circonstances. En l’occurrence, la visualisation bien perceptible de l’anus du modèle diminue de manière significative le caractère artistique d’une telle photo.

Aussi utile est cet orifice, je ne crois pas qu’il soit tout à fait approprié que l’on puisse le voir de manière aussi visible au sein d’une photo de nu. Personnellement, et c’est mon humble opinion, un filtre aurait été appréciable pour amoindrir sa présence. Un peu comme le fait de jeter un voile pudique afin de mettre davantage l’accent sur le reste de cette œuvre. Ce qui, tu dois sûrement t’en douter, n’ôte en aucun cas à ton charme.

En résumé, je préfère la seconde photo à la première. Certes, il existe d’autres éléments qui peuvent davantage appuyer mon choix. Lesdits éléments sont trop longs à énumérer dans ce présent article. Peut-être à l’exception d’un seul, celui de devenir un superbe fond d’écran pour mon ordinateur.  (2)

Chère Laurita, ce fut avec un plaisir immense que j’ai partagé avec toi et avec mes nombreux abonnés ma critique sur l’ensemble de ces deux photos dans lesquelles ta beauté toute féminine y est présentée de manière très agréable.

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

(1) J’ignore comment dire les choses autrement puisque le noir et blanc, si je me fis à mes rares cours d’arts à l’époque du lycée, ne sont pas des couleurs à proprement parler. J’ai donc opté pour réalités visuelles afin de faciliter la démonstration de mon point de vue.

(2) Il est à noter qu’il en est de même pour la photo réalisée en couleur. Ce qui prouve qu’une telle photo a été faite presque à la perfection.

 

Dignité et nudité

Dignité
« Dignité » Photo par G.B. d’AllemagneInstagram gb62da et DeviantArt https://www.deviantart.com/gb62da

Dignité et nudité

Quelle belle photo où dignité et nudité s’harmonisent à la perfection.

Bravo à la fois au photographe et à son modèle pour cette photo!

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada