Archives de tags | Hôte

Sœur Christine

Soeur Christine
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Sœur Christine

 

Ô ma belle sœur,

Pour vous bât mon cœur,

À chaque fois que je pense à vous,

De tout mon être, je deviens vraiment fou.

 

Imaginer recevoir de votre fouet vos coups,

Ressentant le bienfait sur ma chair jusqu’au bout,

Goûtant votre désir de vouloir sauver sur mon âme perdue,

Sur cet autel, je vous offre avec liberté tel un holocauste mon corps nu.

 

Ô ma sœur, sauvez mon âme perverse,

Libérez mon esprit sans cesse à la renverse,

Que mes douleurs soient la source de votre bonheur,

Vous seule pouvez me tirer des griffes de l’enfer en cette heure.

 

Je vous offrirai mon âme et mon corps avec joie,

Je subirai sans rechigner la fermeté de vos habiles doigts,

À tous vos désirs, sans dire un mot tel un esclave fidèle j’obéirai,

Car rien en ce monde immoral me fait tant plaisir lorsque vous me souriez.

 

Oui, je le confesse, je suis qu’un vilain garçon.

Qui devant votre sublime beauté en perd la raison,

Des flammes cruelles de l’enfer, sauvez-moi, je vous en prie.

Corrigez-moi! Pour mon bien et pour votre plaisir, je vous supplie.

 

Et que votre magnifique donjon,

Devienne pour votre jouet sa seconde maison,

Qu’il en soit ainsi pour mon plus grand plaisir et le vôtre,

Sachez-le! De votre imagination vivante mon corps en sera l’hôte.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

 

 

Une soirée confortable

Une soirée confortable
« Une soirée confortable » Poème de RollandJr St-Gelais Photo par G.B. d’Allemagne Instagram gb62da et DeviantArt https://www.deviantart.com/gb62da

Une soirée confortable

 

Bonsoir tendre chérie,
Oui, tu vois que je souris.
Car je t’ai préparé une surprise,
J’ai fait le repas et la table est mise.

 

Va prendre une douche chaude,
Afin que tu savoures le repas de ton hôte.
J’ai acheté deux bouteilles de vin de grand cru.
Un blanc corsé et un rouge fruité tel que convenu.

 

Si tu le désires dans la douche j’irai te rejoindre,
Car je n’en peux de d’attendre cette soirée les mains jointes.
Tu trouveras un savon de la France au doux parfum de lavande ,
Et une robe de chambre que j’ai achetée lors de mon séjour en Hollande.

 

En cette soirée tu seras mon invitée,
Qui me fera plaisir de servir et d’embrasser,
De dorloter sans mesure toute la nuit au petit matin,
Et sache qu’en tout temps tu seras entre de bonnes mains.

 

Bon! Maintenant que nous sommes prêts,
Aimerais-tu prendre le repas alors que tout est frais?
Mais nous savons que rien ne presse pour se mettre à table,
Et que tout est là afin que nous puissions passer une soirée confortable.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Souffle du vent

Souffle du vent
« Souffle du vent » Poème par RollandJr St-Gelais Photo par G.B. d’Allemagne Instagram gb62da et DeviantArt https://www.deviantart.com/gb62da

Souffle du vent

 

Marchant entièrement nue dans le champ de blé,
Ne pensant à rien car rien ne m’aurait dérangé,
Gambadant gaiement dans les joyeux prés,
Je ne voulais qu’en ce jour m’amuser.

 

Soleil réchauffant mon corps avec ses rayons chauds,
Tout autour de moi me semblait si pur et si beau,
Admirant avec frénésie tout ce qui m’entourait,
Je ne croyais pas les merveilles que je voyais.

 

J’offris à mère-nature mes seins en guise de parures,
Mes seins à la peau si douce et aux mamelons si durs,
J’ignorais quoi lui offrir pour tant de bonté envers l’être que je suis,
Et mes poumons je remplissais mon corps fragile de cette source de vie.

 

Rien de plus honorable qu’un simple merci provenant d’un cœur reconnaissant,
Reconnaissant pour tant de générosité envers l’humble femme semblable à bien d’autres,
En songeant à mes sœurs habitant de par le vaste monde à la recherche d’une terre, d’un hôte.
Nue dans le champs de blé, je m’y suis baladée. Nue sous le ciel bleu, j’ai aimé sentir le souffle du vent.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Pour se souvenir

Pour se souvenir
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de Poème écrit par RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

Pour se souvenir

 

Drôle de coïncidence,
Ou bien par une incidence,
Nous avons ce point particulier,
Que notre corps aimons y dessiner.

 

Y faire quelques dessins,
Qui nous ferons souvent penser,
Peut-être même un peu le regretter,
À ce temps où nous fîmes joyeux festins.

 

Nous avons satisfait nos désirs intimes,
Avec notre respiration haletante pour le rime,
Celle que nous fîmes en nous enlaçant l’un contre l’autre,
Car de nos corps pour l’autre en avions fait son humble hôte.

 

J’ai demandé à quoi servait ce bijou,
À cet endroit où j’aime tant faire joujou,
Dès le moment que tu me présentas ce rubis,
Un rubis que je trouvas fort original et tellement joli.

 

C’est alors que je t’ai montré à mon tour,
Le tatouage que pour toi l’on m’a fait un jour,
Car comment pourrais-je oublier ce moment de délice,
Où toi et moi avions tant apprécié ces péchés et ces vices ?

 

Nous avons nos quelques tatouages,
Qui nous accompagnerons au fil des âges,
Mais jamais je n’oublierai ce bijou merveilleux,
Qui, une fois au profond de moi, me fit monter aux cieux.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Descendre

Descendre
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de Poème écrit par RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

Descendre

 

Descendre,
En espérant te voir,
Avant que ne tombe le soir,
Jusqu’à ma virginité vendre.

 

Un pas devant l’autre,
Seras-tu une nuit mon hôte?
Devrais-je plutôt cesser de rêver,
Afin d’arrêter de me sentir humilier.

 

Regardant inévitablement au plus loin,
Je me demande quelle est donc mon destin?
Ne sais-tu pas que pour toi sont réservés mes seins?
Quel triste sort pour moi qui t’avais offert un amour sans fin.

 

Je descend ces marches à l’ombre du soleil,
En espérant qu’il me reste en cette vie des merveilles,
Et le vent qui caresse mon corps retenant mon âme souffrante,
Seras-tu là un jour ou bien une nuit? Réponds à cette question déchirante.

 

Descendre de mon piédestal,
Car je n’en peux plus de mes désillusions,
De cette sensation horrible d’un perpétuel abandon,
Voilà ce qui me torture sans arrêt d’un indescriptible mal.

 

Dis-moi : As-tu déjà, oui toi, aimé?
Dis-moi : As-tu déjà pour moi pleuré?
Dis-moi : Sais-tu ce qu’est de souffrir vraiment?
Je t’en supplie, arrête de me faire mourir lentement.

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada