Archives de tags | homme

Dans un rêve

Dans un rêve
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Dans un rêve

 

Dans mon sommeil,
Alors que toute la ville veille,
En cette nuit magique où j’attendais,
Un miracle qui, je m’en doutais, jamais ne viendrait.

 

J’étais devenu un homme cette nuit-là,
Alors que je tâchais avec douceur mes draps.
En ayant mes premières pensées envers cette dame,
Pour cette beauté qui sera toujours intouchable telle une flamme.

 

Que la vie peut parfois être si dure et tellement cruelle,
Car souvent nos premiers amours sont pour les plus belles.
De ces beautés inaccessibles qui disparaitront dès notre réveil,
Oubliant alors nos pensées impures aussi vite de nos souvenirs la veille.

 

Mais, je me rappellerai jusqu’à mon dernier soupir.
Comme j’étais heureux de la voir à chaque jour sourire.
Puisqu’elle vivait près de moi, car elle était notre voisine.
Et dans mon rêve de cette nuit étoilée, elle me semblait très coquine.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Mon corps comme seul langage

Mon seul langage
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Mon corps comme seul langage

 

Bonsoir mon cher ami,
Vous rentrez bien tard cette nuit,
J’espère que vous me reconnaissez,
Nous avons pris quelques verres dans un café.

 

Nous avions discuté de nos chemins de vie,
Et, bien souvent, de votre sourire j’en étais ébahie.
Que pouvais-je faire de la douceur de votre accent étranger ?
Au fil de nos rencontres, à vous je me suis finalement attachée.

 

Mais dernièrement une idée m’est apparue,
Sans faire de bruit, je vous ai suivi dans les rues.
Afin de savoir où je pourrais vous faire cette belle surprise,
Même si je savais qu’une autre femme au loin était de vous éprise.

 

Mais, comment pouvais-je m’empêcher de vous aimer ?
Comment de votre charme aurais-je pu un seul instant y résister ?
Sans ainsi que, ayant pris ma décision, par cette fraîche nuit d’automne.
J’ai décidé de faire de moi votre maîtresse et que vous seriez mon homme.

 

Il est vrai que tant de choses nous séparent pour toujours,
Voilà la raison d’être de mon malheur et de ma souffrance en cet amour.
Tant de vos mots et de vos expressions me sont inconnus sans oublier nos âges,
C’est ainsi que j’ai choisi de vous prouver ma passion par mon corps comme seul langage.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

L’ombre de moi-même

56616329_10156413336117523_5030286566321291264_n

Dessin réalisé par une étudiante en arts du C.É.G.E.P. de Drummondville jeudi le 4 avril 2019

L’ombre de moi-même

 

Perdu ! Perdu ! À jamais perdu.
Voilà pour toujours je suis devenu,
Homme esseulé, si fragile et tellement nu.
Ayant parcouru mers et mondes, je croyais avoir tout vu.

 

Depuis que tu m’as quitté,
Qu’est devenue ma raison d’exister ?
Que sert à l’homme que je suis de simplement respirer ?
Tout autour de moi s’écroule même si la terre continue de tourner.

 

Résonne en moi le triste glas,
Qui m’annonce le début de mon trépas,
Et de la venue de la grande faucheuse j’entends les pas,
Qui vient chercher mon âme pour l’amener à jamais loin de moi.

 

Mais, à vrai dire, cela ne me fait plus rien.
Car j’ai toujours su qu’à tes yeux je n’étais qu’un vaurien.
Malgré le fait que je t’ai donné mon meilleur avec générosité,
Car pour ton plus grand bonheur, je dépensais sans compter.

 

Maintenant de moi a quitté tout mon flegme,
Depuis qu’est partie l’élue de mon cœur, celle que j’aime.
Et qu’extirpent de mon essence les succubes sous les traits de femmes,
C’est ainsi qu’en ton absence j’ai été transformé en l’ombre de moi-même.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Rêveur ! Ô rêveur !

56356585_10156413336412523_3151060339336937472_n
dessin réalisé par une étudiante en art du C.É.G.E.P. de Drummondville jeudi 4 avril 2019

Rêveur ! Ô rêveur !

 

Je suis dans mon lit,
Et à toi, j’ai pensé toute la nuit.
Ma chérie, en moi veillent ce dessein,
Avec tendresse, c’est de te caresser les seins.

 

C’est plus fort que moi,
Le réveil me guette à chaque heure,
Je n’y peux rien pour mon plus grand malheur,
À chaque instant, tout mon être ne vit que pour toi.

 

Je ne sais que faire,
Car mon cœur n’est pas en fer,
Par ces grandes prières, je désire m’en défaire.
Car le désir de te faire l’amour m’amènera dans les enfers.

 

Homme différent en-dehors,
Et pourtant mon amour pour toi vaut de l’or.
Homme semblable aux autres faits de chair et de sang,
Qui naissent sur terre, sur les mers et sous le firmament.

 

Te combler de baiser, voilà ma véritable destiné !
Être ensemble en cette froide nuit, voilà pourquoi je suis né !
Ô ma belle, étancher ma soif de toi avant de ce monde à jamais le quitter.
Et te glisser à ton oreille de ces mots d’amour sur la douceur de l’oreiller.

 

Viendras-tu me rejoindre ce soir ?
Je t’en pries, en moi ne brise pas cet espoir.
Le sang bouille dans mes veines faisant gonfler,
Faisant monter de désir mon phallus afin de te combler.

 

Tout de toi me donne envie d’embrasser,
Tout doucement viens, mon amour, te coller sur mon corps.
Je ne dirai point un mot afin d’entendre battre ton cœur si fort.
Tout de toi suscite en moi le souhait d’avec grande passion te caresser.

 

Alors, n’attends pas plus longtemps.
Rejoins-moi dans mes draps de soie venus d’orient,
Ô ma chérie, ne crains aucunement ma grande différence.
Car pour toi et seulement pour toi, je t’ai réservé une nuit de romance.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Soldat de bois

 

 

IMG_20190405_165021
Dessin réalisé à l’occasion de la journée de séances de nudité artistique au CEGEP de Drummondville le 4 avril 2019

Soldat de bois

 

Soldat de bois,
Où t’en vas-tu par-ci, par-là ?
Fier et droit vers les champs de bataille,
Tu n’as peur de rien même si rien n’en vaille.

 

Debout telle une blanche craie,
Qui aveuglément toujours obéirait,
Obéirait à son maître dévoué et à sa volonté,
Sans crainte de sa vie sur les champs de mars y laisser.

 

Soldat d’honneur et d’apparat,
Parcourant fièrement les villes et villages,
Pour éblouir les yeux des gens de tous les âges,
Ce que tu es beau ainsi, ce que tu es parfait comme ça.

 

Soldat appelé sous les armes ou bien de carrière,
Qui par une crainte ou bien par un choix ira à la guerre,
Deviendra peut-être un héros ou simplement de la chair à canon,
Et pour lequel on élèvera de flamboyants étendards et de nobles pavillons.

 

Soldat de chair ! Soldat de sang !
« Bravo pour ton courage » chanteront les troubadours.
Lorsqu’ils te louangeront en versant des larmes chacun leur tour,
Sous une marche militaire quand tu seras enterré près des grands d’antan.

 

Mais, réponds-moi avec franchise, cela en valait-il la peine ?
Pour ces nations de verser la dernière goutte qui coulait dans tes veines ?
Homme semblable à tous les autres sous tes habits tellement éblouissants,
Soldat pour un bref instant mais un simple être humain tout le temps.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Désir primal

primeval_desires_by_rickb500_dd3g8rm-pre
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Désir primal

 

Quelle belle soirée nous avons eue,
Repas d’amoureux tellement langoureux,
Sous un air de violon, nous nous sommes regardés,
En vivant cet instant, nous nous sommes retrouvés.

 

Il y a si longtemps que je rêvais de ce moment,
Être enfin réunis de nouveau et éternellement,
Ne sachant quoi te dire, j’ai préféré garder le silence,
Croyant subir un nouvel épisode de terrible démence.

 

Après quelques verres de vin,
Nos têtes se mirent à tourner en ce festin,
Quel beau sourire, tu me fis avec un bel entrain.
Fort heureusement, notre hôtel n’était pas très loin.

 

Nous avons pris notre temps à se découvrir de nouveau,
Comme au premier jour où nous nous sommes rencontrés,
En cette fraîche journée où volèrent les hirondelles du mois de mai,
En ce jour de printemps où tout nous semblait être si parfait et si beau.

 

Puis l’heure de notre envol a enfin sonné,
De cet envol inespéré mais que j’ai aussi tant redouté,
Car nous savions tel serait notre légitime désir,
Même si, en tant qu’amants d’un soir, cela nous faisait souffrir.

 

Car je me souviens de notre lointaine rupture,
De cette nuit où je voulais en finir avec cette réalité,
Parviendrais-je de nouveau à l’aimer pour l’éternité ?
Que cette question y répondre avec honnêteté fut si dur.

 

Mais, tu es revenue vers moi.
Alors que tout mon cœur meurtri était pour toi,
Je t’attendais avec une rose à la main et le pardon dans l’autre.
Car pour toujours et jamais je serai humblement ton homme, ton hôte.

 

Je n’ai qu’au fond de moi qu’un souhait,
Une requête qu’avec grande confiance je te fais,
Accepterais-tu être pour toujours mon amour de vie ?
Accepterais-tu de vivre avec moi dès cet instant, dès cette nuit ?

 

Nous entrâmes en silence en notre chambre d’hôtel,
Comme un prince charmant accompagné par sa toute belle,
Avec les pupilles dilatées, sur le sofa tu t’étendis si gaiement,
En me demandant de te savourer tel le ferait un grand gourmand.

 

Comment avais-tu pu deviner mon envie, mon désir ?
Comment avais-tu repéré ce qui me ferait tant plaisir ?
Écartant le voile qui cachait ce lieu en évitant de te faire moindre mal,
Afin de satisfaire notre concupiscence innée en notre noble désir primal.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Je reviens

Je reviens
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Je reviens

 

Seule à ta fenêtre,
Je ressens tout ton mal-être,
Que m’est-il donc arrivé depuis mon départ ?
Alors que toi et moi avions fait l’amour, veillé si tard.

 

Tu entends le tic-tac de ta montre,
Alors qu’en ton esprit tout se démonte,
Tu étais si bien blottie dans les bras de ton homme,
Tu m’entendais respirer tel un vent chaud dans les ormes.

 

Où suis-je donc parti ?
Où suis-je allé ? Qu’est-ce qui m’a pris ?
Voilà bien des questions que je répondrai à mon retour,
À mon retour où je te promets une belle surprise, un bon tour.

 

À la boutique de fleurs, je suis allé.
Pour y chercher un bouquet de fleurs si parfumées,
Une gerbe de roses pour te montrer par un geste d’amour,
Qu’avec toi, je serai prêt à vivre pour le restant de mes jours.

 

Je reviens ma chérie,
Je reviens pour t’offrir ma vie,
Je reviens pour te dire qu’avec toi,
Je désire vivre éternellement sous le même toit.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

C’est à gauche

54386886_10157302214888919_1545785796714299392_o
Magnifique dessin réalisé par mon ami Eri Kel de la France

C’est à gauche

 

Bonjour mes chéries, bonjour mes amies,
Quel plaisir pour moi d’être avec vous aujourd’hui,
Ne soyez pas gênées, mettez-vous à l’aise, je vous en prie,
Cela fait tellement longtemps de ne pas avoir posé nu un midi.

 

Il est vrai que venir dans cette classe est pour moi une première,
Voilà pourquoi je suis arrivé dans votre ville depuis avant-hier,
Afin de pouvoir visiter vos riches musées et fréquenter autres lieux,
Et des auberges de haute gastronomie pour combler quelques creux.

 

Merci infiniment de votre chaleureux accueil,
Et de vos dessins et croquis qui seront dans mon recueil,
Afin de m’inspirer grandement dans mes récits et mes poèmes,
De mes écrits dont plusieurs gens en ce monde les aiment.

 

Comme vous pouvez le constater,
Je suis un homme à l’allure drôlement constituée,
Heureusement, dame nature, membre viril a gracieusement préservé,
Je le vois bien par vos sourires espiègles à tel point vous en êtes étonnées.

 

J’ai toutefois quelque chose à vous raconter,
Un secret, une anecdote, une indiscrétion à vous relater,
Votre local est tellement difficile à trouver,
Qu’il m’en est fallu de peu pour me perdre pour la journée.

 

Mais, une jeune et jolie dame à l’accent fort prononcé,
De mon chemin, avec joie dans ses yeux, elle m’a tout indiqué,
C’est à gauche, encore et encore à gauche, m’a-t-elle répété,
Puisqu’elle est ici, je veux de ma première pose, la lui dédier.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Je te porterai mon enfant

pride_by_rickb500_dc3yp9q-pre
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Je te porterai mon enfant

 

Je te porterai mon enfant,
Avec fierté, je pense à tes ascendants.
Et tu en feras de même pour tes descendants,
Pour se souvenir de ceux qui furent enlevés de notre continent.

 

Arrachés de nos lointaines terres,
Afin d’enrichir bien des terres étrangères,
De ces terres abreuvées de notre sang et de notre chair,
Avec pour consolation nos chants ancestraux portés dans l’air.

 

Fière de ma peau d’ébène,
Qui est aussi noble que l’antique Hélène,
De cette peau témoin de l’ardeur du soleil,
Qui brille sur nos sols montrant toutes ses merveilles.

 

Tu es en moi comme je suis en toi,
En moi, j’ai reçu la douce semence de ton père,
De cet homme qui aimait tant la paix et méprisait la guerre,
Un homme d’humble condition mais qui se tenait comme un roi.

 

Je te nourrirai avec joie du lait de mes seins,
À la saveur tellement exquise et au goût divin,
Te donnant mon savoir par un don transmis de ma mère,
De ma défunte mère qui fut jadis une inestimable sorcière.

 

Tu feras grand honneur à notre nation,
Et à ta mère comme de raison et avec passion,
Une passion de vivre et de combattre les injustices,
Sans oublier d’offrir à Dieu avec empressement tes prémices.

 

Je te porterai en mon âme lorsque tu naîtras,
Et dans mon cœur de chair, je te suivrai pas à pas,
De ma main bienveillante, je t’inciterai à te surpasser,
Ainsi j’aurai accompli ma mission lorsque je trépasserai.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Esprit combattant

53333278_10157275706353919_6725719988679737344_o
Magnifique dessin par mon ami Eri Kel de la France

Esprit combattant

 

Je suis descendant,

Des grands guerriers d’antan,

Fier de coeur et de corps émergés des flammes,

Des flammes de la guerre et amoureux de bien des femmes.

 

Homme avec armes aux poings,

Ne craignant jamais la route de son destin,

Ayant versé son sang pour la liberté de ses terres,

En offrant sa divine semence à son épouse qui devint mère.

 

Courage au fond de moi,

Affrontant de nombreux rois,

Qui voulaient asservir ce peuple qui est le mien,

Avec mes frères d’armes, je les ai rejetés tels des vauriens,

 

Au plus profond des mers, nous les avons pour toujours expédiés,

Au fond des abîmes, nous les avons précipités pour le reste de l’éternité.

En n’épargnant aucun pour servir d’exemples à ceux qui voudraient nous détruire,

Pour ceux qui dans lointain avenir rêveraient de nous effacer et de nous envahir.

 

Je suis de ces hommes fiers,

Fiers de défendre nos pères et mères,

Fiers de protéger nos descendants si innocents,

Fiers de donner une terre préservée de toute souillure à nos enfants.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada