Archive | août 2015

Résumé de mon expérience en tant que modèle nu en cette période estivale 2015

Rolland la vedette

Une surprise inattendue: Rolland la vedette

Résumé de mon expérience en tant que modèle nu en cette période estivale 2015

Bonjour tout le monde,

Et oui, nous sommes arrivés à la dernière journée du mois d’août. Et qui dit fin de ce mois, dit aussi le début de l’automne

Réalisation de l'artiste Jérôme Bertrand

Réalisation de l’artiste Jérôme Bertrand

qui arrivera un jour ou l’autre. Au fait, j’ai une question à vous poser: Comment ont été vos vacances? Pour ma part, elles se sont bien déroulées. En effet, j’ai eu la chance de faire deux petits séjours à Montréal, et ce, en tant que modèle nu. La première fois fut dans le cadre d’une collaboration artistique avec un photographe extraordinaire et un bon ami du nom de Jérôme Bertrand. Une collaboration qui se solda par une séance de nudité artistique tout à fait remarquable tant par une belle complicité que par un résultat digne de mention. En effet, c’est la première fois que mon travail en tant que modèle nu a été présenté dans un magazine artistique au Québec. Cela a été pour moi et pour Jérôme Bertrand tout un honneur à notre égard.

La seconde fois fut à l’occasion d’une séance de nudité artistique réalisée le 3 août dernier à l’Atelier Libre de Modèle Vivant 2019 Moreau à Montréal. Une séance où j’ai eu la chance non seulement de rencontrer des artistes au mille talents, mais aussi de me faire un ami avec qui je peux échanger grâce au réseau social Facebook. Il est à noter que plusieurs articles ont déjà été rédigés sur ce blogue à la suite de mon expérience vécue à Montréal dans le cadre de cette expérience remplie d’humanité. Il est aussi intéressant de noter que c’est la première fois où j’ai fait allusion à une femme pour qui mon coeur vibrait à la seule mention de son prénom, à entendant sa voix et à percevoir la tendresse dans ses yeux.

Réalisation de l'artiste Antonio Cerlan-Atelier libre de modèle vivant de Montréal (3 août 2015)

Réalisation de l’artiste Antonio Cerlan-Atelier libre de modèle vivant de Montréal (3 août 2015)

Une femme qui a su faire vibrer en moi les cordes sensibles de mon âme et qui est la toute-première a m’avoir vu nu en tant qu’être pleinement humain. Oui, j’ai eu les larmes aux yeux lorsque j’ai fait mention à cette dame d’une grande beauté devant tous les artistes présents à cette séance. Et, croyez-moi, je suis fier de l’avoir fait puisqu’en dépit de tout ce temps qui s’est écoulé et de notre rupture qui a été, soyez-en convaincus, réellement douloureuse, je reconnais toute la grandeur d’âme que cette femme avait eu à mon égard.

Devrais-je m’apitoyer sur mon sort? Non, pas du tout! Poursuivre sa route quoiqu’il advienne, apprendre de ses erreurs, aller droit devant et ne pas craindre les lendemains tout en appréciant les petits plaisirs de la vie. Voilà ce qui constitue le véritable bonheur. Le seul véritable bonheur qui soit accessible à chacun d’entre nous. Bon! C’est-là mon humble opinion, mais je suis persuadé qu’un bon nombre d’entre vous le croit aussi.

La période estivale a été quelque peu perturbé par mon hospitalisation à l’Hôtel-Dieu de Québec, et ce, en ambulance, suite à un malaise cardiaque. Rassurez-vous! Tout est rentré dans l’ordre après avoir passé une semaine au département de cardiologie de l’Hôtel-Dieu de Québec où les membres du personnel ont su me prodigué des soins de qualité. Toutefois, j’ai eu l’opportunité de faire la rencontre d’une charmante infirmière avec qui je suis par la suite devenu ami sur le réseau social Facebook. Elle est non seulement une femme magnifique, mais elle est aussi une artiste pour qui je poserai en tant que modèle nu d’ici la fin de l’année 2015. Il va de soi que je lui expliquerai mes modalités de travail, mes choix de poses et autres principes de base de la nudité artistique. Mon expérience en ce domaine est tout de même fort respectable.

En compagnie de Audrey Desrosiers

En compagnie de Audrey Desrosiers

Un autre élément intéressant vécu durant cette belle période estivale est la rencontre d’une bonne amie pour qui j’ai eu la chance de collaborer à son projet qui, je suis plus que convaincu, saura en surprendre plus d’un parmi vous. Cette femme m’a permis de me surpasser dans le domaine érotique. Oui, vous avez bel et bien lu. J’ai écrit dans le domaine érotique. Entre vous et moi, je suis le premier à avoir répondu à sa demande d’aide publiée sur son Facebook. Notre rencontre a eu lieu en compagnie de son amoureux dans un petit restaurant de Montréal quelques heures avant la séance de nudité artistique à l’Atelier Libre de Modèle Vivant 2019 Moreau à Montréal. Notre rencontre a été tout simplement chaleureuse et amicale.

D’ailleurs, il y a plusieurs contrats qui me sont offerts pour les mois à venir dont, entre autre, celui de l’université du

La Fabrique de l'université Laval de Québec

La Fabrique de l’université Laval de Québec

Québec à Montréal, et ce, pour le début du mois de novembre. Il y a aussi un contrat fort impressionnant par une boite œuvrant dans le monde des arts visuels. Il ne faut certes pas oublier bien entendu l’école de La Fabrique de Québec pour qui je suis officiellement un modèle nu. D’ailleurs, ma prestation a été fort apprécié par les personnes qui ont été présentes à la séance du mois de mai. Que voulez-vous?! Je sais bien partager mon plaisir avec ceux et celles qui pour qui je pose. Ne l’oublions pas! La base de tout travail est, en dépit de toutes les doctrines dites « économiques », le plaisir.

Ici, au risque de déborder un peu du sujet, je dois clarifier une chose. Le but de tout travail devrait, c’est mon humble opinion personnel, outre de recevoir un salaire convenable pour satisfaire ses besoins ainsi que ceux de sa famille, du moins pour ceux et celles qui ont des personnes à leur charge, la recherche du plaisir. Oui, je le sais que trop bien. Je peux me permettre de vivre très convenablement tout en étant un modèle nu. Qui plus est! Je n’ai personne à ma charge puisque je suis célibataire et sans enfants. Bref, ma liberté est totale. Ceci favorise mon entière indépendance lorsque vient le temps d’accepter ou de refuser une offre de la part d’une école. Devrais-je accepter de poser nu? Si oui, pourquoi? Si non, pour tels motifs? Voilà les questions pour lesquelles je dois toujours me donner une réponse satisfaisante.

Toutefois, une chose est sûre: Ne jamais refuser d’agir par crainte de ce que l’autre pensera de moi. J’entend ici par « cet autre », ma future conjointe ou amie de coeur. La raison est la suivante: Personne acceptera de prendre ma place dans la tombe une fois mon heure de trépasser sera venue. D’ailleurs, il est tout de même triste de constater que plusieurs personnes, et ce, peu importe l’âge, le statu social, la religion ou bien l’appartenance ethnique va refuser de s’accomplir par la crainte de ce que l’autre pensera. Bon! Vous allez me dire que l’amour de l’autre est fort louable comme raison? Je ne peux pas vous contredire là-dessus. Toutefois, le célibat m’a jusqu’à présent permis de m’accomplir de manière, c’est le moins que l’on puisse dire, tout à fait remarquable. Cette réflexion m’est apparue suite à quelques discussions que nous avions eu une amie et moi sur le sujet.

Enfin bref, je suis satisfait de mon expérience vécue en tant que modèle nu en cette période estivale de 2015. Une expérience riche en émotions, en activités et en relations humaines. Des émotions réellement positives, des activités où j’en suis sorti grandi et des relations humaines empreintes de respect et de sincérité. Et pour ce qui est de la période automnale? Le meilleur est à venir. Croyez-moi sur parole!

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Célébrons la vie tout simplement

Célébrons la vie tout simplement

Célébrons la vie tout simplement

Célébrons la vie tout simplement

Bonjour tout le monde,

J’espère de tout mon cœur que les derniers moments de vacances se passent bien pour vous. Pour ceux et celles qui ont repris le boulot, que ce soit fait dans la bonne humeur et la joie. Souvenez-nous que le fait de pouvoir travailler est une richesse inestimable que bon nombre de gens sur cette terre ne possèdent pas.

En ce qui me concerne, je me considère chanceux d’avoir l’opportunité de rédiger des articles sur la nudité artistique de manière assidue et d’en faire profiter les membres de la communauté linguistique francophone. Une chance d’autant plus accrue puisque plusieurs de mes poèmes y sont publiés afin d’accroître la diversité de mes nombreux articles au grand plaisir des lecteurs.* Je profite de l’occasion qui m’est offerte pour vous remercier de votre fidélité à l’égard de mon blogue. Que serait ce blogue sans vous? Poser la réponse est un peu y répondre. N’est-ce pas?

Vous ne le savez peut-être pas, mais l’une de raisons qui m’ont incité jusqu’à maintenant à devenir un modèle nu est de célébrer la vie avec une simplicité la plus complète qui soit. Quoi de plus simple que la nudité sans aucune arrière-pensée, dans une pureté absolue et loin de toutes les expressions possibles de vulgarité? En effet, la nudité est semblable, du moins dans le domaine artistique, à un nouveau-né lequel offre à la fois son innocence et sa fragilité. Innocence qui se perdra au gré des circonstances de la vie et fragilité qui se consumera dans une lutte effrénée pour sa survie. Chacun d’entre nous peut sans contredit fournir des éléments de preuve à profusion à mes propos. J’en suis plus que convaincu.

Malheureusement, il existe une proportion considérable d’individus qui ne partagent pas une telle conception de la nudité. Soyez certains que je n’ai pas l’intention de les condamner. Après tout, chacun est libre d’aimer, d’apprécier ou non et d’avoir son propre opinion sur le sujet. Mon désir est ici de justement partager avec vous ma prise de position personnelle sur un sujet précis: l’utilité de poser nu afin de transmettre son idée au plus grand nombre possible. Je le sais tout autant que vous. Il existe bien d’autres façons de s’exprimer que de poser nu. Je pense notamment à la chanson, à la poésie, à l’écrit, à la peinture ou à bien d’autres supports. En ce qui me concerne, j’utilise la nudité au même que toutes les autres manières que je juge pertinentes. Libre à vous de ne pas être d’accord avec mon idée. C’est votre droit le plus stricte et sachez que je le respecte. 

Déjà-là, trois questions se posent d’emblée. J’ai choisi d’y répondre au fil de leur apparition, et ce, dans l’intention d’alléger le plus possible votre lecture. Après tout, il s’agit d’un article explicatif sur un thème précis et non pas la rédaction d’un mémoire de maîtrise ou bien d’une thèse de doctorat.

Primo, est-il nécessaire de poser nu? Ce à quoi que je répondrai à la fois par l’affirmatif et par le négatif. En effet, il est possible que le fait de poser nu accentue un débat sur le sujet présenté. La nudité a toujours dérangé et elle dérangera toujours. Dans ce cas, il vaut mieux déranger pour une bonne cause. Toutefois, elle peut aussi avoir un effet pervers et détourner l’attention tant recherchée vers un objectif tout autre. Secundo, le droit de poser nu est tout aussi sacré que celui de s’abstenir de regarder tout publication où la nudité y est présentée. Ici, l’on doit sans cesse se rappeler que les droits des uns se terminent là où ceux des autres commencent.

D’ailleurs, chacun d’entre nous possède son éthique face à la nudité, sans cesse influencée par ses expériences de vie, incluant bien sûr mais pas toujours par sa sexualité, et par la religion qui était plus souvent qu’autrement garante de la moralité sociale jusqu’à l’émergence des sociétés dites laïques. Là encore, ces dernières gardent un relent de l’époque où le clergé réglementait l’existence des citoyens jusqu’à leur plus grande intimité. La vie est ainsi faite.

Secundo, l’on doit être en mesure de justifier son geste, de lui donner un sens et de répondre du tact au tact à ses détracteurs lesquels sont légions en ce monde. Justification appuyée par une réflexion de longue haleine laquelle permettra de fonder chacune des présentations de sa nudité et, finalement, de retourner lesdits détracteurs à leur propre vision de la nudité. Autrement dit, d’être capable à la fois d’assumer ce que l’on a fait et d’en retirer une fierté. Oui, je le sais. Il existe des gens qui adorent détruire le travail des autres pour le motif qu’ils n’ont rien d’autre à faire dans leur vie. Je les plains, les pauvres.

Tertio, Il faut toujours se rappeler que ce que l’on publie sur la grande toile y sera pour toujours et n’y disparaîtra jamais. Il est ici impératif de faire attention à tout ce que l’on y publie et d’être prêt en tout temps à en prendre la responsabilité. Oui, je vous entend murmurer qu’il y a une quantité phénoménale de photos tirées de ce blogue où l’on peut voir ma nudité. Savez-vous quoi? Je l’ai toujours assumé pour la raison suivante: mon désir de créer un tel blogue est apparu suite à une réflexion entreprise sur une longue période. Une période où le calcul des « pour » et des « contre » alla jouer un rôle prédominant. Bref, rien a été fait à la légère.

Rien a été fait à la légère pour présenter l’homme que je suis dans sa pleine humanité et son entière fragilité.

Rien a été fait à la légère pour détruire les idées préconçues face la nudité, les idées faussées par la présence, semblable à un virus mortelle, de la pornographie au sein de notre société. Une société avide plus souvent qu’autrement de sensationnalisme.

Rien a été fait à la légère pour célébrer, tel que le démontre la photo extraordinaire présentée en haut du présent article, ce qui est le plus sacré en ce monde: la vie.

Merci de m’avoir lu!

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

  • J’ai choisi d’utiliser le masculin dans un souci de faciliter la lecture du présent article. Merci infiniment de votre compréhension.

Avant que je ne trépasse.

Avant que je ne trépasse.

Dame d’une grande beauté féminine aux allures divines,

Dame d’une jeunesse à jamais éloignée, je le devine.

Dame qui regarda avec bonté ma nudité que je te dévoila une nuit d’hiver,

Dame qui accepta de me serrer dans ses bras afin de me libérer de ce calvaire.

Dame qui fracassa les murailles autrefois impénétrables de mon coeur,

Pour y découvrir mes joies, mes peines, mes espoirs sans oublier mes peurs.

Dame qui regarda avec bonté ma nudité malgré mon physique tant blessé,

Pour y découvrir l’être humain qui s’y cache sous une peau tant saignée.

J’aurais aimé recevoir un signe de toi malgré toutes ces années qui nous séparent, qui font de nous des humains.

J’aurais aimé savoir à tel point tu es heureuse avec le temps qui passe, avec les rides qui nous rappellent qu’il y a moins de lendemains.

J’aurais aimé pouvoir te présenter l’homme que je suis devenu avec mon expérience de vie, avec mes joies avec mes peines.

J’aurais aimé pouvoir te dire comme tu me manques telle une drogue qui coulerait dans mes veines.

Un jour ou bien une nuit, qui sait ou qui ne sait pas dans ce monde si incertain?

Une nuit, je te dirai à tel point je verses des larmes sur mon oreiller froid comme de l’étain.

Un jour, je te raconterai ma version des faits, mon humble vérité sans en rajouter.

Un jour ou bien une nuit, je te dirai lorsque le moment sera venu, jusqu’à tel point je t’ai aimée, toi, ma tendre beauté.

J’aurais aimé pouvoir te présenter mes regrets du plus profond de mon coeur, du plus profond de mon âme.

J’aurais aimé être à tes côtés simplement pour t’écouter me raconter ce que tu es devenue, me raconter ta vie de femme.

J’aurais aimé savoir ton parcours de vie, tes joies et tes peines depuis tout ce temps qui passe.

J’aurais aimé pouvoir te serrer dans mes bras juste une fois pour t’embrasser tendrement afin de te remercier pour ta bonté avant que je ne trépasse.

De

Rollandjr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Un peu de grâce musicale

Un peu de grâce musical

Bonjour tout le monde,

J’espère que la saison estivale se passe bien pour vous en attendant le retour au travail. De mon côté, je vais très bien même si il a plu toute la journée. Que voulez-vous? Il est important de recevoir quelques gouttes de pluie afin de permettre à dame Nature de se désaltérer. L’eau, tout comme le soleil, c’est la vie. L’un ne va pas sans l’autre. Toutefois, il est important de se rappeler que l’essentiel est de faire briller le soleil au sein de notre cœur.

Quoi de mieux de transposer la joie de vivre à la fois par la musique, la danse et la nudité? Voilà pourquoi j’ai décidé de partager avec vous cette vidéo tout à fait extraordinaire où la beauté féminine démontre tout son charme sous les notes musicales d’une chanson interprétée par l’une des langues les plus suaves au monde, l’espagnol. En effet, la beauté de la femme sous sa nudité est interprétée de manière formidable sous les traits de cette danseuse, voir modèle nue, au talent hors du commun.

J’adore ce type de vidéo où la nudité y est présentée à la fois avec un respect absolu, une vision artistique indéniable et un entrain qui nous incite, moi le premier, à faire quelques pas de danse. Tout y est parfait. Au fait, la perfection existe-t-elle dans le domaine artistique? Je peux vous répondre avec certitude que cette vidéo s’en rapproche véritablement.

C’est un fait. La nudité peut être un fondement incommensurable de création dans le domaine des arts. D’ailleurs, l’histoire prouve hors de toute doute raisonnable une telle affirmation. L’on a qu’à penser à Leonardo Da Vinci, et à bien d’autres artistes au fil des siècles, qui ont su rendre à la nudité ses lettres de noblesse.

Qu’en pensez-vous?

Merci de m’avoir lu.

DSCN0607

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Je ne savais quoi dire.

IMAG0074

Je ne savais quoi dire.

 

En cette soirée inoubliable où je fus accompagné par une charmante dame,

Je ne savais quoi dire pour la remercier d’être à mes côtés en sentant en moi cette flamme.

Quoi de mieux que le silence pour savoir apprécier cet exquis moment?

Quoi de plus sage que de se taire afin de pouvoir gouter à ses paroles tel un doux froment?

 

Une si belle soirée passée avec une amie tellement extraordinaire,

C’est dans la vie d’un homme chose loin d’être ordinaire.

Un tendre sourire, une douce musique avec tous ces éclats lumineux,

Voilà ce qui fait de moi un homme heureux!

 

Je ne savais quoi dire pour t’exprimer toute ma gratitude d’être mon amie.

Avoir une dame telle que toi près de moi comble mes joies à l’infini.

Sans retenue, tu te confias à moi avec confiance et sérénité.

Crois-moi, cela restera entre nous pour l’éternité.

 

Des milles lumières qui volèrent dans la nuit telles des lucioles,

Aucune n’égala la grâce de ton âme couronnée de son auréole.

T’écouter fut pour moi le plus grand des plaisirs en cette magique soirée.

Te regarder tout simplement fut pour moi un instant longtemps rêvé.

 

Je ne savais quoi dire pour rendre justice à la femme superbe que tu es.

Que puis-je dire si ce n’est qu’un modeste mais sincère merci? C’est ce qui est.

Déceler la splendeur de ta personne à travers ces lumières scintillantes?

En espérant, ho que oui, y déceler une étoile filante?

 

Je suis homme et tu es femme, rien d’étonnant à cela.

Et pourtant, une belle amitié s’est nouée au gré du jour ici et là.

Tu es une femme et je suis un homme, tout est dit.

Et pourtant, une communion d’âmes est née vers le Midi.

 

Vautré sur Dame Grande-Roue, prenant multiples souvenirs de cette joyeuse nuit.

J’en extirpa milles et un cliché afin d’en extraire celui qui m’a réellement ébloui,

Afin de garder en ma mémoire celui qui me rappellera un véritable ange,

Et qui m’offrit sa divine présence tel un bel archange!

 

Je t’écoutais sans dire un mot afin de mieux te connaitre,

C’est qu’alors en moi j’ai senti quelque chose naitre.

Un sentiment volé aux Dieux sur cette terre aux aurores boréales,

Celui de te serrer dans mes bras pour te protéger contre tout mal.

 

Je ne savais quoi dire en cette soirée de festivités,

Afin de te prouver qu’à mes yeux tu es unique, c’est la vérité.

Si ce n’est d’être là quand tu auras besoin de moi,

Comme moi j’ai tant dans ma vie besoin de toi.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Au-delà l’horizon

nuagessur_mer_devant_volcan_mitsamiouli

Au-delà l’horizon

Chaque jour qui passe au gré du vent immortel,

Suscite en moi le doux souvenir, ô combien que tu étais belle.

Du petit matin où se pointe le nez de dame Aurore,

Jusqu’au crépuscule où vacille mon pauvre corps.

Allant contre mon gré ici et là en faisant mille routes,

Cherchant l’éclat du sourire de ta jeunesse avec bien des doutes,

Espérant un jour te revoir pour t’exprimer tout ce que je ne pouvais te dire,

Te raconter ce qui en mon cœur le faisait tant sourire.

Marcher sur le sable chaud d’une plage de la Méditerranée,

Où de multiples dieux y sont, dans l’esprit des hommes, nés.

Pour donner sens à leurs vies, à leurs multiples destinés,

Et effacer leurs craintes face à une mort pourtant si estimée.

De cette plage ensoleillée, je porterai mon regard bien au loin.

Scrutant par-delà l’océan infini chacun de ses recoins,

Regard de tendresse! Regard d’espérance! Regard vers demain!

Même si cela n’est qu’hallucination, je suis certain.

Un simple coup d’œil vers la profonde mer,

Telle une bouteille lancée telle une prière à ma tendre mère.

Puisse un jour ou bien une nuit te revoir sans pleurer,

De mes larmes de bonheur car c’est-là ce que j’ai tant désiré.

Écouter ton parcours de vie depuis toutes ces années,

Être là simplement sans broncher entendre ton récit de vie effrénée.

Sans dire un mot, entendre ta voix me raconter tes exploits et tes rêves.

Nous serions, ne fut-ce que pour un moment, tels Adam et Ève.

Au-delà l’horizon, tu y seras, c’est juré, pour toujours.

Au-delà l’horizon, tu y es depuis notre séparation, ô mon amour.

Au-delà l’horizon, nous nous retrouverons, j’en suis certain.

Car je ne veux pas quitter ce monde sans avoir pris une dernière fois ta main.

De

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Pour une bonne préparation

WIN_20150723_133821-COLLAGE

Pour une bonne préparation

Bonjour tout le monde,

J’ai décidé, après une longue période de réflexion, d’écrire un texte portant sur les préparatifs d’une séance de nudité artistique. En effet, mon expérience personnelle dans ce domaine a été souvent présentée auprès de mes lecteurs et de mes lectrices et ce, tout au long de mon blogue sans pour autant, Dieu merci!, oublier de vous présenter quelques-uns de mes plus beaux poèmes. À quoi bon entretenir un tel blogue si on y retrouve pas un équilibre entre d’une part, la nudité artistique par votre humble serviteur et, d’autre part, l’art de la poésie? Oui, le corps et l’esprit doivent faire “un” afin de présenter une harmonie au sein de ce blogue auquel je voue une passion indéniable.

Il en est de même avec l’ensemble de mes prestations de nudité artistique où il n’y a aucune11824055_1668263006738136_1708459184_n place à la tricherie envers les personnes qui ont accepté de venir y assister et, par conséquent, de me donner de leur temps. Voilà pourquoi mon corps et mon âme doivent être en symbiose totale et ce, dans l’objectif de vivre une authenticité complète. Autrement dit, je dois accepter de placer ma confiance chez les personnes présentes en salle. Quitte à y dévoiler toute ma vulnérabilité et ma masculinité!

“Comment puis-je arriver à une telle acceptation?” me direz-vous? C’est-là le cœur du présent article où je tenterai de répondre de la manière la plus adéquate qui soit à la problématique soulevée en début de phrase. Une acceptation qui doit se construire de manière progressive, sans pression aucune et libre de toutes contraintes. Pour respecter mon désir de rendre la lecture de cet article agréable, je mettrai l’emphase sur trois éléments majeurs qui sont; le prélude à la séance, mes intentions et, le plus important, les modalités de l’acceptation du regard d’autrui. Trois éléments imbriqués les uns aux autres inéluctablement.

DSCN0220Le prélude à la séance est ce que je qualifierais de la période qui sépare l’offre venant d’une école d’art jusqu’à la journée où ladite séance a lieu. Attention! Il faut ici exclure le début de la séance puisqu’il n’est plus possible de revenir en arrière. Une offre acceptée est l’équivalent à une parole donnée, parole tenue, à moins bien entendu où le déroulement ne correspond en aucune façon à l’entente initiale entre les parties. Le modèle nu est le maitre, et le seul, de son corps. Un point, c’est tout.

C’est durant le prélude à la séance qu’il est impératif de bien choisir les poses susceptibles d’être utilisées lors de la prestation. Faire un survol est toujours préférable à un choix définitif pour la simple raison qu’il faut garder en mémoire que rien est absolu dans ce domaine, et par conséquent, tout peut basculer à tous moments. Une climatisation trop forte, un environnement extérieur bruyant, une carence au plan de l’éclairage, une réaction typiquement masculine bien involontaire et la liste de mes exemples peut s’allonger presque indéfiniment. Bref, on doit se souvenir que tout est possible et qu’il est préférable de bien connaitre son répertoire afin d’être prêt à parer à toutes éventualités.

D’ailleurs, le prélude à la séance est le moment propice pour régler tous les petits soucis de la11722265_1661285887435848_666001841576661234_o vie. Ce ne sera pas le temps, croyez-moi, de penser à la lessive, aux paiements divers ou à tous autres éléments de notre quotidien une fois que l’on est nu devant un groupe. Si vous avez des choses importantes à faire, faites-le avant la journée même de votre séance de nudité artistique. On dicton affirme que le temps, c’est de l’argent. Moi, je vous dis que dans le domaine de la nudité artistique, le temps bien préparé vaut son pensant d’or. En effet, une préparation minutieuse peut faire de votre séance une expérience des plus enrichissantes tant pour vous que pour les artistes présents en salle. C’est ce que j’appellerais, si j’ose me le permettre, les préliminaires dans le jeu de la séduction. Séduire l’autre qui nous regarde tant notre corps que notre âme! C’est à se souvenir pour toujours.

DSCN0607Quelles sont mes intentions lors d’une séance de nudité artistique? Voilà une question qui mérite une réponse franche et ne laissant place à aucun doute. Soyez convaincus d’une chose, je n’ai jamais voulu, en aucun temps, susciter de la pitié de la part des artistes. Bien au contraire! Chaque artiste pour qui j’ai eu la chance de poser nu a découvert chez votre humble serviteur une joie de vivre et un optimisme indéniable.

Bref, mes volontés se résument à  montrer que je suis un homme d’abord et avant tout, incluant ma sexualité. Montrer que ma “différence” est semblable à celle de chaque être humain puisque nous sommes tous différents les uns des autres. Mettre l’emphase sur mes forces sans pour autant cacher mes faiblesses. Me réaliser pleinement devant tous ces artistes afin de leur permettre de se réaliser à leur tour à travers leurs œuvres. Être ce que je suis pour les aider à devenir ce qu’ils sont, c’est-à-dire des êtres humains sensibles à ce qui les entoure.

Oui, je suis différent tout comme vous l’êtes. Oui, j’ai des forces et des faiblesses tout commeDSCN0617 vous-mêmes vous en avez. Oui, je me réalise lors de mes poses de nudité devant un groupe puisque c’est-là un excellent moyen d’interagir avec mes semblables à un moment où règne une intimité la plus complète. Et, oui, je peux être véritablement ce que je suis en me dévoilant aux regards d’autrui libre de la barrière imposée par la société qui est le vêtement. Il va de soi que tout doit se faire dans un cadre de respect mutuel. Autrement dit, C’est de présenter un être vivant, possédant une âme, un esprit et un corps. Un être vivant qui a un parcours de vie extraordinaire, une soif de vivre indéniable et le désir de la transmettre à ses pairs. Libre à vous de choisir ce que vous désirez montrer à une quelconque séance de nudité artistique. Quant à moi, j’ai fait le choix qui me convient.

DSCN0601 (2)Que puis-je dire des modalités de l’acceptation du regard d’autrui? Tout d’abord, il faut être capable de supporter un tel regard lorsque l’on est dans notre plus simple apparat. Pour se faire, j’ai l’habitude de me balader un peu partout dans la ville où la séance de nudité artistique aura lieu afin de tâter le pouls des gens de la place. Sont-ils ouverts? Comment je perçois ce que je vois? Y suis-je à l’aise? Si oui, tant mieux. Sinon, pourquoi donc? Dans un tel cas, je me questionne à savoir si le problème ne résiderait pas plutôt en moi et ce que je pourrais faire pour y remédier de manière plausible. Un bon repas au restaurant, une bonne douche et enfin, une bonne nuit de sommeil viennent compléter le tout.

Je dois dire quelques mots ici sur l’importance de rencontrer des amis-es la journée même de la séance de nudité artistique. En effet, rien de tel que d’entretenir des liens amicaux avec des gens extraordinaires pour se mettre au diapason avec soi-même. À amitié authentique correspond une authenticité lors de notre prestation durant ladite séance. Rien n’est plus vrai que çà. Voilà pourquoi, je tente par tous les moyens, et dans la limite des disponibilités de chacun, de revoir les personnes pour qui j’ai déjà posé nu et avec qui une amitié s’est développée au fil du temps. Bienheureux est celui qui a de bons amis, sa vie en sera enrichie. C’est moi qui vous le dis.

Pour conclure mon propos, je vous citerai une phrase d’Antoine de St-Exupéry selon laquelleDSCN0604 on ne voit bien qu’avec le cœur. Montrer la beauté de notre âme, de notre être vivant et notre désir de vivre! C’est-là où réside l’objectif premier de tout modèle vivant. Vivant parce que l’on accepte d’être qui l’on est tout en acceptant l’autre tel qu’il est. Vivant parce que l’on sait très bien qu’un jour, nous ne le serons tout simplement plus. Ainsi va la vie!

Merci de m’avoir lu.

De

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Sous la pluie…

Sous la pluie

Sous la pluie….

Sous la pluie, je t’attendais ô mon amour.
De ce temps d’automne, avant l’heure,
J’espérais que tu ne sois pas un leurre,
Car mon cœur sera à toi pour toujours.

En cette journée sans soleil où coulent les larmes divines,
Est-ce de toi que je rêve? Tu le devines.
De mon âme qui veut s’unir au tien,
Je t’en pries, ne me rejette pas tel un vaut rien.

De cette pluie où je m’abreuve allègrement,
J’en extirpe toute sa douceur afin d’amoindrir mes tourments.
Eau fraîche descendue du Ciel où trône l’Olympe,
Étanche ma soif de cette magnifique nymphe.

Sous la pluie, je versais de chaudes larmes.
Lesquelles rejoignirent ses sœurs d’armes.
Afin de te rappeler à tel point je t’ai aimée.
Et que jamais, je ne pourrai t’oublier, ô ma bien-aimée.

de

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Ma virilité

Ma virilité
Ma virilité
Modèle nu: RollandJr St-Gelais
Artiste: Pol Turgeon

Ma virilité

Hommes de jadis et hommes d’aujourd’hui,

« Taisez-vous! » C’est moi qui vous le dis,

De vos questions insipides, je n’ai que faire.

À vos remarques stupides, je préfère me taire.

Inutiles de me le dire, ma différence, pleinement je la vie.

Honte de mon corps tel un lépreux n’est point en moi,

Fier de ma virilité qui est digne d’un auguste roi.

Voilà pourquoi, je passe mon chemin et je ris.

Propos blessants reçus dans ma jeunesse,

Reçus par des gens atteints dans leur vieillesse.

Ne sont devenus que des futiles ribambelles,

Car pour moi seule compte, satisfaire toutes mes belles.

Ô précieuse et sublime virilité!

Toi qui m’a permis tant de liberté,

Et d’agrémenter tant de bons moments,

De mes folies de jeunesse, je ne les oublierai jamais, j’en fais serment.

De

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

P.S. Une petite explication s’impose concernant la publication de mon poème. J’ai eu la spontanéité de le composer à la suite d’un reportage sur un évènement des plus inusités qui aura eu lieu à Toronto prochainement. En effet, il y aura dans un hôtel de la ville Reine une soirée échangiste exclusivement réservée aux personnes ayant un handicap physique. Or, ce qui me bouleverse, c’est justement une certaine image selon laquelle les personnes ayant un handicap physique doivent soit baiser entre elles ou bien entretenir des liens amoureux (affectifs) avec leurs « semblables ». Chose étrange puisqu’en ce qui me concerne, toutes les femmes à qui j’ai eu l’honneur de les connaître dans l’intimité ont toutes ce point en commun: aucune d’entre elles n’était … handicapée.

Ce voyage là j’ai rencontré le courage.

Modèle nu: RollandJr St-Gelais
Artiste: Gwenaëlle Csajaghy

Bonjour,

Voici un très beau texte écrit à propos de mon expérience vécue en tant que modèle nu lundi le 3 août 2015, mais vu sous l’angle présenté par une artiste présente à cette séance.

Bonne lecture!

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Ce voyage là j’ai rencontré le courage..