Archives de tags | chanson

Un, deux, trois, quatre

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Un, deux, trois, quatre

 

Je me souviens d’un autre temps,

Où l’on pouvait chanter et aimer et vivre.

Vivre comme bon nous semblait et non survivre,

Un temps où la liberté existait il n’y a pas si longtemps.

 

Un temps où l’on goûtait à l’amour,

Deux temps où l’on partageait nos espoirs,

Deux temps et trois mouvements avant qu’arrive le désespoir,

Et puis quatre temps avant que disparaissent nos rêves pour toujours.

 

Mais, quel plaisir de me souvenir.

De cette époque où la jeunesse et sa beauté,

Avaient encore le plein droit de simplement exister,

Sans les moqueries de nos jours qui nous ne font point rire.

 

Je me rappelle une certaine chambre d’hôtel,

D’une chanson où l’on donnait à la paix une chance,

Une chanson, un refrain, des paroles et d’un rythme qui encensent,

Qui résume à elle seule cette période lointaine et qui me parait si belle.

 

Un, deux, trois et quatre pour la postérité,

Que cette chanson vienne jusqu’à nos cœurs,

Qu’elle éloigne de nous toutes nos craintes et nos peurs,

Et qu’elle nous enseigne que la seule valeur noble qui soit c’est celle d’aimer.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Une autre nuit

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

 Une autre nuit

 

Bonsoir ma tendre chérie,

Je suis venu simplement te voir,

J’ai même apporté quelque chose à boire,

Car je me disais que tu en avais peut-être envie.

 

Comment a été ta journée?

De mon côté, je ne sais pas quoi dire.

Car sans toi c’était triste à en souffrir,

Si tu savais comme à toi sans cesse j’ai rêvé.

 

Comme le temps passait,

Je voulais te faire une surprise,

Une simple surprise fraîche comme la brise,

Quelques mots pour te dire comme tu me plais.

 

Puis-je te demander une saveur?

Rester avec toi jusqu’au petit matin,

Car avec toi s’envolent tous mes chagrins,

Je te promets que je partirai aux petites heures.

 

Mais avant de me répondre,

Permets-moi de te chanter un air,

Une chanson de mon pays qui saura te plaire,

Écoute la mélodie de mon violon naviguer sur les ondes.

 

Une nuit avec toi me transportera vers le pays des rêves,

Une nuit avec toi calmera mes craintes et mes pleurs,

Une nuit avec toi fera mon plus grand bonheur,

Je serai ton Adam et tu seras ma chère Ève.

 

Une autre nuit, je t’en supplie mon amour.

Une autre nuit, car jamais ce ne sera pour la vie,

Une autre nuit, car à jamais tu seras en mon esprit,

Une autre nuit que je me souviendrai pour toujours.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Je vais donc retourner à mes premiers amours

Je vais donc retourner à mes premiers amours Photo par Gb62da poème par Rolland Jr St-Gelais Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/Music-was-my-first-love-879361496

Je vais donc retourner à mes premiers amours

 

Vraiment ! C’est une drôle de nuit,

Une nuit où j’ai appris que tu m’avais trompé,

Même si de mon côté, je vivais dans la pure vérité.

Que puis-je maintenant te dire qu’entre nous deux c’est fini ?

 

Nous avons choisi la date de nos engagements,

Nous avions planifié une soirée avec parents et amis,

Devant lesquels j’aurais affirmé avec joie que je t’avais choisie,

Mais, à quoi bon de rêver de ce jour, car plus rien ne va maintenant.

 

T’avais-je manqué de respect une seule fois ?

T’avais-je dit un seul mot de trop mon amour ?

T’avais-je fait quoique ce soit depuis ce merveilleux jour ?

Ce jour où dès lors je m’étais juré d’être avec toi pour toujours.

 

Je vais donc retourner à mes premiers amours,

Je chanterai en pensant à toi mes plus belles chansons,

Afin de soigner mon esprit blessé jusqu’à en perdre la raison,

En jouant sur cette guitare que tu m’avais offerte par un heureux jour.

 

Les larmes de mon corps effleureront les cordes,

Pour y faire jouer la plus tendre de toutes mes mélodies,

Afin de me maintenir en vie même si je n’en ai point envie,

Tellement je ressens l’amertume qui m’envahit avec ses hordes.

 

Voici enfin cette douce berceuse !

Cette chanson que j’avais composée,

Pour toi, mon amour, ma chérie, ma bien-aimée.

Je voulais ton bonheur, que tu sois vraiment heureuse.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

 

Mon hommage à Michel Louvain

Mon hommage à Michel Louvain

Bonjour tout le monde,

J’ai appris avec tristesse le décès d’un des plus grands artistes du Québec. Je pourrais écrire longtemps sur ce personnage qui a marqué d’une empreinte indélébile l’histoire de la chanson tellement sa présence était fort appréciée par l’ensemble de la population québécoise. Toutefois, je crois bien que ces quelques mots résument à la perfection qui était Michel Louvain.

Michel Louvain était à la fois un homme remarquable, un chanteur extraordinaire et un gentleman exceptionnel! Il est parti rejoindre le ciel afin d’y interpréter ses plus grands succès. Paix à son âme! 

Merci monsieur Louvain pour avoir donné tant de chansons d’amour dans ce monde qui en a tant besoin.

De

Rolland Jr St-Gelais de Québec au Canada

Tant qu’il me restera

Tant qu’il me restera Dessin par Noble Roro de la France Poème par Rolland Jr St-Gelais

Tant qu’il me restera

 

Tant qu’il me restera,

Lentement, je ferai les cent pas.

Il me restera du temps à penser,

Du temps à rêvasser des jours passés.

 

Tant qu’il me restera des souvenirs

Qui me feront chaque fois sourire,

Qui me feront parfois faire des soupirs,

Des soupirs pour ces dames qui m’ont fait languir.

 

Tant qu’il me restera un fidèle ami,

Avec qui partager en cette période de pandémie,

Discuter de tout et de rien sans oublier tous ces magnifiques seins,

De ces dames qui ont détourné nos prières adressées à tous ces saints.

 

Tant qu’il me restera un superbe dessin,

Qui m’inspirera une chanson avec un joyeux refrain,

J’aurai une raison de vivre en cette période de grisaille,

En admirant la nudité toute simple d’une dame venue de Versailles.

 

Tant qu’il me restera en mon cœur un poème,

Pour ces amants qui en secret avec passion s’aiment,

J’aurai une raison d’espérer à la venue du soleil du printemps,

Qui annonce déjà ses couleurs derrière les nuages transportés par le vent.

 

Tant qu’il me restera des seins à cajoler,

De ces seins qui mettent en mon âme un peu de gaieté,

Car qui sait si demain je serai encore en ce monde avec certitude,

C’est sur les seins d’une femme que je ressens une grande quiétude.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada