Archives de tags | philosophie

Poser nu devant un groupe

she_is_on_a_red_couch_by_jrekas-d98hi8h

Gracieuseté de Jersy Rekas de la Pologne Source : http://jrekas.deviantart.com/art/She-is-on-a-red-couch-558449297

Poser nu devant un groupe

Bonjour à vous,

new-image-15Comment a été votre semaine ? A-t-elle été à la hauteur de vos attentes ? Avez-vous été en mesure de développer vos talents, de rencontrer des gens intéressants et de, pour ceux et celles qui sont en vacances, bien vous reposer en prévision du retour au travail en septembre ? De mon côté, cette semaine a été somme toute assez productive pour ce qui est de mes publications au sein de mon blogue artistique dédié à ma passion en tant que modèle, la photographie et la poésie. En effet, nous sommes le 12 août et déjà plusieurs articles y ont été publiés. Et, croyez-moi que c’est loin d’être fini. Ceci dit, jamais je serai en mesure de remercier comme il se doit mes tendres parents de m’avoir transmis le goût de la lecture et de l’écriture tellement cela constitue pour votre humble serviteur une richesse inestimable. Aimer sa langue, c’est avant toute chose savoir la respecter et l’utiliser avec rigueur.

Toutefois, un autre élément pour lequel je devrai toujours être reconnaissant envers mes parents se rapporte au fait de me sentir bien dans ma peau. Une sensation qui m’a été inculqué notamment par ma mère, repos à son âme, depuis mon enfance. Acceptation totale de ce que nous sommes, et ce en dépit de ce que les autres peuvent potentiellement dire de nous. Voilà bien la philosophie de vie qu’elle m’a enseigné de son vivant. C’est d’ailleurs ce que je désire transmettre aux participants des séances où ma présence est requise. S’accepter d’être qui l’on est et ce que l’on est, avec ses caractéristiques physiques, ses formes, ses imperfections et ses traits plutôt agréables pour les yeux constituent une pièce fondamentale chez la profession de modèle nu. Une telle acceptation rend inévitablement une séance de nudité artistique agréable pour les individus qui y sont présents. Et, j’en sais personnellement quelque chose.

En effet, il m’est arrivé très souvent de poser nu devant des12204681_10208456193347395_1349257437_n groupes d’élèves lors des sessions d’enseignement de dessin. À chacune desdites sessions, il m’a été un devoir de partager avec ces derniers le bien-être qui m’habite durant mes poses. Un tel bien-être me permet d’être réellement moi tant au plan spirituel que corporel et même au plan sexuel. Je ne cache rien car le fait de cacher quoique ce soit, c’est faire preuve de faiblesse non seulement envers l’autre, mais aussi, si ce n’est davantage, envers moi-même. Voilà pourquoi, et veuillez le noter un peu à la blague, poser nu sur un sofa devant un groupe est à mes yeux être comme à la maison en train d’écouter une douce musique à la radio. Être là, et tout simplement là et nul part ailleurs. Être comme je suis devant ces élèves qui admirent, si j’ose me permettre un tel verbe, ce corps hors-normes. Être ! Tout simplement être. Un point, c’est tout.

D’ailleurs, vous ne pouvez pas vous imaginer un seul instant la hâte que j’ai de pouvoir poser nu devant des élèves afin de justement vivre un tel moment de sérénité. Sérénité qui se développe grâce un entraînement  rigoureux de notre vision de la vie au quotidien. Vivement que l’automne arrive avec ses forêts aux milliers de couleurs. 

Je termine ce présent article en vous souhaitant d’être réellement qui vous êtes et ce, indépendamment des qu’en-dira-t-on. N’est-ce pas là le secret du bonheur. Soyez heureux !

Merci infiniment de votre visite et excellent weekend.

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Un bonjour printanier

New Image72

Un bonjour printanier

Bonjour tout le monde,

New Image73J’espère que vous allez bien et que le début du mois d’avril se déroule de façons agréables pour vous tous. De mon côté, ma vie est belle avec les activités auxquelles j’assiste soit en tant que simple spectateur ou bien en tant que participants. Comme je l’ai auparavant mentionné dans l’un de mes articles, je suis allé à un événement festif du nom de « Nadeshicon » lequel se déroula à l’université Laval de Québec ce week-end.

17629912_10154604006202523_6639232849326493997_nUn festival riche en couleurs et en variétés où la culture de la bande dessinée, appelée le 9e art, japonaise était tout particulièrement à l’honneur. Que de costumes magnifiques ! Que d’heures de travail je pouvais à peine imaginer en les regardant ! Quelle imagination débordante ! Quelles œuvres d’arts remarquables les spectateurs pouvaient-ils admirer chez les nombreux artistes qui y exposèrent leurs créations ! Bref, il était impossible pour quiconque de rester de marbre devant autant d’originalité laquelle avait réussi en maintes occasions à faire vibrer les cordes sensibles de votre humble serviteur.

17630139_10154604006467523_7203988628621186490_nQui plus est, j’ai eu la chance de réaliser quelques photos de plusieurs des créations artistiques, en l’occurrence des tableaux dessinés par des artistes chevronnés dans leurs domaines respectifs, présentés au sein de certains kiosques. Je pense notamment à des dessins qui m’ont beaucoup interpelé soit par leur caractère fantaisiste ou bien par l’imagination qui a émergé en mon esprit. C’est le cas notamment de deux dessins réalisés par deux artistes différents dont celui de la « charmante » petite veuve noire qui semble nous inviter à boire le thé en sa compagnie ou bien le jeune17499084_10154604006427523_1852468965141596203_n chevalier chevauchant le Phoenix pour, peut-être, retrouver sa bien-aimée. Deux dessins aux concepts diamétralement opposés mais tout aussi agréables à regarder. N’est-ce pas ?! D’ailleurs, j’ai profité de l’occasion pour me procurer quelques t-shirts aux couleurs rarissimes en magasins. En résumé, mon désir d’y trouver quelques pièces intéressantes a été plus que comblé.

12675129_10154724094679657_765136332_oÀ part çà ? Quoi de neuf ? Je vous annonce avec une grande fierté que je serai parmi les modèles nus dans une séance de nudité artistique qui aura lieu dans les environs de Montréal le 6 mai prochain. Une telle séance servira à une éventuelle exposition organisée par une photographe du nom de Gabrielle D. dont le thème sera sur la diversité des corps dans sa plus simple expression, sans maquillage et au naturel. J’avoue que je ne compte plus mes nuits avant la journée prévue tellement j’ai hâte de vivre, plutôt de revivre, une telle expérience. Faut-il rappeler ma participation en quelques occasions dont, entre autres, avec Richard N. et Jérôme B., dont les résultats ont été fort appréciés auprès d’un public averti ?! Croyez-moi sur parole ! Je donnerai le meilleur de moi-même comme je l’ai toujours fait dans ce domaine. C’est, à vrai dire, plus qu’un domaine. Je dirais même une philosophie, une manière d’être et de vivre. Vivre dans une authenticité complète et sereine. Une chance que peu de gens ont de nos jours. 

Il va de soi que d’ici-là, je continuerai à enrichir mon blogue dédié tant à ma passion en tant que modèle nu, à la poésie laquelle est très appréciée par bon nombre d’entre vous et, finalement, à la photographie qui est sans contredit le meilleur moyen de vivre et de saisir l’instant présent. Bien entendu qu’avenant le cas où de nouvelles opportunités d’être modèle nu s’offrent à moi, je les accepterai volontiers.

Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

La sainte trinité

74yzvq80ia

Avec la permission de Sandrine C.

La sainte trinité

Bonjour tout le monde,

Il me fait grandement plaisir de vous présenter une réalisation de nudité artistique où ma chère amie et correspondante de la France Sandra C. y fait une démonstration de tout son savoir-faire dans ce domaine. Vous savez ! Cela fait déjà plusieurs années que je dialogue avec des artistes avec qui je partage cet intérêt. Pas le seul tout de même. Et je dois reconnaître que Sandrine C. possède un je-ne-sais-quoi de vraiment particulier.

J’ai cherché, avec sa permission, de trouver parmi ses photos une qui témoigne de son expérience au sein d’une telle pratique. Croyez-moi sur parole ! Le choix était très difficile à faire puisque son portfolio est bien garni. Toutefois, j’ai réussi à en dénicher une qui m’a fait immédiatement penser à une doctrine propre au christianisme. Serait-ce une influence de ma formation universitaire en théologie de l’université Laval de Québec ? C’est fort possible. Quoiqu’il en soit, dénicher une telle photo m’a permis une certaine réflexion sur l’importance de réussir à faire vibrer les cordes sensibles chez les spectateurs. Une photo n’est strictement rien si elle n’arrive pas à faire émerger des sentiments, des sensations, des interrogations ou bien des souvenirs auprès du public visé. Bon ! C’est mon humble opinion.

Pour ma part, ma réflexion porta sur deux notions propres d’une part, à la philosophie et d’autre part, à la théologie chrétienne. La première concerne la tri dimensionnalité de l’être humain. Celui-ci est composé d’un corps visible, d’un esprit qui tire son origine de l’Esprit universel et de l’âme laquelle est plus ou moins le médiateur entre le corps et l’esprit. Ne dit-on pas « un esprit sain dans un corps sain » ? Or, c’est par l’intermédiaire de l’âme que le tout peut vivre en harmonie ou, au contraire, être dans une discordance totale. Qui d’entre vous ne connaît pas l’expression « avoir la vague à l’âme » ?

La seconde réflexion porta sur la notion de la Sainte Trinité laquelle fut élaborée par les Pères de l’Église notamment par saint Augustin évêque d’Hyppone (13 novembre 354-28 août 430). Soyez rassurés ! Nul n’est mon intention de vous convertir. Toutefois, force est d’admettre qu’une telle photo est venue me chercher au plus profond de moi. Et pour cause ! En effet, rarement ai-je eu la chance de voir un tel chef-d’œuvre à la fois photographique et artistiquement érotique. Tout, absolument tout, y est parfait. C’est un fait indéniable.

Nonobstant l’aspect érotique d’une telle réalisation, il y a celui de la présence de trois éléments qui donnent un cachet que je qualifierais de sacré à cette photo. Un tel cachet fut possible par la présence de la sensualité, du désir et celui du fantasme. Tous les trois mis ensemble ne font qu’un. Un genre de sainte trinité. Sainte parce que rien de vulgaire y est présenté et trinité en référence à la présence des trois aspects les plus importants de la sexualité lesquels sont englobés dans la pur Amour. Bravo à ce modèle formidable !

Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

 

 

 

 

La place du corps nu de la femme

3729743744fbec931585ed87606afb99-dauv1az

La place du corps nu de la femme

Source: http://baseport.deviantart.com/

Bonjour tout le monde,

Aujourd’hui, j’ai décidé de parler d’un sujet susceptible de susciter une certainef9d2b5107667e7052b89308a775427ed-dauohyq controverse chez bon nombre d’entre vous. Un sujet qui dérange puisqu’il renvoie à l’image faussement véhiculée d’un corps en particuliers et j’ai nommé celui de la femme. Il va de soi, et pour rester dans la logique de ce blogue dédié notamment à la nudité artistique, que je me réfère au corps féminin nu. L’objectif de cet article est de répondre à ces trois questions à la fois d’ordre moral, philosophique et éthique. Pourquoi choisir le corps de la femme dans le domaine de la nudité artistique? Est-il pertinent de faire un tel choix lorsqu’on pense à l’utilisation abusive du corps de la femme au sein des médias de masse, en particuliers dans les publicités et autres domaines connexes? Et, peut-être la question la plus importante, y aurait-il une quelconque relation avec le domaine peu reluisant de la pornographie? Un tel domaine où le corps de l’être humain est présenté comme de la vulgaire marchandise.

untitled_by_baseport-d978bbhPourquoi choisir le corps de la femme dans le domaine de la nudité artistique? Voilà une question qui mérite d’être résolue une fois pour toutes. Je vous dirai, et c’est mon humble avis, qu’un tel choix réside avant toute chose par la grâce qui anime le corps féminin. Une grâce qui est, avouons-le d’emblée, plutôt rarissime chez les modèles nus de sexe masculin. Qui plus est! L’aisance dans les mouvements est davantage perceptible chez les femmes que chez les hommes.Une aisance qui favorise davantage la créativité chez les artistes qu’ils soient photographes, artistes-peintres ou bien sculpteurs.  N’oublions pas ce fait indéniable qui est que la recherche de la créativité est à la base même de chacune des séances où le modèle offre la nudité de son corps à une tierce-personne. Aisance et créativité vont de pairs en tous temps. Les notions de moralité, de philosophie et d’éthique sont préservées si on garde le tout à l’esprit.

Deuxième question qui doit être résolue concerne ceci: Est-il pertinent de faire unvery_strong_woman_by_baseport-d8kp46q tel choix lorsqu’on pense à l’utilisation abusive du corps de la femme au sein des médias de masse, en particuliers les publicités et autres domaines connexes? C’est sans aucun doute une question très délicate à répondre. Ici, je vous dirais qu’il y a eu un grand progrès dans la manière de faire de la part des agences de publicité au cours des dix dernières années. J’avoue que cela aurait dû se faire voilà très longtemps, mais bon! Est-il pertinent de faire un tel choix? Je dirais que tout dépend d’une part, de l’optique de travail qu’ont les participants et d’autre part, si cela est fait dans un cadre légal et où la planification est respectée à la lettre, sauf pour des exceptions mineures. À cela s’ajoute le fait que l’œil artistique doit toujours primer sur les poses choisies. C’est en ayant ces éléments que l’on peut dire qu’effectivement un tel choix a encore droit de cité en nos murs.

Enfin, la question qui tue comme on dit si bien au Québec, y aurait-il une quelconque relation avec le domaine peu reluisant de la pornographie? La réponse à cette interrogation est celle-ci: Non, non et encore non. Un point, c’est tout. S’il-vous-plaît, veuillez ne faire aucun amalgame entre d’un côté, le nu artistique et d’un autre côté, la pornographie. Oui, il peut arriver parfois, j’ai bien écrit parfois, qu’une certaine sensualité, qu’une provocation soigneusement planifiée et un érotisme de bon goût puissent être réalisés lors des séances. Toutefois, le résultat final devra en tous temps être exempté d’une quelconque forme de vulgarité et d’obscénité.

1bee98a2ca1d0494eac2d81c8ec6a430-daweojnEst-il ici utile de vous rappeler que le fondement de l’art du nu artistique réside à la découverte de la nudité chez le modèle mais vue de manière tout à fait respectueuse? Il en est ainsi que le modèle soit de sexe masculin ou bien féminin. Malheureusement, et je me base sur ce que certaines modèles féminins m’ont jadis avoué, il peut avoir parmi le lot de photographes des êtres où la moralité et l’éthique de travail laissent grandement à désirer. Quel dommage!

En passant, il existe des critères qui doivent être retenus durant les poses. De tels critères sont surtout présents lors des séances au sein des écoles d’arts et dans une moindre mesure dans les ateliers pour artistes amateurs ou professionnels. Il est donc très important, en particuliers pour les responsables des écoles d’arts d’offrir une atmosphère de total respect envers ses modèles mais également envers ses participants. Si un modèle devait créer un malaise, par exemple, à sa première séance, disons qu’il y repenserait à deux fois avant de le réembaucher. C’est un fait! On ne demande pas la perfection, juste que chacun connaisse bien ses limites et son corps et soit capable d’un grand professionnalisme en tout temps. Voilà la base fondamentale du savoir-faire dans le monde du nu artistique et qui fait que oui, le corps nu de la femme a encore, et pour longtemps, sa place dans ce domaine.

Merci de m’avoir lu!

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Se délester d’un poids pour mieux avancer.

Se délester d’un poids pour mieux avancer

Bonjour tout le monde,

New Image1J’espère que tout va bien pour vous et que vous passez une saison estivale en agréable compagnie. Pour ma part, la saison estivale est sous l’empreinte d’une profonde réflexion sur le sens de la vie, plutôt de ma vie, et de ce que non seulement j’attends d’elle mais davantage ce que j’ai à lui offrir. Pour mener à terme ma réflexion sur le sujet, il est bien de diviser ce texte en trois parties lesquelles sont inter reliées.

Tout d’abord, je me dois de répondre à cette problématique: PourquoiNew Image3 entreprendre une telle démarche philosophique en plein été alors que dame nature nous offre milles beautés? La réponse est que justement c’est maintenant le temps de prendre en mains, sans faire de jeux de mots, le reste de mon parcours terrestre surtout si l’on pense à mon cours, mais intense, séjour en soins hospitaliers dans la nuit du 24 au 25 juin dernier. Combien de temps me reste-t-il à vivre? Et comment devrais-je vivre le reste de mes jours? À la première question, je ne peux guère y répondre de manière satisfaisante. Or, il est en mon pouvoir, un pouvoir tout de même limité en tant que simple mortel, de prendre les décisions appropriées qui auront, espérons-le !, une influence positive sur ma vie actuelle et future. Comme disait si bien le chimiste de renom Antoine-Laurent de Lavoisier: “Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme.” Autrement dit, nous ne pouvons pas revenir sur nos pas, mais nous pouvons en faire d’autres qui changeront le cours de notre histoire.

New Image4En deuxième lieu, que puis-je espérer de la vie? Le grand amour? La fortune? La célébrité? Tout çà et encore plus? Soyons sérieux, je ne connais pas beaucoup de personnes autour de moi qui peuvent se vanter d’avoir tous ces éléments synonymes de réussite dans notre société dite évoluée. Le grand amour se construit avec les briques que l’on se sert pour construire le pont vers l’autre. Pour ce qui est de la fortune? Elle nous arrive lentement comme une tortue mais nous quitte comme un lièvre. Aussi bien ne pas trop compter là-dessus pour y trouver LE sens de notre vie. N’est-ce pas?! Et que dire de la célébrité? L’on a qu’à penser quelques instants à ces vedettes New Image5accompagnées par leurs fans semblables à de véritables sangsues ou bien aux paparazzis usant de stratagèmes peu louables afin d’extirper de leurs vies leurs moindres faits et gestes. Non merci! Très peu pour moi. Alors que puis-je lui offrir pour qu’elle soit bonne envers moi maintenant et pour l’avenir? Ce à quoi je vous réponds bien calmement, tel un bonze méditant sur le sommet d’une montagne tibétaine, que je lui offre une quête spirituelle afin d’être en paix avec moi-même, et ce une fois pour toute. Oui, ma vie a été parsemée de nombreux événements qui ont eu une influence plus que considérable sur mes prises de décision lesquelles eurent des résultats loin d’être en quoi je m’attendais. Attention! Il y a tout de même des pans considérables de ma vie dont j’en retire une grande fierté.

En dernier lieu, que faire? Question à choix multiples ! Primo, tel un serpent se débarrassant de sa vieille peau, il me semble être plus que nécessaire de me débarrasser de ces éléments négatifs qui ont assombri mon existence spirituelle. Secundo, changer ma vision des choses. Ce qui inclut laisser partir ce qui n’est plus. Laisser partir tout en continuant d’aimer ceux et celles qui ont décidé de continuer leur route sans notre présence à leur côté. Oui, ça fait mal et un mal horrible. Mais, et c’est là le prix d’un amour véritable, celui pour qui on reconnaît que l’autre ne nous appartient pas car il ou elle possède sa dignité en tant que membre du genre humain. Tertio, il est primordial de se délester du poidNew Image7s du passé, ou plutôt de le voir sous un autre angle. Cela me fait penser à un changement de prothèse laquelle est nécessaire surtout après avoir subi une multitude de réparations en tous genres, de légères modifications et nombreuses pièces de rechange. Après plusieurs années de bons et loyaux services, la prothèse doit être remplacée à plus ou moins brève échéance. Croyez-moi que je sais de quoi je parle.

Bref, j’ai décidé de jouer le tout pour le tout durant les mois d’été. Savoir New Image6vraiment qui je suis, ce que je ne suis pas, ce que je veux et surtout ce que je ne veux pas. À cela s’ajoute ma ferme volonté de guérir de mes blessures, celles qui sont restées tapis dans l’ombre et qui attendent de refaire surface au moment où je ne m’y attendrai pas. Un travail de longue haleine certes, mais que je relèverai avec toute ma bonne volonté sans oublier l’aide de certaines personnes. On ne peut pas reconstruire ce qui a été, mais rien nous empêche de le transformer pour un avenir meilleur.

En terminant cette missive, je peux vous assurer d’une chose; je saurai bien profiter du soleil et faire diverses activités dans les semaines à venir.

Merci infiniment de m’avoir lu.

Je vous aime.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Petite réflexion en ce samedi 4 juin 2016

seances_de_nudite_art__a_l_u_q_a_t__montreal_2_by_lequebecois1962-d9g1g8r

Petite réflexion en ce samedi 4 juin 2016

Bonjour tout le monde,

Aujourd’hui, je désire vous entretenir d’un sujet qui m’agace quelque peu et qui est enI'm not a trophy3 l’occurrence de poser nu pour d’une part, dénoncer une quelque politique ou bien un fait que l’on peut juger à tord ou à raison d’immoral et d’autre part, de promouvoir une philosophie de vie susceptible d’intéresser un nombre assez important de personnes. Il va de soi que la présence de modèle nu ou bien de mannequin ayant accepté de poser nu peut être un élément positif dans le cadre promotionnel. Avouons-le! Beauté, popularité et notoriété sont des qualités à ne jamais négliger lorsque l’on désire susciter un débat au sein de la société. Débat qui peut amener un changement des valeurs au sein de ladite société. Un fait important est à retenir: Chaque société véhicule des valeurs qui lui sont propres et pour lesquelles nos jugements actuels ne doivent en aucun cas interférer dans notre compréhension. Rappelons-nous que nos propres valeurs seront passées au crible par nos descendants. Ce que nous acceptons ou tolérons d’emblée aujourd’hui seront probablement condamnés et ce que nous réprimons de nos jours sera peut-être encouragé dans les prochaines décennies.

I'm not a trophy2Bien entendu que le simple fait de poser nu pour une quelconque cause jugée de “bonne” peut susciter plusieurs interrogations chez plusieurs personnes susceptibles d’être mal à l’aise face à la nudité. La leur et celle d’autrui. Pourquoi vouloir à tout prix poser nu? Pourquoi poser nu tout simplement? Et qui sont-ils tous ces gens qui osent poser en costume d’Adam et Ève? Voilà bien des questions que je tenterai de répondre dans le présent article. Mais, avant toute chose, existe-t-il des causes que l’on pourrait juger de “bonnes” et pour lesquelles le fait de poser nu est un prérequis dans l’avancement d’une cause?

Première question à résoudre une bonne fois pour toute: Pourquoi vouloir à tout prix poserI'm not a trophy4 nu? Je répondrai à cela qu’il n’y a pas à proprement parler de raison particulière si ce n’est de l’intention sous-jacente à celle-ci. Ici, tout est en lien avec l’objectif visé et qui est de l’utilité de faire passer un message, sans omettre la qualité du produit final. Plus l’objectif visé est d’atteindre un changement des mentalités à l’égard d’une réalité qualifiée d’inacceptable, plus l’utilisation de la nudité comme élément communicationnel peut être envisageable. Par exemple, la nudité est souvent mise en avant-scène dans la dénonciation de la cruauté envers les animaux et la chasse notamment celles des espèces en voie de disparition. Là encore, la qualité du produit final demeure le pilier du message à proprement parler. Peu importe le nombre de clichés, de dessins ou de peintures, si la qualité est absente ou bien laisse à désirer, le message risque de se retrouver dans les catacombes.  Poser nu est un art! L’art de la communication en est un autre. Ne l’oublions jamais.

I'm not a trophyQui sont-ils tous ces gens qui osent poser en costume d’Adam et Ève? Trois idées doivent être mémorisées afin de résoudre cette problématique. Primo, ce sont des gens comme tous ceux et celles que vous rencontrer au quotidien. Certains ont un corps magnifique, d’autres en ont que je qualifierais de “bien ordinaires” et, enfin, ceux qui possèdent un corps ayant une histoire peu commune (1). Secundo, plusieurs de ces modèles sont aussi des mannequins de genre, avouons-le, haut de gamme. Ce qui ne les empêche pas de poser nu à l’occasion de campagnes dignes de mention. Je pense notamment à Cara Delevingne qui a accepté de poser nu afin de promouvoir la défense des animaux et la dénonciation de laI'm not a trophy2 chasse. D’ailleurs, toutes les photos intitulées “I’m not a trophy” sont tirées du site promotionnel dont vous trouverez un lien en annexe du présent article.(2) Tertio, toutes les causes sont bonnes pour éventuellement poser nu, mais le fait de poser nu n’est pas nécessairement bon pour n’importe telle cause. Par exemple, on peut envisager des séances de nudité avec des mères allaitant leurs poupons afin de démontrer que l’allaitement est tout ce qui est le plus naturel. Or, il serait périlleux de présenter des telles photos dans les publicités puisque certains regroupements féministes pourraient y voir le corps de la femme comme étant exploiter par les firmes publicitaires. Or, un modèle nu ne peut pas être perçu comme une personne potentiellement exploitée vu le caractère de la liberté pleine et entière établie entre celui-ci et la personne physique ou légale pour laquelle il travaille.

rollandjr_st_gelais_by_lequebecois1962-d8k397jPour ma part, j’ai toujours accepté de manière totalement libre de participer à chacune des séances de nudité artistique, et quelques-unes érotiques, avec les personnes pour lesquelles j’ai travaillé. Pourquoi donc? me direz-vous. En premier lieu, les règles sont avant toute chose établies et avenant le cas où elles pourraient être quelque peu dépassées, il est toujours de mise d’avoir un accord tacite et sans aucune ambigüité des personnes présentes. Autrement dit, un oui restera un oui et un non restera un non. En second lieu, je n’ai jamais eu honte d’affirmer haut et fort que je suis un modèle nu puisque cela constitue, avec mon aptitude à écrire et à faire de la photographie, l’un des meilleurs moyens qui m’a été donné pour communiquer avec l’autre. Cet autre qui porte souvent, après coup, un nouveau regard sur lui-même et sur le monde.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

(1) Oui, je le sais trop bien que je fais parti de ce troisième groupe. La vie est ainsi faite.

(2) www.imnotatrophy.org

« Paraître » et « Être »

12656014_10154724094984657_1237858343_o

« Paraître » et « Être »

Bonjour tout le monde,

J’espère de tout mon cœur que vous profiter de la belle saison hivernale. Une saison, surtout au Canada, qui possède un charme tout à fait indéniable. J’adore cette période de l’année où tout semble dormir mais où, en réalité, foisonne tant de potentialités pour les saisons à venir. En effet, derrière cet amas de blanc se cache de nombreux signes de vie, de découvertes potentielles et de créativités qui demandent tout simplement à s’épanouir aux premiers rayons chauds de notre bon ami le soleil.

Bref, les verbes « paraître » et « être » sont intimement liés puisque d’une part derrière chacune des images que nous nous faisons de l’autre, de cet autre que nous rencontrons presque à tous les jours, se trouvent souvent des trésors insoupçonnés. Je me rappelle bien, à titre d’exemple afin de corroborer mes propos, d’une rencontre que dame fortune m’avait permis de vivre avec un homme atteint d’un handicap assez sérieux. Cloué sur sa chaise roulante et avec un corps difforme, rien ne me laissait présager toute la sagesse qui se trouvait en lui.

J’ai donc décidé d’entreprendre une discussion avec lui afin de le connaître un peu et, je l’avoue d’emblée, de passer le temps avant de me rendre à mon rendez-vous avec mon médecin. Croyez-le ou non, ce fut la seule fois où je suis arrivé en retard à un rendez-vous  médical depuis ma plus tendre enfance. En effet, cet homme possédait une culture générale que j’avais rarement vue jusqu’alors. Aucun sujet ne lui échappait; la médecine, l’histoire, la littérature et bien d’autres domaines. Je n’ai jamais eu autant de plaisir à discuter avec un pur étranger. Un étranger qui a laissé sur votre humble serviteur une empreinte du plus grand respect qui soit envers un homme.

Ceci m’amène à vous dire ceci: Être un modèle nu, c’est d’être apte à déceler la richesse qui nous entoure d’abord et avant tout pour ensuite réussir à la transposer dans les poses réalisées lors des séances de nudité artistique. En effet, l’essentiel est de pouvoir surpasser notre « paraître » par notre « être » véritable à chacune des séances. Voilà pourquoi il est important à mes yeux de revivre émotionnellement mes expériences de vie lors de mes séances afin de communier de corps et d’esprits avec les artistes pour qui je pose. Quoi de mieux que de se remémorer une telle rencontre pour réussir à faire passer le message suivant que l' »être » est loin du « paraître »? Dommage que nous vivons dans une société où une telle philosophie est loin de faire légion. Qu’en pensez-vous?

De

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada