Archives de tags | sérénité

Pourquoi le mal existe-t-il ?

Sacré-coeur 8

 

Photo: Jérôme Bertrand

 

Bonjour tout le monde,

Comment allez-vous ? Qu’avez-vous fait de bon aujourd’hui ? Que se passe-t-il d’intéressant dans votre vie ? Avez-vous pu profiter du beau temps ensoleillé ou bien faire des activités que ce soit en famille ou entre amis ? De mon côté, je vais vraiment très bien avec les hauts et les bas de la vie. Rien n’est parfait en ce monde. L’essentiel est de garder foi en la vie et de croire au Bien malgré tout le mal qui semble régner en force dans le monde actuel.

Pourquoi le mal existe-t-il ?

J’ai décidé d’écrire un texte sur cette problématique fondamentale : Pourquoi le mal existe-t-il ? C’est là une question que bon nombre de philosophes et de théologiens ont tenté d’y répondre au meilleur de leurs connaissances. Soyez rassurés ! Nul n’est mon intention de me situer au même rang de ces gens de hauts savoirs. Toutefois, il me paraît utile dans le cadre de cette exposition de donner mon humble avis sur la raison d’être du mal. Autrement dit, pourquoi le mal existe-t-il ?

Nous sommes tous témoins de scènes d’horreur, d’injustice, d’exploitation, de crimes et d’actes répréhensibles notamment commis à l’endroit des plus faibles de la société. Regarder, lire ou bien écouter les nouvelles peut devenir une véritable torture psychologique lorsqu’il y est présenté des cas de ce genre. Oui, je l’avoue d’emblée. Nul ne peut rester insensible. C’est un fait.

J’ose donner trois explications plausibles à l’origine du Mal. N’ayez crainte, loin de moi l’idée d’attribuer la cause originelle en une entité précise même si je crois fermement qu’une telle entité existe bel et bien. Cependant, les trois explications résideraient davantage à ce qu’est l’être humain. Un être qui agit souvent plus par le côté irrationnel, voire ici les émotions à l’état brut que par le côté de la raison pure. En effet, cette irrationalité a amené les hommes à suivre des voies les menant vers, pour reprendre le concept de la « guerre des étoiles », le côté obscur de la spiritualité. Oui, c’est démontré que la spiritualité possède un côté lumineux et un côté obscur. Le premier l’amenant vers le bonheur et la paix tandis que le second le précipite vers le malheur et la crainte. Le bonheur qui est une conséquence directe de voir le monde, non pas comme il est, mais comme il pourrait être. Il va de soi que la paix intérieure accompagne chacun des pas de tous les hommes de bonne volonté. 

Outre le facteur psychologique propre à l’Homme, il y a celui la volonté mal dirigée de la survie. L’Homme souhaite survivre, et c’est son droit le plus stricte, en dépit des nombreuses menaces qui l’entourent. Bien évidemment, il devra y faire face tôt ou tard. Son désir de survie peut l’amener à poser des actes peu louables et même dans certains cas immoraux. Qui d’entre vous se souvient de la notion d’espace vitale, des politiques d’exterminations des indésirables allant jusqu’à celles des « indignes de vivre » et de bien d’autres actions perpétrées au nom du bien commun, et ce sous différents régimes politiques qu’ils soient dictatoriaux et même, bien que dans une moindre mesure, des sociétés dites « démocratiques » ? La survie est tout à fait légitime mais elle doit se faire avec celui qui nous tend la main car, qui sait ? il sera peut-être celui qui nous sauvera à son tour.

La dernière explication se rapporte à la perte d’estime de soi. Une telle perte nous fait perdre le sens même de la dignité inhérente à chacun d’entre nous. Perdre foi en ses capacités, en ses moyens, en son potentiel de devenir ce que l’on a toujours été, amène de manière inexorable à agir contre l’autre. Cet autre qui ne demande que la même chose que tout le monde. C’est-à-dire aimer et … être aimé. Oui, aimer et être aimé sont la base où réside le remède face au Mal. Le Mal qui ronge l’humanité depuis bien des siècles. Fort heureusement, certains personnages ont donné à l’Homme des armes pour le combattre. C’est à nous à les découvrir, et parfois à les redécouvrir, afin d’être paré comme il se doit.

Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Un beau commentaire !

New Image 12

Un beau commentaire !

Superbe photo! On y sent la détermination et la sérénité!

de

Jacinthe Lachapelle-Ménard

Quelques gouttelettes peuvent suffire !

i03t7kvvt3
Avec la permission de la magnifique Sandrine C.

Quelques gouttelettes peuvent suffire !

Bonjour tout le monde,

J’espère de tout cœur que la vie soit belle et bonne pour vous. De mon côté, elle est extraordinaire surtout avec le soleil qui ne cesse d’illuminer nos journées, et ce depuis le début du weekend. Or, qui dit soleil dit inévitablement la résurrection de la vie et de ses milles couleurs lesquelles nous font vivre des sensations de béatitude ou de sérénité quelque peu atténuées par la noirceur hivernale, même si l’hiver possède aussi un charme indéniable.

Qui plus est ! J’ai eu la chance de recevoir de la grande visite ce samedi. Une rencontre qui était prévue depuis très longtemps avec une charmante amie. Une amitié et simplement une amitié. Ce qui ne nous a pas empêché de réaliser quelque chose d’assez particulier même si l’idée murissait allègrement dans nos têtes depuis plusieurs semaines. Vous verrez en temps et lieu de quoi je parle. C’est promis.

Ceci m’amène à discuter sur un aspect des plus importants dans le domaine de la nudité artistique. Un aspect qui a été effleuré au fil de mes publications. Il s’agit donc de l’instantanéité de la pose. Celle qui réussira à saisir l’émotion chez le spectateur. Une émotion qui saisira son œil à la vitesse de l’éclair, ne lui permettant en aucune façon d’en être averti. D’ailleurs, avez-vous remarqué que l’éclair précède toujours le tonnerre lors des orages et jamais l’inverse. C’est l’éclair qui donnera toute la beauté instantanée de cette force incroyable de la nature. Une force qui peut se calmer aussi vite qu’elle était apparue. Qui d’entre nous peut se vanter malgré toute la science actuelle d’avoir réussi à saisir cette force sans y perdre sa vie ? Personnellement, je n’en connais pas.

Or, il n’est pas nécessaire qu’une telle force, une telle puissance ou bien une telle fougue existent pour que notre attention en soit être saisie. Qui d’entre nous n’a pas été ému par le rire d’un enfant, un sourire de l’être aimé, le désespoir dans les yeux d’une personne aux prises avec les affres de la guerre ou bien la tendresse d’un baiser chez un couple ? La liste des éléments de la vie susceptibles de faire vivre des émotions de grande diversité peut s’étirer quasi indéfiniment.

C’est exactement ce que la photo réalisée par la superbe modèle nue Sandrine C., utilisée avec sa permission, m’a fait vivre dès l’instant où mes yeux se déposèrent sur mon écran. La légèreté de la pose, l’effet « noir & blanc », les cheveux trempés, le lieu choisi par le photographe ont réussi à capter mon premier coup d’œil. Mais, avant toute chose, c’est la présence bien subtile, presque invisible, de quelques gouttelettes sur son sein qui constituent l’apothéose d’une telle photo. Oui, quelques gouttelettes peuvent suffire !

Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

 

 

Miroir ! Joli miroir !

New Image53

Miroir ! Joli miroir !

 

Miroir ! Joli miroir !

Dis-moi l’ultime vérité,

Celle qui brille au soleil d’été,

Avant de connaître la tristesse du soir.

 

 Image ! Éphémère illusion !

Qui ne dure que l’instant d’un soupir,

Une brise saisie par le vent qui ne fait que courir,

Réveille-moi tes maximes que t’ont enseigné les sages de Sion.

 

Ô miroir ! Est-il vrai que les dieux ?

Mirent aux yeux des hommes terribles confusions,

Afin de les égarer sur le chemin de la sérénité pour de bon,

Et que les rides du visage et du cœur sont loin d’être odieux ?

 

Aux visages meurtris par le sort,

Les cœurs absorbèrent tous les coups,

Et ces corps fatigués de combattre plièrent genoux,

Revoyant les épreuves du passé ils finirent par enlacer la mort.

 

S’il y a une chose apprise en cette existence,

Une révélation que me firent quelques hommes de leur expérience,

C’est que les rides qui parsèment allègrement nos visages au fil des jours,

Ne sont que le reflet des blessures qui seront en nos cœurs pour toujours.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Prendre le temps !

15085679_696161520534621_5159437336689235159_n

Prendre le temps !

 

Prendre le temps de vivre,
Pour savoir apprécier les jours qui passent,
Assumer ses choix et ses actes du passé avec sérénité,
Car aucun homme ne sait vraiment quelle sera sa destinée.

 

Prendre les grains de sable,
Qui s’égrainent du sablier immanquablement,
Depuis l’instant de notre naissance où s’engouffra le vent,
Ce vent brûlant notre être donnant vie avec un plaisir coupable.

 

Prendre les saisons qui jalonnent les années,
Sans oublier tous les êtres que nous avons chéris et aimés,
Saisir leurs sourires magnifiques le moment d’un tendre soupir,
Sécher leurs larmes versées de les avoir fait malgré soi souffrir.

 

Prendre le temps de donner avec amour,
À celles qui ont parcouru nos chemins parfois si lourds,
Apprécier à sa juste valeur les jours passés en leurs présences,
Avant qu’il ne soit trop tard ! Avant de subir leurs absences.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Pour toi, je suis à genoux

new-image36

Pour toi, je suis à genoux

 

Devant cette foule qui me dévisage sans arrêt,

Mes pensées vont vers toi peu importe là où tu es,

De mon corps nu, rien de leurs yeux ne leur sera caché,

Car toute ma fierté se trouve dans cette chaire si blessée.

 

Le vide en moi me consume avec grande avidité,

M’imprégnant de sa force herculéenne et de sa rapidité,

Puis, sans aucune retenue, je décide simplement de m’abandonner,

De laisser aller ce sang bouillant parcourir ces veines telle une randonnée.

 

Masculinité tellement proche des dieux,

Legs que me firent mes lointains et nobles aïeux,

Et que je garderai pour celle qui a touché mon cœur,

Cette vierge et blanche terre où règne un royaume sans peur.

 

Je ressens ces vibrations indices de la vie au plus profond de mon intimité,

Avec courage, volonté et sérénité, je suis parvenu à me dompter,

Faisant le néant, là où règne une paix céleste, autour de moi,

Car de mon corps vigoureux j’ai décidé d’en être le roi.

 

Et de ma si belle virilité elle te sera réservée à jamais,

Car mon souhait c’est de te prouver combien je te respectais.

Point de honte d’être un homme véritable en ce monde si exécrable,

Mais grand honneur de savoir agir avec noblesse et de toujours en être capable.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Sortir du sein maternel

new-image33

Sortir du sein maternel

 

Sortir!
Sortir et découvrir,
Sortir pour s’épanouir,
Et être libre de ce corps en jouir.

 

Découvrir dans les regards,
Des histoires de vie et de mort,
Ou d’amour d’un moment ou de toujours,
D’amitiés éternelles ou ne comptent guère les jours.

 

S’épanouir en dépit du sablier,
De ses grains de sable qui coulent,
Et des vagues qui inlassablement roulent,
Sur les berges caressés par les rayons ensoleillés .

 

Jouir encore et encore de mon corps,
Qui vaut bien entendu son pensant d’or
En dépit de ce qu’on voit et des apparences,
De rester sans cesse fier de suivre de la vie la cadence.

 

De tous ces regards,
D’une simple puérile curiosité,
Craintifs de voir une grande vérité,
Que nous sommes les maîtres de notre art.

 

Vie et mort sont un seul et même chemin,
Construit sur nos doutes écrites sur un sacré parchemin,
Et de nos tendres amours aussitôt rêvés aussitôt oubliés de jadis,
Nous les transformons en guise de réconfort des prières vers le Paradis.

 

Aujourd’hui avec paix dans l’âme j’ai décidé,
D’accomplir avec sérénité un exploit peu égalé,
Un geste héroïque de l’Olympe à la neige éternelle,
D’en faire un homme et de le sortir du sein maternel.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada