Archives de tags | danse

Concupiscence !

Concupiscence ! Poème de Rolland Jr St-Gelais photo par G.B. d’Allemagne Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/Studies-874185427

Concupiscence !

 

J’ai appris un mot du dictionnaire,

La cause première du péché qui me mènera en enfer,

Un mot à la fois si magnifique et tellement mystérieux,

Qu’à lui seul, il amena bien des hommes loin des cieux.

 

Pourtant, sans lui nul être fait de chair ne pourrait exister,

Si d’abord, il n’avait pas fait surgir la sensation de convoiter.

Convoiter par le cœur et par la chair, l’être si désiré et si aimé,

C’est par le plaisir des yeux que naisse l’envie pressante d’un baiser.

 

Concupiscence ! Quel mot magique !

Concupiscence ! Quel mot au destin parfois tragique !

C’est en effet sous son influence que bien des êtres perdirent leurs âmes,

En étant ravagés par la luxure effrénée tels les tourments des flammes.

 

C’est une drôle de coïncidence,

De découvrir ce mot dans cet état de jouvence.

Un état qui méconnaît un tant soit peu la prudence,

C’est dans les pas de la concupiscence que se trouve la plus belle danse.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Sonate pour un violon seul

Sonate
Sonate pour un violon seul Poème de RollandJr St-Gelais Photo par Gregg Freidberg Source : https://www.deviantart.com/gfriedberg/art/Bartok-sonata-for-solo-violin-852356236

Sonate pour un violon seul

 

J’entre dans la pièce,

J’entre là, à l’improviste, à l’emporte-pièce,

Ayant pour tout vêtement que celui que Dieu m’a donné,

Ce vêtement qui a tant encaissé depuis le jour où je suis né.

 

Le public semble médusé,

De me voir ainsi entièrement dénudé,

Je lui rends son regard un peu, je l’avoue, amusé.

Car quelle chance d’être accompagné par une artiste chevronnée.

 

Sachant de son violon adroitement le manipuler,

Possédant de son art musical le talent de le diriger,

Dirigeant avec amour son archet sur les cordes tendues,

Elle connaissait chaque note pouvant me porter vers les nues.

 

Ayant que mon corps pour instrument,

Je l’utilisais avec précaution bien évidemment,

Chaque pas était compté selon les sons du violon bien accordé,

 Agençant les mouvements de mon corps au rythme de la mélodie jouée.

 

Quel plaisir exquis de faire qu’un avec le son de cet instrument,

Dansant encore et encore à en oublier le public étonnamment,

Jusqu’à la fin du spectacle dévoilée par les chaudes acclamations,

Par un public prouvant son bonheur par une belle ovation.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

 

Mouvements de l’ombre

Mouvements de l'ombre
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Mouvements de l’ombre

 

Mouvements saccadés,

Avec des pas sur la pointe des pieds,

De mes pieds, après avoir tant dansé, si fatigués.

Mais, pour celui qui me regarde je continuerai à danser.

 

Car telle est ma destinée,

Ma seule raison d’être depuis que je suis née,

Née dans un pays où les pianos sont adulés par la noblesse,

Par leurs notes exprimant avec précision tant la haine que la tendresse.

 

Mais en dépit de cette fatigue, je continuerai toujours à valser.

C’est là que je trouve ma raison de vivre, ma raison d’exister.

Car c’est sous les notes de pano que je peux respirer,

Et de mes pas de danse, en ces lieux gambader.

 

Par Satie et ses quelques amis,

Qui, pour moi, composèrent ces tristes mélodies.

En voyant en ma féminité, une gnose tellement envoûtante.

Qu’ils la perpétuèrent en une complainte si étonnante.

 

Me rappelant en mon âme comme le temps peut sembler être figé.

Telle une blanche banquise figée par le vent glacial sur une mer givrée,

Et puisque le temps qui m’a fait honneur de ces mille secrets racontés,

Je jure par les mouvements de mon ombre, en moi je les garderai.

 

Je les garderai et les protègerai sans relâche à tout jamais,

De ces gens qui se croient sages mais combien ils sont niais.

À tant s’évertuer de percer les mystères de l’existence humaine,

Au sein des mots griffonnés dans des grimoires aux écritures vaines.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Le partenaire manquant

Le partenaire manquant
Photo et modèle nu ? John K. des États-Unis https://www.deviantart.com/cable9tuba/art/Missing-Partner-838826128

Le partenaire manquant

Vous semble-t-il qu’il vous manque quelqu’un dans votre vie? Une présence avec laquelle vous vous sentiez si bien? Une âme-sœur? Un être avec qui vous dansiez sur la piste de danse de l’existence?

Oui, c’est le lot de bien des gens depuis que l’on a décrété ce confinement. Mais, ne vous en faites pas. Les beaux jours reviendront. Des jours nouveaux pour une nouvelle humanité. Une humanité qui tiendra compte des avertissements de mère nature. Enfin, il est encore permis d’espérer en ce bas monde.

Toutefois, il faudra se souvenir que la terre est notre meilleure partenaire dans la vie. D’elle, et d’elle seule, dépend notre existence. À force de lui marcher sur les pieds, elle risque de nous le faire payer. Et nous faire payer un prix au-delà de nos capacités. Mais, il sera trop tard. C’est maintenant que le tout doit être joué. Êtes-vous prêts à entrer dans la nouvelle danse?

Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Et de tes berceuses …

Et de tes berceuses
Photographer: Marc Brosius Model is JenovaxLilith on DeviantArt Avec la permission de JenovaxLilith. https://www.deviantart.com/jenovaxlilith/art/lullabies-822301072

Et de tes berceuses …

 

Dans la noirceur de ma chambre,

Peinte à la couleur d’ambre,

Je me suis mise à danser,

Pour me réconforter.

 

De ces nouvelles d’hier,

De mes craintes imaginaires,

De ces rumeurs face à la guerre,

Où était parti depuis longtemps mon père.

 

Doucement sur la pointe des pieds,

Vers mon vieux tourne-disque je suis allé,

Pour y faire jouer quelques chansons de mon enfance,

Afin que je puisse me sortir de ma douleur et de ma démence.

 

Dès les premières notes entendues,

Bien lentement, avec délice, je me suis détendue.

Sans aucune retenue et sans gêne, je me suis dévêtue.

Avec un étourdissement libérateur, je me suis retrouvée nue.

 

Sois courageuse ma fille !

Mon tendre père me répétait-il.

Je reviendrai solennellement je te le promets,

Mais, voilà qu’en dépit de tout et malgré lui, le mal est fait.

 

Jamais plus je ne sentirais ses vigoureux bras,

Me serrer délicatement quand j’en ressentais le besoin,

Lui seul savait me consoler et me traiter aux petits soins,

Depuis qu’une balle ennemie l’a tué, je sais qu’il ne reviendra pas.

 

Pour toi papa cette danse je ferai,

Pour toi papa une dernière fois je sourirai,

En revoyant les beaux souvenirs que tu m’as laissés,

En revoyant tous ces beaux pays que nous avons visités.

 

De tes leçons de vie, je m’en souviendrai.

De tes aventures que tu me racontas pour m’endormir.

Je les raconterai à mes enfants comme mes plus beaux souvenirs,

Et de tes berceuses que tu me chantas, avec grande tristesse, je fredonnerai.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada