Archives de tags | critères

Détruire les murs

Détruire les murs
Photo par G.B. d’Allemagne Instagram gb62da et DeviantArt https://www.deviantart.com/gb62da

Détruire les murs

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous allez bien malgré le temps maussade qu’il fait en ce moment au Québec. Pour mes amis et amies vivant en Europe ou bien ailleurs dans le monde, je vous souhaite un temps ensoleillé. Pour ma part, je vais très bien. La reprise de mes activités se poursuit de manière progressive tout en prenant bien soin de ma minette adorée. Une belle chatte prénommée Goldy et que j’aime beaucoup.

Sous un autre ordre d’idées, j’ai décidé de parler d’un sujet lequel est assez tabou tant au sein de mon blogue artistique que dans la société en général. Un sujet qui m’est venu à l’esprit à la suite de la présentation en salles de cinéma du film intitulé « Joker » lequel deviendra très certainement un phare dans l’histoire du cinéma. En effet, il est sans contredit une œuvre cinématographique exceptionnelle. J’irai jusqu’à dire qu’il est le plus beau film que j’ai eu la chance de voir dans ma vie et je suis persuadé de ne pas en voir un aussi merveilleux pour le reste de mes jours.

Mais, pourquoi un tel film m’a si bouleversé ? Excellente question qui mérite une réponse à plusieurs volets. Des volets que je tenterai du mieux que je peux de vous expliquer dans ce présent texte. Et, pour corroborer mes propos, j’ai cru utile de mettre comme photo cette œuvre réalisée par G.B. qui est l’un de mes fidèles collaborateurs d’Allemagne.

Tout d’abord, il m’est en avant-plan la construction de murs tant sur le plan des inégalités sociales que les malchances qui peuvent frapper un bon nombre de gens dans la société. Certes, chacun va réagir de manières fort différentes dépendamment de leurs forces et faiblesses intérieures. Pour la grande majorité, les individus essaieront de s’adapter tant bien que mal aux aléas de la vie tandis pour une infime minorité, elles en seront tout simplement incapables.

Ensuite, les apparences sont souvent trompeuses. On peut rencontrer des individus ayant un sourire, comme on dit si bien au Québec, fendu jusqu’aux oreilles mais qui vivent un mal-être indescriptible. Nul ne sait ce qui se cache derrière les yeux d’autrui. À ce titre, j’ai connu plusieurs personnes au cours de ma vie. Des personnes qui avaient, à première vue, tout pour être heureuses selon les critères de la société actuelle. On a qu’à penser à l’argent à profusion, à une maison ressemblant presque à un château, à des conquêtes amoureuses lesquelles se basent quasi exclusivement à une beauté plastique et la liste pourrait être interminable. Pourtant, une majorité de ces personnes ressentent une douleur intérieure inimaginable.

Enfin, et c’est là le point fondamental du présent article, la vulnérabilité de la personne face à tous ces murs auxquels elles devront faire face de manière plus ou moins subtile au cours de leurs vies. Une vulnérabilité qui ressemble étrangement à la nudité lorsqu’elle se reflète dans un miroir et qui porte à se poser trois énigmes existentiels majeurs. En premier lieu, suis-je la personne que je désire être réellement? En deuxième lieu, jusqu’à tel point mon parcours de vie a-t-il influencé l’être que je suis actuellement? Et, en dernier lieu, que puis-je faire pour devenir ce que je suis réellement? Trois énigmes qui découlent de la pensée de Friedrich Nietzche : « Deviens ce que tu es ».

Quoi de mieux alors que de détruire les murs intérieurs pour s’accomplir pleinement? Attention! Je ne louangerai jamais l’immoralité ni le recours à la violence où tout acte pouvant compromettre la sécurité de la société. Cependant, il s’agit ici de s’affirmer tel que l’on est réellement et de prendre les moyens mis à notre disposition, aussi minimes soient-ils, pour se faire. Et se souvenir que le seul objectif des murs est d’être abattus tôt ou tard. Et mieux vaut tard que jamais.

En résumé, le film « Joker » aura eu le mérite de me porter à réflexion. Une réflexion qui me fait plaisir de partager avec vous au sein de mon blogue artistique.

Un grand merci pour votre attention.

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Être beau

Maker:S,Date:2017-12-23,Ver:6,Lens:Kan03,Act:Lar02,E-Y

 

Coupe de cheveux réalisée par Emylie

 

Être beau

 

 

Être beau ?

Qu’est ce que c’est ?

Ne point être affreux ou laid ?

Satisfaire aux critères qui disparaîtront bientôt ?

 

Être beau, c’est être bien dans sa peau.

Resplendir la sérénité le temps d’un jour, d’une nuit.

Être présent là tout simplement en ce temps en cette vie.

Faire fi des gens qui passent leurs chemins au gré des eaux.

 

Être beau, c’est avoir le sourire.

Être capable de voir ses défauts et d’en rire.

Être fier devant la destinée mais humble face aux miséreux,

Car chemins douloureux pénibles à supporter aux nécessiteux.

 

Être beau, c’est être tout simplement.

Tendre notre sourire bien amicalement,

Offrir notre main avec plaisir délicatement,

Tendre notre bras à l’aveugle perdu dans le temps.

 

C’est la richesse d’être,

Sans vouloir disparaître.

C’est savoir regarder autrui,

Et lui dire : Tu es beau toi aussi, mon ami.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Je suis fier…

Un croquis exceptionnel

Un croquis exceptionnel

Je suis fier…

Bonjour mes amis-es,

Je tenais, pour débuter cette nouvelle journée, à expliquer la fierté que j’éprouve lorsque je parcours mes différents sites, en particulier celui-là même où je publie cet article, sans omettre « Sexualité, handicap et diversité » et mon préféré entre tous les trois, et j’ai nommé « Le blogue de Rollyboy ». Certains d’entre vous doivent se questionner de mes raisons à en être fier. Ce à quoi je vous répond que l’ardeur à rédiger mes articles n’a d’égale que ma passion pour l’écriture et le monde artistique.

En effet, l’écriture est pour moi, le meilleur moyen à ma portée pour entrer en relation avec le reste du monde. De ce monde qui forme ce que l’on nomme maintenant le Village global. Mais, il faut savoir communiquer avec les mots appropriés, les termes requis et avec un certain doigté si je veux établir un lien de confiance entre mes visiteurs et moi-même. Après, tout, il s’agit-là d’une règle de base de la diplomatie. Tout ce que je publie a sa raison d’être. Que ce soit le fait de poser nu, oui j’adore çà, de m’exprimer sur un sujet quelconque en lien avec la sexualité, le handicap ou encore la diversité de la vie, je dois le faire en tenant compte de la multitude de personnes susceptibles de trouver l’un de mes sites. Il y a là une question de respect. Un auteur qui ne possède pas un minimum de qualité dans son vocabulaire ne peut espérer à la fois d’attirer des lecteurs potentiels et, encore moins, de les fidéliser.

Modèle vivant 60Le monde artistique, découvert à la suite de mes séances de photographie en nu intégral, fut pour moi la découverte la plus importante de ma vie. La variété des champs d’expertise que les artistes impliqués dans un projet qui est cher à mes yeux, la rencontre de gens oeuvrant dans des champs artistiques que je qualifierais de « underground » et ma capacité de dialoguer avec des artistes vivant en dehors du Canada ont grandement facilité mon ouverture d’esprit sur des horizons qui m’étaient auparavant totalement inconnues.

Voilà maintenant plus de deux ans que j’ai commencé à poser nu pour quelques artistes. Je me suis présenté avec une franchise totale et je nedsc_4908 l’ai jamais regretté. Pourquoi en devrait-il être autrement? C’est la première de toute ma vie où mon corps est vu, perçu, analysé et présenté avec sous des regards différents du monde médical ou du domaine légal. Rappelez-vous que je suis l’une des nombreuses victimes de la Thalidomide, et ce, avec tout ce que cela implique. Qui plus est! Un tel fait a été pour moi l’occasion de réaliser, avec ma volonté de continuer d’être modèle nu, ce site. Un site voué à ma passion artistique méconnue du grand publique.

Modèle vivant 92Je suis fier d’avoir accompli ce que j’ai fait et je le ferai avec plaisir en tenant compte de critères précis et qui sont; le respect de ma personne, ma liberté de choisir telle ou telle position et, le plus important entre tous, celui d’avoir le droit de publier les photos, ou tout autre réalisations faites lors des poses, dans ce site. Force est de constater que mes critères ont été jusqu’à maintenant respectés.

Je suis fier…

  • D’avoir déjoué les pronostics médicaux les plus sombres élaborés par les médecins dès ma naissance;
  • De vivre de manière indépendante alors que je devrais, selon les dires de ces médecins, être au crochet de mes pairs;
  • D’avoir réalisé des rêves auxquels une grande majorité des gens dits « bien-portants » n’oseraient même pas tenter de réaliser;
  • D’avoir posé nu, oui avoir osé poser nu, alors que l’on voulait me cacher au reste du monde.

Ce que j’ai fait, je l’ai fait avec passion, amour et une totale transparence.

Pouvez-vous en dire autant?

Rolland St-Gelais

Québec (Québec)

Canada