Archives de tags | là-haut

Ce monde n’est pas réel

Ce monde n'est pas réel
Photographer: David Hobbs Model is JenovaxLilith on DeviantArt Avec la permission de JenovaxLilith. https://www.deviantart.com/jenovaxlilith/art/This-world-is-not-real-821344076

Ce monde n’est pas réel

 

Quelle triste nuit,

Que je viens de passer,

Je n’ai fait que soupirer et rêver,

Rêver de toi toute la nuit seul dans mon lit.

 

Essayant de prononcer ton nom,

Mais de mes lèvres ne sortirent aucun son,

Désespéré, je ne savais que faire pour me sortir de cet enfer.

Je te voyais danser dans les nuages blancs tout là-haut dans les airs.

 

Ce que tu étais belle enveloppée de ce tissu noir,

Tellement magnifique que j’avais de la misère à le croire,

Désirant seulement aller te rejoindre j’étais prêt à m’ouvrir les veines,

Pouvais-je imaginer pouvoir vivre sans toi ma fille, ma déesse, ma reine?

 

Mon âme voulait aller te rejoindre tout là-haut,

Là-haut dans les cieux où tout est pur et où tout est beau.

Pourquoi es-tu partie sans moi ? Pourquoi avoir pris cette route ?

Tant de questions sans réponses ! Voilà ce qui en mon âme le déroute.

 

Jamais plus je ne pourrai te serrer dans bras,

Te serrer dans mes bras pour te rassurer face à tes peurs,

Sécher avec délicatesse tes larmes de peine peu importe l’heure,

De jour et de nuit, tu savais qu’en tout temps tu pouvais compter sur moi.

 

Je me souviens le jour où tu es née,

Dans le creux de mes mains, je t’avais réchauffée.

Pendant que ma tendre épouse recevait les derniers sacrements,

Ta mère que j’avais tant aimée rendit l’âme en m’offrant notre enfant.

 

Je t’ai vue grandir tout en te donnant ce que j’ai pu,

Avec patience, je t’ai enseigné ce qu’est la vie comme je l’ai vue.

Je sais fort bien que j’étais loin d’être riche et encore moins parfait,

Mais de mon amour paternel toujours je t’ai comblée, voilà ce qui en est.

 

Et puis, un jour un charmant jeune homme tu as rencontré.

Dans cette grande ville où faire tes longues études tu y étais allé.

Tu m’avais sollicité la permission d’aller passer les fêtes en sa compagnie,

Voyant briller un tel éclat de bonheur dans tes yeux : Bien sûr! Je t’ai dit.

 

Il n’y a pas plus noble bonheur pour un père de voir sa fille enchantée,

D’avoir enfin trouvé l’être cher avec qui elle pourra fonder un foyer,

Je sais bien que tu as tenu ta promesse de faire toujours attention,

Et que tu prendras sur le chemin du retour tes précautions.

 

Chaussée glissante, pluie trop abondante !

Ta joie était peut-être, dans tes pensées, trop présente.

Celle de passer les vacances avec ton amoureux, ton chéri.

Tout comme moi qui, devant ta joie, avait si rarement souri.

 

Mais peu après minuit, le téléphone sonna.

Une voix d’un gendarme triste nouvelle m’annonça,

Votre fille a raté la courbe au bout de la route en cet nuit sombre,

C’est alors que tout autour de moi devint qu’une lourde pénombre.

 

Maintenant que tu es parti pour toujours loin de ce monde irréel,

Depuis ce jour fatidique tout autour de moi semble si cruel mais si réel,

Mes amis, sachez qu’il n’y a pas pire douleur dans le cœur d’un père,

Ni pire souffrance que celle de perdre sa fille unique, ô quel goût amer!

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Là où j’ai prié.

 new-image98Là où j’ai prié.

 

En cette journée,
Pour toi, j’ai eu cette pensée,
Certes, ce n’est pas grand chose,
Mais, je m’étais dit seulement si j’ose.

 

J’ai parcouru mon petit chemin,
Cherchant à y découvrir mon âme de  gamin,
Sans m’en faire  comme il se doit  pour mon quotidien,
C’est là  le seul véritable bonheur et il ne coûte trois rien.

 

Voyant  au loin cette humble chapelle,
Qui me fit signe d’aller la voir telle une demoiselle,
J’ai pris mon temps pour écouter le chant des hirondelles.
Car elle voulait m’inviter à faire une chose si précieuse et si belle.

 

Sans dire un mot,
J’ai joins mes mains bien vers là-haut,
Et là, dans cette contrée j’ai senti Dieu m’aimer,
C’est là où j’ai pleuré car pour la première fois, c’est là où j’ai prié.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Canton de Vaud
Suisse

Ouvre-nous ta porte, Seigneur!

 

Ouvre-nous ta porte, Seigneur!

 

Ouvre-nous ta porte, Seigneur!
Éloigne de nous nos craintes et nos peurs,
Que nous sachions enlever les pleurs et les douleurs,
Montre-nous comment ouvrir nos bras à nos frères et à nos sœurs.

 

Ô Seigneur ! Toi qui est là-haut dans nos cœurs,
Enseignes-nous comment nous aimer en ces sombres heures,
Que devant ceux qui veuillent détruire notre foi en toi et en l’humanité,
Nous sachions leur répondre avec le sourire rempli d’amour et de fraternité.

 

Ouvre-nous ta porte, Ô mon Dieu!
Que devant tant de haine, nous ne fermions pas nos yeux.
Que nous répondons avec douceur et bonté à ceux qui veuillent nous nuire,
Car toi-même Seigneur, malgré tes larmes, tu as résisté à  la tentation de t’enfuir.

 

Amen

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Canton de Vaud
Suisse

Bonne nuit

Bonne nuit

Bonsoir toi qui fait ma joie quotidienne.

Je t’avais aujourd’hui promis de te dire ces quelques mots.

Ces mots qui résonnent dans mes pensées qui sont tiennes.

Je viens te souhaiter une bonne nuit avant de me diriger tout là-haut.

Au royaume des rêves mirifiques en espérant t’y retrouver,

Car sans toi ma vie n’est qu’un cauchemar qui ne prend jamais fin,

Mes pas vers mon lit sont tout doucement dirigés,

Mon corps se retrouvera dans les draps de satin.

Comment puis-je être comblé sans la présence de ton sourire?

Comment puis-je trouver le repos de l’âme en ton absence?

Seule ta beauté me procure ma véritable raison de vivre.

Seule la volupté de ta voix, de mon cœur et de ma vie, les encense.

C’est quelques mots sont pour toi ma belle amie.

Ces quelques vers sont pour toi grande dame.

Mes pensées se tournent vers toi en ce début nuit.

Mes pensés grâce à toi comblent mon âme.

de

Rolland St-Gelais

Québec (Québec)

Canada