Archives de tags | réflexion personnelle

Harmonie

Harmonie
Avec la permission de mic-ardant de la France

Harmonie

Bonjour tout le monde,

J’ai choisi une superbe photo découverte sur le site Deviantart auquel je suis moi-même un membre depuis déjà huit ans. Une photo qui, à mon humble avis, mérite un petit article au sein de mon blogue artistique dédié au nu, à la poésie et à la photographie ainsi que de manière occasionnelle à des textes de réflexion personnelle. Par ailleurs, quoi de plus agréable que de faire la découverte de photos où la nudité est présentée tant avec classe que bon goût? Poser la question, c’est y répondre.

Il est à noter que je cherche à enrichir mon blogue avec quelques articles sur mes découvertes, en respectant les droits de mention des auteurs qui ont accepté de collaborer au fil de mes publications actuelles. La raison en est fort simple: La séance photo prévu ce lundi 2 décembre prochain ici même à Québec. Une séance qui aura lieu avec la participation de la photographe de renommée internationale Phylactère et de la participation exceptionnelle de Viktoria.   Une séance qui promet d’être à la fois haute en couleurs et très diversifiée. Je m’en fais une promesse.

J’ignore si vous l’avez remarqué. L’une des pierres d’angle de l’ensemble de mon travail de blogueur est l’harmonie entre mes diverses publications. Quoi de mieux pour l’atteindre, du moins essayer autant que possible, que de viser à une certaine harmonie? Et pour se faire, la simplicité est sans conteste un outil privilégié pour arriver à cet égard. Un peu à l’image de cette photo absolument magnifique. Sa très belle présentation, accompagnée un agencement adéquat du bleu rehaussant le teint de la jeune dame, fait de cette photo une oeuvre agréable à contempler. Toutefois, l’auréole de son sein réussit à faire poser le regard de l’observateur non seulement sur celui-ci mais également avec l’ensemble du tableau. Ce qui donne au final une certaine harmonie .

Un tableau qui, avouons-le est très bien réalisé. Bravo !

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Petite réflexion en ce 29 août 2018 

IMG_0069_edited

Petite réflexion en ce 29 août 2018 

Bonjour tout le monde, 

Comment allez-vous ? Pour ma part, je suis en mode réflexion. Oui, vous avez bien lu. Un homme peut parfois réfléchir. Non, je blague. De nos jours, réfléchir est une capacité que l’on voit de plus en plus rarement en ce monde. Bienheureux ceux qui savent utiliser ce don à bon escient, ils éviteront bien des problèmes. 

Ceci écrit, j’ai réfléchi sur une question que les gens deIMG_0030_edited mon âge se posent et qui est : qu’aurait été ma vie si j’avais fait tel ou tel choix ? Personnellement, cette question semble être tout à fait superflue. Trois raisons majeures me poussent à une telle conclusion. La première réside dans les facteurs dits “impondérables”, c’est-à-dire ceux qui de par leurs présences influencent le cours de l’histoire de chacun d’entre nous. Par exemple, les gens qui jalonnent le parcours de notre vie et qui nous influencent de manière positive ou négative. Je dois avouer que le fait d’avoir fait très tôt dans ma vie la connaissance de gens ayant fréquenté le milieu universitaire a eu une influence incommensurable dans ma décision de poursuivre des études universitaires. 

Ai-je bien fait d’avoir choisi une telle option ? Sans aucun doute ! Par ailleurs, c’est peut-être l’une des rares décisions prises dans ma vie dont j’en retire une réelle fierté. La connaissance est la plus grande richesse que l’on peut se donner et que l’on doit transmettre aux générations futures. Fait à noter ! C’est la première promesse de grande importance que j’avais faites à ma mère.  Et je ne l’ai jamais regretté par la suite. 

IMG_0015_editedAutre question concernant le déroulement de ma vie : qu’aurait-elle été si j’étais né avec tous mes morceaux ? Là encore, bien malin celui qui peut deviner avec exactitude la réponse. Par ailleurs, le postulat de base de mon raisonnement devrait être qu’effectivement, je suis né avec tous mes membres, ceux que la vie a bien voulu m’accorder par le biais du drame de la thalidomide. Drame qui toucha un nombre considérable d’enfants, de familles et de parents. Un drame qui illustre bien que l’appât du gain puisse prendre le pas sur la dignité humaine. En dépit ce que certaines personnes puissent penser, je considère que j’ai réussi ma vie sous bien des égards. Ma passion de modèle vivant pour des écoles d’arts et des ateliers, mon amour de la poésie, mon talent en photographie et bien d’autres domaines démontrent que je réussie fort bien à m’intégrer dans le monde. Certes, je ne me lève pas chaque matin pour me rendre au boulot avec une boîte à lunch sous le bras, mais ce que je fais, je le fais avec un sens professionnel indéniable. 

Aurais-je pu m’exprimer de la même façon si j’étais né non handicapé ? Je ne le crois absolument pas. Et pour cause puisque la réalité, c’est-à-dire ma réalité, aurait été aux antipodes de ce qu’elle est maintenant. Aurais-je été plus heureux ? Voilà bien une question où la réponse finale dépend de facteurs qui auraient été fort possiblement autres de ce que je vis actuellement. 

La seconde raison réside dans le regard que je pose actuellement dans ma vie. Élément intéressant à noter ! Être modèle vivant m’a amené à prendre davantage connaissance sur le regard qu’ont les gens sur le corps. Tous sont appelés à apprécier ce que leurs corps sont, mais peu sont élus. Que de défauts on trouve sur notre corps. Nous aimerions qu’il soit ainsi, comme cela, avec moins de ci et plus de ça. Ne vous en faites pas, j’ai moi aussi une telle tendance. Ce que nous aimerions être parfait. Mais, au fait, qu’est-ce la perfection ? 

La perfection ne peut exister en ce monde puisque parIMG_0074_edited une pure logique, ce que l’on obtient d’une main, on le perd de l’autre. Un autre dicton affirme ceci : “Il est bon que l’on n’ait pas tout ce que l’on désire, cela nous permet d’apprécier ce que l’on a.” Voilà le fondement de philosophie de ma vie : Savoir apprécier ce que j’ai, ce que je suis et ce que j’ai accompli jusqu’à maintenant sans pour autant cesser de chercher ce qui pourrait me faire avancer. Ici, il est utile de savoir faire preuve d’un peu d’humilité face à soi-même. D’ailleurs, tout souverain digne de ce nom doit savoir reconnaître tant ses faiblesses, ses erreurs, ses carences que ses forces, réussites et ses avantages. Chose assez cocasse à retenir ! Il existe une prière assez célèbre dans les divers regroupements de gens ayant développé des dépendances tant aux narcotiques que de l’alcool ou de tous comportements destructeurs. Ladite prière peut être récitée par toute personne indépendamment de leurs croyances religieuses ou de leurs philosophies de vie. Vous trouverez ci-joint ladite prière connue sous le vocable de “ La prière de Sérénité ”. 

La prière de Sérénité 

Mon Dieu, 

Donnez-moi la Sérénité 

D’accepter les choses que je ne peux changer, 

Le Courage 

De changer les choses que je peux, 

Et la Sagesse 

D’en faire la Différence.

Amen

IMG_0049_editedLa dernière raison de ne pas trop me poser la question à savoir comment aurait été ma vie avec tous les “si” imaginables et inimaginables qui peuvent surgir en mon esprit réside sur un autre postulat de base. Ce qui est fait, est fait. Mais ce qui peut arriver de notre avenir dépend en bonne partie de ce que nous attendons de nous-mêmes. Tout peut changer à partir du jour où nous décidons de prendre notre vie en mains. Quels sont nos rêves ? Quels sont nos objectifs pour le futur ? Quels sont les moyens mis à notre disposition pour les atteindre ? Et que pouvons-nous faire pour y remédier avenant le cas où les limites dépassent nos possibilités ? Puisqu’il faut avoir deux jambes pour avancer, il faut se baser sur deux options complémentaires. D’une part, abaisser le seuil à atteindre de manière à le rendre plus réalisable et d’autre part, chercher les outils nécessaires pour atteindre le but fixé. Mais l’essentiel est de faire preuve de patience en toute chose. Rappelons-nous que Rome ne s’est pas bâtie en un jour. 

En résumé, je voulais faire part de ma réflexion en ce40075790_10155921834272523_1782910610413977600_n jour du 29 août 2018. Une journée où la pluie rafraîchit l’air ambiant de la belle ville de Québec. Une journée qui porte à la réflexion, à la méditation et à partager avec les gens que l’on aime. Je dirais en terminant cette missive de ne jamais regretter ce que vous avez fait dans votre vie, ni ce que vous êtes. Vous avez fait de votre mieux et c’est ce qui fait de vous une personne unique et extraordinaire. 

Merci pour votre attention. 

RollandJr St-Gelais 

Québec (Québec) 

Canada 

 

Réflexion sur mon enfance

 

i_m_sleeping_like_a_baby__lol_2_by_lequebecois1962-d83jxer_InPixio

Un souvenir du  » Belgo  » de Montréal 

 

Réflexion sur mon enfance

Certes, je me voyais différent de tous les enfants lorsque je fréquentais la petite école. Non pas du fait des moqueries venant de quelques-uns de mes camarades de classe au sein de l’école que je fréquentais à cet âge dit « de l’innocence », mais bien plutôt des commentaires venant de certains parents craignant de voir leurs enfants-chéris s’amuser avec un je-ne-sais-quoi au risque d’en être marqués au fer rouge pour le reste de leurs vies. Et pourtant, je ne compte pas le nombre de fois où j’ai participé à toutes les activités scolaires et parascolaires et où les mêmes camarades de classe m’encouragèrent à me surpasser.

Ce qui ne m’a pas empêché de me questionner sur certains aspects de mon corps. Pourquoi devais-je subir autant d’opérations chirurgicales lesquelles étaient accompagnées de porter toute une gamme de prothèses inconfortables dont l’utilité est, avec une réflexion de recul, à discuter ? Devais-je réellement me conformer aux critères établis par la société en ce qui concerne la normalité des caractéristiques physiques ? Oui, mon corps est différent mais l’âme qui y habite, et qui s’y trouve toujours, est belle et bien humaine et tire sa source de l’Être Suprême. Étais-je si dérangeant ? Aurais-je une place au sein de la société ? Ma vision de mon corps allait de pairs avec l’ensemble des interrogations. J’aurais certes pu me révolter mais l’amour de ma famille et le support de mes amis et amies compensèrent la rareté des réponses satisfaisantes à mes questions existentielles, du moins pour mon enfance.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Petite réflexion en ce samedi 4 juin 2016

seances_de_nudite_art__a_l_u_q_a_t__montreal_2_by_lequebecois1962-d9g1g8r

Petite réflexion en ce samedi 4 juin 2016

Bonjour tout le monde,

Aujourd’hui, je désire vous entretenir d’un sujet qui m’agace quelque peu et qui est enI'm not a trophy3 l’occurrence de poser nu pour d’une part, dénoncer une quelque politique ou bien un fait que l’on peut juger à tord ou à raison d’immoral et d’autre part, de promouvoir une philosophie de vie susceptible d’intéresser un nombre assez important de personnes. Il va de soi que la présence de modèle nu ou bien de mannequin ayant accepté de poser nu peut être un élément positif dans le cadre promotionnel. Avouons-le! Beauté, popularité et notoriété sont des qualités à ne jamais négliger lorsque l’on désire susciter un débat au sein de la société. Débat qui peut amener un changement des valeurs au sein de ladite société. Un fait important est à retenir: Chaque société véhicule des valeurs qui lui sont propres et pour lesquelles nos jugements actuels ne doivent en aucun cas interférer dans notre compréhension. Rappelons-nous que nos propres valeurs seront passées au crible par nos descendants. Ce que nous acceptons ou tolérons d’emblée aujourd’hui seront probablement condamnés et ce que nous réprimons de nos jours sera peut-être encouragé dans les prochaines décennies.

I'm not a trophy2Bien entendu que le simple fait de poser nu pour une quelconque cause jugée de “bonne” peut susciter plusieurs interrogations chez plusieurs personnes susceptibles d’être mal à l’aise face à la nudité. La leur et celle d’autrui. Pourquoi vouloir à tout prix poser nu? Pourquoi poser nu tout simplement? Et qui sont-ils tous ces gens qui osent poser en costume d’Adam et Ève? Voilà bien des questions que je tenterai de répondre dans le présent article. Mais, avant toute chose, existe-t-il des causes que l’on pourrait juger de “bonnes” et pour lesquelles le fait de poser nu est un prérequis dans l’avancement d’une cause?

Première question à résoudre une bonne fois pour toute: Pourquoi vouloir à tout prix poserI'm not a trophy4 nu? Je répondrai à cela qu’il n’y a pas à proprement parler de raison particulière si ce n’est de l’intention sous-jacente à celle-ci. Ici, tout est en lien avec l’objectif visé et qui est de l’utilité de faire passer un message, sans omettre la qualité du produit final. Plus l’objectif visé est d’atteindre un changement des mentalités à l’égard d’une réalité qualifiée d’inacceptable, plus l’utilisation de la nudité comme élément communicationnel peut être envisageable. Par exemple, la nudité est souvent mise en avant-scène dans la dénonciation de la cruauté envers les animaux et la chasse notamment celles des espèces en voie de disparition. Là encore, la qualité du produit final demeure le pilier du message à proprement parler. Peu importe le nombre de clichés, de dessins ou de peintures, si la qualité est absente ou bien laisse à désirer, le message risque de se retrouver dans les catacombes.  Poser nu est un art! L’art de la communication en est un autre. Ne l’oublions jamais.

I'm not a trophyQui sont-ils tous ces gens qui osent poser en costume d’Adam et Ève? Trois idées doivent être mémorisées afin de résoudre cette problématique. Primo, ce sont des gens comme tous ceux et celles que vous rencontrer au quotidien. Certains ont un corps magnifique, d’autres en ont que je qualifierais de “bien ordinaires” et, enfin, ceux qui possèdent un corps ayant une histoire peu commune (1). Secundo, plusieurs de ces modèles sont aussi des mannequins de genre, avouons-le, haut de gamme. Ce qui ne les empêche pas de poser nu à l’occasion de campagnes dignes de mention. Je pense notamment à Cara Delevingne qui a accepté de poser nu afin de promouvoir la défense des animaux et la dénonciation de laI'm not a trophy2 chasse. D’ailleurs, toutes les photos intitulées “I’m not a trophy” sont tirées du site promotionnel dont vous trouverez un lien en annexe du présent article.(2) Tertio, toutes les causes sont bonnes pour éventuellement poser nu, mais le fait de poser nu n’est pas nécessairement bon pour n’importe telle cause. Par exemple, on peut envisager des séances de nudité avec des mères allaitant leurs poupons afin de démontrer que l’allaitement est tout ce qui est le plus naturel. Or, il serait périlleux de présenter des telles photos dans les publicités puisque certains regroupements féministes pourraient y voir le corps de la femme comme étant exploiter par les firmes publicitaires. Or, un modèle nu ne peut pas être perçu comme une personne potentiellement exploitée vu le caractère de la liberté pleine et entière établie entre celui-ci et la personne physique ou légale pour laquelle il travaille.

rollandjr_st_gelais_by_lequebecois1962-d8k397jPour ma part, j’ai toujours accepté de manière totalement libre de participer à chacune des séances de nudité artistique, et quelques-unes érotiques, avec les personnes pour lesquelles j’ai travaillé. Pourquoi donc? me direz-vous. En premier lieu, les règles sont avant toute chose établies et avenant le cas où elles pourraient être quelque peu dépassées, il est toujours de mise d’avoir un accord tacite et sans aucune ambigüité des personnes présentes. Autrement dit, un oui restera un oui et un non restera un non. En second lieu, je n’ai jamais eu honte d’affirmer haut et fort que je suis un modèle nu puisque cela constitue, avec mon aptitude à écrire et à faire de la photographie, l’un des meilleurs moyens qui m’a été donné pour communiquer avec l’autre. Cet autre qui porte souvent, après coup, un nouveau regard sur lui-même et sur le monde.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

(1) Oui, je le sais trop bien que je fais parti de ce troisième groupe. La vie est ainsi faite.

(2) www.imnotatrophy.org

Hommage à Milo Moiré: Une artiste et une modèle nue digne d’être découverte par le grand public

Milo-Moire

Hommage à Milo Moiré:

Une artiste et une modèle nue digne d’être découverte par le grand public

PP_012_B_OR1Bonjour tout le monde,

J’espère de tout mon cœur que vous profitez de cette saison estivale extraordinaire. Pour ma part, je vais très bien depuis ma sortie d’hôpital où je fus traité pour un problème de santé majeur. Soyez sans crainte, il me reste encore de nombreuses années à vivre devant moi et je compte bien développer tout mon potentiel artistique tant au plan de la poésie, de la prose que de la nudité. Le tout est fait, vous l’avez sans aucun doute deviné, avec classe et bon goût. D’ailleurs, ces trois éléments sont à la base de ce blogue et ce, depuis le tout début de sa création. Ce qui ne m’empêche guère de réaliser de manière occasionnelle quelques réflexions sur des sujets qui touchent de près ou de loin, de près est de loin ce qui attire mon intérêt, sur la nudité artistique vue, interprétée et vécue ainsi que véhiculée par des artistes que je qualifierais, est-ce bien le bon terme? je l’ignore, plutôt du genre dit “underground”. Voilà pourquoi il m’est apparu plus que nécessaire de rédiger un article afin de rendre hommage à une artiste provocante, qui suscite la controverse et qui ose outrepasser tout, ou presque, ce qui a été fait jusqu’à nos jours en ce a trait à la nudité artistique.

Certaines raisons m’ont incité à écrire un tel article dans mon blogue. J’en retiendrai tout simplement troisPP_011_T_SR simplement par mesure de simplifier votre lecture. Tout d’abord, la parution d’un article sur un site web m’a quelque peu perturbé tant par la sévérité des propos de quelques intervenants, je le reconnais avec une certaine honte que j’en faisais partie du nombre, que par le manque flagrant de profondeur de la part de ce site. Ensuite, une série d’interrogations fit son chemin à travers les méandres de mes pensées. Pourquoi fait-elle cela? Quels sont ses objectifs? Qui est-elle? Quel est son cheminement artistique dans le domaine de la nudité? Pourquoi poser nue? Ce sont-là des questions qui m’ont poussé à mettre un grand bémol sur ma vision première de sont travail. Enfin, une présentation critique de son travail me parait être cruciale afin de rétablir les faits sur l’une des plus grandes modèles nues et artistes de notre époque. Une modèle nue qui sait exactement comment présenter son corps magnifique afin de susciter une provocation interrogative chez autrui. Une artiste qui ose aller plus loin que la majorité des artistes en occident.    

Milo-Moire-performance-Art-Basel-2015Je ne m’en cache pas. J’aime beaucoup son corps qui respire la beauté de la nudité à l’état pur. Un état où les idées préconçues face à la pudeur, je dirais plutôt la fausse pudeur, sont totalement absents. Elle se sent libre face à sa nudité et ne force pas qui que ce soit à enfreindre les règles sociales. Elle le fait pour elle-même et non pas pour les autres. Qui plus est! Personne est dans l’obligation d’acquiescer à ses principes ni d’aimer ses œuvres. Vivre et se réaliser dans ce qu’elle aime avant toute chose. Voilà son leitmotiv!

En ce qui me concerne, je partage sa vision de la nudité et de la réalisation de soi surtout si cela va quelque peu à l’encontre de la soi-disant bonne morale au sein de la société. Une société qui est prête à mettre au pilori quiconque n’entre pas dans le moule alors qu’elle donne des médailles à des tueurs en séries. Une société avide de sensations fortes, à la recherche de tout ce qui dérange, qui fait défaut ou encore qui suscite un voyeurisme.À mes yeux, une telle société a perdu tout repère d’une civilisation digne d’être qualifiée de “humaine”.1

Comme elle le dit elle-même sur son site web, “Art is transformation. It gives a fundamental inner meaning to THE area of freedom. The moment in which man finds himself in this unconscious language of perceived images, he experiences an art transformation. What happiness! What makes art so special is that it is born from the physical sensation of a universal understanding and, in turn, feeds it.” 2 Oui, l’art est et doit rester avant toute chose une transformation de ce que l’on est, ce que l’on voit et ce que l’on vit. Autrement, ce ne peut être de l’art à proprement dit.

En effet, ce que l’artiste réalise, même vous qui me lisez en ce moment, ne peut rester insensible à tout ceplopegg-milo-moire qui l’entoure pour la simple raison qu’il est imbriqué à son environnement lequel influence sa perception des choses. D’ailleurs, il n’existe pas une réalité en soi. Chacun(e) d’entre nous perçoit tout ce qui est dans son milieu à la lumière de son vécu. Ce qui semble, ici, être l’un des fondements du travail artistique de Milo Moiré car elle est diplômée en psychologie de l’université de Berne en Suisse alémanique. Comme quoi elle a su joindre son art avec sa profession. Un facteur qui ne doit, est-il nécessaire de le souligner au sein du présent article?, jamais être négligé lorsque l’on désire critiquer son art.3

Il y a peut-être ce point en commun entre cette illustre artiste et votre humble serviteur: la capacité de juxtaposer son expérience de vie et ses connaissances universitaires via la nudité artistique surtout si cela peut aider à une remise en question de nos valeurs personnelles. D’ailleurs, sont-elles réellement personnelles ou n’ont-elles pas été plutôt imposées par nos pairs? Parfois, il est bien de se questionner à ce sujet.4 Rappelons-nous que mon désir de devenir un modèle nu tout en créant ce blogue est apparu à la suite de mes nombreuses lectures sur l’eugénisme dans le cadre de ma formation universitaire en théologie. Tout le reste a fait boule de neige. Ai-je le droit d’en retirer une certaine fierté? Bien sûr que si, mais en n’oubliant pas de remercier toutes les personnes, la majorité est composée de femmes, qui m’ont encouragé dans mes démarches au sein de ce domaine particulier qu’est la nudité artistique.

922795238De plus, certains individus ont déjà parlé dans mon dos tout en se questionnant des raisons qui m’ont amené à devenir modèle nu malgré ma situation physique assez, je l’avoue d’emblée, particulière. Situation causée par la Thalidomide. Tout comme Milo Moiré, quelques-uns ont trouvé mon idée tout à fait farfelue, voire puérile ou tout bonnement que j’étais en manque d’attention. Or, je peux leur répondre que les médias ont fait leur choux gras avec mon histoire en tant que victime de la Thalidomide et ce, à maintes reprises au cours de ma vie.5 Et, croyez-moi, leur attention à mon égard n’était pas toujours à mon avantage. Idée farfelue? Pas du tout puisque une telle idée a été maintes et maintes fois analysée, soupesée et méditée sous toutes les facettes possibles. Idée puérile? Demander aux nombreux artistes pour qui j’ai posé nu depuis le tout début de ma carrière et vous comprendrez aisément que c’est loin d’être le cas.

En résumé, je suis heureux d’avoir fait mes recherches sur cette artiste à la fois prodigieuse et formidable qu’est Milo Moiré. Mais, je suis tout aussi heureux d’avoir été un peu plus loin que le commun des mortels en ce qui concerne l’analyse de l’ensemble des œuvres de cette Bernoise. Un tel ensemble est quasi similaire, fait cocasse à retenir et je l’affirme bien modestement, à ce que j’ai moi-même réalisé au fil de mon expérience puisque d’une part, personne ne reste indifférent à ce que j’ai fait jusqu’à aujourd’hui et que d’autre part, je n’oblige pas qui que ce soit à suivre mes traces dans ce domaine.

Autrement dit, publier un article à propos d’un sujet tout simplement parce qu’il peut susciter une curiosité plus ou moins malsaine auprès des lecteurs est tout à fait normal. Mais, que ce dernier désire réaliser sa propre recherche de manière plus approfondie sur ledit sujet est beaucoup plus éthiquement plus noble de sa part.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 


1. Je me rappelle de certains reportages télévisés où l’armée américaine, comme bien d’autres armées en Occident ou sur d’autres continents, donna des médailles à des soldats pour le simple motif d’avoir participé à des conflits armés. Or, et c’est notamment le cas à l’époque de la guerre du Vietnam, bon nombre de ces soldats ont commis des actes d’une cruauté inouïe à l’égard de la population civile. Qui plus est! Souvenons-nous des nombreux tirages de quotidiens qui augmentent de manière presque exponentielle à l’annonce de tel ou tel massacre. C’est un triste constat à ne jamais oublier.

2. http://www.milomoire.com/?page_id=1559

3. En effet, je possède plusieurs formations universitaires dont en histoire, en science politique et en communication publique ainsi qu’en théologie. Comme quoi, la connaissance et l’ouverture sur le monde constituent sans contredit les plus grandes richesses que l’être humain se doit d’acquérir le plus possible et selon ses capacités au cours de son existence terrestre.

4. Combien de personnes ont-elles craint de se réaliser au cours de leurs vies tout simplement par la peur du qu’en-dira-t-on? Poser la question est un peu y répondre.

5. Il est à retenir que j’ai tout fait en mon possible pour me tenir loin des médias en ce qui a trait au recours d’une certaine association contre le gouvernement canadien à la fin de 2014 et au début de 2015. Pourquoi donc? Comme l’affirme le dicton : “Chat échaudé craint l’eau froide.”

Réflexion personnelle sur la nudité artistique

Réflexion personnelle sur la nudité artistique

Bonjour tout le monde!

Aujourd’hui, je vous fais part de ma réflexion personnelle sur la nudité artistique en m’appuyant sur une extraordinaire, et le qualificatif est tout

Rolland St-Gelais & Sandra Caissy
Rolland St-Gelais & Sandra Caissy

à fait approprié, vidéo réalisée par le Camping Deveze située en France. Pourquoi donc utiliser une telle vidéo dans un article qui parle de la nudité artistique? Selon moi, elle témoigne de manière indirecte ce à quoi consiste une telle nudité: à savoir accepter d’être ce que l’on est, qui l’ont est et, surtout, de ne pas craindre les regards d’autrui sur notre corps. En effet, ce sont-là les trois conditions essentielles à la nudité artistique.

Bien des gens croient à tord que la perfection physique est un pré requis à la nudité. Ce qui est absolument faux. Bon! Je l’admet, un corps nu parfait est toujours plus agréable à regarder qu’un corps atteint d’une quelconque difformité. Or, ce n’est pas la perfection qui rend le modèle intéressant, mais davantage de ce que j’appellerai « l’historique » de ce corps. L’acceptation de sa situation est donc un élément fondamental pour devenir un modèle nu. Il en est de même du naturisme puisque l’objectif sous jacent est d’en arriver à une telle acceptation.

Autre point d’importance réside dans le fait de savoir qui l’ont est et, par conséquent, d’en arriver à connaître nos limites. Il peut être très agréable de poser nu devant un(e) artiste, à la condition que la complicité et le respect mutuel soient à la base de la séance, mais le « plaisir » est d’autant plus accru lorsque nous savons jusqu’où nous sommes prêts d’aller. Vous trouvez peut-être que le mot « plaisir » est un peu déplacé dans ce contexte? Rassurez-vous! Il est tout à fait approprié étant donné que le « plaisir » doit, et c’est mon humble opinion, être à la base de notre existence terrestre. Et qui dit droit au plaisir, dit aussi respecter le droit de l’autre. Bref, prendre pleinement conscience de notre fort intérieur et de savoir le faire respecter par ses pairs est la pierre angulaire de la nudité artistique.

Pour ce qui est de la question de la crainte liée aux regards d’autrui, dernier point fondamental à résoudre une fois pour toute avant de poser nu, il est impératif d’accepter qu’il en soit ainsi. Toutefois, un peu comme ce que les adeptes du naturisme vivent dans les centres spécialisés, les regards nous paraissent être totalement différents de ce que nous sommes habitués de subir au quotidien. En résumé, les regards inquisiteurs sur nos « différences », pourtant si omniprésents dans la société,  cèdent leur place à la recherche de cet autre qui existe bien au de-là du premier coup d’œil à l’occasion d’une séance artistique.

La vidéo présentée ci-dessus m’a beaucoup aidé à rédiger cet article étant donné que d’une part, la vision du corps nu est similaire dans le domaine artistique et celui du naturisme et que, d’autre part, la liberté absolue est de mise dans les deux cas. Autrement dit, la philosophie du vivre et laisser-vivre est à la base d’une nudité artistiquement saine.

Bravo au Camping Deveze pour cette superbe vidéo!

Roland St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

La nudité versus la danse artistique

La nudité versus la danse artistique

La nudité versus la danse

La nudité versus la danse

Bonjour tout le monde,

Je partage aujourd’hui ma réflexion personnelle sur la nudité artistique mais sous un angle tout à fait original. Vous le savez probablement déjà, j’ai eu la chance incroyable de poser nu pour différents artistes. Ces derniers ont eu à mon égard un respect tout à fait remarquable. Ce qui a eu pour résultat d’avoir rendu notre expérience commune vraiment très agréable.

Voulant élargir mon expérience personnelle dans le domaine de la nudité artistique, j’ai assisté à un spectacle d’une troupe de danse originaire de la Norvège dont son originalité se trouve dans le fait que ses danseurs se produisent sur scène dans une nudité camouflée. J’entends par là qu’ils portent un vêtement moulant donnant par le fait même l’illusion d’une réelle nudité. Outre cette particularité, la qualité du spectacle est tout à fait impressionnante. J’étais littéralement hypnotisé par les chorégraphies sans cesse interprétées sur scène. Et, à voir les réactions des gens assis près de mon siège, je suis convaincu que mon étonnement devant un tel spectacle était partagé par plusieurs des spectateurs.

Malheureusement, et c’est là mon humble opinion, la nudité est trop souvent absente dans le

La nudité et ses différentes possibilités artistiques

La nudité et ses différentes possibilités artistiques

monde de la danse. Je ne parle pas ici de la danse érotique, mais bel et bien de la danse en tant que tel. Une danse qui serait à la fois significative et provocante tant par les gestes posés que les sous-entendus librement interprétés par les spectateurs venus assistés à une quelconque représentation. Significative de par les divers sujets pouvant être abordés, voir qu’effleurés pour certains d’entre eux, ne serait-ce que de brefs instants chargés certes d’émotions. Et, croyez-moi, tous les sujets qui touchent les êtres humains peuvent être interprétés. Je pense, à titre d’exemples, à l’amour, la vie, la mort et aux multiples interdits sociaux.  La liste des sujets est presque infinie. Qui plus est! La nudité fait ressortir davantage l’humanisme et la sensibilité chez l’Homme.

Vous ne me croyez pas?! Est-il nécessaire de vous rappeler que le début de la fin de la guerre du Vietnam a eu lieu lors de la prise de conscience de toute son horreur suite à la diffusion sur les principales chaînes de télé américaines d’un reportage  où l’on pouvait voir une fillette nue courir en hurlant sa souffrance physique causée par les brûlures faites par le napalm?

Une telle calamité fit le tour de la planète dans les jours qui ont suivis les premières diffusions, et ce, dans l’ensemble des médias de masse. Je n’ose même pas songer une seule seconde à ce qui aurait pu arriver si les réseaux sociaux tels que Facebook, Twitter et Tumblr avaient existé à cette époque. La guerre du Vietnam aurait-elle pris fin plus tôt? Je l’ignore. Par contre, une chose est sûr, les pressions des citoyens du monde entier auraient eu un poids plus que considérable dans le déroulement de ce conflit. 

Un domaine artistique remarquable!

Un domaine artistique remarquable!

Je suis persuadé que la nudité a sa place dans tous les domaines artistiques et non seulement dans les cours d’arts visuels. Nous naissons nus. Nous vivons aussi nus en certaines occasions qui sont délimitées par les normes et les prérogatives sociales propres à chaque collectivité, nation et pays. Lesdites prérogatives sont souvent, mais pas toujours, dictées par des prescriptions religieuses. Par exemple, la nudité est vue, perçue et vécue de manière différente dans les pays scandinaves en comparaison du monde arabe ou encore en Amérique du nord. Il serait alors plus qu’intéressant de voir des œuvres que je qualifierais de réellement vivantes montrer leur savoir-faire à un public avide non pas de vulgarité, mais d’un enrichissement culturel.

La nudité est à la fois divine et humaine. Divine par la splendeur, la force, parfois par la virilité si il s’agit d’un homme et parfois par sa capacité d’enfanter si il s’agit plutôt d’une femme, du corps humain. Humaine par ses faiblesses, ses imperfections et ses limites mais aussi par sa propension à l’entraide et à la compassion. Nous nous savons être vulnérables mais également être près de nos frères et sœurs dans ce monde dans notre nudité. Un monde où se côtoient le meilleur et le pire.

Une série de questions apparaît à mon esprit. Que devrions-nous entendre par la splendeur du corps humain? Qu’en est-il de sa force? Serait-ce une force destructrice ou plutôt constructive? Où doit se repositionner la virilité masculine? Quel rôle joue véritablement la femme dans sa capacité d’enfanter? Bien évidemment, toutes ces questions sont perçues sous l’angle de la nudité absolue, sans vulgarité et sans fausse pudeur.

J’ai décidé de m’inspirer de la vidéo publiée ci-dessus pour y répondre. Oui, il est vrai que les modèles sont en positions statiques mais je transposerai mon analyse sur le domaine de la danse au fil de ma présentation. Une chose doit être clarifiée. Il existe malheureusement trop de vidéos où l’intégralité de la nudité est bafouée par un manque total de respect à son égard. Et, soyez convaincus que je ne fais pas seulement référence à la pornographie, mais bien à la majorité des vidéos disponibles sur le web.

Fort heureusement, j’ai découvert ce véritable petit bijou qui démontre bien la justesse de mes propos. En effet, nous pouvons aisément contempler la splendeur du corps humain tant celui de la femme que celui de l’homme puisque les deux modèles se retrouvent dans une position d’une grande tendresse. Nous pouvons aussi voir la force physique de l’homme qui s’appuie sur son bras droit en admirant les muscles de celui-ci qui se contractent.  Une telle force peut être qualifiée de constructive car elle lui permet de se rapprocher de l’être aimée. En ce qui concerne la virilité masculine, elle est repositionnée là où elle devrait être, c’est-à-dire reconnue comme une réalité de la vie et pour laquelle aucun homme ne devrait ni avoir honte, ni être présenté par les médias comme une bête de sexe. L’érection de ce modèle constitue une preuve indéniable que la sexualité saine et noble peut exister en ce monde. La position de la femme dans cette présentation lui donne un certain mystère. On peut certes admirer la beauté de son corps, ce qui inclus son intimité, mais on ignore totalement si elle porte la vie d’un petit être en son sein. Ici, sa capacité d’enfanter se veut être un secret que la société n’a pas à savoir. Et, il est bien qu’il en soit ainsi.

Un visage et un corps pleinement humain et divin

Un visage et un corps humains et divins

« Que vient faire la danse artistique dans tout çà? » me direz-vous? Ce à quoi je vous réponds que la danse a de tous temps été présente dans l’histoire de l’humanité. Voilà pourquoi, je souhaite pouvoir assister l’un de ces jours à une pièce artistique où les figurants et les figurantes danseraient entièrement nus(es). Il va de soi que ladite pièce aurait un thème précis, une histoire à raconter et un déroulement tout à fait logique.

Je crois sincèrement que les spectateurs seraient plus en mesure de constater l’effort physique déployé par les artistes sur scène, mais aussi de prendre connaissance de leurs vulnérabilités physiques et physiologiques, de se sensibiliser à la sexualité de chacun(e) des participants(es). Les artistes auront non seulement un visage mais aussi un corps  pleinement humain et divin.

Je suis conscient qu’un tel article est assez inusité même si il cadre bien avec la thématique du blogue à savoir « modèle vivant à Québec ». Mais, être modèle vivant implique d’abord et avant tout être bel et bien vivant, c’est-à-dire vivre, bouger, exprimer des sentiments et expérimenter des sensations diverses et tout le tralala. Voilà pourquoi j’aimerais sincèrement avoir votre opinion sur le sujet. Et vous?! Qu’en pensez-vous?!

Merci infiniment de m’avoir lu.

Rolland St-Gelais

Québec (Québec)

Canada