Archives de tags | corps nu féminin

Ooops !

71786406_515412442606899_3450208784348086272_o
Ooops ! Par Caro de Liège de Belgique

Ooops !

La vision originale d’une artiste-peintre

Bonjour tout le monde,

72954905_2491352020979337_1718708043408998400_oJ’espère de tout mon coeur que vous allez bien et que le mois de novembre se déroule selon vos attentes. Pour ma part, à part quelques mésaventures liés à ma période de vaccin, je peux dire que tout se porte à merveille. En effet, j’ai eu la chance de rencontrer la responsable des groupes d’étudiants et d’étudiantes pour lesquels j’ai posé en tant que modèle vivant (nudité intégrale) au C.É.G.E.P. de Drummondville en mars de cette année. Nous en avons profité pour discuter d’une reprise des séances en vue de la prochaine session hiver 2020 au sein de ses futurs groupes. Comme quoi, la vie se poursuit tranquillement mais sûrement.

Sous un autre ordre d’idées, j’ai découvert une artiste-peintre73048733_528095148005295_4959180135740735488_o vraiment talentueuse via le réseau social Facebook dans lequel je suis en lien quasi permanent avec des artistes du monde de la francophonie. C’est ainsi que j’ai pu faire la connaissance de madame Caro Boulanger de la belle ville de Liège de Belgique. Une artiste-peintre qui possède une vision tout à fait originale du corps nu féminin, notamment sur les seins, et qui les présente d’une manière que je qualifierais, et c’est loin d’être péjoratif, d’amusante.

71966256_2491352200979319_4136780605356507136_oJ’ai bien écrit  » amusante  » puisque d’une part, il est pratiquement impossible d’éviter de porter notre regard sur les formes quelque peu exagérées de ces seins, qui sont magnifiques en passant, et d’autre part, de la variété des couleurs lesquelles parfois accentuent et d’autrefois adoucissent leurs présentations. Des présentations tellement bien réalisées que je n’ai pu m’empêcher de rédiger un article « au sein », quel jeu de mots, de mon blogue artistique consacré à la nudité artistique, à la poésie et à la photographie ainsi que de manière sporadique à mes réflexions personnelles sur diverses réalités de la vie.

À propos de réflexion, Je m’étais questionné à savoir quelle est l’intention de cet artiste-peintre belge d’axer ses réalisations artistiques sur les seins dans une démarche tout à fait originale. Quoi de mieux que de lui laisser s’exprimer librement en empruntant ses propres mots tirés de sa page Facebook ? C’est ainsi qu’elle répond à cette ultime question : Pourquoi ? Ce à quoi elle me répond :72212995_2491351937646012_2079130227031670784_o

C’est, je crois bien, une réponse à la fois franche et sans équivoque. Une réponse franche car elle explique clairement ce que sa démarche est avec une simplicité remarquable. Une réponse sans équivoque puisqu’elle ne laisse pas de place au doute. D’ailleurs, le fait qu’elle dessine des oeuvres « sans visage afin que chaque femme puisse s’identifier » dénote une grande sensibilité envers ses congénères féminins.

Je termine cet article en y incluant une vidéo, que vous trouverez ci-dessus, dans laquelle l’artiste-peintre présente quelques-unes de ses oeuvres. Des oeuvres qui vont bien au de-là les seins. Bon visionnement !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Les femmes dans le nu artistique

Les femmes dans le nu artistique

Bonjour tout le monde,

J’entre d’emblée dans le vif du sujet. Les femmes ont combattu, et ce avec raison, pour la reconnaissance pleine et entière de leurs droits en tant que citoyennes. Parmi ces droits dits7073932_nu-etude-1 « fondamentaux » réside celui du respect de leurs corps lesquels doivent être vus, perçus et traités comme un bien appartenant à elles et à elles seules. Non, la femme n’est pas, et ne sera jamais à mes yeux, une marchandise qui pourrait être utilisée pour la satisfaction de qui que ce soit. Autrement dit, la femme ne peut être considérée en aucun temps comme une esclave au service d’un maitre pouvant lui faire exécuter les plus besognes viles.

Que l’on se tienne pour dit : Le corps de la femme est sacré. Un point, c’est tout. Or, s’il existe un 13932239_1220161914675345_1770995706_odomaine où la femme est bel et bien respectée non seulement pour son physique mais également pour l’ensemble de sa personne, c’est bien celui du nu artistique. Vous savez, j’ai eu la chance incroyable de poser nu pour des artistes professionnels et amateurs ou encore pour des écoles d’arts tant à Montréal qu’à Québec et même au Saguenay. Une expérience qui maintenant depuis de quatre ans. Oui, quatre ans. Une telle expérience a favorisé en moi une certaine évolution sur bien des aspects allant de la spiritualité jusqu’à un nouvel apprivoisement de mon physique. Ce qui est tout à fait normal puisque l’expérience forme l’individu. Nul ne peut y échapper, pas même votre humble serviteur.

Toutefois, ce que j’ai remarqué le plus dans le milieu artistique c’est justement ce respect que les artistes manifestent à l’égard de leurs modèles. Ces artistes peuvent être des peintres, des photographes ou bien même des sculpteurs. Un tel respect dépasse tout ce que l’on voit en société, du moins de manière générale. Je sais bien de quoi il en est puisqu’il m’est arrivé en maintes occasions de poser nu pour des photographes qui travaillent aussi avec des modèles nus féminins. Quel respect ! Quelle grandeur d’âme ! Quelle simplicité ! Voilà les trois bases qui se dégagent des séances auxquelles j’ai moi-même participées. Sans ces trois bases, il est pratiquement impensable qu’une séance de nu artistique ait lieu. Ce qui est d’autant plus le cas en ce qui concerne les modèles nus féminins.

Grandeur d’âme pour la simple raison qu’une communication, je dirais plutôt une communion d’âme à âme, doit être établie entre le modèle nu et l’artiste pour qui elle pose*. Une communication basée d’une part, sur une confiance réciproque et d’autre part, sur la capacité des acteurs en place de comprendre toute la complexité du rapport entre les êtres humains. Savoir qui l’on est, ce que l’on est en droit à s’attendre de la performance de chacun des participants et surtout d’être aptes à établir les barèmes du travail en cours. Il va de soi que la simplicité en tout temps est de mise à chacune des séances. D’ailleurs, les meilleurs résultats sont souvent nés grâce à la simplicité des objectifs recherchés par leurs auteurs, et parfois par les propositions faites par les modèles nus. Ce qui est d’autant plus vrai lorsque le modèle nu est une femme. Enfin, le respect est la pierre angulaire chez tous les artistes soucieux d’être dignes de porter fièrement ce titre. En effet, seul un artiste qui veux réellement mériter ce nom saura trouver la beauté véritable chez son modèle. Ce qui est loin d’être le cas, à titre d’exemple, dans le milieu de la pornographie où le corps qu’il soit celui d’un homme ou bien d’une femme est perçu comme de la viande, souvent bon marché.

En ce qui me concerne, et veuillez retenir qu’il s’agit ici que de mon humble opinion, le nu artistiqueian-leake-nu-feminin possède ses lettres de noblesse notamment, mais pas uniquement, par la considération qu’il accorde aux femmes en tant que modèles nus. N’oublions pas que le corps féminin renferme un mystère qui m’est difficile à définir. Serait-ce parce qu’il a le privilège d’être le vase qui contient tout le potentiel de vie pour l’ensemble de l’humanité ? C’est fort probable que ce soit le cas. D’ailleurs, je me permets de retranscrire ici-bas un commentaire qu’une de mes amies sur Facebook a publié dans le fil de ses publications. Une affirmation qui m’a fait réaliser que sans la présence de la femme au plus intime de chacun d’entre nous, l’humanité n’existerait pas. Oui, les femmes méritent, non seulement à l’instar du nu artistique mais dans la vie de tous les jours, tout notre respect.

« Avec tout le respect que je vous dois…

On peut vivre avec un seul chromosome X (syndrome de Turner), mais jamais avec un seul chromosome Y , aucun embryon ne se développe sans la présence d’un chromosome X !! Dieu a voulu que Le X de la femme soit la vie ! la femme donne la vie et c’est la vie ! et puis un XY avec un Y imbécile et salaud vient rabaisser la femme et la dénigrer alors que sans le X il serait pas probablement là ! il serait mort au stade de morula !

Créatrices vous êtes et non pas inférieures ni égales. »

Par Inès Noussa

Merci d’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

*J’ai utilisé le 3 pronom de singulier au féminin afin de démontrer que le sujet se rapporte avant toute chose au corps de la femme dans le présent article.