Archives de tags | soupir

Robe noire

Robe noire
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Robe noire

 

Robe noire,
De mes rêves,
En admirant tes lèvres
De mes fantasmes, de mes espoirs.

 

Tu sais comment te faire désirer,
Tu sais en moi comment le feu allumer,
Le feu de mon imagination fébrile vers ce corps inexploré,
D’ouvrir les valves de mes désirs le temps d’un long soupir.

 

Faisant semblant d’être endormie,
Sur le bord de la falaise de mon lit,
J’entends ton souffle augmenter sa cadence,
Car tu sais déjà ce  que je veux, à quoi je pense.

 

Me dirigeant avec précaution près de ton corps,
Immobile telle une statue de marbre recouverte d’or,
Je me penche vers ton intimité qui gentiment est dévoilée,
Afin de ma langue et de mes lèvres m’invite à la déguster.

 

Gémissant à mes coups saccadés,
J’entends ta voix commencer à haleter,
Prononçant des mots inaudibles à mes oreilles,
Pourtant j’ai cru comprendre que tu adorais cette merveille.

 

Cette merveille que sans cesse tu redemandais,
Et que par grande générosité, sans cesse je te redonnais.
Et sous ta robe noire d’une belle sorcière ayant trouvé chez-moi refuge,
Je sentais couler ton nectar sur ma langue fouineuse telle le ferait une luge.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Entre dans ma chambre

Entre dans ma chambre

« Entre dans ma chambre » par G.B. d’Allemagne Poème par RollandJr St-Gelais

Entre dans ma chambre

 

Tu sais, nous sommes seuls.
Alors, ne restons pas sur le seuil,
La soirée est jeune mais aussi fraîche,
Savais-tu que ma tendre peau goûte la pêche ?

 

J’ai pris un bain chaud en pensant à toi,
En souhaitant que nous irons jusqu’au bout toi et moi,
Un bain chaud pour calmer un peu les ardeurs de ma peau,
Car je ne cesse de penser à cet instant si doux, à ce moment si beau.

 

Allez ! Allez ! Ne sois pas si gêné.
Car rien n’est plus merveilleux que de s’aimer.
D’attendre le bon moment pour l’un à l’autre s’offrir,
L’instant d’une caresse, d’un baiser, d’un sourire et d’un soupir.

 

Ma chambre est prête à nous recevoir,
Et seuls les murs sans âge pourront nous voir,
Nous jalouser de pouvoir dans nos étreintes nous enlacer,
Et rougir de timidités lorsque je te sentirai ardemment me pénétrer.

 

Allez ! Maintenant, entre dans ma chambre.
Allez ! C’est le bon moment d’admirer mon corps nu.
Je connais bien cette flamme qui t’anime dès que tu m’as vue,
Allez ! Viens avec moi dans ma chambre au parfum de roses et au couleur d’ambre.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Sous quelques notes de piano

Sous quelques notes de piano
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Sous quelques notes de piano

 

Je suis triste,
Je suis et j’existe,
Je suis et je respire,
C’est cela qui est le pire.

 

Comment puis-je connaître la joie,
Comment puis-je exister sans toi ?
Comment puis-je simplement respirer ?
Depuis que tu es partie, depuis que tu m’as quitté.

 

J’adorais entendre ton soupir,
J’adorais écouter ton tendre rire,
J’adorais regarder ton magnifique corps,
J’adorais contempler tes cheveux dès l’aurore.

 

Maintenant que tu n’es plus là,
Mes pensées passent de vie à trépas,
Maintenant que je suis seul dans mon lit,
J’ai pour seul désir de quitter à jamais cette vie.

 

Écoutant une chanson de Prince à la radio,
Je me rappelle alors que nous étions en ce pays si beau,
Nous étions assis l’un à côté de l’autre en naviguant sur ce bateau,
Je t’ai exprimé toute mon affection sans dire un mot sous quelques notes de piano.

 

Maintenant que le pianiste en moi est subitement disparu,
Et que sa douce musique pour celle que j’ai tant aimée s’est tue,
Ne sachant quoi dire et encore moins que faire sous le poids de ma douleur,
J’ai fermé mes yeux en espérant rêver de toi pour m’apporter un peu de bonheur.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Que lit elle ?

Que lit elle
« Que lit elle ? » Photo par G.B. d’Allemagne

Que lit elle ?

 

Que lit elle ?
Ô ma toute belle !
Un de ces romans ?
Avec un prince charmant ?

 

Ce que j’aimerais être ce livre,
Car de ses mains qui le caressent,
J’en serai pour longtemps rempli d’ivresse,
Sentir son parfum à chaque page tournée j’en serais ivre.

 

Ressentir ses yeux parcourir chacun des mots écrits,
Voilà ce qui me rendrait certainement fou d’envie,
Adossé légèrement sur ses douces cuisses,
Espérer ce jour ? Inutile, je ne le puisse.

 

Prends le temps de me lire,
Car de ton regard, je veux me couvrir.
Afin d’oublier mes peines l’instant d’un soupir,
Pour retrouver la joie de vivre l’instant d’un sourire.

 

Lis bien ces mots aujourd’hui rendus vides de sens,
En ce monde où sont perdues à jamais tant d’innocences,
Ces mots que tu découvriras le moment venu qui te sortiront de ta flegme,
Ces mots qui résument avec simplicité ce que ressent l’auteur de ce poème : Je t’aime.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Liberté

liberté
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Liberté

 

En marchand dans les rues,
J’ai eu l’idée de montrer mes seins nus,
Question de rire ! Question de vivre ! Question de sourire !
Car demain serais-je encore de ce monde le temps d’un soupir ?

 

Me promenant à ma guise,
Sans le besoin que je me déguise,
Simplement être qui je suis, ressentir ce que je vis,
Oubliant ce qui m’assaille, ce qui sans cesse me poursuit.

 

Pas besoin de courir !
Croire avec cœur en son avenir,
En cette foule venue prier tous les saints,
Que l’on invoque en cette cathédrale peut-être en vain.

 

Sourire un peu gêné aux lèvres,
Je pense sans cesse à la belle Ève,
Qui a connu le bonheur du péché de la chair,
Et qui a pris son pied de s’envoyer allègrement en l’air.

 

Aujourd’hui, j’ai décidé de me balader.
Aujourd’hui, je me suis dirigé d’un pas léger,
Aujourd’hui, je suis allé sous un ciel ensoleillé,
Aujourd’hui, j’ai goûté un air d’été, un air de liberté.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Dans un rêve

Dans un rêve
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Dans un rêve

 

Dans mon sommeil,
Alors que toute la ville veille,
En cette nuit magique où j’attendais,
Un miracle qui, je m’en doutais, jamais ne viendrait.

 

J’étais devenu un homme cette nuit-là,
Alors que je tâchais avec douceur mes draps.
En ayant mes premières pensées envers cette dame,
Pour cette beauté qui sera toujours intouchable telle une flamme.

 

Que la vie peut parfois être si dure et tellement cruelle,
Car souvent nos premiers amours sont pour les plus belles.
De ces beautés inaccessibles qui disparaitront dès notre réveil,
Oubliant alors nos pensées impures aussi vite de nos souvenirs la veille.

 

Mais, je me rappellerai jusqu’à mon dernier soupir.
Comme j’étais heureux de la voir à chaque jour sourire.
Puisqu’elle vivait près de moi, car elle était notre voisine.
Et dans mon rêve de cette nuit étoilée, elle me semblait très coquine.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Le baiser

Le baiser
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Le baiser

 

En silence dans ce bruit,
Vers moi, tu t’es retournée.
Ce que tu étais belle en cette matinée,
Dans le bruit de la foule, tu m’as simplement sourie.

 

Nous avons discuté sans dire un mot,
Sans dire un mot car nous ressentions ce désir,
Alors que toi et moi nous avions fait un long soupir,
Pendant que nos yeux voyaient en l’autre que tout était beau.

 

Seuls nous étions dans cette multitude,
Dans cette foule de gens inquiets pour leurs avenirs,
Des gens qui ont perdu depuis longtemps le goût de rire,
Alors que pour toi et moi, notre amour est devenu une certitude.

 

Nul besoin de mille gestes pour prouver notre amour,
Il nous a suffi qu’un petit pas vers toi et toi vers moi telle une valse,
Un pas pour rapprocher deux cœurs qui avec entrain valsent,
Qui dansent follement et éperdument maintenant et pour toujours.

 

Mes yeux t’ont demandé ce que tu aimerais,
Les tiens m’ont répondu avec tendresse ce que tu souhaitais,
Mais avant même d’avoir pu vers toi m’avancer,
Prestement tu me précédas en me faisant le plus beau des baisers.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

En cette soirée de vice

IMG_20190223_193247_685

Être comblé de mes petits péchés

En cette soirée de vice

 

Plaisir le temps d’un soupir,
En vous, je sais que vous aimez me sentir.
Sentir vous pénétrer, vous combler de ce péché.
De ce péché où tant de gens m’ont convoité.

 

Tous ces gens qui ont admiré mon savoir-faire,
De mon expérience de m’envoyer en l’air,
Pour votre plus grand plaisir
Sans trop les faire souffrir.

 

Je suis un homme et un grand pécheur,
Qui n’a point de moralité ni de pudeur,
Voilà pourquoi des enfers, je n’en éprouve point de peur,
Car bien des hommes succombent sous le poids de leurs labeurs.

 

Peut-être ai-je une crainte de mon ombre ?
Car elle est comme ma conscience couleur d’ambre,
Qui me suit malgré moi et me rappelle que je suis un scélérat,
Tout juste bon à être jeté aux égouts et aux rats.

 

Mais, j’ai choisi de vivre libre et nu.
J’ai tant désiré d’être au-dessus des nues,
Libre et frais comme l’air vivifiant de la mer,
Et loin de toutes ces moralisatrices mères.

 

Loin des règles de société,
Qui acceptent de tuer le nouveau-né,
Avant même sa première bouffée d’air,
C’est cela qu’est pour moi le véritable enfer.

 

Plaisir qui enivre mon existence,
Plaisirs jouissifs de mes addictions,
Quel bonheur de succomber à mes pulsions,
Quel grâce d’avoir cédé à ces divines tentations.

 

Loin de ce temps où je vivais l’innocence,
Où je n’en avais pas encore conscience
Savourant chaque geste que vous demoiselles,
Sur mon corps offert avec grâce à ces fausses pucelles.

 

Plaisir ! Oh oui, plaisir de jouir !
De jouir de la vie par un pur plaisir,
Cesser de penser à ce lointain lendemain fini,
Qui sera pareil qu’hier, aujourd’hui et à l’infini.

 

En me laissant dorloter par vos féériques mains.
De vos douces mains qui savent extirper mon nectar,
Ce breuvage sacré que je vous offre directement de mon dard,
Que vous savourez avec gourmandise jusqu’à la fin.

 

C’est sans aucun regret,
Que pour vous je serai toujours prêt,
Prêt à recevoir vos si bonnes attentions,
En cette soirée de vice, vous me comblerez d’affections.

 

Cependant, je penserai à mon âme en allant me confesser.
Car je veux bien comparaître devant mon Dieu avec les mains blanches,
Même si avec délice j’ai caressé vos seins et vos corps jusqu’aux hanches.
Et à quoi bon aller se confesser si on a rien à se faire pardonner ?

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Magnifique nuit

Dessin par Juste Angèle de la France

Magnifique nuit

 

Ô mon tendre amour

Ta peau est comme le velours

Tu descends doucement sur ma hampe

Dressée là ! Brillante comme une chaude lampe.

 

Je sens ton intimité serrer

Ma verge soucieuse de te combler

Avec entrain! Avec bonheur! Avec plaisir!

Afin de pouvoir vivre cet orgasme et d’en jouir.

 

Respire! Respire! Respire!

Et entends la profondeur de mon soupir

Jusqu’à ce que monte vers le sommet ma semence divine

Et si tu le désires, enivres-toi de ce nectar. Ô ma belle coquine.

 

Comment pouvions-nous attendre cet instant?

Comment pouvions-nous vivre sans ce précieux moment?

Comment pouvions-nous dormir dans ce lit?

Sans avoir fait l’amour en cette magnifique nuit.

 

De

 

RollandJr St-Gelais de Québec

Prise de position

FB_IMG_1534679468186

Superbe dessin réalisé par Juste Angèle

Prise de position

 

De plein gré je m’offre tout à toi,

Je serai ton esclave et non ton roi.

De mon corps, il sera mon cadeau,

Même si malgré moi, il n’est pas le plus beau.

 

Sans dire un mot,

Il acceptera bien des maux.

Je ne saurai résister à ta beauté,

Ainsi mon phallus sera pour toi bien dressé.

 

Plaisir! Plaisir! Plaisir!

Soupir! Soupir! Soupir!

Jouir! Jouir! Jouir! Et sourire!

Et puis recommencer avec un fou-rire.

 

Montant sur ma fière hampe,

Je croise avec précaution mes jambes.

Vivons cet instant dans une parfaite union,

Quelle belle idée de réaliser cette prise de position.

 

De

 

RollandJr St Gelais

Québec (Québec)

Canada