Archives de tags | poser nu

Et pour le 19 février prochain ?

12208272_1031450326906741_7934140789677769399_n

Et pour le 19 février prochain ?

 » Wow! Une double séance de nudité artistique prévue pour le 19 février. Ce sera 6 heures de poses nu, et ce en compagnie d’étudiants et d’étudiantes en arts au sein d’une académie universitaire à Montréal. « 

De votre ami RollandJr St-Gelais de Québec

P.S. Qui va assister au match des Canadiens de Montréal jeudi le 22 février au Centre Bell ? C’est moi.

Poser nue ? Un art et un savoir-faire

 

27066743_1270993563044935_4252074373016316567_n

Une modèle nue formidable : Pascale Nicolas de France

 

« Poser nue ? Un art et un savoir-faire »
« Un art noble et un savoir-faire incomparable »
Un chef-d’oeuvre de l’artiste François
Un véritable plaisir de partager avec vous.
RollandJr St-Gelais de Québec

À la découverte d’un modèle nu féminin

À la découverte d’un modèle nu féminin

Source : https://actu.fr/normandie/caen_14118/caen-modele-vivant-marie-pose-nue_15143249.html

 

sans-titre

©Arnaud Héroult/Liberté Le Bonhomme Libre

 

Caen : modèle vivant, Marie pose nue

Depuis quatre ans, Marie Bâton de Caen est modèle vivant. Elle pose nue pour des cours de peinture, dessin ou modelage. 

Pour la première fois, le musée des beaux-arts de Caen organisait la Nuit du modèle vivant jeudi 18 janvier.

Une centaine d’élèves, étudiants ou amateurs, sont venus dessiner des nus académiques. Face à eux, quatre modèles posaient nus (3 femmes, 1 homme), dont Marie Bâton.
Une sorte de retour aux sources, mais de l’autre côté du chevalet pour la Caennaise âgée de 30 ans. « Lycéenne (au lycée Fresnel à Caen) j’ai suivi les cours du soir à l’école des beaux-arts. Cela m’avait laissé un bon souvenir. »

Sans formation particulière, il y a quatre ans Marie a posé sa candidature à l’ESAM (école supérieure d’arts et médias) à Caen. Elle a été retenue.

« Comprendre son propre corps »

« Cela a alors dépassé mes attentes », s’éclaire cette joueuse des Hippocampes, l’équipe de roller hockey de Luc-Sur-Mer. « J’ai appris en échangeant avec les professeurs et les élèves. Leurs attentes, leurs envies. Il faut comprendre son propre corps. »
Un cours, « c’est 2 à 3 h. Des fois des journées complètes de 6 h ». Seul répit pour le modèle, une pause d’un quart d’heure toutes les heures.

Métier physique, le modèle doit savoir « supporter la douleur, mais sans souffrir ». Les douleurs, ce sont toutes ces tensions, points d’appui (tête sur un genou par exemple), engourdissement ou « crampes, heureusement je n’en ai jamais », rigole Marie Bâton, qui en revanche peut avoir la tête qui tourne après une longue pose.
En revanche, se dénuder, n’est pas un souci.

La nudité : un objet d’étude

 » La nudité est synonyme d’intimité, mais lors d’un cours nous sommes un objet d’étude. C’est un travail. Il existe pourtant des modèles très pudiques ou complexés, plus souvent des femmes. Et du côté des élèves novices, ils peuvent être gênés 5 minutes, ensuite le regard change. « 

À tel point que régulièrement, Marie croise en ville un élève qui ne la reconnaît pas « du premier coup d’œil ! ». 

Pas gênée de ses formes, la jeune femme considère :
 » Qu’il faut des modèles aux gabarits différents. Il ne faut pas lasser les élèves et les professeurs. N’avoir que des corps de déesses ou d’apollon, ce n’est pas bon. Être trop squelettique n’est pas apprécié non plus. « 

En revanche, si elle est aussi une passion, « la profession de modèle vivant n’est pas reconnue. Ce sont des vacations, des contrats ponctuels. Nous n’avons aucune sécurité. »

Du yoga hard

Marie Bâton, malgré ses cours à l’ESAM ou lors d’ateliers en MJC par exemple n’arrive pas à joindre les deux bouts.

 » Je ne peux pas en vivre et pourtant c’est mon métier. Je prends donc régulièrement des boulots de nuit. « 

Les deux travails s’enchaînent parfois. Il faut alors ne pas écouter sa fatigue. Mais justement à quoi pense un modèle pendant qu’il pose ?  » À tout ! A notre liste de courses, au film qu’on veut aller voir, au ménage en retard « , rigole Marie Bâton. Mais des fois on ne pense à rien. Dans ces cas-là, le corps est toujours mis à contribution, mais l’esprit est détendu. C’est une sorte de yoga hard : on fait le vide et on morfle un peu…

Avec quelques récompenses aussi. Marie a ainsi reçu des cadeaux d’élèves. « On m’a offert des aquarelles et des croquis. » Une sorte de retour sur soi.

Poser, un chemin de croix ?

27067098_10156218998608919_5266485102819973097_n
Dessin de Eri Kel de la France

« Poser, un chemin de croix ? »
« Non, le plus souvent une vraie passion pour celles et ceux qui posent.»

Par Eri Kel

« Je suis bien d’accord avec toi mon cher ami. Poser nu est une philosophie de vie, une manière d’être et de devenir. Humble opinion de ma part. »

Par RollandJr St-Gelais de Québec

Un véritable petit chef-d’oeuvre
Chef-d’oeuvre qui me fait plaisir de partager avec vous.

Quelques rappels de base

14212692_10209115469075579_5861422711355335084_n

Quelques rappels de base

Bonjour tout le monde,

Vous le savez probablement déjà que cela fait maintenant plusieurs années que je suis modèle nu pour des écoles d’arts et des ateliers en arts. Il s’agit non seulement d’une profession mais aussi d’une véritable vocation pour votre humble serviteur. J’ai eu la chance de poser nu pour des groupes composés de gens de tous les âges, provenant de tous les milieux et appartenant à tous les groupes ethniques et, je peux l’imaginer, pratiquant diverses coutumes religieuses.

D’ailleurs, c’est ce qui m’a permis de m’ouvrir de plus en plus à la diversité qui compose la société québécoise. Une société où le respect et le droit à la différence constituent les pierres angulaires des rapports entre les individus qui la composent. C’est là un élément qui fait l’envie d’un grand nombre de personnes vivant dans plusieurs pays où le respect et le droit à la différence sont absents de manière plus ou moins visible.

Ce qui m’amène à vous présenter quelques règles de base dans le domaine de la nudité artistique. Lesdites règles que vous trouverez ci-dessus constituent le stricte minimum que l’on se doit de respecter à chacune des prestations où les services d’un modèle vivant est requis pour l’étude du dessin, plus particulièrement du corps humain. Retenons que le modèle vivant, de par sa nudité, offre un service tout à fait spécial dont peu de gens oseraient le faire pour des raisons  qui leur sont bien personnelles.

J’invite donc les étudiants et les étudiantes en arts qui devront travailler avec des modèles non seulement de prendre note de ces quelques règles de base, mais également de partager avec ses pairs le présent article afin de les sensibiliser davantage. Bien des modèles vivants vont seront reconnaissants. J’en suis convaincu.

Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Fier de mon corps et fier d’être un modèle nu

 

20171129_154614

 

La Factrie de Shawinigan 29 novembre 2017

 

 

Fier de mon corps et fier d’être un modèle nu

Aujourd’hui, je peux dire que je suis fier de mon corps et tout aussi fier d’être un modèle vivant très apprécié par les écoles d’arts et les ateliers qui m’invitent à participer à leurs nombreuses séances et ce, un peu partout au Québec.

Qui plus est ! Je vous dirais que ma passion de poser nu m’a apporté d’énormes satisfactions. À vrai dire, la liste serait trop longue à écrire pour ce cours article. Voilà pourquoi je retiendrai les trois plus importantes. Tout d’abord, me réapproprier mon droit absolu sur mon corps. Il n’est pas un objet avec lequel on peut s’enrichir de manière éhontée. Ensuite, je lui permets de prendre contact avec sa pleine masculinité lors des séances de nudité artistique. Ce qui signifie qu’une fois ma robe de chambre retirée, il faut accepter que ma masculinité puisse s’épanouir de manière absolue mais aussi en respectant les gens présents en salle. Enfin, je me découvre d’une façon toujours nouvelle à chacune de mes séances. Une découverte que je partage avec un immense plaisir avec ceux et celles qui savent apprécier ce corps beau dans sa particularité.

RollandJr St Gelais
Québec (Québec)
Canada

Un nouveau regard

 

 

looking_up_to_you_by_rickb500-dbybh93

 

Modèle nue ? La magnifique Marmor Voici son portfolio : https://rickb500.deviantart.com/art/Marmor-The-Book-511759556 Photographe ? Rick B. d’Allemagne Site DeviantArt : https://rickb500.deviantart.com/ 

 

 

Une nouveau regard

Bonjour tout le monde

J’espère que vous allez bien et que votre retour à la vie normale, après les festivités du temps des fêtes, va bon train. Pour ma part, tout va bien même si la période des fêtes n’a pas été à la hauteur de ce à quoi je m’y attendais. Il y a des choses qui sont hors de mon contrôle et des événements dont je dois assumer l’entière responsabilité. Quoiqu’il en soit, je profite de mon retour pour vous souhaiter une excellente année 2018. Qu’elle vous soit propice à la réalisation de vos souhaits non seulement les plus chers, mais avant toute chose utiles à votre épanouissement personnel.

Pour ma part, j’ai décidé de rédiger quelques articles sur les différentes facettes du modèle nu non seulement au plan physique, mais aussi psychologique, spirituel et dans ses rapports sociaux voir amoureux. Des facettes qui en disent long sur la vie intime du modèle nu. Qui est-il vraiment ? Pourquoi poser nu ? Est-ce si différent le fait de poser nu devant un groupe ou bien lors d’une séance intime ou encore à l’occasion d’une séance de nudité érotique ? Là encore, quelles sont les caractéristiques distinctives entre l’érotisme et la pornographie ?

Un élément à retenir : Vu les réactions suscitées parIMG_20170902_065924_583 quelques-unes des publications où votre humble serviteur a été accompagné à quelques reprises par des membres du sexe féminin, en particuliers lors d’une séance de nudité érotique qui a eu lieu dans une chambre d’hôtel de Montréal, il me paraît utile de rédiger un article exclusivement axé sur le sujet. L’objectif majeur d’un tel article vous sera dévoilé en temps et lieu. Soyez patients !

marmor___the_book_by_rickb500-d8gos78Bref, la suite de mon blogue risque d’être davantage captivant puisqu’un nouveau regard sera porté dans les jours à venir. Un regard empreint à la fois de douceur, de tendresse et de respect, comme il se doit. Quoi de mieux que le regard de la magnifique modèle vivant originaire d’Allemagne connue sous le pseudo de Marmor pour illustrer mes propos ? Poser la question, c’est un peu y répondre. N’est-ce pas ?!

Bien entendu que je poursuivrai ma passion pour la poésie et la photographie au fil des publications. Deux domaines qui alimentent mon enfant chéri qu’est ce blogue.

Merci de m’avoir lu.