Archives de tags | êtres vivants

Quelle merveille est le corps humain

Quelle merveille est le corps humain Texte de RollandJr St-Gelais Photo par FantasyArtReference Modèle : Catalina Source : https://www.deviantart.com/fantasyartreference/art/Cat-6845-2-861747598

Quelle merveille est le corps humain

Bonjour tout le monde,

Vous savez probablement que cela fait plusieurs années que je publie des articles presque de manière quotidienne au sein de mon blogue consacré à la nudité artistique, à la photographie, à ma passion en tant que modèle vivant et à la poésie ainsi qu’à des réflexions sur la vie. Ces dernières ont pris une place de plus en plus importante au fil du temps. Il est vrai que ce blogue est devenu un peu mon enfant chéri tellement j’y ai consacré d’heures et d’énergie afin de l’enrichir, lui donnant ainsi ses lettres de noblesse.

Or, après avoir longuement réfléchi, je me suis rendu-compte qu’une telle noblesse réside avant tout chez celle que l’on retrouve chez le corps humain. En effet, le corps humain est en soi un pur chef d’œuvre liant à la fois force et agilité, sexualité et pudeur, matérialité et spiritualité ainsi que fermeté et fragilité. Le corps humain témoigne à lui seul le caractère sacré de la vie. Je l’admets avec humilité qu’un tel caractère se trouve également chez tous les êtres vivants sur terre. Néanmoins, le corps humain possède à lui seul une beauté que l’on ne retrouve nulle part ailleurs. 

Une beauté que plusieurs artistes ont cherché à immortaliser, notamment chez les peuples helléniques. Une recherche qui est reprise, quelques fois de manière particulièrement bien réussie telle que cette photo l’illustre à la perfection, par certains artistes de notre époque. Des artistes qui utilisent divers supports pour réaliser leurs œuvres. Or, semblerait-il, l’utilisation de la photo est l’outil par excellence chez plusieurs d’entre eux. Un outil qui, lorsqu’il est manipulé avec soin et attention, donne des résultats spectaculaires démontrant une fois de plus que le corps humain est véritablement une pure merveille.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

Fier comme une statue

statuesque__33_by_cable9tuba_dd8hqpw-pre
Fier comme une statue Par John K. DeviantArt : https://www.deviantart.com/cable9tuba/art/Statuesque-33-800324996

Fier comme une statue

 

Homme maintenant déraciné,

De son continent envié d’où il a été tiré,

Enlevé avec la mort à l’âme et les chaînes aux pieds,

Embarqué sur un navire par lequel il deviendra un exilé.

 

Il y a bien des années de cette triste histoire.

Enraciné sur une terre d’un modeste propriétaire,

Avec pour épouse femme choisie qui a fini par lui plaire,

Travaillant dans modeste champ du matin jusqu’au soir.

 

Être de ce pays nouveau-né,

De cette Amérique convoitée pour ses richesses,

Pays de tant de promesses et souvent autant de tristesse,

Mais dans le cœur pur de cet homme un seul désir ne cesse.

 

Avoir de nombreux enfants,

En bonne santé tout en étant beaux et grands,

Afin de permettre d’avoir de valeureux descendants

Qui deviendront un de ces jours des êtres vivant librement.

 

Les années passèrent bien allègrement,

Guerres changèrent les visions bien évidemment,

Les enfants de ces enfants vécurent ces péripéties assurément

Accompagnés par de nombreuses luttes réalisées ardemment.

 

Des luttes parfois en paix et parfois avec violence,

Car de temps à autre, il n’y a pas d’autres choix pour briser le silence

Ce grand silence qui vient de tous ces mots non-dits et qui consentent,

Qui acceptent tant de préjugés et d’injustices visibles ou en attentes.

 

Se souvenant des histoires racontées maintes fois par sa mère,

À propos d’un homme jadis arrachée du sein de sa lointaine terre,

Cet homme qui a laissé en héritage son précieux sang dans ses veines,

Ces valeurs de respect, de bonté et d’ignorer toutes formes de haine.

 

Repensant à ce que sa mère autrefois lui raconta,

Revoyant dans ses pensées, les multiples luttes et combats,

Il se souvenait alors de son illustre ancêtre nu lorsqu’il fut vendu,

Et dans un signe de respect à son égard, il devint fier comme une statue.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Cet être si fragile

palms_up_by_cable9tuba_ddv0n1p-pre
Photo et modèle nu ? John K. des États-Unis https://www.deviantart.com/cable9tuba/art/Palms-Up-838158253

Cet être si fragile

Bonjour tout le monde,

J’espère que vos proches et vous-mêmes allez bien cette période rarissime dans les annales de l’histoire moderne. Pour ma part, je dois avouer que cette période me porte à réfléchir sur un aspect précis de l’Homme, voir ici au sens de l’humanité, qui est soulevé à quelques reprises par les philosophes et les théologiens au fil des époques. Un aspect qui concerne chacun d’entre nous, et ce de manière individuelle. Nul n’y échappe ! Un aspect qui est sous-jacent au phénomène même de la mort puisqu’elle nous la présente sous notre regard à intervalle quasi régulière.

Vous avez certainement deviné que je fais référence à la fragilité même de l’Homme. Une caractéristique qui touche l’Homme à toutes les époques, indépendamment de l’origine ethnique, la croyance religieuse, le système de pensées, le statut social ou la richesse ou la pauvreté. Il est vrai que la liste des caractéristiques est presque interminable. Il en est de même de la réponse de l’Homme pour atténuer son mal-être face à cette réalité. En effet, la prise de conscience de la fragilité de l’Homme a amené ce dernier à élaborer toute une série de croyances et de philosophies afin d’expliquer, du moins de tenter d’expliquer ce qui est en soi inexplicable, la fragilité. 

L’Homme ! Cet être à la fois merveilleux, magnifique et créé à l’image de Dieu doit tout de même avouer sa fragilité en maintes occasions. Or, l’occasion actuelle a ceci d’assez spéciale, elle est lui rappelle que tout peut basculer en quelques mois, en quelques semaines, en quelques jours et même en quelques heures. Tout basculer, non pas à cause d’une menace d’une grosseur incommensurable, mais plutôt par un être microscopique. Un être qui se fout, permettez-moi l’expression, de toutes barrières frontalières. En effet, un simple virus peut chambouler les systèmes politiques et économiques, les rapports entre les individus et faire naître les pires craintes. 

Fort heureusement, c’est en prenant conscience de toute sa fragilité que l’Homme a su tirer le meilleur de son potentiel. Un potentiel bien plus grand qu’il peut lui-même s’imaginer. Tel un trésor caché dans les profondeurs d’une mer houleuse sous les tropiques, l’Homme a su dénicher les outils, voir les inventer lui-même, lui permettant non seulement de se défendre avec brio mais également de s’élever au-dessus de la masse des êtres vivants de la Création. Une Création qui lui incombe en tout temps de respecter et d’en tenir-compte sans relâcher au risque de connaître de nouveau des mauvaises surprises lui rappelant qu’il est, et qu’il sera toujours, un être fragile.

Merci infiniment de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

Lumière en ces jours sombres

Lumière en ces jours sombres
Lumière en ces jours sombres par RollandJr St-Gelais de Québec Photo par RickB. : https://rickb500.deviantart.com/Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Lumière en ces jours sombres

 

Un jour ou l’autre

Nous devenons les hôtes,

De gens que nous n’avons jamais vus,

De ces étrangers fuyant des terres inconnues.

 

Parfois, il y a des jours qui deviennent des nuits.

Parfois, il y a des nuits qui pour certains semblent infinies.

Parfois, il y a des moments où nous avons besoin d’une main tendue.

Parfois, il y a des temps où nous avons besoin d’être secourus.

 

Il y a de ces tragédies qui frappent le monde,

Ce monde parfois si beau, si grandiose et immonde.

De ces êtres vivants sur cette terre naviguant sur les mers,

De ces lignés éloignées dans le temps descendant de ces pères et mères.

 

Nul besoin d’être fortuné pour connaître le bonheur,

Car souvent poids de la richesse et de la gloire est dur à supporter,

En attirant les vautours pour combler notre besoin d’être aimé,

Le bonheur consiste en la satisfaction des choses en chaque heure.

 

Nous cherchons continuellement dans les choses inutiles,

Des moments d’extase, des instants de jouissance, des illusions futiles.

Nous explorons de vieux grimoires espérant y trouver un remède à notre mal de vivre

Face à ces tristes nouvelles de ces gens qui tentent simplement de survivre.

 

Mais je dois avouer que je m’en fous éperdument,

Car j’ai trouvé ce qui me rend heureux définitivement,

Réalité tellement facile à trouver qu’il faut à peine y penser,

Évidence si intime aux yeux mon cœur qu’elle me fut aisément révélée.

 

Car souvent il suffit de peu de choses pour illuminer nos journées,

Des chansons à fredonner, des rêves à réaliser, des baisers à donner.

Mais en ces jours d’isolement en ces cités et villes recouvertes d’ombres,

Un peu de chaleur suffit pour mettre de la lumière en ces jours sombres.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Mon cher ami

Mon cher ami
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Mon cher ami

Mon cher ami,

Je ne sais pas quoi dire tellement cette photo m’a ébahi dès l’instant que mes yeux l’ont vue. D’ailleurs, admirer serait le verbe le plus approprié dans les circonstances, En effet, tout y est présenté d’une manière artistique rarement égalée depuis que je m’intéresse à cet art extraordinaire.

Tout y est parfait. Je pense notamment à l’angle proprement dit de la photo, au choix de l’avoir réalisée sur un fond noir, à la présence de gouttelettes d’eau sur ce sein et à la rondeur de ce dernier. Une rondeur qui illustre, c’est ma vision des choses, celle de la terre. Comme le sein nourrit l’enfant que la mère a porté, la terre nourrit les êtres vivants qu’elle porte . Fort malheureusement de toutes les créatures vivantes, seuls les êtres humains semblent ignorer le fait que sans elle, ils se condamnent eux-mêmes à leur disparition.

Quelques mots sur le fond en noir me fait penser au néant qui entoure la terre. Tout comme ce sein, la terre est tirée du néant auquel nous sommes tous confrontés d’une manière ou d’une autre. À cela s’ajoute la tendre luminosité sur le sein me rappelant la chaleur bienfaitrice du soleil. Une chaleur dont tous les êtres vivant sur terre a impérativement besoin pour vivre et pour transmettre la vie.

En résumé, je te félicite pour cette oeuvre photographique qui est, à mon humble avis, parmi celles que tu as les mieux réalisées jusqu’à ce jour. Ce qui n’enlève rien à toutes les autres. Bien au contraire !

Amitiés sincères!

RollandJr St-Gelais de la ville de Québec au Canada