Archives de tags | surprise

Tu as été sage toute l’année

Tu as été sage toute l'année

Photo par G.B. d’Allemagne Instagram gb62da et DeviantArt https://www.deviantart.com/gb62da

Tu as été sage toute l’année

 

Joyeux Noël chéri,

Je le savais bien tu en avais envie,

Allez ! Dis-le ! Ne sois pas gêné c’est le cas.

Allez ! Avoue-le ! Tu en rêvais depuis longtemps. N’est-ce pas ?

 

Je voulais pour cette occasion,

Partager un bon repas en ce réveillon,

Un festin un peu spécial pour briser les traditions,

Avec au menu un plat qui satisfera en toi le bon garçon.

 

Pourquoi ai-je tant désiré faire ainsi ?

C’est à toi de me le dire. Alors, penses-y !

En gentille maîtresse je te donne quelques petits indices,

Qui ajouteront à cette soirée festive de savoureuses épices.

 

Que disais-tu les nuits dans tes rêves ?

Que tu aimais avant tout titiller mes lèvres ?

Les savourer lentement avec ta langue si chaude ?

Tes mots à peine perceptibles résonnèrent telle une ode.

 

Des paroles si osées et si mielleuses,

Que déjà je voulais vivre une nuit délicieuse,

Comme cette année je désirais t’offrir une chose spéciale,

Venant de la part de celle, à ce que j’ai compris, que tu trouves fatale.

 

Et puis pour être entièrement franche et pour tout te dire,

Ce qui par ailleurs m’a fait à ma grande surprise un peu sourire,

Je sais très bien qu’il s’agit là de ton vœu le plus cher le plus estimé

Vas-y ! Gâtes-toi ! Laisse-toi donc aller car tu as été très sage toute l’année.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Ça me blesse

a me blesse
Photo par G.B. d’Allemagne Instagram gb62da et DeviantArt https://www.deviantart.com/gb62da

Ça me blesse

 

Qui a dit que les mots sont sans importance ?
Croyez-moi ! Ils peuvent tuer aussi bien qu’une corde de potence.
Je buvais ses paroles trompeuses comme l’on boit à la claire fontaine,
Moi qui lui offrais mon corps sans broncher à chaque nuit pour faire ma vilaine.

 

Que de gestes d’amour pur, je lui ai donnés.
Que de baisers sur le long de son corps je lui ai prodigués,
Que de ses fantasmes dont j’en ignorais même l’existence j’ai réalisés,
Toujours souriante, toujours belle, toujours prête tel qu’il me l’a demandée.

 

Ne me doutant point ce qui allait arriver en cet instant en cette nuit,
J’ai voulu lui faire une grande surprise qu’il s’en souviendrait toute la vie,
Arrivée dans son appartement, j’y ai trouvé une missive écrite par une étrangère,
Quelques feuilles parfumées et griffonnées à la main dont la teneur je n’en savais guère.

 

Quelques phrases à la main de jeune femme si bien composées,
Que de ma simple compréhension, je pouvais certainement pas en douter,
Des mots sensuels tournés en phrases sans équivoque pour la femme que je suis,
Des tournures de phrases que j’aurais pu faire tellement mon coeur comme le sien fut épris.

 

Coeur si épris mais comme on lui avait menti,
Mensonge, cruauté, hypocrisie sans omettre l’envie.
L’envie de tout quitter, de tout abandonner pour en finir,
Pour en finir avec cette douleur, cette torpeur qui m’a envahie.

 

Oui, cette lettre m’a blessée, presque tuée.
Alors que je lui avais donné mon attention sans compter,
Sans rien demander en retour si ce n’est qu’être entièrement blanc,
Mais ces phrases imprimées à l’eau de rose a enlevé en moi mon amour assurément.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Une soirée confortable

Une soirée confortable
« Une soirée confortable » Poème de RollandJr St-Gelais Photo par G.B. d’Allemagne Instagram gb62da et DeviantArt https://www.deviantart.com/gb62da

Une soirée confortable

 

Bonsoir tendre chérie,
Oui, tu vois que je souris.
Car je t’ai préparé une surprise,
J’ai fait le repas et la table est mise.

 

Va prendre une douche chaude,
Afin que tu savoures le repas de ton hôte.
J’ai acheté deux bouteilles de vin de grand cru.
Un blanc corsé et un rouge fruité tel que convenu.

 

Si tu le désires dans la douche j’irai te rejoindre,
Car je n’en peux de d’attendre cette soirée les mains jointes.
Tu trouveras un savon de la France au doux parfum de lavande ,
Et une robe de chambre que j’ai achetée lors de mon séjour en Hollande.

 

En cette soirée tu seras mon invitée,
Qui me fera plaisir de servir et d’embrasser,
De dorloter sans mesure toute la nuit au petit matin,
Et sache qu’en tout temps tu seras entre de bonnes mains.

 

Bon! Maintenant que nous sommes prêts,
Aimerais-tu prendre le repas alors que tout est frais?
Mais nous savons que rien ne presse pour se mettre à table,
Et que tout est là afin que nous puissions passer une soirée confortable.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Un beau souvenir

Un beau souvenir
« Un beau souvenir » Poème par RollandJr St-Gelais Photo par Joël Pélerin

Un beau souvenir

 

En faisant un petit ménage,
Dans mon grenier qui prend de l’âge,
J’y ai découvert une surprise bien agréable,
Qui me rappela avec nostalgie que j’avance en un âge vénérable.

 

Il y avait tant d’objets hétéroclites dans mes malles,
Que de m’y retrouver un seul instant j’en avais bien mal,
Heureusement j’ai retrouvé de vieux magazines aujourd’hui disparus,
Des magazines d’art méconnu comme ces jolies femmes aux seins nus.

 

De ces revues qui me passionnèrent par leurs couvertures,
Contrairement à celles que je vois aujourd’hui uniformes,
Qui n’ont que pour seul objectif d’avoir belles formes,
Au détriment d’enrichir leurs unes de riches parures.

 

Quelle pauvre société,
Dans laquelle tout doit être aseptisé,
Afin de ne point heurter les supposées âmes sensibles,
Mais qui devant la beauté réelle ne sont que des pensées insensibles.

 

Je regrette ce temps où l’homme pouvait être fier,
De sa virilité sans de tous les maux actuels s’accuser,
Et de pouvoir ces belles dames avec grande joie courtiser,
Voilà maintenant une époque si lointaine et à jamais révoquée.

 

Un tel souvenir m’a fait penser à cette belle noire,
Au corps magnifique avec ses yeux de rubis et aux dents d’ivoire,
Que j’ai connue en un pays au sein d’une mer reluisante telle une émeraude,
Si j’ai bonne mémoire malgré tout le temps qui passe elle se prénommait Maude.

 

Une telle photo m’a permis d’être en paix avec moi-même,
Sans honte que j’avoue que c’est la grâce des femmes ce que j’aime,
Grâce aussi mystérieuse que profonde aussi longtemps que je me souvienne,
Et que je voulais partager avec vous avant que mes derniers jours sur terre viennent.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Ses nouveaux souliers

Ses nouveaux souliers
« Ses nouveaux souliers » Poème par RollandJr St-Gelais Photo par G.B. d’Allemagne Instagram gb62da et DeviantArt https://www.deviantart.com/gb62da

Ses nouveaux souliers

 

Hier soir, j’ai rencontré une jeune dame.
Pour qui mon coeur était tous feux, tous flammes.
Je lui offert un petit café dans un bistro près du métro,
Ah ce que j’étais bien avec elle car tout paraissait si beau.

 

Aimeriez-vous venir chez-moi ? Lui demandais-je.
Avec plaisir elle me répondit avec un regard tellement coquin,
Un regard qui m’invita à la prendre dans mes bras jusqu’au matin,
Une fois chez-moi elle s’est empressée d’être nue. L’embrasser le devais-je?

 

Allez mon bel homme ! Tu as aussi envie de moi que moi de toi, me dit-elle.
Nous allons des lors prestement dans ma chambre telle une joyeuse ribambelle,
Sentant le parfum des lavandes de sa France, pays de ces femmes si belles.
Étendue dans mon lit je la savourais jusqu’à l’expédier au septième ciel.

 

Une fois notre appétit charnel comblé et notre soif rassasiée
Une fois ma chaude et blanchâtre semence en elle par jets versée,
Comme de vieux amants, nous nous sommes l’un dans l’autre endormis.
Ne me doutant pas de la drôle de surprise que j’aurai sur le coup de midi.

 

Elle avait apporté ses délicats sous-vêtements faits en dentelle,
Elle avait apporté sa robe de satin qui lui donnait un air d’hirondelle,
Mais par un geste de grande bonté afin que je ne puisse jamais l’oublier,
Elle avait déposé à côté du lit du péché avec délicatesse ses nouveaux souliers.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Surprise

Surprise
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Surprise

 

Bonjour chérie,
Je suis venu aujourd’hui,
Pour te dire comme je t’aime,
Peut-être, je l’avoue, un peu trop même.

 

Comme tu n’étais pas là,
Je me suis permis d’entrer chez-toi,
Afin de préparer un de mes délicieux soupers,
Que tu sais si bien apprécier et qu’avec attention j’apprêterai.

 

D’ailleurs, j’avais trouvé ces quelques fleurs.
Afin de te combler et de te faire un petit bonheur.
Quelques roses rouges pour mon amour de tous les jours,
Car c’est avec toi que je désire vivre maintenant et pour toujours.

 

Et puis, il y a cette bouteille de vin.
Laquelle, te connaissant, n’a pas été achetée en vain.
Qui accompagnera notre repas que je te prépare avec plaisir,
Car c’est ce soir que je veux partager avec toi mon plus grand désir.

 

Depuis si longtemps que j’attends ce précieux moment,
Ayant en ma poche en guise de promesse une bague sertie d’un diamant,
Sur cette table reposent modestes vaisselles garnies avec ces fleurs choisies avec soin,
Car de tout mon cœur, c’est une belle surprise, je te ferai en te demandant la main.

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Les lambeaux de mon coeur

a_girl_tired_in_an_elevator_by_rickb500_dd4r12y-pre
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Les lambeaux de mon cœur

 

Voilà maintenant trois mois,
Que tu es parti étudier loin de moi,
Une langue étrangère sur une terre inconnue,
En nous jurant fidélité tel que nous en avions convenu.

 

Chaque nuit, je pensais sans cesse à toi.
Dans tes lettres, tu jurais de vivre pour moi.
J’attendais avec grande fébrilité tes rares appels,
Car tu me disais souvent à tel point à tes yeux j’étais belle.

 

Puis un jour, une folle idée m’a prise.
Car de toi, je te le jure, follement j’étais éprise.
De prendre le train pour te faire une surprise, j’en avais décidé
En fantasmant que nous aurions fait l’amour avec passion dès mon arrivé.

 

Parvenue sur le seuil de ton appartement,
Je sentais mon cœur saisi de tant de battements,
Espérant te rendre heureux par ma présence inattendue,
Mais en ouvrant la porte, des cris de femme en jouissance, j’ai entendus.

 

Me dirigeant irrésistiblement vers cette porte,
Cette porte de bois qui alla me mener vers l’enfer,
Te voyant ainsi nu sur cette étrangère, je ne savais que faire.
Mes rêves de mariage et d’une famille nombreuse s’envolèrent.

 

Je n’en veux pas à cette beauté radieuse,
Même si, en plus, qu’elle soit très gracieuse.
Avec ses cheveux roux et sa peau blanche comme tu lait,
Car elle n’est en rien responsable de tout le mal que tu m’as fait.

 

Quelles belles paroles lui as-tu dites ?
Quelles formules magiques as-tu prononcées ?
Pour l’amener dans ton lit bien que nous fussions fiancés ?
En un seul instant, je me suis sentie trahie et tout autant maudite.

 

Tu avais bien fait de ne point dire un mot,
En t’apercevant de ce que tu as fait comme maux,
Tout le mal a été fait et maintenant c’est hélas trop tard,
Car aucun geste, aucune excuse, ni aucune parole ne saurait réparer ce tort.

 

Retournant alors sur mes pas pour me diriger vers l’ascenseur,
Évitant de tourner vers toi mon regard de femme trahie et blessée,
En souhaitant ardemment qu’un jour peut-être je pourrai enfin t’oublier,
Dans le silence, je m’y suis engloutie afin d’y ramasser les lambeaux de mon cœur.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Les sept péchés capitaux

Les sept péchés capitaux


DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ 
Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Les sept péchés capitaux

 

Il y a sept péchés capitaux,

Qui me donnent bien des maux,

Et sur lesquels je veux dire quelques mots,

Car il y en a un qui est à mes yeux tellement beau.

 

Celui de la colère,

Est celui que je n’aime guère,

Car des gens innocents ont péri dans ses guerres,

Tant d’enfants enrôlés dans les armées et pleurés par pères et mères.

 

Pour ce qui est de l’avarice,

C’est celui qui cause bien des supplices,

Car il est le pire en ce monde de tous les vices,

Bien des indigents abreuvent les riches dans leurs calices.

 

Et que puis-je dire de l’envie ?

Pour lequel Caïn a enlevé à son frère la vie.

L’envie m’horripile car furent détruites bien des amitiés,

De belles amitiés qui auraient pu exister pour des éternités.

 

Et pour ce qui est de l’orgueil,

Celui qui procure à son maître devenu esclave,

Et qui le brûle au fond de son âme telle de la lave,

Le pire des châtiments en la présence du mauvais œil.

 

Gourmandise !

Qui est loin d’être une surprise,

En cette époque où opulence règne en reine,

Au détriment pour tant de pauvres aux cœurs qui saignent.

 

Ah ! La paresse !

Parfois, elle peut sembler douce comme une caresse.

Mais que l’on y prenne garde car tombent sur son disciple,

De mauvaises aventures face aux rêves qui à jamais se dissipent.

 

Mais, mon préféré est sans aucun doute celui de la luxure.

Car, avouons-le, quel plus grand plaisir y a-t-il autant que ça dure?

Reconnaissons que nul peuple n’aurait existé sans le doux plaisir de la chair,

Voilà pourquoi je proclame que c’est le plus noble des péchés du haut de ma chaire.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Petit déjeuner complet

43275595_185896988972778_6013603664994762752_n

Dessin réalisé par Juste Angèle de la France

Petit déjeuner complet 

 

On est dimanche matin, 

Tout est silencieux dans mon foyer, 

Dans cette modeste maisonnée où nous avons festoyé. 

Nous avons si bien visité pays des rêves dans ces draps de satin. 

 

Dans ces draps où nous avons commis des choses si coquines, 

De ces péchés de chair, de gestes, de paroles et de tendresse, 

Comment aurais-je pu résister au charme de ma déesse ? 

De toi belle dame avec tes courbes toutes féminines. 

 

Mon seul et unique souhait fut de te combler, de te satisfaire. 

Afin que tu puisses en ce jour et pour toujours te rappeler de cette nuit, 

Où toi et moi avec liberté nous avons fait l’amour dans mon humble lit. 

Te voyant maintenant si sereine, je me suis dit : “Que puis-je faire ? 

 

C’est alors qu’une simple idée en moi mijota, 

Allons lui faire cette agréable surprise de ce pas. 

Un petit plaisir qui la fera avec délice sourire, 

Car la voir heureuse est de tout temps mon seul désir. 

 

Comme il se doit : café au lait, 

Brioches et croissants cuits à souhait, 

Le tout accompagné de jus et de fleurs, 

Afin d’agrémenter son réveil à cette heure. 

 

Allons ! Mon amour, ma bien-aimée ! 

Cela fait longtemps que dame lune est couchée, 

Et que son chaleureux amant est au ciel haut levé. 

Regarde ce que j’ai pour nous deux avec passion préparé. 

 

Certes, ce n’est peut-être pas d’une grande valeur. 

Mais c’est avec tout mon cœur et simplicité, 

Que je l’aie fait afin que nous mangions à satiété. 

Allez ! Rejoins-moi en ce moment de bonheur. 

 

Petit délice pour bien débuter ce repos dominical, 

Légères saveurs pour éveiller nos sens épuisés, 

Épuisés par tant de baisers et par nos corps enlacés, 

Petit déjeuner complet pour toi chérie en ce jour si spécial. 

 

De 

 

RollandJr St-Gelais 

Québec (Québec) 

Canada 

Tu m’as surprise

43018940_2160033437579521_4217995099734278144_o

Avec la permission de Gier De Gier

Tu m’as surprise 

 

Tu m’as surprise, 

Dans ce moment d’intimité. 

Toi, mon âme-sœur qui partage mon amitié. 

Maintenant, je ne sais plus quoi dire car de toi je suis éprise. 

 

Tu as entendu mes plaintes de joie, 

Tu as ressenti mon plaisir secret de bon aloi, 

Sans dire un mot ! Dans un silence si tendre et suave. 

Tu as admiré mon sens du touché habile comme une esclave. 

 

Tu as assouvi ta vilaine curiosité, 

Un peu, je dirai même beaucoup, en légitimité. 

Imaginant mon corps collé divinement sur le tiens. 

Faisant de ton incomparable beauté le plus beau rêve, le mien. 

 

Oui, je voulais que tu me surprennes. 

En flagrant délit, coupable devant ma reine. 

Puisque c’est avec élan comme-ci et avec joie c’est comme çà.  

N’attends pas plus longtemps. Maintenant, viens dans mes bras. 

 

De 

 

RollandJr St-Gelais 

Québec (Québec) 

Canada