Archives

Mémoire

Mémoire
Mémoire Poème de RollandJr St-Gelais Réalisation photographique & modèle: JenovaxLilith Source : https://www.deviantart.com/jenovaxlilith/art/memoir-835550160

Mémoire

 

Mémoire,

En ces jours noirs,

En ces temps si incertains,

De mes pensées en ces lendemains.

 

Tête appuyée,

Je suis désespérée,

Sur le bord de la blanche fenêtre,

Je n’ose pas regarder ce majestueux hêtre.

 

Souvenir de mon enfance,

Où je jouais entre ses riches branches,

Sous les branches où j’ai reçu mon premier baiser,

De l’élu de mon cœur de jeunesse qui y restera à jamais gravé.

 

Nue sur le plancher où pas de danse j’ai souvent pratiqués,

Alors que j’attendais celui avec qui j’allais passer belles soirées,

Des soirées de tendresse, de rires et de fou-rire à n’en plus finir,

De ces soirées qui me font en ces temps d’incertitude de beaux souvenirs.

 

Certes, ma mémoire me joue parfois des tours.

Je me mêle dans les nombreux sentiers et détours,

Qui forment le pavé de la route de ma vie personnelle,

De cette vie qui devant cette triste situation a pris un virage bien actuel.

 

Mais je sais bien que les beaux jours reviendront,

Que les oiseaux sur ce hêtre de nouveau chanteront,

Que je laisserai ma mémoire bien en paix derrière moi,

Car dans tes bras musclés, je serai enfin tout à toi.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

De meilleurs jours viendront

De meilleurs jours viendront
De meilleurs jour viendront Poème de RollandJr St-Gelais Réalisation photographique par Okphoto Modèle: JenovaxLilith Source : https://www.deviantart.com/jenovaxlilith/art/mortuary-835396983

De meilleurs jours viendront

 

De meilleurs jours viendront,

Et de nouveau nous nous embrasserons,

Sous les arbres du jardin, nous nous enlacerons,

En écoutant mille oiseaux chanter à l’unisson.

 

Cette absence est que passagère,

Telle une grippe tout à fait saisonnière,

De ta crainte, je t’en prie, n’en sois pas prisonnière,

Car les jours de l’avenir seront tels ceux de nos lointains hier.

 

Après la pluie vient le beau temps! Dit-on.

Quand il y a de la vie, il y a de l’espoir! Avec raison.

Pouvoir simplement contempler ta pure beauté !

Voilà ce qui met en mon cœur un peu de gaieté.

 

Oui ! Ça va bien aller.

Et pour toujours, je t’aimerai.

Et en dépit de ton départ, dans mes pensées,

Tu y resteras maintenant, à jamais et pour l’éternité.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

La morgue

La morgue
La morgue Poème de RollandJr St-Gelais Réalisation photographique par JenovaxLilith Modèles ? Leina et Lucia Brea Quinn Source : https://www.deviantart.com/jenovaxlilith/art/mortuary-835396983

La morgue

 

Tout est si silencieux dans les villes,

Depuis qu’est apparue cette créature si vile,

Semant l’effroi dans les contrées et les villages,

Amenant hommes, femmes et enfants en bas âge.

 

Apparue dans l’Empire du Milieu,

Était-ce une punition envoyée par les Cieux?

Se répandant telle une traînée de poudre face au vent,

Avec un silence mystérieux elle apporta la faucheuse se déchaînant.

 

Voyageant allègrement par le vaste monde,

Elle ne connaissait point les frontières des pays,

Qu’ils soient aussi bien amis qu’ennemis, grands ou petits,

Savants constatèrent sa présence par la force meurtrière de ses ondes.

 

Bien des gens jeunes ou vieux et si insouciants,

Ignorèrent tous ces avis répétés constamment,

Préférant vagabonder ici et là au risque du trépas,

Ainsi la faucheuse les emporter à tout moment elle le pourra.

 

Soyez prudents! Restés chez-vous!

Ils leur répétèrent sans arrêt comme des fous,

Préférant ignorer avec plaisir les incessants avertissements,

Que leur firent les gouvernants sous l’appel des sages et des savants.

 

Au fil du temps la maladie et la mort firent leur œuvre,

Pourtant combien d’images avaient-ils vues comme preuves?

Mais il est maintenant trop tard car résonnent les notes de l’orgue,

Jouées pour le repos de leurs âmes pendant qu’on les portent à la morgue.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Poussière d’étoiles

Poussière d'étoiles
« Poussière d’étoiles » Réalisation photographique par Betanie Hope Modèles ? JenovaxLillith et LainaBearrKnee Avec la permission de JenovaxLillith. https://www.deviantart.com/jenovaxlilith/art/mother-earth-stars-833667794

Poussière d’étoiles

 

Écoutes-moi ma tendre chérie,

Entends ma voix ma chère amie,

Je suis comme toi en ces temps d’incertitude,

Je crois en avoir perdu la raison celle qui me rendait si prude.

 

Je peux ressentir la crainte parcourir tes veines,

Moi aussi quand je vois ce qui se passe je me déveine,

Mais je garde espoir de jours meilleurs et de nuits si calmes,

De ces jours d’autrefois où j’admirais ta beauté vivace telle une flamme.

 

N’écoute pas ces voix annonciatrices de tant de désastres,

Car tôt ou tard la vérité sera là et tomberont tous ces masques,

Mais en attendant reste-là, ne bouge surtout pas, je te rejoins de ce pas,

Je te le jure mon amie, maintenant je serai toujours là.

 

Me coller contre toi avec douceur,

Pour éloigner de toi toutes tes craintes et tes peurs,

Voir tomber lentement sur nous cette poussière d’étoiles,

Recouvrir nos visages endormis avec la précaution d’un voile.

 

Tout ce que l’on voit n’est que passager,

Dès demain, je te le promet tout va changer.

Et nous vivrons ensemble bien des jours heureux,

Sur le chemin du destin nous marcherons toutes les deux.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Les deux muses

Jocelyn Guevremont
Les deux muses Réalisation photographique de Jocelyn Guevremont Modèles Phylactère et …

Les deux muses

 

Les deux muses s’amusent,

Elles ne jouent pourtant pas de la cornemuse,

Mais elles s’amusent vraiment comme de jolies gamines,

Prenant ici et là de nombreuses poses classiques et un peu coquines.

 

Deux femmes aux corps de déesses,

D’une beauté exquise digne des plus tendres caresses,

Têtes appuyées sur leurs épaules et regardant vers le monde des pensées,

Que cherchent-elles ? Que veulent-elles en tâtonnant ce tissu satiné ?

 

Que pourrais-je bien à ces muses offrir ?

Un doux baiser ? Un mot d’amour ? Un simple sourire ?

Que pourrais-je leur apporter comme ultime présent ?

Quelques mots doux sur un parchemin bien évidemment.

 

De ces mots dont j’ai le secret, le savoir-faire.

De ma plume ensorcelée qui fait l’envie des Enfers,

Mais, à bien y penser, je préfère admirer leur féminité,

Sans dire un mot, sans faire de bruit, seulement les contempler.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada