Archives

La main de mon âme

20170929_105809_burst01-1 (2)

Modèle nu ? RollandJr St-Gelais

 

La main de mon âme

 

Devant cette blanche feuille,

Mes pensées interdites s’effeuillent,

Quels mots écrire afin de simplement le dire ?

Le dire avec bon cœur et avec un grand sourire.

 

Pas besoin de grand chose,

Pour l’exprimer avec courtoisie si j’ose.

Un peu de passion et beaucoup d’attention,

Quelques idées de sagesse importée de la lointaine Sion.

 

Et prendre ce temps qui file dans le sablier,

Y trouver belles paroles afin d’immortaliser,

Mes précieux amours et mes plaisirs coupables,

Car les renier, je vous le jure, j’en serais incapable.

 

Prenant cette plume invisible,

Je griffonne sur ces lignes des mots indicibles,

Y noircissant avec l’encre de mon expérience vécue,

Cette page, telle une dame vierge, pas si longtemps nue.

 

Plus un geste  ! Point une parole !

Pendant que je compose cette farandole.

Venez danser avec moi, ô mes belles dames !

Ne craignez rien car je vous tends la main de mon âme.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Ô femme de couleur d’ébène

 

22489676_1676416019048958_6319048714531006441_n

Dessin de Claude Bouillon

 

Ô femme de couleur d’ébène

 

Femme de ce continent,

Rempli de trésors et de diamants,

De ces rivières bleutées et de ces  vierges forêts,

De ton corps si gracieux et si svelte quoi dire je ne saurais.

 

Femme tellement noire,

Du Ghana ou de la Côte d’Ivoire,

De tes ancêtres tu en retiens tristes souvenirs,

Qui luttèrent contre tyrans et contre bien pires.

 

Femme aux cheveux hirsutes  !

Qui naquit dans une humble hutte,

Tu désires qu’une chose à ta progéniture,

C’est de bâtir dans la joie un bien meilleur futur.

 

Femme témoin d’un douloureux passé,

Ressaisis-toi ! Et surtout ne cesse pas d’espérer,

Car coule la force incroyable de tes aïeux dans tes veines,

Sache que tu es femme sacrée ! Ô femme de couleur d’ébène.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Parce que je mérite votre attention !

 

22310161_10155935263038919_802471718515235165_n

Réalisation artistique ? Eri Kel de France Poème inspiré du titre original de ce magnifique dessin : Parce que je mérite votre attention.

 

Parce que je mérite votre attention !

 

Parce que je me suis dévêtue,

Parce que devant vous je suis nue,

Parce que ce monde est tellement insipide,

J’ai voulu être pour votre plaisir d’une clarté limpide.

 

Parce que je suis franche,

Je ne crains pas de dévoiler mes hanches,

De mes formes de dame faite de sang et de chair,

Et de mon buste si ferme dont je suis vraiment fière.

 

Parce que je suis femme,

Femme de cette toile blanche en flamme,

Dessinée avec une passion et quelques coups de crayons,

Quelques lignes noires et grises tracées ici et là et à l’unisson.

 

Parce que je suis simplement là,

Devant vous à quelques mètres à quelques pas,

Devant vous à prendre poses et diverses positions,

Parce que, hé oui mes amis, je mérite votre attention.

Je t’aimerai

 

22489659_1540322386049959_1913761637988041837_n

Avec la permission de Natalia Girouard

 

Je t’aimerai

 

Je te ferai l’amour comme je peux
Je t’amènerai dans les cieux
En moi soufflera cette liberté
Sans conditions je t’aimerai

 

Aux douceurs sur ta peau
S’éloignera le si faux
Aux frissons éparpillés
Se dessinera cette intense réalité

 

Je te ferai l’amour comme je veux
Je t’aimerai de tout mon feu
Sans prisons lancinantes
Je t’accueillerai sans attentes

 

Aux milles et un délire
S’emportera mon sourire
Aux si fines différences
S’éclatera l’évidence

 

Et tant que je t’aimerai
Près de toi je resterai
Et tant que tu m’aimeras
À toi, mon âme se liera

 

Je te ferai l’amour comme je peux
Je t’amènerai dans nos cieux
En moi soufflera cette liberté
Sans conditions je t’aimerai

 

Octobre 2017 Natalia Girouard
Tous droits réservés

Car mon cœur t’est réservée.

ange-sexy

Car mon cœur t’est réservée.

 

Je m’ennuie de ta beauté,
À chaque jour comme de nuit,
Et je rêve de toi dès que je suis endormi,
Car rien ce monde ne pourra l’égaler.

 

Je pense à toi à chaque instant,
Je pense à toi à chaque moment,
Je pense à toi dès mon tendre réveil,
Je pense à toi car tu es une merveille.

 

Te voir dans cet état m’attriste,
Et mon cœur ne cesse d’être triste,
J’aimerais que tu sois dans mes bras,
Pour te protéger de tout ce monde-là.

 

Te faire l’amour à chaque jour,
Te combler de baisers pour toujours,
Exaucer tes vœux est mon plus grand désir,
Mais je ne suis qu’un humble homme qui soupire.

 

Dès les premières lueurs de l’aube,
Je voudrais tellement être ton hôte,
Car mon cœur, ô ma belle, t’est réservée,
Maintenant et, crois-moi mon amour,  pour l’éternité.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec) Canada

Où il me sera permis de t’aimer

20171006_104631

Modèle nu ? RollandJr St-Gelais

 

Où il me sera permis de t’aimer

 

Soleil levant,

Qui me tire du néant,

Du royaume de mon sommeil ,

Où rien en ce monde est pareil.

 

De ce noir qui m’entoure,

Jusqu’aux caresses du petit-jour,

Dignes d’un conte de fée qui me fait rêver,

Rêver de ce moment mirifique où je t’ai rencontrée.

 

Je ne sais plu qui je suis,

Je ne sais plu pourquoi je suis là,

Je ne sais simplement pas comment faire,

Je ne sais vraiment pas comment me défaire.

 

Me défaire de cette crainte de te déplaire,

Crainte lourde à mes pieds telles que des fers,

Fers que je briserais pour te trouver pour te chercher,

Pour t’amener dans ce monde où il me sera permis de t’aimer.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

A été tiré de l’argile

20171006_100527_Burst01 (2)

Modèle nu ? RollandJr St-Gelais

A été tiré de l’argile

 

J’ai vraiment peur,

De revivre cette grande douleur,

D’être entouré de toute cette noirceur,

De voir mourir mon âme en cet instant à cette heure.

 

Ai-je vraiment une âme ?

Âme sauvée ou condamnée ?

Depuis le jour fatidique où je suis né,

Irais-je dans les enfers pour l’éternité ?

 

Est-ce là mon destin ?

Reprends-moi dans tes mains !

Ho mon Dieu ! Je t’en supplie Seigneur.

Enlève de moi et à jamais cette horrible torpeur.

 

Entouré par le néant,

Ne suis-je pas ton enfant ?

Prends pitié de cet être fragile,

Qui de ses origines a été tiré de l’argile.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada