Archives

Amène-moi avec toi

Amène-moi avec toi ! Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par Durham Fruit and Produce Co Modèle: JenovaxLilith Source : https://www.deviantart.com/jenovaxlilith/art/dance-study-877941569

Amène-moi avec toi !

 

Cette journée est pourtant ensoleillée,

Mais, je me sens tellement épuisé.

Face à cette vie si vide de sens,

Qui m’amène vers la démence.

 

Y a-t-il une seule bonne nouvelle?

Qui, pour un moment, rendra ma vie belle.

Tous les journaux parlent de plaies et de maux,

Alors que l’amour et la paix sont parmi les plus beaux.

 

Les plus importants que tous les mots jamais créés,

Car rien n’a de sens si nous ne pouvons pas aimer.

Heureusement ô mon amour que tu es dans mon cœur,

Car, sans toi, comment ferais-je pour dissiper tous ces leurres?

 

C’est par la légèreté de tes pas que je reprends goût à la vie,

Que je puisse enfin comprendre que rien n’est fini,

Qu’il y a encore une place pour une réelle espérance,

Qu’il peut avoir encore en mon âme un peu d’innocence.

 

Danse encore ! Danse encore ! Danse encore !

Ta présence est mille fois plus précieuse que l’or.

Ta beauté est sans cesse ravivée par ces rubans de rouge,

Qui anime en mon esprit un monde merveilleux où tout bouge.

 

Grâce à toi, ma vie reprend son sens,

Ton parfum vient jusqu’à moi et m’encense.

Ô, ma chérie, montre-moi à danser.

Montre-moi à toujours espérer.

 

Montre-moi à faire quelques pas,

Je t’en prie, chérie, amène-moi avec toi.

Amène-moi avec toi vers d’autres cieux,

Car je sais qu’avec toi comme ce sera merveilleux.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Une autre nuit

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

 Une autre nuit

 

Bonsoir ma tendre chérie,

Je suis venu simplement te voir,

J’ai même apporté quelque chose à boire,

Car je me disais que tu en avais peut-être envie.

 

Comment a été ta journée?

De mon côté, je ne sais pas quoi dire.

Car sans toi c’était triste à en souffrir,

Si tu savais comme à toi sans cesse j’ai rêvé.

 

Comme le temps passait,

Je voulais te faire une surprise,

Une simple surprise fraîche comme la brise,

Quelques mots pour te dire comme tu me plais.

 

Puis-je te demander une saveur?

Rester avec toi jusqu’au petit matin,

Car avec toi s’envolent tous mes chagrins,

Je te promets que je partirai aux petites heures.

 

Mais avant de me répondre,

Permets-moi de te chanter un air,

Une chanson de mon pays qui saura te plaire,

Écoute la mélodie de mon violon naviguer sur les ondes.

 

Une nuit avec toi me transportera vers le pays des rêves,

Une nuit avec toi calmera mes craintes et mes pleurs,

Une nuit avec toi fera mon plus grand bonheur,

Je serai ton Adam et tu seras ma chère Ève.

 

Une autre nuit, je t’en supplie mon amour.

Une autre nuit, car jamais ce ne sera pour la vie,

Une autre nuit, car à jamais tu seras en mon esprit,

Une autre nuit que je me souviendrai pour toujours.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Complicité

Complicité Poème de RollandJr St-Gelais Photo par Joel Pélerin Source : Just friends or more … ? by charmeurindien on DeviantArt

Complicité

 

Quel mot magnifique,

Qui rime avec belle amitié,

Avec passion charnelle des beautés,

De ces beautés qui rendent ma vie si magique.

 

Femme blanche aux seins divins.

Femme à la peau d’ébène aux seins voluptueux,

Qui me rappelle comme parfois le monde est merveilleux,

Ô belles femmes ! Comme je vous caresserais à pleines mains.

 

Si, par votre présence en ce lieu

Serait impossible en cet instant précis.

Croyez-moi, belles dames, comme serait triste ma vie.

Et mon esprit serait tourmenté par tous les démons et les dieux.

 

Lèvres pulpeuses et mains baladeuses,

Jambes à demi-croisées ou légèrement repliées,

Afin de cacher, par pudeur ou par habitude, votre intimité.

Aux yeux de quelques jeunes curieux et des globetrotteuses.

 

Pourrais-je devenir votre ami?

Pourrais-je rêver de devenir votre amant?

Car, ma fière virilité, je vous l’offre tel un présent.

Même si, hélas, c’est ce que je peux vous offrir aujourd’hui.

 

Femmes assises, dos à dos.

Je vous prie de répondre à ma requête,

J’aimerais tant en votre compagnie faire la fête,

Faire la fête pour une nuit afin d’éloigner de moi tous les maux.

 

Ces maux qui accablent mon âme,

Ces maux qui empoisonnent mon existence,

De ces nouvelles qui polluent les nouvelles de leurs présences,

Et qui inexorablement m’entraînent dans les flammes.

 

Belles créatures !

Aux lèvres tellement invitantes,

Peuvent-elles être pour moi désaltérantes,

Mon âme a tellement soif d’une eau fraîche et pure.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

 

 

C’est l’été

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

C’est l’été

 

C’est l’été,

Il faut savoir s’amuser,

Il faut prendre le temps de s’aimer,

Être là simplement pour relaxer.

 

C’est la belle saison,

À en perdre un peu la raison,

Quelques verres de boissons avec de la glace,

Et danser sans cesse sur place.

 

C’est la saison pour vivre et oublier,

Les tracas de l’hiver et des tristes cités,

Alors, ma tendre chérie, viens m’embrasser.

Viens près de moi, mon amour, je veux t’enlacer.

 

Allons-nous promener sous le soleil chaud,

Pendant qu’il fait encore beau.

C’est le bon moment d’en profiter,

Demain sera une autre journée.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Oiseau du paradis

Oiseau du paradis Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par JRekas Source : https://www.deviantart.com/jrekas/art/Paradise-Bird-609929227

Oiseau du paradis

 

Dans un grand jardin,

Je m’y promenais au matin,

Marchant simplement en ne pensant à rien,

Respirant l’arôme des fleurs de l’orient, tel le jasmin.

 

Dans la quiétude du levé du jour,

J’avançais d’un pas léger, mais d’un cœur lourd,

Un sentiment que je ressentais en imaginant le grand amour,

De ce sentiment éphémère qui débute par un coup de foudre sans détour.

 

Mes pieds caressaient avec douceur la fraîche verdure.

Alors que j’accordais le verbe « aimer » au passé, au présent et au futur.

Ce verbe, que connaissaient la valeur, les amoureux aux cœurs purs.

Ce verbe si malmené en notre époque où règnent les actes si durs.

 

C’est alors, en n’y prenant point garde, que je vis une merveille.

Un oiseau volait allègrement dans le ciel telle une hirondelle,

Un être ailé qui me paraissait être un ange descendu du ciel.

Était-ce un de ces chérubins qui cherchait ses ailes?

 

Je ne saurais point vous le dire,

Car, je ne suis qu’un être qui ne cesse de souffrir.

Souffrir en cette existence éphémère c’est aussi vivre,

Qui était cet être de lumière qui de sa beauté me rendait ivre?

 

Oiseau du paradis !

Veuillez rester un instant, je vous prie.

De votre présence, vous ensoleillez ma modeste vie.

Oiseau à la beauté toute féminine qui sans cesse m’éblouit.

 

Ne fuyez pas ma présence,

Vous me rappelez ma lointaine enfance,

Je vois en vous mes amours d’adolescence,

Que votre beauté soit à jamais de ma vie son essence.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada