Archives de tags | profession

Miroir, mon fidèle ami !

Miroir, mon fidèle ami Poème de Rolland Jr St-Gelais Source : https://www.deviantart.com/appetitive-soul/art/G03012-1-930220634

Miroir, mon fidèle ami !

 

Courtisane expérimentée.

Consolatrice des maris esseulés.

Bienfaitrice adorée des cœurs perdus.

Je suis celle qui a tout vu, tout entendu.

 

Certes, cette profession est à la fois si noble si exigeante,

Mais, pour bon nombre de puceaux, elle est si satisfaisante.

Des jeunes trop gênés pour conter fleurette aux demoiselles

Jusqu’aux fiancés venus voir une dernière fois comme la vie est belle.

 

Je prends mon temps et mon plaisir pour offrir un service impeccable,

À des hommes qui jouissent d’une réputation respectable.

Et que puis-je dire de leurs épouses attentionnées ?

Celles qui parfois viennent en ce lieu y travailler.

 

À dire vrai, je ne peux guère les juger de leurs actions,

Elles ont depuis longtemps tant de charnelles insatisfactions.

« L’esprit est fort et la chair est faible », a dit un grand sage.

Pourtant, c’est par la luxure que l’humanité a traversé les âges.

 

Je me souviens d’un client de jadis qui se sentait rejeté.

Il possédait des mains magiques et une étonnante virilité.

Homme si triste et en pleurs, j’ai tout fait pour le satisfaire.

De mon expérience, j’en tirais un curieux savoir-faire.

 

Je l’ai revu avec une jeune femme, bras dessus, bras dessous.

Aussitôt qu’il m’a aperçu, pas surprenant qu’il m’ait fait la moue.

Après tout, n’avait-il pas commis l’acte impur de l’infidélité ?

Alors que l’amour de sa vie était dans la chambre d’à-côté.

 

Oh ! J’ignorais qu’il est maintenant treize heures.

C’est le temps de sortir de ce lit qui fait mon bonheur.

Pour bien commencer, une seule chose amplement me suffit.

C’est d’avoir en ma main frêle mon miroir, mon fidèle ami.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

À travers une lentille

À travers une lentille Réflexion par Rolland Jr St-Gelais Photo par Acuarela1962 Source : https://www.deviantart.com/acuarela1962/art/Libre-13-522991231

À travers une lentille

 

À chaque jour, à travers une lentille.

L’amertume de la vie sans cesse se défile.

Je découvre toujours une nouvelle vérité,

Qui donne à mon existence sa vraie beauté.

 

Parfois, c’est en parcourant la nature,

Que je reconnais la chance pure,

De vivre dans un pays si joli,

Où ma réalité me sourit.

 

Mais, je dois admettre un fait.

Il y a quelque chose qui me plaît.

C’est d’avoir l’occasion de rencontrer,

Des modèles féminins venus de l’étranger.

 

Il va de soi que tout est fait avec rigueur.

Car, elles gardent des poses plusieurs heures.

Parfois, des chansons sont jouées à la radio,

Pour agrémenter les veillées lorsqu’il fait chaud.

 

Mon atelier est situé, dans le grenier, chez moi.

J’ai construit à cette fin une grande pièce sous mon toit.

Tout y est pour accueillir ces femmes aux styles soignés.

Sofa, siège, banc et tabouret pour tenir toute la soirée.

 

Connaissez-vous quel est l’exact secret de ma profession ?

Je devrais de préférence affirmer de cette formidable passion.

C’est la symbiose qui se manifeste dès que débute la séance.

Une véritable scène où tout est un jeu d’art et de patience.

 

Telle une promenade dans un jardin par une journée ensoleillée,

Je suis à la recherche de la fleur qui attirera mon regard attentionné.

Afin de perpétuer cette œuvre mirifique à l’aide de mon plus fidèle ami.

Mon fidèle compagnon, mon précieux appareil-photo que voici.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Merci l’artiste

Merci l’artiste Poème RollandJr St-Gelais Image proposée par une amie de Québec

Merci l’artiste

 

Me trouvant dans un petit village sur la côte d’azur,

Pour y aller passer mes vacances et prendre de l’air pur,

Moi, une dame vivant dans une cité à une population surabondée,

Que pouvais-je avoir de mieux pour en cet été me ressourcer?

 

Je logeais dans un motel où se trouvaient jolies fleurs,

Des fleurs aux arômes délicieux et aux diverses couleurs,

Des chambres certes bien modestes mais où existait le bonheur,

Un motel situé à quelques pas de bistros ouverts à toutes les heures.

 

Enfin, une semaine consacrée au pur plaisir et au repos bienfaiteur,

Après avoir tant travaillé dans un endroit avec tous ces menteurs,

Ces hommes venus se faire consoler par mon savoir-faire,

Et qu’en réalité, leurs épouses, ils n’en avaient que faire.

 

Que d’hommes esseulés cherchant un peu de tendresse,

Entre mes mains aux doigts de fée à prodiguer de belles caresses,

Que de femmes ai-je étonnamment rencontrées dans ce lieu inusité,

Ces femmes ignorant où aller pour ressentir l’aspect de leur féminité.

 

Depuis que je passe mes journées sous le ciel ensoleillé,

Un bel homme se cache derrière un chevalet et semble dessiner,

Bien des hommes du fait de ma profession adore admirer ma beauté,

Mais là, un tel regard m’avait tant étonnée que j’en fus presque gênée.

 

Le temps passa lentement dans un calme bien réparateur,

Assise sur une terrasse, savourant un café et des biscuits au beurre,

Je vis l’homme de la plage venant vers moi avec de quoi sous le bras,

D’un pas léger et avec un sourire radieux, il vint et ces mots il prononça.

 

Pardonnez-moi si je vous dérange charmante belle dame,

Je n’ai pu ignorer à la plage votre beauté radieuse telle une flamme,

Voilà pourquoi j’ai eu l’idée de votre féminité à jamais l’immortaliser,

Je vous offre de tout cœur ce présent qui je l’espère vous accepterez.

 

Puis dans un silence monacal, il déposa ce présent avec soin emballé.

En me faisant jurer d’être de retour chez-moi pour le déballer,

Puis, de sa main gracieuse telle une plume, avec délicatesse il me salua.

Pendant que d’un mouvement me rappelant un ballet, il se retourna.

 

En mon intérieur, j’ai fait cette promesse de ne point ouvrir ce présent,

Seulement lorsque j’aurai franchi la porte de mon grand appartement,

Alors j’ai mis dans ma valise ce cadeau de la part d’un si bel inconnu,

Même s’il me semblait l’avoir rencontré en un lieu très connu.

 

Quelle surprise de voir cette peinture réalisée quand j’étais à la plage,

Une peinture qui traversera peut-être le cours du sablier et des âges,

C’est alors que je contemplais cette œuvre d’art tant inattendue,

Qu’une idée en mon esprit est soudainement apparue.

 

En mon salon bien particulier sur un mur avec grande joie je l’accrocherai,

Près de ma table de travail sur le mur coloré il sera avec fierté exposé,

Tiens! Je crois bien savoir où ce bel homme j’ai déjà rencontré,

C’est ici qu’il m’avait juré qu’un jour il saura me remercier.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Un modèle féminin prometteur : Indira Spr de la Réunion

Regard de femme
Un modèle féminin prometteur : Indira Spr de la Réunion

Un modèle féminin prometteur :

Indira Spr de la Réunion

Bonjour tout le monde,

Comme vous le savez déjà, ce blog est consacré plus particulièrement à la nudité artistique, à la poésie et à la photographie bien que parfois j’y ajoute des réflexions personnelles sur certaines réalités de la vie. En effet, la vie est faite d’une multitude d’expériences que nous devons affronter inexorablement. Or, on peut y faire des découvertes très intéressantes.

Indira SprToutefois, je dois rendre hommage à l’un de mes plus fidèles amis et collaborateurs dans le domaine de la nudité artistique avant de poursuivre la rédaction du présent article. En effet, Joël Pèlerin a joué un rôle plus que considérable dans l’élaboration de ce blog grâce notamment à sa permission d’utiliser quelques-unes de ses plus belles réalisations photographiques tant pour la rédaction d’articles sur des sujets divers que pour la composition de mes poèmes. Des poèmes qui, pour mon plus grand bonheur, semblent plaire à plusieurs d’entre vous. Or, qui dit séance photo dit aussi modèle vivant et dit, par ricochet, une personne bien vivante possédant des valeurs, une histoire de vie et une âme exceptionnelle.

Or, j’ai la chance inouïe d’avoir l’une de ses modèles au sein de mes relations sur le réseau social Facebook. Un modèle féminin qui a réussi à m’interpeler grâce à sa beauté toute féminine et qui m’a donné le goût d’en savoir un peu plus sur elle. Ayant pris mon courage à deux mains, des mains symboliques dans mon cas, j’ai fait les premiers pas en lui proposant de rédiger un article sur elle, non seulement en tant que modèle mais avant toute chose en tant que femme.

Eh oui! Il y a chez chaque modèle un être vivant et qui vit pleinement. Réalité qui semble être oubliée par le grand public. Triste constat, en effet.

De son propre aveu, elle se considère comme une117940898_360068071824346_4575570170822669882_o grande amoureuse des animaux et ne peut supporter qu’on leur fasse du mal de quelques manières que ce soient. Le tigre est l’animal qui le rejoint le plus. Elle en a même fait son animal totem.  Et ce, à tel point que ‘’ … si j’avais le moyen de les protéger, surtout en Inde ou le braconnage est fortement présent allant jusqu’à donner mes biens et mon corp pour leur survie.’’  Et d’ajouter qu’à ses yeux, un animal est un être pur et sans péché. Qui plus est ! Chaque animal est en soit magnifique et adorable. L’être humain peut être vraiment cruel surtout lorsqu’ils s’en prennent à eux.

Quel regard impressionnantPourquoi est-elle devenue modèle pour le photographe Joël Pèlerin? Question à laquelle elle répondit tout simplement par ceci : ‘’Je suis devenu modèle pour avoir un peu plus confiance en moi et Joël Pèlerin, photographe professionnel, ma vraiment été d’une grande aide.’’ Personnellement, je ne suis guère étonné qu’elle ait trouvé en Joël Pèlerin une telle aide vue tout l’humanisme qui l’anime et le respect absolu qu’il a envers ses modèles.

Et comme tous les modèles, elle a de nombreux rêves qu’elle aimerait réaliser notamment de voyager et de voir pleins d’animaux. Fait intéressant à noter, elle voulait devenir vétérinaire lorsqu’elle était enfant. Elle semble posséder une âme d’une combattante pour les droits des animaux car elle aspire ardemment que les êtres humains comprennent toute l’importance de faune et de la flore sur terre et qu’ils cessent enfin de tout détruire.

Sur le plan familial, elle aimerait bien fonder une famille et avoir deux enfants, un garçon et une fille, qu’elle nommerait Ciel pour le premier et Céleste pour la seconde, ‘’ … enfin si le père est également d’accord bien sûr.’’ Mais au fait, que signifie son prénom? C’est le nom de la sœur de Gândhî. Ça veut dire beauté et splendeur. Un choix judicieux fait par son frère car elle est vraiment d’une beauté splendide.

Merci à Indira Spr pour sa permission de publier un tel article sur mon blogue artistique. Merci à vous pour votre assiduité.

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

Faire le mouvement

Faire le mouvement
Faire le mouvement Texte de RollandJr St-Gelais Réalisation photo par Craig Gum Photography Modèle : Madison Lindfors et JenovaxLilith Source : https://www.deviantart.com/jenovaxlilith/art/Make-your-move-731664430

Faire le mouvement

La vie est faite de mouvements lesquels sont dans la majorité des cas forgés dans des habitudes inculquées en soi depuis l’enfance. Se lever tôt pour aller travailler, porter des vêtements selon notre appartenance à tel ou tel sexe, se brosser les dents, se laver etc. Bref, nous agissons plus souvent qu’on le pense en fonction des règles apprises depuis notre tout jeune âge.

Il y a aussi des mouvements que l’on fait de plus en plus par choix. Des choix qui deviennent de plus en plus sérieux au fil des années. Avec tel type de personnes désirons-nous entretenir des liens amicaux ou bien choisir comme partenaire de vie? Avoir ou non une maison? Vivre ou non en appartement? Faire telle ou telle activité? Choisir tel type de placements? Choisir telle profession ou tel métier? Bref, plus nous vieillissons plus nos choix personnels prennent de l’importance.

Une chose doit être comprise une fois pour toutes. Il est impossible de faire aucun mouvement car cela est une partie inhérente de la vie. Faire le choix de ne faire aucun mouvement signifie que la vie le fera pour nous et cela au risque de nous être fatal. Certes, on peut par mesure de prudence retarder de faire tel ou tel mouvement afin d’avoir plus d’information et de prendre les décisions qui s’imposent. Toutefois, il est inévitable de faire le mouvement en fonctionne de nos choix. La procrastination est une très mauvaise habitude.

C’est un fait que le résultat de chaque mouvement peut être aux antipodes de ce à quoi on espérait. La vie est semblable à bien des égards aux fluctuations boursières avec ses soubresauts parfois à court terme, parfois à long terme. L’essentiel est de savoir garder le cap en tenant bon le gouvernail de notre vie. Pas toujours évident mais c’est à mon humble avis le mouvement le plus important entre tous. Tenir le gouvernail parfois en eaux calmes, parfois en mers agitées, parfois contre vents et marées afin d’atteindre les rivages de l’expérience humaine.

Vivre, c’est faire des choix. Vivre, c’est bouger à notre rythme. Vivre, c’est faire le mouvement. Le mouvement d’aller de l’avant, d’assumer nos décisions en regard des résultats sans regrets ni amertume, de savoir tourner la page et de recommencer. Le mouvement c’est la vie. De grâce, faites le mouvement avant que l’autre le face pour vous.

Merci d’avoir fait le mouvement de lire ce présent article.

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada