Archives de tags | Aujourd’hui

Le libre arbitre

Texte de RollandJr St-Gelais Photo par Gfriedberg Source : https://www.deviantart.com/gfriedberg/art/free-will-569674520

Le libre arbitre

Ce présent texte donne suite au précédent intitulé ‘’Accepter son destin’’. En effet, à la base du fait d’accepter ou non son destin réside le fait que l’on doit aussi assumer chaque pensée que l’on entretienne, chaque action que l’on pose, chaque habitude que l’on adopte et chaque comportement qui façonne notre destin. Un peu à l’image du potier qui pétrifie l’argile pour lui donner sa forme définitive. Une forme qui prend conscience dans son imaginaire, qui est ensuite modelée de telle ou telle manière jusqu’à sa satisfaction et dont le résultat bien que sommaire sera placé dans un four au degré et au temps voulu par celui-ci.

Or, chacun des éléments précités est soumis à une règle bien précise de la philosophie grecque. Est-il nécessaire de vous rappeler qu’une telle philosophie est d’une importance capitale dans la doctrine chrétienne? Ladite règle est ce que l’on appelle le libre arbitre à laquelle toute personne saine de corps et d’esprit est assujettie.

Mais avant d’aller plus loin, il me semble opportun de rappeler que l’expression ‘’personne saine de corps et d’esprit’’ requiert une attention particulière. En effet, le libre arbitre se rapporte à la liberté entière de la personne concernée. Une telle liberté ne peut en aucun cas être entravée tant sur le plan physique que psychologique. Si une telle situation arrivait, la notion même de libre arbitre ne tiendrait tout simplement plus. Par exemple, un individu souffrant de graves troubles mentaux lesquels requièrent des soins psychiatriques qui lui sont mal ou pas administrés, n’a pas forcément la meilleure capacité de jugement dans ses pensées. Ce qui peut aboutir à des gestes fort regrettables tant pour lui que pour son entourage.[i] Les médias journalistiques regorgent de telles situations, bien malheureusement.

Il en va de même pour ceux et celles dont la vie serait en danger. J’ai, à titre d’exemple, le fait où une personne vivrait dans une zone de conflits armés et qu’elle doit voler de la nourriture afin de survivre. Ici, il s’agit bel et bien d’agir par nécessité. Vous en conviendrez que le libre arbitre lié de près à la notion de bien et de mal est soumis à la notion de survie même si un tel comportement peut devenir une habitude pour un laps de temps bien défini, en l’occurrence la durée même du conflit.

Mais pour le commun des mortels, le libre arbitre est un élément absolu dans le développement de sa destinée. Souvenons-nous que le sable du sablier coule de manière imperturbable nous menant ainsi à un temps qui, à première vue, peut paraître lointain mais qui est en fait beaucoup plus proche que l’on croyait. Plus le temps passe et plus vite le lendemain arrive. Un lendemain qui devient un aujourd’hui lequel fera place à un autre lendemain et ainsi de suite.

Retenons bien ceci, notre aujourd’hui est le résultat de nos pensées, de nos choix, de nos actions et de l’ensemble de nos comportements qui ont façonné non seulement qui nous sommes mais aussi chaque parcelle de notre réalité actuelle. Je me plais à me remémorer une phrase que j’ai entendue dans le merveilleux film sur le groupe musical Queen dans lequel Freddie Mercury avait dit à son père ceci : ‘’Tu m’as enseigné à avoir de belles pensées, de poser de bonnes actions ainsi j’aurai une belle vie.’’ Or, c’est justement là où l’objectif du libre arbitre réside, c’est-à-dire avoir une vie riche et féconde.

Qui plus est ! Les questions d’ordre moral et éthique inhérentes au libre arbitre ont un poids énorme dans la plupart de nos prises de décisions. Pourquoi agir ou ne pas agir de telle ou telle façon face à une situation précise? Il est intéressant de noter qu’il est si aisé de se jeter dans des comportements destructeurs que le fait de ne pas le faire pourrait être perçu comme étant hors norme, voire même déviant, de nos jours. Plusieurs d’entre nous affirmeront qu’il existe des facteurs incitatifs dans ces choix aussi néfastes que cela puissent-ils l’être. Toutefois, il y a tôt ou tard cette petite lumière intérieure qui nous prévient du danger lié à de tels choix. Cela peut être une parole entendue au moment que nous n’y attendions guère, un geste posé par autrui envers lui-même ou une tierce personne et où nous en sommes témoins ou encore, et c’est souvent le plus efficace, simplement de constater vers quoi nous nous dirigeons. Autrement dit, prendre conscience de ce que nous valons réellement est l’outil ultime pour nous mener vers un chemin où la dignité et l’honneur occupent la première place.

En résumé, ‘’ … le libre arbitre est la faculté de l’être humain de penser, de décider et d’agir librement, par lui-même, sans aucune influence extérieure. La notion de libre arbitre est intimement liée à celle de liberté.’’ [ii]Donc, l’être humain est par sa nature libre face à son destin lequel dépend exclusivement du choix de ses actions ou de ses inactions. Ce qui ne signifie pas que bien des facteurs peuvent influencer le cours des choses. Il me vient à titre d’exemples une maladie chronique, un accident sur la route ou bien même une rencontre fortuite. Oui, j’avoue que la liste est presque sans limite.

Les évènements de la vie sont fort nombreux. Mais, les êtres humains sains de corps et d’esprit doivent y répondre du mieux qu’ils le peuvent et selon leurs connaissances. Il en va de leur destin. Comme dit si bien le professeur Emmett Brown (surnommé « Doc ») dans le film  »Retour vers le futur » : Rien est écrit à l’avance.

Merci infiniment de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

 

[i] Il n’est nullement question ici de me placer juge dans une quelconque affaire judiciaire où des crimes ont été commis sous l’influence d’une perte de conscience du bien et du mal chez l’individu. Les tribunaux sont là pour ça.

[ii] Source : https://www.jepense.org/libre-arbitre-illusion/ 

[iii] Rôle brillamment interprété par Christopher Lloyd

Quelques larmes

Quelques larmes Poème de RollandJr St-Gelais Photo choisie par Appetive-Soul Source : https://www.deviantart.com/appetitive-soul/art/tumblr-pdm5ufvFVl1tm2gavo1-1280-856415813

Quelques larmes

 

Je suis seule dans cette chambre,

Une chambre remplie de photos à la couleur d’ambre,

J’entends les appels de mes voisines confinées,

Qui sont tout autant que moi isolées.

 

Nous sommes déjà en après-midi,

Il n’y a pas grand-chose à faire aujourd’hui,

À part ces quelques rares magazines à feuilleter,

Qui racontent bien des nouvelles des mois passés.

 

Portant les yeux sur le mur,

Je fixe une photo à la teinte mûre,

Reconnaissant ce temps de pur bonheur,

Loin de cette vieillesse qui constate bien des malheurs.

 

Une photo prise par mon amoureux,

À une époque où en ma mémoire nous étions heureux,

Simplement heureux comme des frivoles jeunes tourtereaux,

Ne vivant que pour faire l’amour en écoutant chanter les oiseaux.

 

 

Sur une plage de sable fin,

Ignorant ce que pouvait être le destin,

Profitant tout simplement du moment présent,

De l’entre-deux guerres et si loin de nos parents.

 

Nous étions amoureux fous,

Quoi de plus normal en ces années vingt?

De ces années folles où tout allait avec joie et entrain,

Avant la crise, avant la guerre, où bien des hommes plièrent genoux.

 

Un seul souvenir il désirait conserver,

De ce temps de folies, de ce temps lumineux,

Où nous marchions bien lentement tous les deux,

Face aux vagues, il me demanda de me déshabiller.

 

Par son regard de tendresse, je ne pouvais refuser.

Prenant alors son appareil, il me fit signe d’avancer.

Vers les vagues qui continuèrent doucement de monter,

Une fois les pieds mouillés, vers lui je me suis retournée.

 

Me souriant de ses belles dents,

Je fis de même sans hésitation assurément.

En un seul clic, il immortalisa cet état de félicité.

Un état que j’aurais aimé vivre pour toute l’éternité.

 

Les jours, les mois et les années ont passé,

La crise et la guerre ont à jamais tout changé,

Enrôlé comme bien des hommes dans les armées,

Il fut lors d’un débarquement par une rafale de balles tué.

 

Mais avant de partir, il me lassa cette photo,

Afin de me rappeler qu’à cette époque tout était beau.

Je ne me suis jamais mariée car pour lui mon cœur était réservé.

Ce qui ne m’a pas empêché de faire ma vie avec grande gaité.

 

Veuillez pardonner à la vieille dame que je suis devenue,

J’aimerais bien me reposer un peu avant le soir venu,

Penser à l’élu de mon cœur mort dans un fait d’armes,

Me fait verser, malgré moi, quelques larmes.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

 

 

Mère

Mère
Mère par RollandJr St-Gelais Photo par Rick B. Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de Source : https://www.deviantart.com/rickb500/art/Mother-to-Be-II-853131748

Mère

 

Mère ! Ô ma mère !

Ce que le temps a passé,

Depuis que tu as trépassé,

Je crois que cela est arrivé hier.

 

Le temps n’a rien effacé,

Le temps n’a fait qu’atténuer,

La douleur qui a poignardé mon cœur,

Qui a laissé en mon âme tant de pleurs.

 

Ton regard m’avait tant détruit,

Que pendant longtemps mon cœur a languit,

Pourquoi es-tu partie la haine dans tes yeux?

Pourquoi es-tu partie sans me dire un simple adieu?

 

Pourquoi as-tu posé cette question avant de partir?

Pourquoi avoir osé me maudire et ainsi me faire encore souffrir?

J’ai pourtant sans cesse tenu mes promesses contre vents et marées,

Peut-être que les dieux voulurent que ce soit ma simple destinée.

 

Les saisons sont venues et revenues sans cesse,

Sans pour autant effacer toute ma profonde détresse,

Oui, je me suis repris en main de jour en jour et en des lendemains,

J’ai fait des erreurs même encore aujourd’hui comme demain.

 

Alors ! Pourquoi m’as-tu regardé ainsi?

Avant d’aller rejoindre mon frère au Paradis,

Maman ? Qu’avais-je donc fait pour mériter ce regard?

Bien triste question alors que ma vie avance et qu’il est si tard.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Je ne peux pas le croire

Je ne peux pas le croire
Je ne peux pas le croire de RollandJr St-Gelais Photo par G.B. d’Allemagne Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/I-can-t-believe-852270589

Je ne peux pas le croire

 

Bonjour mon chéri,

J’ai une chose à te dire aujourd’hui,

Une nouvelle qui ne te fera guère plaisir,

Je tenais absolument à t’en avertir.

 

Sache que je regrette de l’avoir fait,

Et vraiment ce n’est pas mon genre tu le sais,

Tu étais parti à ton travail très tôt ce doux matin,

Par un hasard j’ai découvert une lettre écrite à la main.

 

Malgré moi, je n’ai pas pu m’empêcher.

De la lire avec précaution tel un parchemin à déchiffrer,

Un témoignage qui alla pour le reste de ma vie me bouleverser,

Sache avant toute chose que jamais je ne pourrai te le pardonner.

 

Une lettre écrite par une main étrangère,

Qui, ma foi, était si cruelle que j’ignorais que faire.

Une lettre avec des mots d’amour d’une femme inconnue,

Je n’en revenais pas de ces mots que j’en suis tombée des nues.

 

Pourquoi m’as-tu trompée?

Et m’avoir si longtemps mystifiée.

Je voulais tant avoir des enfants beaux et grands,

Avec toi que nous aurions élevé avec amour assurément.

 

Pourtant en ce bel été nous nous sommes fiancés.

Devant nos parents notre amour nous avons proclamé,

Nous nous sommes mutuellement jurés entière fidélité,

Mais dès l’instant où j’ai vu ces mots, mon cœur s’est brisé.

 

Pourquoi m’avoir tant menti?

Maintenant que je sais la vérité,

Entre nous deux, c’est bel et bien terminé.

Car je ne peux pas le croire que tu en avais une autre dans ta vie.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

J’ai les bleus

J'ai les bleus
J’ai les bleus par RollandJr St-Gelais Photo DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

J’ai les bleus

 

 

J’ai les bleus

Car j’étais amoureux

De ces illusions merveilleuses

Qui ont laissé des pensées ténébreuses

 

 

Aurais-je du faire autrement?

Prendre d’autres chemins assurément

Mais je ne peux revenir sur mes pas

Que voulez-vous? La vie est comme ça.

 

 

La vie est remplie d’expériences

En tirer une leçon c’est une science

Mais dans le fond, je ne regrette rien

Car j’ignore comment sera fait demain

 

 

Serais-je encore dans ce monde?

Vibrer aux sons de toutes ces ondes

Car sentir c’est avant tout pouvoir vivre

Aimer, baiser, boire jusqu’à en être ivre

 

 

Je ne regrette rien car je ne serai plus là

Lorsque mon heure de partir viendra

Mais aujourd’hui j’ai les bleus de mes yeux

Mes yeux qui devant ces femmes j’en étais heureux

 

 

De

 

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada