Archives de tags | Aujourd’hui

Devant la bibliothèque

Devant la bibliothèque Poème de Rolland Jr St-Gelais Avec la permission de Sandrine C. de la France

Devant la bibliothèque

 

À cette heure, j’ai reçu une formidable amie,

En ce jour si magnifique, en ce beau vendredi.

Elle est originaire de la région du Midi de la France.

Un pays où coulent de délicieux vins en abondance.

 

Cela faisait longtemps que nous étions rencontrés.

Elle était aussi sublime qu’un champ de fleurs en été.

Aussitôt entrée, je lui ai offert un petit remontant.

Comme c’est bon de se rappeler les jours d’antan.

 

Assis dans le salon, nous discutions de divers événements.

C’est alors qu’elle me demanda d’enlever ses vêtements.

Ce dont je lui ai dit : « Allez ! Ma chère ! Fais comme chez toi. »

Il n’en fallait pas plus pour qu’elle réussisse à me mettre en émoi.

 

Fait étrange ! Elle me faisait penser en un livre à découvrir.

Devant moi, elle prenait tout son temps pour se dévêtir.

Chaque pièce qu’elle enleva ressemblait à une page tournée.

La température de mon corps monta tel un volcan enragé.

 

Finalement, elle se retrouva en tenue d’Eve devant mes yeux.

Elle avait un petit rire sur le coin de ses lèvres bien curieux.

Quelle idée saugrenue avait-elle dans la tête en cette occasion ?

Rien qu’y songer, j’en perdais à la fois mes esprits et ma raison.

 

C’est ainsi qu’elle fixa ma bibliothèque où je plaçais mes précieux livres.

De ces richesses, qui par leurs connaissances, me rendaient tant ivre.

Elle y grimpa avec précaution m’offrant ainsi un spectacle inhabituel.

Mais, je ne me plaignais guère, car la vue était particulièrement belle.

 

Je me suis alors souvenu de ce que ma défunte mère souvent me répétait.

« Tu comprendras un jour toute l’importance de voir le monde tel qu’il est. »

Jamais, je me doutais comme elle pourrait un jour m’avoir dit la vérité.

Qu’y a-t-il de plus agréable à admirer qu’une femme dans sa nudité ?

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Je serai bientôt de retour

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

 

Je serai bientôt de retour

 

Bonsoir mon amour,

Je pense à toi chaque jour,

Je rêve toujours de toi chaque nuit.

Tu es l’étoile qui, dans le firmament, sans cesse reluit.

 

Je t’écris cette lettre d’un lieu totalement inconnu.

En imaginant te voir, dans notre lit, entièrement nue.

Admirer ta chevelure dorée telle une couronne d’une reine.

Regarder en silence ton cou où éclosent tes magnifiques veines.

 

Sur les draps d’un blanc immaculé me rappelant ta virginité

Par une nuit de tendresse, tu m’as avec confiance donnée.

Tu ressemblais à une frêle fleur qui se laissait cueillir,

Afin de pouvoir, dans un élan passionnel, nous unir.

 

Pour le moment, je ne peux pas te dire où je suis.

Crois-moi ! C’est une question de mort ou de vie.

Mais, je ferai tout mon possible pour m’en sortir.

De cet endroit perdu, mon seul but est de fuir.

 

Sache ma bien-aimée ! Je conserve l’espoir,

De te toucher, en plein jour ou bien le soir.

Les souvenirs si merveilleux que j’ai de toi,

En mon cœur sèment tant de bonheur et de joie.

 

Je te promets que nous retournerons à cet hôtel,

Pour se rappeler jusqu’à tel point, la vie est belle.

Nous visiterons de nouveau Paris, la Ville lumière.

En chantant, de notre jeunesse, de mémorables airs.

 

Mais, tout ce que je peux faire pour aujourd’hui.

C’est d’écrire avec une plume ces mots sur du papier flétri.

En tenant avec ma main cette missive que je t’envoie,

En espérant de tout mon cœur qu’elle arrivera jusqu’à toi.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada 

Nous t’exhortons

Nous t’exhortons Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par JenovaxLilith Source : https://www.deviantart.com/lilithjenovax/art/We-Invoke-Thee-938717631

Nous t’exhortons

 

Ô, Être suprême qui est de tout temps.

Qui vit au-dessus des moments et des lieux.

Qui sonde les cœurs qui vont vers les cieux.

Toi qui délivres les humains de leurs tourments.

 

Nous sommes ici rassemblées avec de nobles intentions.

Sans pensée malsaine et avec une pure conscience.

Nous voici réunies sous l’œil de ta présence.

Écoute favorablement notre supplication.

 

Toi qui ne juges jamais par les apparences.

Et qui porte un regard souvent miséricordieux,

Envers l’être qui a toujours gardé un cœur généreux,

Sans jamais avoir détourné son visage de l’innocence.

 

Nous sommes cinq comme les doigts de la main.

Nous formons un cercle afin d’unir toutes nos énergies,

Contre ce pouvoir ténébreux qui sournoisement rugit.

Pour ce faire, nous psalmodions d’ancestraux refrains.

 

Devant nous se trouvent ces objets tellement précieux.

Une bougie d’une blancheur immaculée, gage de notre pureté.

Un crâne d’un inconnu, symbole parfait de notre ultime destinée.

Un lampion obscur comme la nuit, signe des choses cachées des cieux.

 

Une pomme pour se rappeler la chute de l’humanité.

Un compas, témoin de ta science et de ton intelligence.

Un miroir, imprimeur de nos actions sur notre conscience.

Enfin, des bougies noires, nos incantations, vers toi, vont monter.

 

Nous sommes les prêtresses d’un culte aujourd’hui presque disparu.

Victime autant par les préjugés en tous genres que par l’ignorance.

Qui a pourtant su résister aux persécutions grâce à une céleste patience.

Une foi mystique qui a été révélée qu’à de très rares élus.

 

Écoute notre prière ! Nous t’en conjurons.

Ô, toi, qui fus extrait de la lumière éternelle.

Entends notre requête et vois comme elle est belle.

Guéris cet homme à l’âme pure ! Avec confiance, nous t’exhortons.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Belle à croquer

Belle à croquer Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par G.B. d’Allemagne Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/Four-apples-936077534

Belle à croquer

 

Je suis allé avec ma tendre copine,

Une femme aux allures un peu coquines,

Faire la cueillette du fruit défendu,

Dans une région d’arbres feuillus.

 

Quel petit plaisir de la vie,

De faire ce dont on a envie.

Et d’être accompagné de l’être aimé,

Sous le ciel bleu et par un jour ensoleillé.

 

C’était une journée d’automne pas comme les autres,

Car, j’avais une idée plus importante qu’être son hôte.

Pour être franc, cela fait maintenant bon nombre d’années,

Que nous nous fréquentions moi et ma bien-aimée.

 

Nous nous sommes connus au collège,

Dans une classe où elle apprenait le solfège.

Alors que j’étudiais les littératures étrangères,

Pour mon bonheur et celui de mon défunt père.

 

Elle avait une voix réellement magnifique,

Qui allait si bien avec sa beauté angélique.

D’un seul coup d’œil, j’en suis devenu amoureux.

En un instant, j’étais épris par son charme langoureux.

 

C’est à la cafétéria que j’ai osé faire les premiers pas,

En l’invitant à une soirée, pas très loin de chez-moi.

Avec le sourire, elle a accepté de m’accompagner.

Tout en ignorant ce que l’avenir allait nous réserver.

 

Au fil du temps, nous avons appris à nous connaître.

Au fil des jours, notre amour allait peu à peu apparaître.

Au fil des nuits, nous pensions sans cesse au lendemain.

Nous avions tellement hâte de nous tenir par la main.

 

Les années de cours sont, à la vitesse de l’éclair, passées.

Une fois que la période de nos vacances d’été fut arrivée,

Nous en avons profité pour découvrir les régions avoisinantes.

Nous avons parcouru des localités vraiment intéressantes.

 

Mais, j’ai attendu la saison romantique des pommes,

Pour lui faire l’ultime demande faite par un homme.

J’espérais être au bon endroit, au bon moment.

Comme le faisaient jadis les amoureux d’antan.

 

Je lui ai ouvert mon cœur avec simplicité,

En lui demandant si elle voulait bien m’épouser.

Avec un éclat de joie dans les yeux, elle m’a dit oui.

Quel bonheur prodigieux que j’ai vécu aujourd’hui !

 

Jamais de ma vie, je pensais vivre tant d’émotions.

Que d’amour voguât dans mes veines avec profusion !

Comme elle était désirable au milieu de ces pommiers.

Oui, je l’avoue. Comme elle était belle à croquer.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Je mets de la couleur dans ma vie

Je mets de la couleur dans ma vie Poème par Rolland Jr St-Gelais Photo par Spitting-to-Winward Source : https://www.deviantart.com/spitting-to-windward/art/Salty-Art-924776457

Je mets de la couleur dans ma vie

 

J’ai pris une grande décision aujourd’hui.

J’ai décidé de tourner la page pour de bon.

Et, de mes erreurs, simplement en tirer une leçon.

Afin de poursuivre mon chemin avant que tout soit fini.

 

D’une main, je tiens mon pinceau.

Et de l’autre, ce qui enjolivera mes journées.

J’enlèverai les nuages sombres de mes idées,

Pour les remplacer par des mots d’amour si beaux.

 

C’est terminé pour moi de vivre dans les jours passés.

Je veux passer à autre chose alors que j’ai encore le temps

Des plus belles couleurs, en moi, je veux peindre indéfiniment.

Je veux découvrir tout ce qui compose cette humanité.

 

Voir avec les yeux de mon cœur rempli d’un grand amour.

Ces gens qui tant bien que mal tentent de survivre

Ces enfants innocents qui désirent simplement vivre.

Faire la rencontre des êtres qui y vivent chaque nuit, chaque jour.

 

Parcourir ces nombreuses routes,

Savourer les fruits cueillis dans les jardins magiques,

Marcher parmi les fleurs aux parfums fantastiques.

Même si, parfois, malgré moi, tout cela me déroute.

 

J’ai choisi mes teintes que je prendrais,

Pour rendre ce monde encore plus merveilleux.

Je changerai absolument tout de la terre jusqu’aux cieux.

Mais, n’ayez crainte, le choix de mes couleurs est déjà fait.

 

Le bleu sera pour les amoureux.

Le rouge sera pour les cœurs brisés.

Le jaune sera pour égayer les gens attristés.

Et toutes les autres seront pour rendre les gens heureux.

 

Je prends l’astre de ma vie entre les mains.

Nul être en ce monde ne me dira quoi faire.

Et menacera mon être de l’enfer imaginaire.

Je fais mes choix qui façonneront mon destin.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada