Archives de tags | neige

Je suis un cardinal rouge

Je suis un cardinal rouge Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo et modèle par JenovaxLilith Source : https://www.deviantart.com/jenovaxlilith/art/red-cardinal-904391318

Je suis un cardinal rouge

 

Je suis un cardinal rouge,

Rouge comme un excellent vin,

Dans une coupe tenue par une main,

Dont aucune goutte n’est versée, car rien ne bouge.

 

Étendue sur la neige d’une pureté sans égale,

J’entends le vent siffler dans les branches givrées,

Givrées en cette saison à la fois magnifique et glacée,

Et où rien ne peut me blesser ni me faire aucun mal.

 

Les yeux clos afin de savourer ce moment précieux,

Me laissant simplement bercer par les chants,

Des rares oiseaux qui attendent le printemps,

Alors que bien d’autres ont déjà quitté ces lieux.

 

Je suis un cardinal quelque peu étrange,

Mes tatouages racontent une histoire fascinante,

Où se trouvent bien des choses si étonnantes,

Sans oublier des êtres célestes appelés des anges.

 

Chut ! Ne faites pas de bruit, s’il vous plaît.

Laissez glisser entre vos doigts le temps qui coule.

Laissez aller vos pensées dans le vide qui s’écroule.

Je suis le cardinal rouge de ces bois, voici ce qui en est.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

La neige a décidé

La neige a décidé Poème de Rolland Jr St-Gelais avec la permission spéciale de Jenovaxlilith DeviantArt : https://www.deviantart.com/jenovaxlilith

La neige a décidé

  

La neige a décidé,

Dans ce pays, d’y rester.

Tout est d’un blanc immaculé

Je suis là sans dire un mot sans bouger

 

Neige blanche tombée des cieux.

Qui recouvre le pays de mes aïeux,

Ce pays où jadis vivaient les amoureux

Où ils y fondèrent des villages si nombreux.

  

Tout autour de moi est magnifique.

Tout semble tiré d’un conte féerique.

De ces contes aux aventures épiques.

De ces histoires tellement romantiques.

 

En cet endroit où je suis toute de blanc vêtue.

Même si je désirais au plus profond de moi être nue.

Car, avouons-le, en cette forêt vierge qui m’aurait vue ?

Dès le moment où je me suis assise, tout s’est tu.

 

Maintenant, la neige recouvre le sol fatigué,

Épuisé d’avoir été, par les hommes, tant exploité.

Repose-toi bien, dans ce silence, terre bien-aimée.

Aimée par toutes les âmes de bonne volonté. 

 

Je serai immobile bien sagement

Sans faire de bruit bien évidemment

À cet endroit, je resterai aussi longtemps

J’admirerai le paysage enneigé tout ce temps.

 

La neige a décidé aujourd’hui d’être avec moi,

En cette forêt perdue qui met mon cœur en émoi

J’aimerais dès maintenant être pour toujours avec toi

Ô belle et douce neige, dans les nuages en guise de toit.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Ils tentaient de tutoyer les nuages

Ils tentaient de tutoyer les nuages Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par Eri Kel de la France

Ils tentaient de tutoyer les nuages

 

Par un dimanche d’hiver,

Je me promenais dans un champ,

Tout en chantant un refrain gaiement,

À travers les sapins blancs et verts.

 

Entendant le vent se manifester,

Dans les arbres si majestueux,

Contemplant cet instant savoureux,

Alors que la neige tournoya avec légèreté.

 

Levant les yeux vers le ciel couvert,

Par un vieux manteau gris et lourd,

Sous lequel avec torpeur hibernent les ours,

J’ai compris alors que maintenant c’est mon tour.

 

Tournant avec assurance mes pas vers ma demeure,

Je longeais les souches avant que vienne la tombée de la nuit,

De cette nuit noire où seul le ruisseau se manifeste par son bruit,

Je me dirigeai vers ma cabane de bois pour échapper à cette heure.

 

Une cabane de bois que seuls savent faire les gens de mon pays.

Pays de neige d’un blanc immaculé et d’étendue à perte de vue.

Découvert par des gens, de la lointaine Europe, par la mer, venus.

Avec peine, je pressais le pas face au vent et la poudrerie.

 

Arrivé en ma modeste chaumière,

Je fis avec grande joie mon humble repas,

Quelques ingrédients suffiront pour mon pâté chinois,

Sans toutefois oublier le plus important, réciter une prière.

 

Assis devant le chaud fourneau allumé,

À ce que j’allais bien pouvoir faire, j’ai songé.

De ces arbres qui jadis faisaient ma fierté vu leur vénérable âge.

Maintenant morts de fatigue à force d’avoir essayé de tutoyer les nuages.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Aussi pure que la neige

Aussi pure que la neige Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo & Modèle: JenovaxLilith Source : https://www.deviantart.com/jenovaxlilith/art/misanthropy-883776339

Aussi pure que la neige

 

Aussi pure que la neige, est ta beauté.
Que la neige blanche qui tombe sur les prés,
Sur les prés où j’ai tant rêvé de toi durant l’été,
L’été qui, à mon grand regret, est parti pour l’éternité.

 

Mais, heureusement, en mon cœur tu es toujours présente.
Ce qui console mon âme de la douleur qui me hante.
Et qui n’en finit pas de gruger de ses dents acérés le temps.
De ces dents qui volent ma joie de vivre inexorablement.

 

Quand reviendras-tu près de moi?
Mon cœur ne cesse pas de languir pour toi.
Permets-moi, ô chérie, de m’endormir à tes côtés.
Que je puisse admirer la grâce de ta féminité.

 

Et lorsque viendra le petit matin,
Je me lèverai le cœur sans chagrin,
Car à chacun de mes pas tu seras près de moi
Que ce soit sous le soleil de l’hiver ou sous mon toit.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Dans ta main

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Dans ta main

 

La nuit est maintenant tombée,

Le firmament se couvre d’un manteau étoilé,

Le silence règne en ce lieu si mystérieux,

Un lieu réservé pour les amoureux.

 

Sans dire un mot, nous avons avec tendresse discuté.

Sans dire un mot, avec complaisance, tout a été affirmé.

Sans dire un mot, nous nous sommes enfin compris.

Sans dire un mot, nous avons longuement souri.

 

D’un simple regard, notre envie s’est manifestée.

Alors, pourquoi de ce désir en cet instant se priver?

D’un simple regard, nous avions suscité nos passions.

Alors, pourquoi se priver de succomber à cette tentation?

 

Avec précaution, tu as enlevé tes vêtements.

Avec grande prudence, j’ai agi pareillement.

Avec tendresse, nous nous sommes découverts.

Avec respect, nous nous sommes l’un à l’autre ouverts.

 

Je t’ai offert simplement le meilleur,

Avec réserve, car je ne voulais point te faire peur.

Tu t’es approchée vers moi avec des yeux scintillants,

Avec précaution, tu es descendue vers ce lieu avec un désir ardent.

 

Glissant lentement ta main vers cet endroit,

Vers ce lieu secret de mon intimité que tu convoitas,

Voyant en toi ce vœu longtemps caché, longtemps souhaité,

Il est maintenant le moment ultime de le concrétiser.

 

Saisissant mon intimité à pleine main,

Semblable, à tes yeux, tel un joyeux festin.

La chaleur de ta peau nourrissait ma verge nue,

Pendant que la paume réchauffait ma bourse pendue.

 

Dans ta main blanche comme neige se trouve ma descendance,

Dans ta main se manifestent toutes formes de concupiscence,

Entre tes doigts magiques se trouve la destinée de ma filiation,

Entre tes doigts de fée tu les manipules avec belle attention.

 

C’est alors en cet instant précis que j’ai enfin compris.

Que tu possèdes dans ta main si douce la vie,

Cette vie que je t’offre avec grand plaisir,

Car c’est avec toi que je veux vivre.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada