Archives de tags | royaume

Ce soir

kamera_di_crema_by_anioblica_dcqufe2-fullview

Avec la permission de Katarzyna B. modèle nue

Ce soir

 

Ce soir, tu seras à moi.

Tu m’obéiras à chaque instant et aux pas.

N’est-ce pas là depuis longtemps ce que tu désires ?

Ce qui depuis bien des jours et des nuits te fait tant souffrir ?

 

De souffrir d’ignorer ce moment tant attendu,

Où dans cette nuit d’amants damnés, nous serons nus.

Nus et libres de s’offrir l’un à l’autre sans regret ni détour,

Et par de tendres gestes nous ne cesserons pas de se faire l’amour.

 

Tu seras en ces heures mon esclave soumise,

Car je connais ton vœu de ne plus être insoumise,

De connaître la chaleur de mes bras et la force de ma verge,

Qui t’amènera dans le royaume des nymphes pures mais non vierges.

 

C’est en évoquant mon divin nom,

En haletant en mon oreille mon prénom,

Que tu me supplieras de poursuivre mon rôle de maître,

Afin de te satisfaire en te faisant par le plaisir toujours renaître.

 

Jeune dame ! Jeune déesse d’une nuit,

Belle femme malgré les jours qui me fuient,

Attends-toi à savourer ces moments d’extase,

Car malgré mon corps meurtri et blessé, je suis un as.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Jouant de la harpe

40933848_915578528651886_48045162030432256_n

 

Dessin par Nicole Boileau de Montréal

 

Jouant de la harpe

 

Mademoiselle, ce que vous êtes belle. 

J’ai entendu au loin votre mélodie telle une hirondelle. 

Ne voulant pas vous déranger dans votre inspiration, 

J’ai avancé vers vous avec grande précaution.

 

Doucement, je me suis assis à vos pieds. 

Et me laissant bercer par vos notes, je me suis mis à rêver. 

Rêver d’un monde où la musique serait la reine, 

Et que vos doigts magnifiques gouvernent.

 

Et que chaque air serait fait pour le bonheur, 

De votre royaume à chaque instant, à chaque heure. 

Nulle souffrance ni injustice n’aurait de place, 

Ni dans votre cœur ni dans votre palace.

 

J’écoute l’harmonie de votre musique, 

D’une sensibilité presque héroïque, 

M’apercevant combien c’est merveilleux, 

D’être dans ce lieu ensemble tous les deux.

 

En joignant les mains, 

J’ai pensé à tous ces lendemains, 

Où votre absence se fera sentir, 

Ce qui me fera grandement souffrir.

 

Mais, ce qui me console un peu. 

C’est de conserver une mèche de vos cheveux, 

Que vous m’avez offert avec un sourire si merveilleux, 

Accompagné par votre regard divin de vos yeux si bleus.

 

De

 

Rolland St-Gelais 

Québec (Québec) 

Canada 

Pour toi, je suis à genoux

new-image36

Pour toi, je suis à genoux

 

Devant cette foule qui me dévisage sans arrêt,

Mes pensées vont vers toi peu importe là où tu es,

De mon corps nu, rien de leurs yeux ne leur sera caché,

Car toute ma fierté se trouve dans cette chaire si blessée.

 

Le vide en moi me consume avec grande avidité,

M’imprégnant de sa force herculéenne et de sa rapidité,

Puis, sans aucune retenue, je décide simplement de m’abandonner,

De laisser aller ce sang bouillant parcourir ces veines telle une randonnée.

 

Masculinité tellement proche des dieux,

Legs que me firent mes lointains et nobles aïeux,

Et que je garderai pour celle qui a touché mon cœur,

Cette vierge et blanche terre où règne un royaume sans peur.

 

Je ressens ces vibrations indices de la vie au plus profond de mon intimité,

Avec courage, volonté et sérénité, je suis parvenu à me dompter,

Faisant le néant, là où règne une paix céleste, autour de moi,

Car de mon corps vigoureux j’ai décidé d’en être le roi.

 

Et de ma si belle virilité elle te sera réservée à jamais,

Car mon souhait c’est de te prouver combien je te respectais.

Point de honte d’être un homme véritable en ce monde si exécrable,

Mais grand honneur de savoir agir avec noblesse et de toujours en être capable.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Tu es dans mes pensées

new-image176

Tu es dans mes pensées

 

Ô toi qui es au loin,

Sache tout mon chagrin,

De ne pas être malgré moi près de toi,

Tu seras toujours ma reine et je serai à jamais ton roi.

 

Un roi sans royaume,

Que de ce pas l’on m’embaume!

Car derrière ces montagnes se trouve,

Ma toute tendre et si bien-aimée louve.

 

Je ne suis qu’un pauvre loup solitaire,

Et de proclamer mon amour je ne saurai me taire,

Qu’enfin passent toutes ces longues et pénibles saisons,

Car sans toi, Ô mon amour, je risque d’en perdre la raison.

 

Oui, je ne puis le cacher indéfiniment,

Mon âme vit le pire des enfers tel un véritable tourment,

Que l’on fouette mon corps jusqu’à rendre mon dernier soupir,

Car sans toi ô ma chérie, quelle est donc ma raison de vivre?

 

Que tombent sur moi ces lourdes pierres,

Car mon âme se brise sur ces débris depuis naguère,

Et que dire de mon cœur par la vie meurtri et blessé?

Si je vis c’est parce que tu es à jamais dans mes pensées.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Bonne nuit

Bonne nuit

Bonsoir toi qui fait ma joie quotidienne.

Je t’avais aujourd’hui promis de te dire ces quelques mots.

Ces mots qui résonnent dans mes pensées qui sont tiennes.

Je viens te souhaiter une bonne nuit avant de me diriger tout là-haut.

Au royaume des rêves mirifiques en espérant t’y retrouver,

Car sans toi ma vie n’est qu’un cauchemar qui ne prend jamais fin,

Mes pas vers mon lit sont tout doucement dirigés,

Mon corps se retrouvera dans les draps de satin.

Comment puis-je être comblé sans la présence de ton sourire?

Comment puis-je trouver le repos de l’âme en ton absence?

Seule ta beauté me procure ma véritable raison de vivre.

Seule la volupté de ta voix, de mon cœur et de ma vie, les encense.

C’est quelques mots sont pour toi ma belle amie.

Ces quelques vers sont pour toi grande dame.

Mes pensées se tournent vers toi en ce début nuit.

Mes pensés grâce à toi comblent mon âme.

de

Rolland St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Si je pouvais…

Si je pouvais

Si je pouvais…

Si je pouvais être un magicien, je me corrigerais de tous mes défauts.

Si je pouvais être un empereur, je te donnerais tout mon empire.

Si je pouvais être un médecin, je guérirais ton cœur de tous ses maux.

Si j’étais un clown, rire aux larmes, je te ferais rire.

Je ne suis qu’un homme parmi les plus modestes.

Je ne suis maitre d’aucun royaume, petit ou grand.

Je ne fais aucune grande prouesse.

Même si mon cœur est grand.

Mais, je serai toujours à ton écoute quand le besoin, tu en sentiras.

Mais, je serai là quand tu le voudras sans pression aucune.

En sais-tu seulement la raison de cette volonté-là?

Parce qu’une dame telle que toi, il y en a juste une.

Et, crois-moi, c’est toi.

De

 

Rolland St-Gelais Québec

(Québec)

Canada