Archives de tags | attentes

Quelle soirée endiablée

Quelle soirée endiablée

Bonjour tout le monde,

J’espère que tout se passe bien pour vous et que vous ne subissez pas trop des contrecoups du retour à l’heure d’hiver. Pour ma part, je dois avouer que j’ai eu la chance d’assister au dernier spectacle présenté à l’heure d’été au centre Vidéotron de Québec.

Je vous confierais que ce spectacle allait haut de là mes attentes. Deux raisons expliquent une telle situation. En premier lieu, mon savoir à propos de ces orchestres sont assez limités. Ce n’est pas parce que l’on entend leurs pièces musicales être diffusées à la radio que l’on en a une réelle connaissance. En second lieu, je craignais assister à une cacophonie. Or, c’est tout le contraire !

Que de rythmes enjoués ! Que de vie à chacune des chansons jouées par les deux groupes à l’occasion de cette soirée mémorable ! En effet, The Offspring a offert un spectacle digne de sa réputation sans oublier l’appui, en première partie, de Simple Plan. Que pouvais-je demander de plus en l’entrée du mois de novembre du bon pied ? Chacun d’eux a interprété leurs plus grands succès pour le plaisir des nombreux amateurs présents sur les lieux. 

Rien n’était laissé au hasard afin que l’on puisse avoir droit à une soirée endiablée, et ce, du début jusqu’à la fin. Un public assez considérable s’exclamait d’une joie indescriptible dès les premières notes du récital. Et quel concert ! Pour être franc avec vous, j’entends de nouveau certaines des pièces dans mes oreilles au moment même où j’écris ces lignes.

Un élément qui m’a beaucoup plu réside dans l’occasion que le chanteur du premier groupe ait parlé à la foule dans la langue de Molière. C’est là un aspect important pour votre humble serviteur, car rien ne les forçait d’agir ainsi, mais, par respect à l’égard des gens de la belle ville de Québec, ils ont eu la décence de l’avoir fait. Oui, je suis un fier partisan de la protection du fait français même si j’adore écouter des mélodies interprétées en d’autres langages.

En résumé, nous avons eu droit à un « deux pour un » hier soir puisque deux formations extraordinaires ont offert une performance magique. Je pourrais même affirmer, pour reprendre le titre d’une chanson de Simple Plan, que c’était « Perfect ». 

Que la vie est belle !

Rolland Jr St-Gelais de Québec au Canada

S’il te plaît, fais-moi plaisir !

S’il-te-plait, fais-moi plaisir. Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par G.B. D’Allemagne Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/Please-Please-Me-913513321

S’il te plaît, fais-moi plaisir !

 

Nous sommes en plein mois d’avril.

Malgré le printemps venu, rien en moi ne brille.

Tout me paraît si sombre, si terne.

Qu’en mon cœur, j’ai éteint ma lanterne !

 

Je n’ai qu’une seule envie.

Me retrouver en cet instant dans ton lit.

Me blottir tout contre toi afin de me réchauffer.

Sentir mes doigts sur ton corps et lentement te caresser.

 

Daigneras-tu me faire cette modeste faveur ?

Passer la nuit avec toi pour y trouver un peu de chaleur.

Oui, c’est la réalité, rien ne va plus en ce monde.

Aucune morale n’existe en ces dirigeants immondes.

 

L’amour, la fraternité et la compassion ont disparu.

La puissance, l’argent et la haine sont alors apparus.

Que reste-t-il donc de nos rêves de jeunesse ?

Tendre la main vers qui crie sa détresse.

 

Ô, ma chérie, en ce sinistre crépuscule.

Mes attentes de jadis sans cesse reculent.

Aide-moi à mettre fin à mes souffrances.

Tu es la seule qui ravive mes espérances.

 

Entendre tes soupirs retentir sous mes frôlements.

Ressentir ton cœur à chacun de ses battements.

Quel bonheur émerge en moi te voir si éblouissante !

Quelle joie m’envahit lorsque tu deviens si flamboyante !

 

Permets-moi de passer cette nuit sous tes draps de satin.

Que je puisse t’embrasser avec soin jusqu’au petit matin.

Exauce simplement mon vertueux désir !

S’il te plaît, fais-moi plaisir !

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Tu as fait le bon choix

Tu as fait le bon choix Photo par Gb62da Poème par Rolland Jr St-Gelais Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/Veggie-day-2-907297875

Tu as fait le bon choix

 

Bonjour, chérie.

As-tu bien dormi cette nuit?

Que j’étais bien, collé contre toi !

Je sentais la douceur de ta peau contre moi.

 

Que c’était bon ! Que c’était merveilleux !

D’être tous les deux dans ce lit en amoureux.

Y découvrir les positions du Kâmasûtra.

Si tu savais à tel point, tu m’étonnas.

 

Que c’était chaud ! Que c’était fantastique !

Que c’était féérique toutes ces positions érotiques !

Jamais je n’arriverai à oublier la moiteur de ton intimité.

Tu m’as offert ton cœur et ton corps sans oublier ta féminité.

 

Je t’ai offert tout autant ainsi que ma masculinité.

Des gestes d’amour et de passion accompagnés de ma virilité.

Nous nous sommes tant aimés tout donnés, en cette nuit sans lune.

J’ai gravé le mont de Vénus avec lenteur telle une fragile dune.

 

C’était, ma maîtresse adorée, tellement extraordinaire.

De t’entendre crier de jouissance sans jamais te taire.

Tu haletas allègrement jusqu’au plus profond du paradis.

Pour tout le reste de ma vie, je ne pourrais oublier cette nuit.

 

Tu m’as choisi, ô, mon amour, entre tous tes prétendants.

Crois-moi, ô, ma chérie, cela a été pour moi fort surprenant.

De tes attentes, je souhaite ardemment avoir été à la hauteur.

Je serai toujours là pour te satisfaire pour te combler de bonheur.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Mirages

Mirages Texte de RollandJr St-Gelais Photo de Gfriedberg Source: https://www.deviantart.com/gfriedberg/art/Candling-889960127

Mirages

La vie a plusieurs facettes. Des facettes que l’on construit à partir de nos souvenirs, de nos certitudes, de nos valeurs et de nos attentes. En effet, tout dans la vie peut être différent en chaque personne. Elle peut être remplie de beauté, de tristesse, de moments fastidieux, d’autres moments dans des misères extrêmes. Souvent, nous tenons pour acquises la santé, la richesse, la jeunesse, pour les plus chanceux, la beauté. Celle qui correspond aux normes établies par la société. Or, tout peut disparaître du jour au lendemain.

Des empereurs ont souhaité ardemment fonder une dynastie qui aurait perduré à travers les siècles. Mais, comme le temps ronge inexorablement les secondes qui s’écoulent du sablier, tel le titan « Chronos » qui dévorait ses enfants à peine sortis de son ventre, rien ne dure éternellement. Tout apparaît pour disparaître tôt ou tard. C’est là la seule réalité. D’autres ont voulu se bâtir des fortunes afin de se prémunir de la disette. Ce qui n’a pas empêché de subir les contrecoups du caractère imprévisible de la vie.

Une guerre? Une épidémie? Un revers du hasard? Un coup du destin? Il y a autant de causes à la mauvaise fortune qu’il y en a à l’origine de l’opulence. 

La vie est belle et bien éphémère. Elle dure l’instant d’un battement d’ailes. Des ailes qui parfois nous amènent vers des sommets, parfois vers des trous sans fond ou bien encore des mirages. Mirages au cœur de nos déserts, de nos solitudes et de nos questions souvent sans réponse. Mirages au loin qui peuplent nos rêves sans lendemain.

Rolland Jr St-Gelais de Québec au Canada

Tout est une question de point de vue

Tout est une question de point de vue Photo par rasmus-art Texte par RollandJr St-Gelais de Québec au Canada Source : https://www.deviantart.com/rasmus-art/art/Beauty-in-Black-and-White-885222097

Tout est une question de point de vue

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous allez bien et que la saison estivale se passe selon vos désirs et vos aspirations. De mon côté, je dois avouer que mon été est tout à fait magnifique. En effet, je profite du beau soleil en me promenant dans mon quadriporteur tout en rédigeant des articles au sein de mon blogue artistique dédié à la nudité artistique, à la photographie et à la réflexion personnelle.

En parlant de réflexion personnelle, l’idée de rédiger un article sur la nécessité de mettre en relief l’ensemble des événements de notre vie m’a semblé importante en cette période de l’année. Une période où le calme des vacances, la quiétude des jours paisibles et le temps d’arrêt des activités incessantes de la routine quotidienne constituent sans nul doute un temps propice pour se reprendre en main. Se reprendre en main pour mieux respirer, pour mieux vivre et surtout pour orienter sa vie selon nos besoins, nos valeurs et nos attentes. C’est une occasion propre à l’être humain.

L’être humain est composé d’un corps, d’une âme et d’un esprit. Un corps pour se manifester dans le monde matériel. Une âme qui est garante de sa conscience de ses décisions, de ses actes et des conséquences qui en découlent. Enfin, un esprit qui l’unit à ce tout universel, et ce, peu importe le qualificatif que l’humanité lui a donné au fil des âges et des époques. L’incarnation d’une âme immortelle dans un corps fait de chair et d’os, mais qui, par un privilège inouï, transcende l’espace et le temps par cet esprit rattaché à ce que je pourrais nommer de « Grand Esprit ».

Pourquoi alors craindre pour le futur ? Certes, nous sommes affublés par des nouvelles télévisées dignes des pires films d’horreur. Par ici, des glissements de terrain catastrophiques. Par là des épidémies mortelles, ou encore, la pandémie qui semble s’éterniser au fil des jours, des mois et même des années. Toutefois, pouvons-nous faire quoi que ce soit pour remédier à de telles situations ? Je ne le crois pas à l’exception de prendre soin de notre milieu environnant et de nos proches.

Personnellement, je crois que tout est une question de point de vue entre ce que nous voyons dans les nouvelles télévisées et ce qui nous entoure en tant que tel. Il serait bien, voire nécessaire, de se regarder dans un miroir et se dire ceci : « Que puis-je ou non faire face à ce que je vois et dans quelle mesure suis-je apte à le faire ou pas ? » Ces deux questions peuvent servir de garde-fou afin de préserver notre bien-être psychologique face à cet envahissement d’oiseaux de mauvais augure. C’est une réalité indéniable que nous soyons tributaires du monde dans lequel nous vivons. Toutefois, il faut faire une distinction d’une part, entre le collectif et, d’une part, l’individu. Nous sommes responsables de notre réalité collective, mais nous sommes aussi limités individuellement dans nos capacités d’action. Ici, l’essentiel c’est de trouver un juste milieu qui permettra un équilibre entre ces deux réalités.

Avouons-le ! Tout est une question de point de vue.

Merci de m’avoir lu.

Rolland Jr St-Gelais de Québec au Canada