Archives de tags | univers

Je suis la terre

Je suis la terre
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de Poème écrit par RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

Je suis la terre

 

Je suis la terre, votre terre,
Je suis bien avant tout la mère,
Je suis ne l’oublions pas le père,
Je suis juste une parcelle de l’univers.

 

Je suis celle qui sans cesse vous nourrit.
Qui vous aime tant et qui souvent vous guérit,
Je suis celle qui trop souvent est par vous meurtrie,
Je suis sur laquelle vous faites l’amour jour et nuit.

 

Je suis aussi celle sur laquelle vous faites vos guerres,
Celle sur laquelle à vos dieux vous adressez vos prières,
Celle qui est habillée par des collines et des paysages si verts,
Celle qui est recouverte par des sables chauds dans les vastes déserts.

 

Je suis celle qui possède les quatre saisons,
Celle du doux printemps aux magnifiques floraisons,
Celle de l’été dont la beauté fait presque perdre la raison,
Celle de l’automne où les gens des prairies recueillent la moisson.

 

Et que puis-je dire de l’extraordinaire hiver ?
Dont son manteau blanc cache vos fautes d’hier,
Et dont les amants font l’amour en ayant la tête en l’air,
En rêvant de donner un jour naissance à des enfants forts et fiers.

 

Je suis simplement celle,
Qui aimerait être traitée en demoiselle,
Car sans moi tous vos rêves n’auraient point d’ailes,
Je suis la terre ! Je suis la terre ! Celle où chantent les hirondelles.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Où étais-tu depuis tout ce temps ?

Oo étais-tu depuis tout ce temps
« Où étais-tu depuis tout ce temps ? » par G.B. d’Allemagne Poème par RollandJr St-Gelais

Où étais-tu depuis tout ce temps ?

 

Silence divin, silence de forêt,
Où tout jusqu’à maintenant me plait.
Écoutant les battements de mon cœur,
Qui alternent joyeusement avec le pic-bois moqueur.

 

Je m’imaginais être la nouvelle Ève,
Sans avoir à ses côtés son si bel Adam,
Pouvais-je retenir mes larmes longtemps ?
Cœur inquiet qui me faisait mordre mes lèvres.

 

Depuis le début de notre rencontre,
Je croyais être que pour toi et pour toi seul.
Je me souviens de cette tasse de thé au tilleul,
Que tu me fis boire en ne cessant de regarder ta montre.

 

Je me sentis partir lentement vers un autre univers,
Celui de l’amour et de la passion où tout est beau où tout est vert.
Vers cet univers où les rêves les plus fous et les plus osés sont permis.
Là où faire l’amour rythme avec le plaisir tant de la chair que celui de l’esprit.

 

Maintenant que je suis sortie de cette nuit,
Étendue et nue alors que sur ma peau la clarté du jour reluit,
J’attendais celui qui allait m’embrasser comme dans un conte de fée,
Où étais-tu depuis tout ce temps ? Dis-le-moi ! Car tu m’as tellement manqué.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Corps de couleurs

 

 

56451960_2291827997752509_77779847685865472_n
Avec la permission spéciale de : « L’amour est un art dont les artistes sont rares. »

Corps de couleurs

 

Corps entièrement nu ?
Pas tout à fait si vous aviez bien vu.
Car sur cette peau de femme au corps frêle,
Réside le témoignage d’un artiste sur sa belle.

 

Vêtu des couleurs vives,
Corps de femme qui désire vivre,
Vivre avec simplicité son entière féminité,
Pour les temps passés, présents et pour l’éternité.

 

Couleurs variées,
Qui reflètent le charme d’un ciel étoilé,
Se nourrissant de la lumière d’un blanc immaculé,
Absorbant l’énergie offert par l’univers avec générosité.

 

Vêtu des traits du pinceau,
Qui lui donne la chance d’être si beau,
Corps coloré ! Corps coloré ! Corps de femme adorée !
Ce que j’aimerais avec vous une nuit d’amour simplement passer.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Rêves-tu à moi ?

Rêves-tu à moi
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Rêves-tu à moi ?

 

Dis-moi, rêves-tu la nuit ?
Dis-moi, à qui penses-tu dans ton lit ?
Dis-moi, te sens-tu seule dans la noirceur ?
Dis-moi, de quoi pourrais-je te rassurer de tes peurs ?

 

Bien du temps sont passé,
Depuis que nous nous sommes quittés,
Mais, sans cesse, à toi à chaque instant j’ai pensée,
Ne sachant comment faire pour mes erreurs les réparer.

 

Les secondes me sont parues être des éternités,
Alors que j’aurais voulu tant dans mes bras te serrer,
Et sentir ton divin cœur battre à l’unisson contre le mien,
Que je t’aurais donné avenant le cas où cesse de battre le tien.

 

Les minutes sont devenues un véritable supplice,
Un cruel et lent poison versé dans un calice,
Dont chaque gorgée me brûle les entrailles,
À quoi bon vivre car rien ne vaille ?

 

Les heures s’écoulent dans une rivière de souffre,
Dans laquelle, avec désarroi, je m’engouffre,
Devrais-je mettre fin à ma souffrance ?
Pour moi qui erre en ce lieu d’errance.

 

Les jours émergent des profondeurs des enfers,
Car, loin de toi, ô mon amour, je ne sais que faire.
Passant mon chemin sur la route ineffable de la solitude,
Seul devant la vie ! Je ne pourrai pas vivre, c’est une certitude.

 

Les nuits sans toi dans mon palanquin,
À quoi bon espérer un meilleur lendemain ?
Car est perdue ma satisfaction d’être en cet univers,
Et que mon âme porte avec peine le feu impitoyable des fers.

 

Rêves-tu à moi, quelques fois ?
Partages-tu mon envie de te faire l’amour ?
De t’exprimer par des gestes de tendresse qu’un jour,
De voguer de nouveau sur de chaudes mers toi et moi.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Cachez ce sein

Cachez ce sein

 

Cachez ce sein
Maintenant et à tout jamais
Sujet de religions partout où je vais
Qui craignent depuis des lustres un avenir incertain.

 

Symbole de féminité
Qui fait l’envie de la masculinité
Et envers quoi succombent les saints
Mais, pourquoi tant de haine.

 

Vers ce noble endroit gorgé de veines?
Et dont la peau fait penser à la romance de Verlaine
Cachez ce sein autant que vous le voulez
Je n’aurai de cesse de jour comme de nuit de l’aimer.

 

En lui manifestant toute mon admiration
Car sans lui n’existeraient aucunes des nations
Et puis non! Non! Et encore et toujours non!
Car il a nourri bien des personnages de grand renom.

 

Montrez-le à l’univers et au monde entier
Et que nos yeux si fatigués puissent le contempler
Avec un regard rempli de bonheur et de tendresse
Car c’est par le sein que la femme devient une déesse.

 

De

 

RollandJr St Gelais
Québec (Québec)
Canada

Discussion fort intéressante

 

20171129_150920

Modèle nu ? RollandJr St-Gelais à la Factrie 29 novembre 2015

 

Discussion fort intéressante

Bonjour tout le monde,

Voici une discussion entre deux artistes oeuvrant dans le milieu du nu artistique à qui j’ai demandés leurs opinions en vue d’un article qui est en voie de préparation pour le 31 décembre prochain. Ledit article sera de la plus grande importance. est actuellement en préparation. Un article qui vous fera très certainement plaisir de lire.

D’ici-là, je tiendrai à jour mes publications tel que je fais avec passion et entrain.

Bonne suite dans vos préparatifs du temps des fêtes.

Discussion entre Bruno Martel et Pascale Nicolas

Bruno Martel : C’est tout à votre honneur d’être modèle vivant nue! Je crois qu’il faut déjà se surpasser pour se mettre à nu, et j’imagine encore plus quand on a un handicap physique. Je vous lève mon chapeau de démystifier la chose et je crois que vous êtes un avant-gardiste. Félicitations !

Pascale Nicolas : Non il ne faut pas se surpasser pour poser nue…. Disons que les modèles ont compris que la nudité dans l’histoire de l’art c’est la transmission du vivant à travers les cultures et les générations. Un modèle n’est pas nu il se met à nu grosse différence. (Note de votre humble serviteur: Je reviendrai sur le sujet dans un article à venir en 2018.)

Ceci dit Rolland St-Gelais semble effectivement être une force de la nature en tout cas une bien belle personne positive dynamique et déterminé… une vraie personnalité qui a son empreinte donc un très bon modèle.

En réalité, tous les modèles ont leur univers, leur empreinte et leur personnalité. C’est ce qui fait la richesse de ce métier et sa force. Force physique et psychique !

Lointain regard

lointain regard de Eri Kel

 

Lointain de regard de Eri Kel de la France

 

 

Lointain regard

« Lointain regard d’une mère qui s’inquiète pour son mari disparu. Lointain regard d’une sœur dont le cœur est brisé par un espoir illusoire. Lointain regard d’une amoureuse dont son âme-sœur est partie à la guerre. Lointain regard rempli de questions irrésolues, de paysages étendus à l’infini et de milles possibilités. Oui, un lointain regard peut contenir à lui seul un monde et même un … univers. » 

de

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Sensible

 

 

Sensible

 

Il y a parfois en ce monde,
Des instants et des moments,
Où les mots sont tellement insuffisants,
Pour exprimer tout le mal qui nous inonde.

 

Tout ce que je voulais,
Tout ce que mon cœur désirais,
C’était ton bonheur sans arrière-pensées,
Un peu de sérénité en cet univers insensé.

 

Mais, je craignais revivre,
Ces rejets et ne pouvoir y survivre,
Sachant la femme belle que tu es en toi.
Jamais je ne voulais te blesser je te le jure sur ma foi.

 

Tu es trop sensible,
Sensible telle une feuille au vent,
Je ne t’ai jamais menti sur mes intentions,
Car en toi je portais toute ma précieuse attention.

 

J’ignore ce que l’on dit sur moi,
Je laisse courir les rumeurs sur les voies,
Car ma volonté était pure pour nous deux,
Sans t’avoir promis que nous vivrions tels des dieux.

 

Sensible ! Je ne sais vraiment pas quoi dire,
Sensible ! Je ne peux simplement rien écrire,
Sensible ! Je voulais de bonne foi que tu sois heureuse,
Sensible ! Dû à mes peurs, c’est toi qui es si malheureuse.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Une question qui mérite une réponse

Une double question qui mérite une réponse

Bonjour tout le monde,

J’espère de tout mon cœur que vous profitez de cette belle saison estivale et que vosNew Image10 activités soient variées. De mon côté, je vis un moment de sérénité qui a été plutôt rare depuis quelques temps. C’est vrai, le temps arrange bien les choses. Laissons derrière nous tout ce qui pollue notre environnement psychique et psychologique et concentrons-nous sur ce qui élève nos âmes. La vie est bien trop courte pour s’en faire et une fois mis en terre, seuls les vers sauront s’occuper de nous. Bref, vivons pendant qu’il est encore temps.

New Image10Si j’ai décidé d’écrire un tel article pendant un bel après-midi d’été, c’est parce que je désire résoudre cette double question. Pourquoi y a t-il une relation si intime entre mes poèmes et ma passion pour la nudité artistique et corolairement, pourquoi j’aime tant ces deux domaines ? En effet, et vous l’avez probablement remarqué en parcourant ce blogue, l’ajout de poèmes, de mes poèmes, a sensiblement accru la profondeur de mes publications au fil du temps. Ce qui me semble être tout à fait logique puisque les mots qui me viennent à l’esprit pendant mes compositions sont à mes yeux le moyen le plus adéquat pour exprimer ce que je ressens, ce que je vis et surtout ce que je tente de transmettre à ceux et celles qui lisent mes réalisations. Oeuvre colossale ! Croyez-moi sur parole.

Les mots sont malheureusement bien limités par la langue d’où ils sont tirés que ceplume.jpg soit celle de Molière, de Shakespeare et de Goethe. Or, les événements de la vie auxquels nous sommes tous confrontés varient tant en intensité qu’en variété. Bienheureux celui qui trouvera la couleur exacte qui fera vivre l’émotion sur une feuille vierge car il aura découvert un don réservé à une élite choyée par les dieux. Que puis-je donc choisir pour suppléer à cette carence communicationnelle entre mes mots et ce que je vis au plus profond de mon être. Un véritable défi !

C’est ainsi qu’est venu l’idée d’y juxtaposer ma passion pour la nudité artistique. En effet, cette passion m’a fait vivre une multitude d’émotions quasi indescriptibles. Mais, au fait, pourquoi les décrire puisqu’il me suffit de les vivre en toute simplicité? Tout bonnement les vivre, les ressentir, se les approprier, les faire siennes pour entrer en symbiose totale avec et en elles. Autrement dit, ne faire qu’un ! Accepter sa tristesse, manifester sa joie, entrer dans un état méditatif, offrir sa semence au sens propre du terme à une terre fraîchement labourée afin d’intégrer en moi le cultivateur qui donne les graines qui deviendront des fruits délicieux. Se placer tellement dans la peau de l’autre que j’en ressens sa fatigue, sa détermination, ses forces et ses faiblesses. Devenir par mon corps nu un tout autre et le laisser vivre en moi librement pour reprendre au moment opportun ma place sans violence, ni brusquerie.

Je me permets une petite anecdote à ce sujet. J’ai eu l’opportunité de réciterNew Image27 quelques-uns de mes plus beaux  poèmes lors d’une soirée poésie où je fus l’invité surprise. Or, la responsable de cette soirée a eu l’idée formidable, ou était-ce moi, de me faire pratiquer sur scène devant elle dans ma tenue d’Adam. J’ai profité de l’occasion pour lui demander pourquoi j’aime tant poser nu, sans pour autant vouloir chercher à choquer qui que ce soit puisque mon intention est, et demeure, de devenir un modèle nu connu et reconnu tant par le grand publique que par mes pairs dans ce domaine. Elle m’a répondu que mon rapport avec mon corps va bien au de-là de ce que la majorité des gens dits « normaux » vivent.

C’est vrai ! Depuis ma plus tendre enfance, j’ai dû faire face aux moqueries, aux regards inquisiteurs, aux questions dont vous n’oseriez même pas imaginer la teneur des propos sans omettre certaines publications médiatiques à mon sujet depuis le début de ma naissance. Encore-là! Je me rappelle qu’une pure étrangère avait dit jadis à l’un de mes frères que mes parents auraient dû me faire disparaître à ma naissance, voir me tuer, même si peu de temps avant j’avais dit exactement ce à quoi l’ensemble de la société devait s’attendre lors d’un reportage télévisé sur les ondes de la regrettée station de télévision Télé-Québec en 1990.

Ceci écrit, je peux répondre à la double question présentée en début de cet article que pour votre humble serviteur le fait de poser nu est à la fois ce qui favorise mon expression corporelle dans toute sa splendeur, ni retenue alors que mes poèmes sont ce qui me permet de porter sur un support externe ce qui se trouve au plus profond de mon âme, de mon être et de ma personne condamnée à disparaître dans le néant. Mais, avant de faire face à cet ultime destin auquel nul ne peut échapper, je m’appropries mon corps dans ce qui est de plus pur, c’est-à-dire sa nudité tout en maniant les mots tel un chevalier avec son épée afin de laisser une trace, si minime soit-elle, sur cette terre et si possible dans cet univers.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Je suis le chat.

40281cb3

Je suis le chat.

 

Je suis le chat qui t’attend au pas de la porte. 

Je suis le chat qui désire que dans tes bras tu le portes. 

Je suis le chat qui veille sur toi durant ton sommeil. 

Je suis le chat qui te regarde voyager jusqu’à ton réveil.

 

Ne crains rien car sans cesse je serai tel un chevalier près de toi. 

Ne crains rien car aujourd’hui et pour toujours tu seras en moi. 

Ne crains rien car je ne veux que ton plus grand bonheur. 

Ne crains rien car je serai près de toi à chaque heure.

 

Je ne suis pas seulement un chat, mais aussi ton ange-gardien. 

Ton garde du corps, ton valet et ton ami pour les jours de ta vie. 

Crois-moi tendre maitresse que rien ne t’égale en ce monde ni en Paradis . 

Car sans toi ce temps  et même tout l’univers ne sont rien.

 

De

 

RollandJr St-Gelais  

Québec (Québec) 

Canada