Archives de tags | photo

Dans le bain

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Dans le bain

 

Parfois, il y a des évidences, des événements.

Pour lesquels, il faut faire face inévitablement.

Des réalités dont on ne peut guère échapper.

Avec courage, on doit savoir les affronter.

 

Oui, je le reconnais avec sincérité.

Avec elle, si souvent, je t’ai trompée.

J’ai succombé si facilement à son élégance

Au risque de briser à jamais ton âme et ton innocence.

 

Je l’avoue d’emblée, je suis le seul coupable.

Affirmer le contraire, je n’en serai jamais capable.

Trois fois mea culpa ! Que la foudre tombe sur moi.

J’ai enfreint, de l’amour parfait, la plus noble des lois.

 

Je ne peux que m’en vouloir d’avoir tout détruit,

Ce que nous avons pendant tant d’années construit.

Pour une histoire d’un soir, des gestes si illusoires.

Je devrai ainsi faire mon temps au purgatoire.

 

Nous avions fait de si beaux projets d’avenir.

Ils sont devenus en un éclair de lointains souvenirs.

Nous avions aspiré à fonder une famille nombreuse.

Un rêve, hélas, immergé par une vague ténébreuse.

 

Je comprendrais si tu ne me veux plus dans ton cœur.

Car, pour l’instant, rien ne semble assécher tes pleurs.

J’ai enfin saisi que je devrai poursuivre seul mon destin.

Ton regard a tout dit quand je t’ai vue dans ton bain.

 

À partir de cette heure, je disparais pour toujours.

Oui, ma faute envers toi est grave, mon amour.

Combien de fois t’ai-je dit que je t’aimais?

Et pourtant, te tromper, je l’ai fait.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Juste un profil

Juste un profil Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par G.B. d’Allemagne Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/Just-a-profile-725873774

Juste un profil

 

Il est samedi matin

Je me suis levé avec entrain.

Car, avec toi, j’ai passé une belle nuit.

Mais, je dois te quitter longtemps avant midi.

 

En effet, j’avais raconté à ma conjointe.

Que j’avais raté le train afin de la rejoindre !

Je prendrai celui prévu pour le départ de dix-heures.

J’imagine que cela ferait sans aucun doute son bonheur.

 

Heureusement que j’ai pu laver mes vêtements.

Car que de questions elle me poserait assurément !

Quelle étrange sensation de vivre deux amours irréconciliables,

D’éprouver un désir charnel sans pour autant me sentir coupable.

 

Quelle émotion indescriptible de connaître deux femmes différentes !

Dont leur beauté à la fois unique et légère les rend si extravagantes.

De suçoter à son épouse, « je t’adore », si tendre au creux de son oreille,

D’entendre sa maîtresse lui répondre « moi, aussi », c’est sans pareil.

 

Tu étais étendue sur ton lit.

Sans dire un mot, tu avais tout compris.

En voyant dans mes yeux l’éclat de la satisfaction,

Qui découlait bien sûr de notre plus secrète relation.

 

Rien en mon cœur ne peut combler ta si chaude présence.

À part, peut-être, mon épouse bien-aimée durant ton absence.

Tu avais deviné depuis belle lurette ma passion pour la photographie.

C’est alors que subitement, tu m’as montré ton côté le plus joli.

 

Comment avais-tu pu pressentir à cet instant ce que je désirais ?

Car, en toi, ô, chérie, tout est pureté maintenant et à jamais.

Quelle une muse fidèle, une amie soumise douce et docile !

Tu as tourné le visage pour me présenter ton superbe profil.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Maintenant, tu es fixée

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Maintenant, tu es fixée

 

Maintenant, tu es fixée.

Tu connais ton sort, ta destinée.

Je saurai prendre soin de ton corps,

Tout en caressant tes cheveux couleur d’or.

 

Tu découvriras les mille plaisirs,

De la douleur qui te fera avec délice souffrir.

Avec précaution, je te guiderai en des lieux ignorés.

De tes désirs jusque-là secrets, tu apprendras à les formuler.

 

Je t’amènerai jusqu’aux portes de l’enfer,

Là où de ta pudeur, tu manderas à t’en défaire.

Tes cris de supplication atteindront le seuil du paradis,

Ta jouissance orgasmique accédera aux limites de l’infini.

 

Quelle volupté pour mes yeux de te voir ainsi !

De mes sévices corporels, tu finiras par me dire merci.

Désormais, tes mains et tes pieds sont fermement attachés,

Cela fait de toi, ô, ma chérie, l’objet de mon imagination débridée.

 

Tu es devenu le sujet digne de subir les pires contraintes,

De ressentir au plus profond de ton être tes plus effroyables craintes.

Car avouons-le ! Quoi de plus extraordinaire en ce monde ?

De satisfaire, sans retenue, ses impulsions les plus immondes ?

 

Quoi de plus merveilleux lorsque cela est fait en amoureux ?

En se rappelant, d’un commun accord, que tout est qu’un jeu !

Il est impératif de respecter, en tout temps, les limites de l’autre.

Une séance, digne de ce nom, réside dans le savoir-faire de l’hôte.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Je t’aime mon chat

Je t’aime mon chat Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par DirkBee Source : https://www.deviantart.com/dirkbee/art/lowkey-with-cat-930641464

Je t’aime mon chat

 

Je repense à ma journée,

Qui est semblable à celles du passé.

Dès mon réveil, quelques bouchées et un café,

Pour me rendre au boulot jusqu’au soleil couché.

 

Avoir un sourire impeccable pour la forme,

Faire attention à ne pas froisser mon bel uniforme.

Compter les heures passées au risque que je m’endorme.

Apercevoir par les fenêtres ces arbres magnifiques que sont les ormes.

 

Pause midi, aussitôt le travail recommence.

Être prête à recevoir un invité de marque ! Quel suspense !

D’où vient-il ? Du Royaume-Uni, des émirats arabes ou de la France ?

Question idiote pour laquelle j’éprouve une absolue indifférence.

 

Ça y est ! Ma journée d’hôtesse s’est bel et bien terminée.

D’un pas alerte, je me dirige vers mon casier pour me changer.

Costume de fonction prestement remplacé, par un vêtement plus léger.

Mais, en prévision d’une température automnale, mon manteau, j’ai apporté.

 

Une fois que je suis arrivée à la maison,

J’ai tout enlevé sans demander la permission.

Quel bonheur de ne pas être obligé de donner d’explication !

Quel plaisir d’agir selon notre seul désir sans aucune justification !

 

Assise nue près de la fenêtre de la table à manger.

Je sens mon ami fidèle qui vient avec douceur me frôler.

Sans faire de bruit, devant sa maîtresse, il a sauté.

Quel moment privilégié de pouvoir l’entendre ronronner !

 

Depuis que je t’ai trouvé, toujours, tu as été présent pour moi.

Depuis de nombreuses années, nous avons partagé le même toit.

Contre vents et marées, tu m’as suivi dans mes aventures, pas à pas.

Je profite de l’opportunité pour lui dire ceci ; « Je t’aime mon chat. »

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Laisse-moi goûter

Laisse-moi goûter Poème de Rolland Jr St-Gelais Source : https://www.deviantart.com/appetitive-soul/art/788f-Sm-1-930702042

Laisse-moi goûter

 

Laisse-moi goûter.

Puis-je vénérer ta beauté ?

Permets-moi de rejoindre ce lieu,

De ces délices et de ces plaisirs somptueux.

 

Quel fruit tendre et adorable,

Tenu par une femme admirable.

Sa nudité, par son authenticité, illustre une pudeur.

Est-il vrai que cette pomme est la source de nos malheurs ?

 

Question bizarre en ce monde crédule.

Qui se balance inexorablement sous la pendule,

De la flatterie tant aimée et de la vérité si détestée.

Car, il est bien connu, l’adulation est gage de fausse amitié.

 

C’est un fait indéniable que la sincérité est garantie une lourde solitude.

Trop d’êtres égarés croupissent sous le poids de la décrépitude.

Donne-moi une seule bouchée de cette somptueuse sphère.

Que mes yeux s’ouvrent vers une nouvelle ère.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada