Archives

Je danse dans la noirceur

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Je danse dans la noirceur

 

Ce soir, je sors dans les bars.

Je serai en vie même s’il se fait tard.

Je vais dans un bar clandestin,

Jusqu’au petit matin.

 

Je me moque du couvre-feu.

Danser, c’est tout ce que je veux.

J’en ferai à ma tête,

J’ai décidé de faire la fête.

 

Ne me parler surtout pas de pandémie,

Profiter du bon temps, voilà ce dont j’ai envie.

Ce soir, plus rien ne me fait peur.

Je danse dans la noirceur.

 

Aussitôt arrivée sur les lieux,

Je vois braqués sur moi tous les yeux.

Sans hésiter, je me dirige sur le plancher.

Pour m’éclater dans une ambiance tellement réchauffée.

 

Fini le temps du confinement,

Terminée cette sensation d’emprisonnement,

Pour un instant de folie, je veux pleinement vivre.

Combien de temps devrions-nous simplement survivre ?

 

J’en ai assez de toujours me renfermer,

Vivre et, à mes amours, leur proclamer.

Que je serai à eux pour toute la nuit,

Car nous vivons qu’une seule vie.

 

Devrais-je déjà m’asseoir ?

Non, car vient juste commencer le soir.

Je suis debout et je compte bien le rester.

Jusqu’à ce que s’enflamment mes pieds.

 

Sans gêne aucune, j’enlève tous mes vêtements.

Fait amusant, tout le monde en fait autant.

En ce mois de janvier où tout est clos,

Ce moment me semble si beau.

 

Devrais-je alors m’en faire ?

Irais-je, pour ce moment de bonheur, en enfer ?

Si c’est le cas alors j’irai jusqu’au bout de mes pulsions.

Je ferai tout ce qui me plaît au risque de perdre la raison.

 

Danser dans la noirceur et ignorer la peur.

Voilà ma raison de vivre en cette heure.

Danser, boire un coup et faire l’amour !

Voilà quel est mon souhait depuis toujours.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Ces bijoux que je t’avais offerts

Ces bijoux que je t’avais offerts Photo par Gb62da Poème par Rolland Jr St-Gelais Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/I-m-yours-903895913

Ces bijoux que je t’avais offerts

 

Ces bijoux que je t’avais offerts,

Bien entendu, tu as su quoi en faire,

Bien évidemment, tu as trouvé où les placer,

Tu as déniché l’endroit tel un délicieux dessert.

 

Lorsque je te dégusterai avec délicatesse,

Dans nos moments de passion sans retenue,

Alors que je caresserai à pleines mains tes seins nus,

À chaque coup de ma langue experte, tu exulteras d’allégresse.

 

De tes lèvres, avec plaisir, j’en prendrai soin.

De ton clitoris, je prêterai une grande attention.

Afin que je puisse t’entendre haleter ta respiration.

Je savourerai chaque goutte de ta sécrétion avec entrain.

 

Une chose doit être claire entre nous deux.

Sache que je suis à toi comme tu l’es pour moi.

Voilà pourquoi nous restons sous le même toit.

Maintenant que nous vivons en amoureux.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

J’ai craqué

J’ai craqué Photo par Gb62da Poème par Rolland Jr St-Gelais Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/Business-Lady-903499266

J’ai craqué

 

Ô mon amour,

J’ai un secret à te confier,

Un petit quelque chose à te raconter.

Un petit mot que je ne pourrai pas garder toujours.

 

Tu ne le savais peut-être pas,

Lorsque je t’avais aperçue à cet endroit,

Où tu dansais à demi vêtue et parfois nue,

De ma vie, une femme si jolie, je n’avais jamais vu.

 

Je t’avais fait un simple signe de la main,

À pas feutrés sur le plancher vers moi tu es venue,

Tu étais si magnifique que jamais je n’avais cru.

Qu’une telle beauté pouvait exister en ce monde si incertain.

 

Ce qui m’a fait craqué pour toi ma chérie,

Ce n’était ni tes seins merveilleux ni ton corps si parfait.

Mais bien ta chevelure rouge qui sans cesse me plaît.

Crois-moi, ma passion est maintenant pour la vie.

 

J’ai succombé devant ta beauté,

J’aimerais faire un vœu en ce jour,

T’offrir cette bague pour témoigner de mon amour,

Viens vivre en ma demeure où telle une reine tu seras traitée.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Allons dans cette boîte de nuit

Allons en cette boîte de nuit Photo par Gb62da Poème par Rolland Jr St-Gelais Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/Out-of-the-box-903409100

Allons dans cette boîte de nuit

 

Dis-moi ma chérie tant aimée.

Que ferons-nous en cette soirée?

Sommes-nous obligés de rester,

Seuls à la maison à s’ennuyer?

 

Serait-ce plutôt le temps de sortir,

De s’amuser, de boire un coup et de rire?

La vie a été tellement monotone ces temps-ci.

Sortons ensemble, mon amour, je t’en prie.

 

Allons user les planchers de danse,

Allons danser jusqu’à être en transe.

Sortons ce soir de janvier pour nous déchaîner,

Sur des airs de rock and roll tellement endiablés.

 

Sur des refrains de Larry Williams si joyeux,

Allons prendre du bon temps si tu le veux.

La vie est si courte alors pourquoi s’en faire?

Ce soir sera sous un rythme d’enfer.

 

Oui, je suis un mauvais garçon.

Mais, pour toi, je serai toujours bon.

Alors, habille-toi de tes plus beaux vêtements.

Je désire t’amener à un endroit vraiment surprenant.

 

Un lieu clandestin où tout est permis,

Nous ferons alors tout ce dont nous aurons envie.

Ce soir, je t’emmène dans cette boîte de nuit.

Et, crois-moi, tu t’en souviendras toute ta vie.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

L’enfer, c’est les autres.

« L’enfer, c’est les autres. » Photo tirée de : https://www.deviantart.com/appetitive-soul/art/50-00341-903014253

L’enfer, c’est les autres.

Explication : « L’enfer c’est les Autres a toujours été mal compris. On a cru que je voulais dire par là que nos rapports avec les autres étaient toujours empoisonnés, que c’étaient toujours des rapports infernaux. Or, c’est tout autre chose que je veux dire. Je veux dire que si les rapports avec autrui sont tordus, viciés, alors l’autre ne peut être que l’enfer. Pourquoi ? Parce que les autres sont au fond ce qu’il y a de plus important en nous-mêmes, pour notre propre connaissance de nous-mêmes […] Quoi que je dise sur moi, toujours, le jugement d’autrui entre dedans. Quoi que je sente en moi, le jugement d’autrui entre dedans. Ce qui veut dire que, si mes rapports sont mauvais, je me mets dans la totale dépendance d’autrui. Et alors, en effet, je suis en enfer. » 

Tiré de : Sartre : « l’enfer, c’est les Autres » – La culture générale (laculturegenerale.com)