Archives

Tu es si méchant envers moi

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Tu es si méchant envers moi

 

Tu es si méchant envers moi.

Je pensais pourtant toujours à toi.

Du matin jusqu’au soir, tu étais mon espoir.

Mais, l’aube venue, j’ai éprouvé que le désespoir.

 

Je t’ai souvent accordé le meilleur.

À présent, je constate tout mon malheur.

Mon plus beau sourire, je t’ai sans cesse offert.

Même si, hélas! Tu m’as fait vivre maintes fois l’enfer.

 

N’attends pas, ô, mon chéri, que je te laisse.

Je suis impuissante dans ma situation de détresse.

Je t’ai manifesté de toutes les façons mon amour.

Alors, si je te quitte, dis-toi bien que ce sera pour toujours.

 

Certes, tu ne m’as jamais battue.

Mais, de tes paroles dures, sans cesse, j’ai bu.

Les pires blessures sont celles qui détruisent le cœur.

Tellement de fois, de ton regard j’en ai éprouvé de la peur.

 

J’ai renié mon nom et mes valeurs.

Car, pour moi, seul comptait ton bonheur.

Au risque de perdre tout ce que j’avais.

Pour te prouver, ô, comme je t’aimais.

 

Tu as fait miroiter tant de promesses frivoles.

Que j’ai imaginé vraiment que j’étais devenue folle !

Maintenant, je crois bien qu’entre nous deux, c’est fini.

C’est décidé. Je pars dès aujourd’hui et pour la vie.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Le masque

Le masque Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par Samo 19 Source : https://www.deviantart.com/samo19/art/Picassiana-dos-849454733

Le masque

 

Qu’on le veuille ou pas.

Retiens bien ce que je te dis là.

Voilà une grande leçon que je t’enseigne.

Pour être franc, te confier ceci, mon cœur saigne.

 

J’ai voyagé en cent lieux et parcouru mers et océans.

J’ai rencontré tant de gens, des petits comme des grands.

Des croyances diverses qui ont abreuvé tant d’âmes.

Des livres saints pour lesquels furent versées tant de larmes.

 

Des êtres humains à la recherche d’un amour inespéré.

Des gens si éplorés de leurs âmes sœurs, tant cherchées.

Malgré tout le bon vouloir et mes actions pures de ma part,

J’ai dû m’adapter aux dangers avant qu’il soit trop tard.

 

Retiens ceci, mon fils ! Je t’en prie jusqu’à la fin de tes jours.

Que cette leçon te suive maintenant et pour toujours.

Les gens craignent la vérité et s’inclinent devant le mensonge

C’est bien ce que l’histoire enseigne aux sages dans leurs songes.

 

Quoi de mieux pour survivre que se fabriquer un masque ?

Car il y a tellement de gens flatteurs qui racontent leurs frasques.

Évite-les ! Tiens-toi loin d’eux et ne suis pas leurs chemins.

Poursuis ta route en solitaire et accomplis ton destin.

 

Emporte dans ta besace le strict nécessaire

Et face à la vie et à ton existence, cesse de t’en faire.

Sois léger telle une colombe et agile comme l’hirondelle

Ainsi, tu apprécieras chaque journée comme une véritable merveille.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Tirons les rideaux

Tirons les rideaux Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par Samo19 Modèles Ana & Belem Source : https://www.deviantart.com/samo19/art/Pulling-the-courtain-921285575

Tirons les rideaux

 

Le spectacle est terminé,

Le public s’est bien amusé,

Il est maintenant plus que temps,

De faire les choses bien autrement.

 

Nous avons tellement dansé,

Pour égayer cette chaude soirée,

Nous avons retiré nos vêtements,

Avec un plaisir effréné et lentement.

 

Quelle belle exhibition que nous avons faite,

Devant cet auditoire sans jamais céder la défaite,

Les hommes rêveront à nos charmes dans leurs couches,

Et leurs épouses essaieront d’imiter les gestes de nos bouches.

 

La vie est qu’une mosaïque de songes, de désillusions,

Sur lesquelles se construit la dure réalité face aux émotions.

Maintenant que cette foule a quitté ces sinistres lieux,

C’est à nous de pécher sous le regard des cieux.

 

Tu es si magnifique ! Ne bouge surtout pas.

Tu ressembles à une gravure du kamasoutra.

Reste comme tu es, car tout en toi est si beau.

Prenons notre temps et tirons les rideaux.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Sur un banc

Sur un banc Poème de Rolland Jr St-Gelais Dessin par Umciaumcia1 Source : https://www.deviantart.com/umciaumcia1/art/FEMALE-NUDE-AKT-GIRL-4107-921173401

Sur un banc

 

Par un beau jour d’été,

Où un léger parfum de fleurs,

Embaumaient ces lieux en cette heure,

Nous nous promenions sous un ciel ensoleillé.

 

Un fait bien étrange en cette chaude saison,

D’habitude, les gens viennent profiter de ce lieu,

Pour se changer les idées ou pour discuter un peu,

Aujourd’hui, nulle âme ne se manifesta sous l’horizon.

 

J’avais apporté avec un carnet et un stylo de couleur bleue.

Afin d’esquisser les arbres qui jalonnèrent notre chemin.

Que nous avons sillonné avec entrain main dans la main !

Écoutant avec plaisir le chant des oiseaux cajolant leurs œufs.

 

Tu étais légèrement vêtue pour l’occasion,

Une jupe blanche et une chemise à la teinte d’azur,

Tout sur toi évoqua la splendeur de ta grâce si pure,

Qu’est-ce t’es belle ! Je fredonnais cette lointaine chanson.

 

Voyant que nous étions seuls près d’un banc,

Une idée bien coquine est venue à ton esprit si allumé,

Tu as suggéré de faire un croquis de toi afin de nous amuser,

Ce à quoi j’ai répondu : « Mais, chérie. Certainement ! ».

 

Pendant que je préparais le tout en m’étendant sur le gazon,

Tu en avais profité pour enlever tes vêtements avec délicatesse,

Tu as pris place à cet endroit qui, ma foi, t’a accueillie avec tendresse.

Avec mon crayon, j’ai tracé chaque coin de ton corps avec attention.

 

Par un après-midi, je dessinai une déesse appuyée sur un banc peint en blanc,

Tu étais frêle et nue loin de toutes langues de vipères et des regards inquisiteurs,

De ces gens hypocrites, de ces berneurs et de tous ces grands parleurs.

J’aurais donné mon âme pour vivre un tel moment éternellement.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Bénie par la lumière

Bénie par la lumière Poème de RollandJr St-Gelais Photo par G.B. d’Allemagne Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/Blessed-by-the-light-921073400

Bénie par la lumière

 

Bénie par la lumière,

C’est toi qui m’as tiré de l’enfer,

Je vagabondais tel un être solitaire,

Allant ici et là, ne sachant pas quoi faire.

 

Puis, par surprise, tu es venue à ma rencontre.

C’est alors qu’a commencé un charmant conte.

Je n’étais pas un roi ou un duc, moins qu’un vicomte.

Mais, tu as vu mon cœur et c’était tout ce qui compte.

 

Depuis cette journée inouïe,

J’ai admiré toute la beauté de la vie,

Le bleu de tes yeux m’a vraiment ébloui,

Tu es devenue l’objet de mes amours, de mes envies.

 

Que puis-je dire de cet endroit, de ce lieu ?

Où toi et moi sommes allés en silence sous les cieux.

N’était-ce pas un moment magique, un instant précieux ?

Quand nous avons fait l’amour sous le regard tendre de Dieu.

 

Tu as laissé en mon âme un espoir sans fin.

Qui me faire vivre du soir jusqu’au matin !

Je m’abreuvais de tes lèvres douces comme du satin

Je t’entendais gémir de plaisir, tel le voulait ton destin.

 

Allant et venant, avec ardeur, dans ton intimité.

Mon seul désir était de te gâter jusqu’à satiété.

Oui, tu as été bénie par la lumière de toute éternité.

Bien sûr, en moi, tu as semé le germe de la véritable liberté.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada