Archives de tags | rendez-vous

Faites votre choix

Faites votre choix Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par Appetitive-Soul Source : https://www.deviantart.com/appetitive-soul/art/50-00358-904444067

Faites votre choix

 

Bon après-midi !

Moi, c’est Stéphanie.

Voulez-vous un rendez-vous ?

Il y a tant de belles demoiselles chez nous.

 

Il y a la magnifique Libertine,

Qui a tellement d’idées coquines.

Elle saura satisfaire tous vos besoins.

Croyez-moi, vous serez traité aux petits soins.

 

Nous avons Mary-Jade, une rousse avec un sourire espiègle.

Qui maîtrise l’art d’honorer son homme selon les bonnes règles.

Son regard provocateur fait penser quelque peu au diable,

Mais, son expertise vous accordera un plaisir inoubliable.

 

Il y a aussi la charmante Romy,

Qui agira envers vous telle une petite amie.

Elle possède un corps de rêve et des lèvres pulpeuses,

Dont vous pourrez constater à profusion leur saveur délicieuse.

 

Et que dire de la voluptueuse Adèle ?

Vous serez hypnotisé tellement elle est belle.

Et, par son expérience unique, elle vous transportera.

Dans une zone de jouissance inouïe qui vous ravira.

 

Je serai aussi libre toute la soirée exceptionnellement.

Si cela vous plaît, je réserve votre place immédiatement.

Mon ouverture d’esprit légendaire saura égayer votre présence.

Avec moi, vous perdrez assez vite le restant de votre innocence.

 

Nos demoiselles mettront du piquant dans votre chambre avec tant de fantaisies.

Allez ! Dites-moi vos disponibilités et je retiendrai votre choix avec frénésie.

Vous ne serez pas déçu par la qualité extraordinaire de nos hôtesses.

Vous serez subjugué par la splendeur de nos enchanteresses.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

En attendant Rolland

En attendant Rolland Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par Appetitive-Soul Source : https://www.deviantart.com/appetitive-soul/art/1900-46-924242207

En attendant Rolland

 

En attendant Rolland,

Cet homme si charmant,

Qui prend le temps de leur faire plaisir,

À ces dames pour les satisfaire de les faire jouir.

 

Ma consœur me pose tant de questions,

À propos de ce mâle qui a tellement de jolies façons.

J’ai rassuré ma collègue en lui disant l’entière vérité.

Qu’il possède malgré tout une particulière beauté.

 

Il a obtenu un rendez-vous pour 20 heures.

Une rencontre remplie de surprises et de bonheur.

Avec un soupçon de volupté grâce à son parfum de qualité,

Qui fleurera avec délicatesse notre chambre d’un arôme de suavité.

 

J’imagine voir son sourire resplendir sur son tendre visage.

Alors qu’il admirera nos corps nus de manière bien sage.

Nous lui retirerons ses vêtements si élégants avec lenteur,

Afin de découvrir la force de sa hampe dans toute sa splendeur.

 

Le combler de sensualité est notre ultime volonté,

Lui faire oublier les affres de la vie actuelle est notre destinée.

Ma copine est d’accord pour accueillir en son sein sa semence crémeuse,

Et, par expérience, je sais bien qu’un tel événement la rendra heureuse.

 

Tiens ! On a sonné à la porte de notre maison un peu spéciale.

Un foyer où mes collègues et moi nous recevons de façon amicale,

Des hommes, et parfois des couples, à la recherche de satisfaction.

Voilà pourquoi notre établissement est ouvert chaque soir avec raison.

 

Nous en rencontrons de tous les styles et pour tous les goûts,

Il y a autant de gens cultivés qu’il peut aussi en avoir des fous.

Mais, de tous les hommes ayant fouillé ces lieux mystérieux,

Il y a seulement que notre bon Rolland qui baise tel un dieu.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Vaccination

Vaccination Poème par Rolland Jr St-Gelais Photo par Amelkovich Source : https://www.deviantart.com/amelkovich/art/Vaccination-2-922360445

Vaccination

 

Aujourd’hui, je suis allé,

À mon rendez-vous, me faire vacciner,

C’était une clinique médicale un peu spéciale,

Réservée à une clientèle à l’esprit loin d’être banal.

 

J’étais avec raison au début un peu nerveux,

Car c’était la première fois, j’étais en ce lieu,

Mais, tout était agencé pour mon confort,

Où l’on me servait un whisky un peu fort.

 

Les infirmières étaient légèrement vêtues,

Sans pour cela dévoiler à mes yeux leurs vertus,

Elles avaient un je-ne-sais-quoi qui me plaisait bien,

L’une d’entre elles est venue vers moi avec bel entrain.

 

Avec un sourire singulier, elle m’invita à la rejoindre,

Ce que j’ai fait sans plus attendre et sans me plaindre,

Pourquoi refuser une pareille invitation venant d’une beauté ?

S’il y en va du bien le plus précieux qui soit, c’est-à-dire de ma santé.

 

Une fois entrés dans cette pièce peinte en rouge,

Elle me regarda avec attention sans qu’elle bouge,

Voulant que je retire au grand complet mon beau tailleur,

De sa voix suave, elle a su éloigner de moi mes frayeurs.

 

Ici, voyez-vous, nous offrons un service assez particulier,

Si vous êtes sage, croyez-moi, vous serez bien gratifié,

C’est moi qui vous ferai l’injection et ce sera sans douleur.

Laissez-vous faire ! Je vous promets que j’irai tout en douceur.

 

Une fois que j’ai reçu mon vaccin comme un bon garçon,

Elle me dit qu’à des choses plus sérieuses nous passerons,

Vous avez tellement fait ça que vous êtes dignes d’une libéralité,

Elle retira son habit d’infirmière me laissant admirer sa beauté.

 

Maintenant, étendez-vous sur la table pour vous masser,

Et laissez-vous, par mes mains expertes, caresser et cajoler,

Je vois bien que vous êtes trop ces jours-ci tellement nerveux,

Je vous jure que grâce à moi, tout ceci disparaîtra sous peu.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Le noir te va si bien

Le noir te va si bien Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par rasmus-art Source : https://www.deviantart.com/rasmus-art/art/It-s-Clean-911570014

Le noir te va si bien

 

Il y a de ces femmes que jamais je n’oublierai.

Ces dames belles et fraîches comme le mois de mai.

Mais, il y en a une qui a gravé sa beauté en mon esprit.

Une qui m’a enchanté par son visage et par son corps si jolis.

 

Une femme de Paris, ville lumière de la douce France.

Et sa joyeuse java, un air qui chaque fois me déhanche.

Nous nous étions fixé depuis longtemps notre rendez-vous.

Dans un de ces clubs où l’on danse comme des fous.

 

Je m’étais soigneusement préparé pour passer une agréable soirée.

Propre comme sou neuf, habillé tel un prince et légèrement parfumé.

J’avais si hâte de te revoir en ce haut lieu où se rendait le Tout-Paris.

J’avais en mon intérieur une petite idée que j’allais être surpris.

 

Je savais, depuis tout ce temps que je te connais, la galerie, tu allais étonner.

Depuis le jour, où à tes parents, ton désir d’être modèle nu, tu leur as entonné.

Puis, j’ai attendu une voiture, de couleur sombre vêtue, rouler à toute allure.

Sur la route de cette ville vouée aux plaisirs, aux vices et à la désinvolture.

 

Elle ralentit doucement afin de préserver la beauté de sa passagère.

Qui arriva sur les bords du chemin tel un vaisseau venu d’une autre ère.

Dès ton arrivée et sans attendre, en un temps, trois mouvements, tu descendis.

Offrant à mes yeux un spectacle si extraordinaire qui m’a longuement ébloui.

 

Je n’avais jamais connu une femme si libre de toute ma vie.

Cette liberté si rarissime, tu la transpires chaque fois que tu me souris.

Ô, mon amour ! Si tu le veux, tu seras « mienne » comme je serai « tien ».

Ô, ma chérie ! Je dois te dire une chose : comme le noir te va si bien.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

La coquette

La coquette Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par JRekas Source : https://www.deviantart.com/jrekas/art/COQUETTE-357681192

La coquette

 

Hier soir, avec une dame, j’ai eu un rendez-vous.

Je dois avouer que cela m’a rendu totalement fou.

Une suave rencontre que j’avais si longtemps attendue,

Dans un endroit extraordinaire où les femmes sont à moitié nues.

 

Étant un homme, par mes parents, bien éduqué,

Je voulais, par un grand éclat, bien sûr la toucher,

Autant par ma prestance que par mon apparence soignée,

Car, il n’y a point de plaisir s’il y a une quelconque vulgarité.

 

Propre comme un vase en porcelaine et habillé avec élégance,

J’y allais avec le sourire et parfumé d’un arôme suscitant la romance,

Comment pourrais-je plaire à cette dame sans être fier de ma personne?

La satisfaire par mon savoir-faire, au plus profond de moi, résonne.

 

Arrivé en ce lieu de tous les péchés véniels,

J’étais enjoué tel un enfant faisant multiples ribambelles,

L’homme que je suis, ne peut en aucun temps, rester indifférent,

Devant autant de femmes magnifiques venues d’occident et de l’orient.

 

Dames si adorables avec leurs sourires enjôleurs et leur peau satinée,

Elles savaient avec une attention mesurée prendre soin de leurs invités,

En particulier de l’homme qui écrit ces quelques mots en cet instant précis,

Car, je voulais me confesser avec franchise tant de corps que d’esprit.

 

Une confession que je fais devant vous mon père, avec grand plaisir,

Puisque la satisfaction ultime du péché de la chair, c’est de s’en souvenir.

Afin de ma confession, je peux à la perfection devant Dieu, l’accomplir.

Après mes actes avoués, malgré votre jalousie, vous pourrez me bénir.

 

C’est en savourant un verre de whisky,

Qu’une femme aux allures espiègles, je vis.

Jolie dame portant un déshabillé tout de rouge,

Éloigna de mon regard, tout ce qui autour de moi bouge.

 

Regard accroché par tant de beauté,

Masculinité en plein essor captive par tant de féminité,

Aucune parole de part et d’autre ne fut nécessaire pour briser la glace,

Car nous discutions avec des gestes secrets en cette mystérieuse place.

 

Me prenant avec aisance ma main imaginaire,

Elle m’amena en cette chambre où le rêve remplissait l’air.

Elle mit le doigt sur mes lèvres avec délicatesse, car aucun mot était utile,

Seuls les gestes comptèrent en ce lieu discret où tout le reste était futile.

 

Ô belle et tendre dame inconnue,

Quelle satisfaction immense de vous avoir connue,

Il est possible que vos mots d’amour aient disparu depuis belle lurette,

Mais sachez-le, jolie dame! Je vous ai trouvée tellement coquette.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada