Archives de tags | quiétude

Non, je ne regrette pas !

20171006_100633

Dessins réalisés par Brian étudiant au C.E.G.E.P. de Sept-Îles

Non, je ne regrette pas !

Bonjour tout le monde,

J’espère de tout mon cœur que vous allez bien et que la poursuite de la saison automnale se fasse dans la quiétude, la douceur et la sérénité. Pour ma part, je vais très bien. D’autant plus que j’ai passé la fin du mois de septembre et le tout début du mois d’octobre dans ma ville natale qui est Sept-Îles.

20171006_100452En effet, j’ai eu la chance d’avoir été invité par une enseignant de niveau collégial afin d’être modèle vivant (nu intégral) pour des séances offerts à ses élèves. Vous avez sans aucun doute deviné que cela a été un grand honneur pour moi que l’on m’est offert une telle opportunité laquelle j’ai accepté avec une joie indescriptible. J’y ai fait la rencontre d’élèves extraordinaires, respectueux de ma personne et qui ont su apprécier mon savoir-faire dans un domaine qui me passionne depuis maintenant plus de six ans. Six ans de pratiques afin de parfaire mes prestations, à m’adapter aux gens pour qui je pose et à chercher à toujours donner le meilleur de moi-même.

Sous un autre d’idées, je tiens à préciser que je suis fier de tout ce dont20171002_1043202 (2) j’ai accompli jusqu’à maintenant même si parfois, le mot « parfois » est d’une importance cruciale dans mes propos, j’ai réalisé quelques séances de type plutôt «underground» voire même érotique, à ne pas confondre avec la pornographie. Bien au contraire ! D’ailleurs, j’ai souvent reçu des commentaires fort élogieux de la part de gens qui travaillent dans le nu artistique de catégorie internationale sans oublier le fait que plusieurs articles sur mon expérience ont été publiés dans des revues spécialisées ces dernières années.

Tenez-vous le pour dit, et ce une fois pour toute, je ne regrette strictement rien de ce que j’ai accompli jusqu’à maintenant. Je l’ai accompli avec un sens professionnel indéniable, un respect envers toutes les personnes que j’ai rencontrées jusqu’à maintenant et je ne me suis jamais retenu d’aller là où mes services ont été requis. Cependant, l’élément fondamental réside avant toute chose : la fierté que mon père exprime dans sa voix lorsqu’il me répète souvent que ma défunte mère et lui-même ont toujours voulu que je sois heureux et fier d’être comme je suis et de m’accomplir dans ce que je fais.

Non je ne regrette pas !

Merci de m’avoir lu.

Rollandjr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Artistes au travail

20170914_185842

Artistes au travail

Bonjour tout le monde,

20170914_185845J’espère que vous avez passé du bon temps ces derniers jours. Pour ma part, ce fut une période riche en découvertes de tout genres. En effet, j’ai pu occuper mon temps libre à la lecture, à passer quelques heures dans les salles de cinéma et à rencontrer des gens très intéressants à l’occasion d’événements politiques. Hé oui ! Votre humble serviteur est très politisé. Ce qui est tout à fait normal puisque l’une de mes nombreuses formations universitaires porte justement sur la science politique. Soyez rassurés mes amis et amies du monde de la francophonie, je n’ai point l’intention de vous importuner avec mes idéaux politiques. Toutefois, sachez que je suis profondément nationaliste, fier de ma langue et de ma culture ainsi que de mes principes judéo chrétiens et de ma foi catholique. Cette dernière a été pour moi une source inépuisable de réflexions sur ma conception de la vie.

Cependant, pour revenir sur mes dernières activités, je dois avouer 20170914_191833bisque ma présence au sein de l’exposition qui se déroula à Montréal la semaine passée m’a permis d’assister à la réalisation d’oeuvres d’art, où l’érotisme était à l’honneur, par des artistes chevronnés par leurs années d’expérience et passionnés par leur domaine de prédilection. C’est ainsi que plusieurs véritables petits chef-d’oeuvres ont été faits devant un public averti. Un public pour qui la nudité, l’érotisme et l’imaginaire ne font qu’un. Tel un Trident pouvant servir à terrasser la plus hypocrite des pruderies sans pour autant manquer de respect envers ceux et celles non habitués-es de voir de telles oeuvres. Après tout, on n’obligeait pas qui que ce soit de venir assister à une telle exposition.

20170914_185909Je me suis donc amusé à prendre quelques photos des artistes qui travaillèrent sur leurs oeuvres. Un véritable travail monastique où la concentration, la patience et le sens du détail semblèrent être présents dans leurs moindres faits et gestes. N’eut été le thème de ladite exposition, j’aurais pu me croire être dans un monastère tellement la quiétude transparaissait dans les yeux des artistes présents. Bon ! Je l’admet. Les artistes féminines ont su éveiller chez votre humble serviteur mon attrait pour la beauté, le charme et la sensualité chez plusieurs d’entre elles. Ce qui est tout de même normal en pareille situation. N’est-ce pas ?!

Toutefois, ce qui a particulièrement fait mon bonheur. C’est d’y avoirIMG_20170914_192421_236 rencontré madame Gabrielle Doutre pour qui j’ai posé nu lors d’une séance de nudité semi-artistique, semi-érotique qui a eu lieu dans la belle région des Pays d’En-Haut. C’est dans cette même région où jadis j’ai réalisé l’une de mes plus belles séances de nudité artistique au sein d’un groupe d’artistes, certes peu nombreux, mais tellement formidables. Enfin bref, ma visite surprise semble l’avoir beaucoup plu puisqu’elle a souligné ce fait dans ses remerciements au sein de sa page artistique sur Facebook. Un plaisir que partage l’auteur de ces lignes. Croyez-moi sur parole !

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Un dessin qui inspire de la quiétude

20374755_1408170782563761_8962360343924248231_n

Avec la permission de l’artiste Marcel Lien de Belgique

Un dessin qui inspire de la quiétude

Bonjour tout le monde,

Vous savez probablement déjà que je suis modèle vivant (nu) pour des écoles d’arts et des ateliers où j’offre aux artistes présents l’opportunité de travailler avec votre humble serviteur. Un travail certes occasionnel, mais qui me donne la chance de rencontrer des gens de grand talent. Il va de soi que j’ai la chance inouïe de voir, je dirais plutôt écrire, d’admirer la plupart de leurs oeuvres. Ce qui ne m’empêche en aucune façon de découvrir d’autres endroits où bien d’autres oeuvres où la nudité est la base du travail accompli, et ce tant par l’artiste que par le modèle.

C’est ainsi qu’il m’est permis de constater jusqu’à tel point le talent réside chez bon nombre d’artistes, et ce sur tous les continents. Et, particulièrement, sur le Vieux-Continent, berceau de notre civilisation. J’y trouve, notamment grâce à des échanges amicaux entre moi et quelques artistes européens, de véritables petits bijoux parmi lesquels quelques-uns me touchent beaucoup. C’est le cas de l’oeuvre présenté ci-dessus et qui est un dessin d’un modèle nu masculin réalisé par mon cher correspondant de la Belgique, monsieur Marcel Lien. Ledit dessin me fait réaliser jusqu’à tel point la quiétude doit être vécue, expérimentée et même sacralisée lors d’une séance de nudité artistique.

En effet, la quiétude dans un tel travail devrait être, et c’est mon simple avis, la pièce-maitresse de toute bonne séance de dessins ou de toutes autres moyens d’expressions où la nudité est à l’honneur. Être nu devant un artiste ou bien un groupe requiert avant une chose de ressentir en soi et autour de soi une véritable quiétude. C’est exactement ce que j’ai ressentis en voyant ce dessin au premier coup d’œil. Un travail de main de maître ? C’est exact. Mais j’ajouterais à cela, un instant de pur délice non seulement les yeux du corps mais aux ceux de l’âme. Puissions-nous cher ami de la Belgique, sait-on jamais, travailler ensemble ! Cela est parmi mes rêves les plus précieux. Bravo pour votre travail.

Sincèrement !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada 

Prendre conscience

New Image59

Prendre conscience

 

Instant présent,

Qui dure qu’un bref moment,

Respire et expire ! Encore et profondément,

Méditer sur les sagesses qui ont passé le tamis du temps.

 

Prendre le chemin,

De la quiétude de l’esprit,

Dans le silence de celui qui en lui prit,

Détruire les illusions qui causent tant de chagrins.

 

Être là simplement nu devant toi,

Qui de tes yeux désire qu’explorer tout de moi,

J’entends alors ton fusain glisser avec douceur sur le papier,

Traçant avec fébrilité les lignes de ma nudité sans te faire prier.

 

Une ligne ici et là,

Quelques coups de plus ? Pourquoi pas ?!

Y tirer du néant ce que tes yeux de femme y voient,

C’est par ta main que ce mâle devient immortel comme il se doit.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Quelques instants de quiétude !

Quelques instants de quiétude !

Bon début de semaine mes amis de par le vaste monde,

new-image26J’espère que vous allez bien et que vos projets pour cette semaine qui s’annonce pourront se concrétiser selon votre bon vouloir. En ce qui me concerne, je dois avouer que les deux dernières semaines ont été riches en émotions diverses. En effet, les séances de nudité artistique qui ont eu lieu à Montréal respectivement les 15 et 23 février ont suscité en moi des moments propices à la réflexion. Que sommes-nous ? Un naïf voué à une consommation effrénée de produits souvent inutiles à son bien-être personnel ? Une victime d’une mode passagère où la recherche de la beauté parfaite frise allègrement avec une beauté dite  « plastique  » ? Ne serait-ce pas plutôt un être vivant doué de raison susceptible de trouver son véritable chemin à travers les dédales fabriquées de toutes pièces par les médias de masse à la solde de grandes corporations voulant nous gaver de leurs déclarations mensongères ?

Vous avez sans aucun doute deviné que j’ai une nette préférence pour la dernièrenew-image11 option. En effet, l’homme est le seul être apte de choisir en tout temps ce qui peut l’amener vers les plus hauts sommets comme il a la capacité d’atteindre les bas-fonds de l’existence. Bien entendu, il y a une foule de facteurs incitatifs pouvant influencer nos choix de vie lesquels peuvent être édifiants ou bien destructeurs de nos âmes. Il m’apparaît superflu d’élaborer davantage sur ce point puisque mon intention en rédigeant cet article est loin de vouloir être moralisateur. Toutefois, je me permets de vous offrir une piste intéressante susceptible de vous amener à trouver le chemin de la quiétude de l’esprit. Souvenons-nous que la quiétude est sans contredit une denrée de plus en plus rare en ce monde. On se préoccupe, tout de même avec raison, de la pénurie d’eau potable et du manque crucial de nourriture qui affecteront un nombre impressionnant de gens sur la terre. Malheureusement, on ne se préoccupe guère de la plus grande problématique qui affecte le monde moderne, c’est-à-dire un manque flagrant d’instants de quiétude.

Or, c’est justement au sein de ces instants de quiétude que l’homme, voir ici l’être humain dans son ensemble, peut y chercher la source lumineuse qui guidera ses pas vers le chemin de la vérité absolue. Il s’agit là d’un exercice loin d’être aisément réalisable car, phénomène étrange chez les êtres supposément doués d’intelligence que nous sommes, il n’est pas agréable d’entendre cette petite voix intérieure. Pourquoi ? Je ne possède aucune réponse pouvant être satisfaisante, et ce en dépit de mes nombreuses années d’étude en théologie à l’université Laval de Québec. Qui plus est ! Je suis loin de posséder la science infuse.

new-image8Néanmoins, je peux vous dire avec une certitude absolue que j’ai vécu des instants de grande quiétude à chacune des séances de nudité artistique. Une quiétude que je qualifierais de monastique tellement la sérénité m’envahissait à chaque pose nue. D’ailleurs, les regards portés sur mon corps devenaient presque des câlins lorsqu’ils étaient suivis par des coups de crayon sur les toiles. Des toiles où une parcelle de ma vie intérieure s’y déposait avec grande douceur laquelle voyageait sur les notes musicales que l’on entendait par l’entremise des chansons jouées sur des pistes musicales judicieusement choisies par les responsables des groupes pour qui j’ai eu la chance de démontrer mon savoir-faire.

Bref, j’ai cru bon de vous donner un aperçu de ce que la douceur musicale pouvaitnew-image12 susciter comme instants de quiétude en votre humble serviteur. Voilà pourquoi j’ai réalisé une vidéo à partir des photos prises par madame Samuelle D.-H., à l’occasion de la séance qui a eu lieu durant son cours de dessin au sein d’un groupe extraordinaire d’étudiants et d’étudiantes qui ont eu l’amabilité de m’accueillir les bras ouverts. Je profite de l’occasion qui m’est offert pour vous souhaiter un visionnement des plus agréables.

Bonne et heureuse semaine à vous !

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

À l’ombre de la forêt.

a_l_ombre_de_la_foret_by_lequebecois1962-daxo360

À l’ombre de la forêt.

 

À l’ombre de la forêt,
Je ressens le vent nord-est.
Ce vent qui me rend conscient,
De ce monde parfois si inconscient.

 

Forêt si enneigée,
En un temps ensoleillé,
Moment de grande quiétude,
Où l’on apprend à vivre avec la solitude.

 

Beauté tellement simple et naturelle,
Digne d’une chaste et tendre demoiselle,
M’y réfugier pieusement tel un monastère,
Car là je peux réciter mes plus belles prières.

 

Oui, c’est-là où se trouve la véritable paix,
Loin de tout mal c’est mon humble souhait,
Forêt enchantée, peuplée d’êtres mirifiques,
Ô combien tu es tellement magnifique!

 

De

 

RollandJr-St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Lutter contre toutes formes de tyrannie

New Image95.jpg

Lutter contre toutes formes de tyrannie

Bonjour tout le monde,

J’espère de tout mon cœur que tout se passe bien pour vous. Pour ma part, ma vie est tout à fait magnifique, et ce à tous points-de-vue. Mon séjour chez les Helvètes est sensationnel. Quel peuple merveilleux! Quel pays extraordinaire où la quiétude de la montagne et la sérénité des habitants qui peuplent ce territoire ancestral témoignent de la chance de vivre dans un coin où la paix et le respect de son prochain vont de pairs. Il est parfois bon de se le rappeler.

New Image93.jpgParlant de chance, votre humble serviteur a eu l’occasion de visiter la demeure de l’illustre Charlie Chaplin qui se trouve à Crosier-sur-Vevey dans le canton de Vaud. Un lieu qui m’a permis de réfléchir sur l’un des  buts essentiels du domaine artistique et qui est de lutter contre toutes formes de tyrannie. Ma réflexion m’est venue à l’esprit lors de la projection du documentaire, présenté croyez-le ou non dans une salle de cinéma, sur la vie de Charlie Chaplin où dès les premières minutes on le voit interpréter le rôle, dans une vision purement humoristique, de Adolf Hitler. Un humour qui voulait sommes toutes dénoncer à la fois la montée de l’intolérance et de la violence galopante au sein des sociétés où l’ignorance, la crainte et le désespoir sont galvaudés et entretenus par des dirigeants avides de pouvoir, et ce au dépend des plus faibles de la société.

Est-il utile de vous rappeler que la grande majorité des artistes qui osent critiquer New Image94.jpgle régime totalitaire dans lequel ils se trouvent, et ce peu importe lequel cela puisse-t’il être, finissent presque toujours incarcérés, parfois torturés pour obtenir des aveux en tous genres et finalement ils terminent leurs séjours en tôle par être, du moins dans un grand nombre de cas, par exécutés? C’est une réalité que l’on devrait toujours garder en mémoire à chaque fois où un régime dictatorial arrive au pouvoir, et ce plus souvent qu’autrement par les armes et en éliminant les opposants. Qui plus est! L’histoire regorge de situations où la peur de l’autre, de celui qui dérange, de celui qui chamboule les idées préconçues et qui pourrait faire avancer les choses de manière tout à fait nouvelle sont éliminés de la place publique par ceux et celles qui se sentent menacés.

New Image96.jpgIl est primordial de se  rappeler en tout temps que la résurgence des mouvements extrémistes est d’abord et avant toute chose une menace pour chacun d’entre nous. Une menace pour nos libertés fondamentales telles que, à titre d’exemples, la liberté de presse, d’opinion, de croyances religieuses et d’associations. Ici, les arts doivent donc être le fer-de-lance contre tous les régimes politiques qui mettent en place des mesures coercitives visant à enlever toute dignité à l’être humain le rendant ainsi au même rang que la bête. Or, qu’est-ce qui nous différencie de la bête si ce n’est le domaine artistique? Se poser la question, c’est un peu y répondre. N’est-ce pas?!

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Canton de Vaud

Suisse