Archives de tags | douce

Timide

Timide
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Timide

 

Pourquoi rougis-tu?
Alors que devant moi tu es nue,
N’avions-nous pas longuement discuté,
De cette séance de poses, de photos et de nudité ?

 

Je t’ai préparé un bon café,
À ton image : douce et veloutée.
Car je désirais que tu te sentes à ton aise,
Malgré mon attention, je te sens être sur le bord d’une falaise.

 

Dis-moi ce qui ne va pas,
Est-ce en toi ou à cause de moi ?
Dis-le-moi et je te promets qu’on arrête tout ça.
Je voulais tant conserver ta beauté qui t’entoure telle une aura.

 

Car dès l’instant précis où je t’ai vue,
Te retirer de mon esprit, jamais je n’ai pu.
Dès le moment où mon regard sur toi porta,
Le désir ardent de capter ta précieuse lumière m’envahissa.

 

Alors, ne sois pas gênée.
Vers moi tu peux te tourner,
Quelques photos de toi et le tour est joué,
Ne sois pas inquiète, avec plaisir je te les montrerai.

 

Tu pourras en choisir autant que tu voudras,
Car elles sont autant à moi qu’elles le sont à toi,
Mais avant de bien choisir parmi tes précieuses poses,
Te dire comme tu es si belle, c’est la seule que vraiment j’ose.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Est-elle bien aiguisée ?

Est-elle bien aiguisée
Superbe photo par Tastethewine

Est-elle bien aiguisée ?

 

Pièce maitresse que m’a jadis donnée ma mère,
Qui m’a appris que la vie peut être parfois douce, parfois amère.
Que rien ne peut être plus sacré que son corps qui véhicule son âme,
Un corps auquel on se doit de respecter quelle une divine flamme.

 

Arme mortelle forgée par les bras de mon père,
Qui l’avait fabriquée pour combattre les ennemis à nos frontières,
Ces hommes venus détruire nos forêts vierges et exploiter nos trésors,
Nos forêts denses regorgeant de fruits divers et nos mines de diamants et d’or.

 

Soucieuse de respecter nos mœurs et coutumes,
J’ai enlevé sur moi bijoux variés, parures soyeuses et riche costume.
Afin d’affûter cette lame selon les rîtes que m’ont transmis mes ascendants,
Lesquels ont gardé tel un mystérieux secret les mots à prononcer par leurs parents.

 

Mots qui sortirent tel un psaume de ma bouche,
De ma bouche ayant auparavant goûté boisson capiteuse,
Que je portai à mes lèvres la coupe me donnant l’allure de la mante religieuse.
Buvant chaque goute de ce nectar rouge au risque de paraître un peu louche.

 

Prenant avec fermeté mon arme ancestral,
Je l’affûtai avec une pierre sacrée d’en amont en aval,
Avec persévérance jusqu’à ce que le feu sur cette lame se soit manifesté,
Répondant sans équivoque à cet énigme souveraine : est-elle bien aiguisée ?

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Précision du 26 juillet 2019

Précision du 26 juillet
Précision du 26 juillet 2019

Précision du 26 juillet 2019

Bonjour tout le monde

J’espère que vous allez bien et que vous profitez pleinement de votre été. De mon côté, la vie est belle et douce. Une vie remplie de joie et de peine et de tout ce qui fait qu’elle soit si précieuse.

Certaines personnes ont manifesté leur désir que je rédige plus de textes de nature philosophique au sein de mes publications lesquels se retrouvent sur mon blogue artistique concernant ma passion pour la nudité artistique, la poésie et la photographie. Je peux comprendre leur désir mais je me dois de donner quelques éléments pouvant expliquer une telle rareté de textes ayant une saveur plutôt philosophique au sein de mes publications.

Tout d’abord, la poésie est pour votre humble serviteur la manière privilégiée à ses yeux pour exprimer ce que je ressens à l’égard de la beauté féminine. Une beauté qui me fascine de plus en plus au fil du temps.

Ensuite, il est loin d’être évident pour le commun des mortels dont moi le premier entre tous de trouver les bons mots pour un sujet qui plus souvent qu’autrement relèvera de son vécu et, par conséquent, de son intimité la plus profonde.

Enfin, réfléchir sur des aspects de la vie incite à une rétrospection sur soi-même. Chose qui est loin d’être évidente à accomplir. Non pas que j’en sois incapable de le faire mais plutôt que la vie est trop courte pour passer son temps à essayer de comprendre ce qui s’est passé alors qu’il y a une multitude d’activités à faire autrement mieux,qu’à ressasser le passé si ce n’est que de se positionner dans le temps présent.

Toutefois, il n’y a rien qui m’empêche de rédiger des textes à portée philosophique. Je le fais et le ferai de manière occasionnelle. Pourquoi donc! Tout simplement parce que la meilleure façon de philosopher sur la vie, c’est d’essayer de la vivre au meilleur de mes capacités.

Merci beaucoup de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Jardin de plaisir

Jardin de plaisir
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Jardin de plaisir

 

Jeune Ève,
Beauté de rêve,
Nouvelle journée,
Vient juste de débuter.

 

Les rayons de soleil viennent se pointer,
Reflétant la douceur de votre beauté,
Dans le silence de la douce matinée,
Pour mon bonheur chose assurée !

 

Inutile de prononcer quoi que ce soit,
Il suffit simplement d’admirer comme il se doit,
La splendeur de cette féminité qui émane de votre corps,
Un corps menu, un corps parfait, un corps manifestant un art.

 

Un art façonné par un artiste inconnu,
Qui en vous grâce et splendeur sont reconnus,
Reconnus en un cliché vous saisissant pour l’éternité,
En ce jardin de plaisir où nous nous sommes retrouvés.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Paysage

Dessin de Eri Kel de la France

Paysage

 

Je me souviens d’une caresse,

Du temps de ma tendre jeunesse,

Où tout était permis, où tout était beau,

D’une caresse faite sur mamelon bien haut.

 

Je le gravis avec grande précaution,

Évitant d’être brusque et d’y faire attention,

Je l’ai contemplé avec respect comme convenu,

Essayant d’être délicat de mes doigts frêles et menus,

 

Je le gravis tel un alpiniste suisse,

En admirant de la dame les belles cuisses,

Sans étourderie, j’y ai déposé ma main tremblante.

Car de tout son être elle était si douce et si vibrante.

 

C’est alors que je me rappelais,

D’une maxime que jadis on me disait,

Que peu importe de l’homme son âge,

Il faut à chaque instant prendre soin du paysage.

 

De

 

RollandJr St Gelais

Québec (Québec)

Canada