Archives de tags | espace

Dans la chaleur du moment

Dans la chaleur du moment
Superbe photo réalisée par James Fraser Voir son site sur https://www.deviantart.com/mtl3

Dans la chaleur du moment

 

Dans la chaleur du moment,
Je t’ai surprise l’espace d’un instant,
Entendant tes soupirs langoureux,
En rêvant de ton amoureux.

 

Espérant que j’étais l’heureux élu,
Celui à qui tu te montrerais nue,
Celui qui aura l’unique privilège,
De découvrir si tu es vierge.

 

Ce que je doute très sérieusement,
Car de nombreux gracieux courtisans,
Tu en as connu, je le crois évidemment.
Des hommes désireux de ta beauté sûrement.

 

Tu es entrée en silence dans mes songes,
Et l’envie de te faire l’amour sans cesse me ronge,
Ce désir de te satisfaire de mes baisers jusqu’à m’épuiser,
M’épuiser à force de vouloir avec passion et douceur t’aimer.

 

Dans la fraîcheur de la nuit,
Tu es venue près de moi dans mon lit,
Dans la moiteur de mes draps je t’ai sentie,
Mais les laudes sitôt sonnées, telle une brume tu es partie.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Un bel exemple d’une œuvre réussie

Un bel exemple d’une œuvre réussie
Superbe photo réalisée par James Fraser qui m’a donné sa permission d’utiliser ladite photo pour écrire ce présent article. Voir son site sur https://www.deviantart.com/mtl3

Un bel exemple d’une œuvre réussie

Bonjour tout le monde,

Il m’arrive parfois de naviguer sur l’un de mes sites artistiques préférés afin d’y trouver des réalisations photographiques qui pourraient être intéressants à vous présenter au sein de mon blogue consacré au nu, à la poésie et à la photographie ainsi que de manière occasionnelle à des réflexions personnelles sur différents sujets. Vous noterez que lesdites articles de réflexion portent rarement sur mon vécu puisque je préfère de beaucoup laisser la tâche de la lamentation à autrui. En ce qui me concerne, je préfère voir le verre à moitié plein qu’à moitié vide.

Quoiqu’il en soit, c’est toujours avec grand plaisir que je découvre des créations artistiques qui me semblent être dignes de vous présenter au sein de mon blogue. Mais, attention ! Il est impératif que de telles créations répondent à trois critères de sélection précis afin de respecter l’orientation d’excellence qui est le fil conducteur au fil de mes publications.

Le premier de ces critères est de répondre à cette question : Une telle œuvre fit-elle ressortir une émotion auprès du public ? Je ne parle pas d’une émotion passagère, mais bien de celle qui nous interpelle au plus profond de soi. Une émotion qui amènera la personne à retenir son souffle, à être ébahie dès que ses yeux se posèrent sur l’œuvre et qui le portera à se mettre, ne serait-ce l’espace d’un instant, dans la peau du modèle, voire à ressentir ce que celui-ci ressent.

Le deuxième critère consiste à retenir l’attention au de-là de l’espace et du temps. Certes, il est plus ou moins aisé de retenir l’attention pour une période plus ou moins courte. Cependant, c’est tout le contraire lorsqu’il s’agit de garder celle-ci, manière de parler, en captivité dans l’esprit d’un nombre plus ou moins important d’amateurs d’arts. Oui, une œuvre d’art se doit d’être captivante auprès de ces derniers, mais elle doit demeurer intéressante une fois lorsqu’ils quitteront les lieux. Il est ordinaire de se dire en voyant une œuvre d’arts pour la première fois : « Mon Dieu que c’est joli. » Cependant, il est plutôt rarissime de s’expliquer pourquoi une telle exclamation a été faite et encore plus d’avoir la volonté de partager sa raison d’être. Ici, je dois admettre que les commentaires publiés dans le fil d’actualité du site deviantArt où se trouve ladite photo sont avec raison élogieux à son endroit. On doit retenir que l’aspect d’aller au de-là l’espace et le temps est tout à fait respecté. En effet, une telle photo fort appréciée se retrouve au sein même d’un site reconnu sur le plan international pour la qualité de l’ensemble des œuvres qui y sont exposées.

En dernier lieu, une question fondamentale doit être résolue afin que je puisse prendre la décision de publier une œuvre photographique au sein de mon blogue. La question est toute simple : Cela en vaut-il la peine? Dans le cas présent, je peux répondre avec certitude que non seulement cela en vaut la peine, mais qu’il aurait bien dommage de passer à côté d’une si belle occasion. Oui, je me devais de saisir l’opportunité qui m’était offerte pour inclure ladite œuvre au sein de mon blogue.

À vrai dire, cette œuvre a tout pour être qualifiée de magnifique. Je prends, à titre d’exemple, la sensibilité qui s’en dégage. Une sensibilité qui me porte à imaginer, ce qu’il s’est passé, à ce qu’il se passera et à ce qu’il n’arrivera peut-être pas. Toutes les possibilités s’y trouvent. Viennent s’ajouter à cela, l’expression corporelle du modèle qui m’interpelle dès mon premier regard sans oublier le sentiment de tristesse qui éclaire à la fois un visage si beau et si tendre. Et que puis-je dire de la fragilité du modèle ? Fragilité manifestée dans une nudité à la fois prude et sensible. Puis-je passer sous silence le choix du « noir et blanc » du photographe pour réaliser une telle photo ? Agir ainsi équivaudrait à un péché intellectuel par omission. En effet, le « noir et blanc » demeure une pièce maîtresse, aller savoir pourquoi, de la plupart des créations de nudité artistique. Noter ici que j’ai bien écrit « de la plupart » puisqu’il existe, Dieu merci, des œuvres réalisées en couleur de qualité exceptionnelle. Mon blogue artistique en est rempli. Vous n’avez qu’à le parcourir pour le découvrir par vous-mêmes.

Je ne peux ignorer un dernier élément qui rend une telle photo si intéressante d’un point de vue strictement artistique. Il s’agit dans le cas présent de la simplicité à l’état pur. Il n’y a pas d’extravagance inutile, ni de décors avec des accessoires superflus et encore moins une position du modèle qui laisserait place à des interprétations qui iraient à l’encore du nu. Autrement dit, tout est fait de manière sobre. Une sobriété qui accentue de manière sans équivoque le résultat final.

En concluant cet article, j’avoue avec une certaine culpabilité d’avoir élaboré aussi longtemps. Ce qui est loin d’être dans mes habitudes. Mais, je ne pouvais faire autrement. En effet, il peut arriver parfois qu’une élaboration davantage élaborée que ce dont nous, c’est-à-dire vous et moi, sommes habitués afin de rendre justice à une œuvre réellement digne de mention, surtout dans le cas où le hasard m’a permis de la découvrir et de la partager avec vous.

Merci infiniment de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Je suis votre homme

 

Je suis votre homme
Avec la permission de Felix d’Eon

Je suis votre homme

 

Je suis votre homme,

Sans aucun hors-norme,

Et pourtant j’ai tant de secrets,

Au plus profond de moi et tout ce qui est.

 

Je vis comme je suis,

Je serai comme je le déciderai,

Entièrement libre de qui j’aimerai,

Car j’aime seulement comme j’en ai envie.

 

Un homme certes nu mais pas comme le reste,

Et jamais pour vous plaire je retournerai ma veste,

De cette année je la commencerai tout simplement ainsi,

Devant vous simplement nu pour vous mesdames je vous en prie.

 

Je vous en prie, prenez un numéro et attendez sagement votre tour,

Au moment voulu je vous comblerai de mes caresses de la douceur du velours.

Je serai votre homme pour une nuit mais jamais pour la vie,

Car le vrai plaisir ne vit que l’espace d’une blanche nuit.

 

J’ai toujours rêvé d’être un gigolo,

Un homme adulé pour son corps si beau,

Voilà maintenant que mon vœu s’est enfin réalisé,

Alors ! Allez-y mesdames. Mais veuillez sagement patienter.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Ooops !

71786406_515412442606899_3450208784348086272_o
Ooops ! Par Caro de Liège de Belgique

Ooops !

La vision originale d’une artiste-peintre

Bonjour tout le monde,

72954905_2491352020979337_1718708043408998400_oJ’espère de tout mon coeur que vous allez bien et que le mois de novembre se déroule selon vos attentes. Pour ma part, à part quelques mésaventures liés à ma période de vaccin, je peux dire que tout se porte à merveille. En effet, j’ai eu la chance de rencontrer la responsable des groupes d’étudiants et d’étudiantes pour lesquels j’ai posé en tant que modèle vivant (nudité intégrale) au C.É.G.E.P. de Drummondville en mars de cette année. Nous en avons profité pour discuter d’une reprise des séances en vue de la prochaine session hiver 2020 au sein de ses futurs groupes. Comme quoi, la vie se poursuit tranquillement mais sûrement.

Sous un autre ordre d’idées, j’ai découvert une artiste-peintre73048733_528095148005295_4959180135740735488_o vraiment talentueuse via le réseau social Facebook dans lequel je suis en lien quasi permanent avec des artistes du monde de la francophonie. C’est ainsi que j’ai pu faire la connaissance de madame Caro Boulanger de la belle ville de Liège de Belgique. Une artiste-peintre qui possède une vision tout à fait originale du corps nu féminin, notamment sur les seins, et qui les présente d’une manière que je qualifierais, et c’est loin d’être péjoratif, d’amusante.

71966256_2491352200979319_4136780605356507136_oJ’ai bien écrit  » amusante  » puisque d’une part, il est pratiquement impossible d’éviter de porter notre regard sur les formes quelque peu exagérées de ces seins, qui sont magnifiques en passant, et d’autre part, de la variété des couleurs lesquelles parfois accentuent et d’autrefois adoucissent leurs présentations. Des présentations tellement bien réalisées que je n’ai pu m’empêcher de rédiger un article « au sein », quel jeu de mots, de mon blogue artistique consacré à la nudité artistique, à la poésie et à la photographie ainsi que de manière sporadique à mes réflexions personnelles sur diverses réalités de la vie.

À propos de réflexion, Je m’étais questionné à savoir quelle est l’intention de cet artiste-peintre belge d’axer ses réalisations artistiques sur les seins dans une démarche tout à fait originale. Quoi de mieux que de lui laisser s’exprimer librement en empruntant ses propres mots tirés de sa page Facebook ? C’est ainsi qu’elle répond à cette ultime question : Pourquoi ? Ce à quoi elle me répond :72212995_2491351937646012_2079130227031670784_o

C’est, je crois bien, une réponse à la fois franche et sans équivoque. Une réponse franche car elle explique clairement ce que sa démarche est avec une simplicité remarquable. Une réponse sans équivoque puisqu’elle ne laisse pas de place au doute. D’ailleurs, le fait qu’elle dessine des oeuvres « sans visage afin que chaque femme puisse s’identifier » dénote une grande sensibilité envers ses congénères féminins.

Je termine cet article en y incluant une vidéo, que vous trouverez ci-dessus, dans laquelle l’artiste-peintre présente quelques-unes de ses oeuvres. Des oeuvres qui vont bien au de-là les seins. Bon visionnement !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Être ou ne pas être ?

Screenshot_20191015-071350
Dessin réalisé par Gteillot de la France

Être ou ne pas être ?

Être ou ne pas être ? Être pleinement masculin ? Ce qui implique d’accepter ce que l’on est et refuser d’être ce que l’on est pas. Être authentique implique tant pour le modèle masculin que pour le dessinateur de rechercher la vérité, je devrai plutôt écrire l’ultime vérité, qui se voit dès les premiers coups d’oeil, dès que le regard porte sur l’ensemble de l’oeuvre.

Être c’est tout simplement être tant dans l’espace que dans le temps. Un temps qui est accroché par une pose, une attitude et forme données avec pleine liberté par le modèle. Un peu à l’image d’une photo prise sans crier garde. Une image qui vaudra même pour les regards avertis bien plus que mille mots.

Une fois encore, je tiens à remercier le dessinateur pour avoir eu la courtoisie artistique de ne point avoir caché le sexe du modèle. En effet, il n’est point honteux d’être pleinement homme. Bravo aussi pour ce magnifique dessin.

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada