Archives de tags | profusion

Pas grand-chose

Pas grande chose
Pas grand-chose Poème de RollandJr St-Gelais Modèle : Princess de Québec

Pas grand-chose

 

Ce n’est pas grand-chose,

Un baiser pour une histoire d’une nuit, si j’ose.

Le temps perdu à jamais d’une folie de jeunesse,

Que j’oublierai bien vite à cette redoutable vieillesse.

 

Nous nous sommes rencontrés,

Sur le coin ensoleillé d’une terrasse,

Je vous ai offert de ce thé frais une autre tasse,

Avec un sourire éblouissant vous m’avez dit : Bien volontiers!

 

Deux êtres solitaires,

Esseulés dans leurs vies ordinaires,

Besoin de tendresse, besoin de caresses,

Avec un peu d’amour jusqu’à en atteindre l’ivresse.

 

Dans une chambre d’hôtel,

J’ai vu comme vous étiez belle,

Mes baisers je vous ai donnés à profusion,

Afin de nous préparer à cette charnelle union.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Temps de solitude

Temps de solitude

Photo par G.B. d’Allemagne Instagram gb62da et DeviantArt https://www.deviantart.com/gb62da

Temps de solitude

 

Sous un air d’allegro,

Je contemple la neige pure,

Tomber sur le lac au couleur d’azur,

Comme tout est calme et tout est beau.

 

Je revois en pensées,

Cette nuit que nous avons passée,

À nous écouter, à nous explorer et à nous aimer,

Avec des mots d’amour que je t’ai dit ma toute beauté.

 

Déjà nous sommes à quelques jours de ce magnifique Noël,

Un temps de paix, un temps de joie, de chansons et de ribambelles.

Paix aux hommes de bonne volonté ! Dit-on en cette occasion.

Échanges de bons vœux et accolades données à profusion.

 

Mais, comment pourrais-je être réellement heureux?

Comme pourrais-je en ce temps de réjouissance être joyeux?

Alors que je devrais me retirer loin de ton regard et toi du mien,

Ne crois pas que cela me fait plaisir car il en n’est vraiment rien.

 

Qu’il est difficile d’être des amants de nos jours,

De pouvoir avec grande liberté manifester notre amour,

De pouvoir vivre sous les cieux ce que nous sommes en vérité,

Mais voilà pour deux adultères le prix qu’ils doivent hélas payer.

 

Ô solitude ! Triste et lourde solitude !

Que tu es si lourde à supporter et ta main si rude,

De cette liaison immorale, j’en subis toute la servitude.

Immoral, je le suis! Et d’’autant plus grave que jadis j’étais garçon si prude.

 

Mais, je suis entré dans ta vie de femme tel un fantôme.

Et toi dans ma vie d’homme tant par ton charme que ton arôme.

Que je devinais en humant avec prudence ton léger parfum de rose,

Alors que nous prenions l’un à côté de l’autre quelques instants de répit à la pause.

 

En plein été et entre deux cours de dessin au fusain,

De mes dessins, de mes croquis réalisés avec mes mains,

Qui tremblèrent par la crainte indescriptible de ne pas rendre justice,

À la grâce de ton corps témoignant de tes origines aux mille épices.

 

En cette journée de fin d’année

Très loin est de moi l’envie de fêter

Même si je ne sais pas comment ni le dire, ni l’avouer,

Je désire te serrer dans mes bras et de mon amour t’exprimer.

 

De

 

RollandJr St Gelais

Québec (Québec)

Canada

Une profonde réflexion

Réflexion
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Une profonde réflexion

 

Il y a de ces moments,
Il y a encore plus de ces instants,
Que je ne peux, trois fois hélas, y échapper,
Que j’aimerais tant ne plus être emprisonnée.

 

De ces pensées qui surgissent,
Qui au fond de mon âme y jaillissent,
Des mille craintes qui sans cesse m’assaillent,
De toutes ces inquiétudes qui toujours me tenaillent.

 

De ces douleurs en mon corps qui me cisaillent,
Qui coupent mes élans de désirs de me donner librement,
De lui permettre de me connaître sous mes plus beaux atouts fièrement,
Vaut-il vraiment la peine de lui offrir mon amour et mon corps quoiqu’il vaille ?

 

Certaines rêvent de fonder familles et foyer,
Tandis que moi je m’interroge si je peux l’aimer,
Oui, il y a de ces nombreux jours de bonheur à profusion,
Mais, plus nombreux sont ceux qui portent à une profonde réflexion.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

À vos crayons ! À vos dessins ! 

41085397_2144291789153686_329084620467339264_o

Dessin par Gier De Gier 

À vos crayons ! À vos dessins !

 

Mesdames et messieurs, 

Soyez, je vous en pries, silencieux. 

Vous avez devant vous cette femme, 

Nue mais resplendissante comme une flamme,

 

Soyez attentifs! 

Et non point oisifs. 

Car pour admirer sa splendeur 

Il faut sortir à jamais de notre torpeur.

 

Avez-vous aimé votre boisson? 

Avez-vous mangé à profusion? 

Remercier votre humble serviteur, 

Sans oublier cette dame nue en cette heure.

 

Allez! Savourez votre vin. 

Il est à l’image de ce corps divin. 

Allez! Prenez vos fusains de vos agiles mains. 

Sachez rendre ce corps aux éternels lendemains.

 

De

 

RollandJr St-Gelais 

Québec (Québec) 

Canada  

Pudeur

FB_IMG_1532261054540

Dessin de Eri Kel

Pudeur

 

Encore endormie?

Ce que tu es jolie, ma chérie.

En ce dimanche où tout est tranquille,

Loin des bruits de la semaine en ville.

 

Déjà un mois que nous sommes en vacances,

Que notre vie se déroule comme un fleuve de romance.

Soleil et ses bienfaits à profusion et à chaque jour

Clair de lune et ses regards furtifs lorsque nous faisons l’amour.

 

Sur cette île magnifique et perdue,

Perdue telle que furent toutes nos vertus.

Nous avons appris à nous connaître et à renaître,

Loin de ces regards et de ces jugements de ces êtres.

 

C’est maintenant l’aube,

Le temps de réciter les laudes.

Mais c’est avec mes mains que je veux,

Que je désire donner un plaisir tel est mon vœu.

 

Mais devant ton sacré silence,

Me rappelant la douceur de ma tendre enfance,

Alors que tu es étendue bien sagement dos face à ton serviteur,

J’acquiescerai à ta volonté d’attendre à plus tard en veillant sur ta pudeur.

 

De

 

Rolland St Gelais

Québec (Québec)

Canada