Archives de tags | grande précaution

« V » comme victoire

« V » comme victoire Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par Alain et modèle nu Atsuko

« V » comme victoire

 

Ô beauté étrangère,

Mets-toi près des étagères,

Penche-toi un peu vers l’arrière,

Sois prête telle une guerrière.

 

Ne sois pas, avec moi, gênée.

Car jamais je n’ai vu telle beauté,

Un corps si parfait dans ce monde effronté,

Qui ignore ce qu’est la chance que peut offrir la destinée.

 

Belles courbes qui jalonnent ce corps.

Ces courbes semblables à une toison d’or,

Et de cette zone interdite qui me porte à bon port,

Sois sans crainte, charmante dame, je ne te ferai aucun tors.

 

Je saurai transposer votre douceur sur ce papier,

Sur ce papier où avec grande précaution je naviguerai,

Je voguerai sur une houle aussi chaude que l’été,

De cette saison qui passe, hélas, trop vite en cette cité.

 

Plus j’admire votre corps magnifique,

Plus je suis possédé par votre charme authentique,

Mais, sans vouloir être insolent, ce qui me semble presque féérique.

C’est cet endroit si ténébreux que je qualifierais de magique.

 

Hypnotisé par les poils de ton pubis,

Je sens monter en moi une irrésistible envie,

Celle de les caresser afin d’en saisir toute la vie,

Mais, par respect pour vous, je garderai mes distances ainsi.

 

Poils pubiens ! Votre disposition évoque une page de l’histoire.

Celle d’un homme avec un verre d’alcool et qui veillait tard le soir,

Car grande est sa valeur pour avoir combattu des forces noires,

C’est en faisant le « V » qui galvanisait son peuple pour la victoire.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Que devrais-je faire?

what_should_i_do__by_gb62da_de459yk-pre
Que devrais-je faire? par RollandJr St-Gelais Photo par G.B. d’Allemagne Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/What-should-I-do-853491116

Que devrais-je faire?

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous allez bien en cette première semaine de septembre. Pour ma part, les derniers jours ont été quelque peu semblables à des montagnes russes avec ses hauts et ses bas. Des situations causées, somme toute, par une foule de remises en question. Ai-je bien fait de choisir ceci ou bien cela? Ai-je bien fait d’agir ainsi au lieu d’agir autrement? Ai-je bien choisi mes relations tant amicales qu’amoureuses? Ai-je bien fait d’avoir dit oui alors qu’il aurait fallu dire non? Que de questions sur les choix du passé.

Certes, personne en ce bas monde a le pouvoir de retourner le sable du sablier de sa vie afin de retourner dans son passé et, ainsi, de faire d’autres choix. Qui plus est ! Faire tel ou tel choix influence grandement qui nous sommes dans l’instant présent, tout comme nos choix actuels influencent qui nous serons dans notre avenir. Oui, c’est aussi un fait qu’il est rarissime de prendre des décisions qui, en toute connaissance de cause, auront un impact négatif pour le futur. Après tout, on tente de tirer parti du meilleur de ce que la vie a à nous offrir.

Mais, que peut-on faire lorsqu’on s’aperçoit que nos choix ont été néfastes tant pour soi que pour des gens qui nous entourent? Est-il possible de recommencer à zéro? À cette dernière question, je répondrai par cette affirmation qui va à l’encontre de cet adage populaire : ‘’ On refait notre vie ’’. Rien n’est plus faux! On ne peut pas refaire sa vie car on est, grosso modo, que la somme de nos expériences.

Que vais-je donc faire? Que pourrais-je faire? Et surtout, comment le faire? C’est-là un tour de force que le commun des mortels, dont je suis moi-même, doit réaliser avec une grande précaution. Précaution utile puisque prendre un autre chemin comporte aussi ses propres risques. Mais, la vie n’est-elle pas composée par une multitude de chemins souvent aussi mystérieux les uns que les autres? Alors, dites-moi, que devrais-je faire?

Merci de votre attention!

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

Jouant de la harpe

40933848_915578528651886_48045162030432256_n

 

Dessin par Nicole Boileau de Montréal

 

Jouant de la harpe

 

Mademoiselle, ce que vous êtes belle. 

J’ai entendu au loin votre mélodie telle une hirondelle. 

Ne voulant pas vous déranger dans votre inspiration, 

J’ai avancé vers vous avec grande précaution.

 

Doucement, je me suis assis à vos pieds. 

Et me laissant bercer par vos notes, je me suis mis à rêver. 

Rêver d’un monde où la musique serait la reine, 

Et que vos doigts magnifiques gouvernent.

 

Et que chaque air serait fait pour le bonheur, 

De votre royaume à chaque instant, à chaque heure. 

Nulle souffrance ni injustice n’aurait de place, 

Ni dans votre cœur ni dans votre palace.

 

J’écoute l’harmonie de votre musique, 

D’une sensibilité presque héroïque, 

M’apercevant combien c’est merveilleux, 

D’être dans ce lieu ensemble tous les deux.

 

En joignant les mains, 

J’ai pensé à tous ces lendemains, 

Où votre absence se fera sentir, 

Ce qui me fera grandement souffrir.

 

Mais, ce qui me console un peu. 

C’est de conserver une mèche de vos cheveux, 

Que vous m’avez offert avec un sourire si merveilleux, 

Accompagné par votre regard divin de vos yeux si bleus.

 

De

 

Rolland St-Gelais 

Québec (Québec) 

Canada