Archives de tags | effets personnels

Quels sont les effets personnels pour un modèle nu?

Tout le matériel requis pour une séance de nudité artistique
Tout le matériel requis pour une séance de nudité artistique

 

Quels sont les effets personnels pour un modèle nu?

10006415_1543034449260993_4834802791484812440_nBonjour tout le monde,

J’espère que vous allez bien malgré le temps froid qui nous accable en ce mois de février. Soyez convaincus que le printemps pointera le bout de son nez annonçant ainsi le retour de la chaleur. Oui, l’hiver est une belle saison mais un peu trop longue surtout pour les personnes qui vivent dans la belle province de Québec. Et, je sais bien de quoi je parle puisque je suis québécois, comme on dit chez-nous, « 100% pure laine ». Québécois et fier de l’être!

Il va de soi que le froid hivernal a incité nos ancêtres à développer des trucs et astuces afin de faire face aux rigueurs et aux intempéries de manière la plus efficace qui soit. Est-il nécessaire de décrire, à titre d’exemple, l’évolution des vêtements qui ont permis à ceux et celles qui ont bâti ce pays, et souvent au péril de leurs vies, d’affronter les soubresauts de dame nature? Bien sûr que non!

Quel est donc le lien entre les effets personnels du modèle nu et les vêtements qui ont favorisé la survie de nos ancêtres en Amérique du nord? Tout simplement qu’il y a là une question de sécurité et de respect de son intimité. En effet, qui dit sécurité dit implicitement ne jamais accepter que l’autre puisse franchir son intégrité physique, son bien-être psychologique et ses propres valeurs. Rappelons-nous qu’être un modèle nu consiste à favoriser un reconnaissance de sa spécificité humaine dans les yeux de l’autre. Cet autre ne doit jamais toucher quelque partie que ce soit de l’anatomie du modèle nu sauf en de rares occasions et toujours avec une permission clairement exprimée et sans équivoque de sa part. Qui plus est! On ne devient pas modèle nu sans d’abord posséder un respect absolu de son intimité. On ne se montre pas n’importe comment, n’importe quand et sans avoir un modus operandi qui entre dans le créneau artistique. Bref, on ne se montre pas! On éduque l’autre dans son exploration du corps en général et de son corps en particulier. 

En ce qui me concerne, et il s’agit bien ici de mon humble opinion, être modèle nu c’est aussi donner l’occasion à l’autre

Permettre à l'autre de me lire, de me découvrir...

Permettre à l’autre de me lire, de me découvrir…

de me lire, de me découvrir, de tracer un tant soi peu une carte visuelle sur le parcours de ma vie. Une ride là, des cheveux dont la couleur trahisse un peu mon âge, des cicatrices qui relatent mes péripéties chirurgicales, un regard à la fois doux et chaleureux qui prouve une certaine sérénité, un sexe pleinement masculin qui réfute toute supposition qu’un homme vivant avec un handicap physique apparent est un être angélique dénué de tout érotisme. En résumé, poser nu requiert une acceptation totale de soi.

Doit-on alors arriver sur scène sans une préparation adéquate et nu comme un ver? En réalité, peut-on même oser envisager une telle situation? La réponse à cette interrogation est un « non » et un « non » catégorique. Tout comme n’importe quel artiste digne de ce nom, le modèle nu doit impérativement se préparer tant au plan physique que psychologique. À cela s’ajoute une révision complète des poses susceptibles d’être demandées par les personnes présentes en salle. Vous ne le savez probablement pas, mais il existe plus de 405 poses utilisées dans le domaine de la nudité artistique, et ce sous quatre rubriques qui sont; poses «assises», poses «debout», poses «couchées» et poses «sur le sol». Je me fais donc un devoir de les réviser et d’adapter certaines d’entre elles à mon physique. Chose importante à retenir! Mon souci de réaliser les poses va de pair à ce que je désire amener dans mon sac de travail. Que vais-je y mettre? Et pourquoi? C’est un peu, si je puis me permettre cette comparaison, mes outils de travail. Vous conviendrez sans aucun doute que tout artiste qui respecte son art doit posséder ce qui lui faut afin de parfaire son œuvre de la manière la plus efficace qui soit. N’est-ce pas?! Il en est ainsi du modèle nu.

Corps, âme et esprit

Corps, âme et esprit

Voici donc ce que j’apporte dans mon trousseau artistique et les raisons qui me font faire ces choix:

1. Le sac de travail: Il doit être à la fois léger et assez grand pour contenir tout ce qu’il me faut pour mon séjour. Attention de ne pas mélanger « sac de travail » et valise. Cette dernière doit être réservée pour des voyages qui n’ont rien en commun avec les séances de nudité artistique.

2. Le peignoir: Il est préférable qu’il soit de couleur vive afin d’une part, de me donner une confiance et que d’autre part, exciter les regards des artistes sur ce que je désire leur présenter. Le peignoir est en quelque le prolongement de mon corps, un peu à l’image du papillon qui vit dans son cocon sous forme de chrysalide attendant le bon moment pour éclore et manifester sa magnificence.

3. La serviette: Elle doit être de couleur blanche afin de démontrer une pureté dans mes intentions et doit être assez grande pour être nouée autour de ma taille sans pour autant gêner dans mes mouvements. Elle est retirée uniquement lorsque la flaccidité de mon phallus est totale. Le tout doit être fait sous une vision artistique et en aucune façon sous un angle pornographique. Est-ce possible d’y avoir un certain érotisme? Bien sûr que si mais en respectant des règles déjà établies de part et d’autres. Aucune ambiguïté n’est permise.

4. Le déodorant et autres effets hygiéniques: Le modèle nu doit être d’une propreté impeccable. Personnellement, j’apprécie beaucoup pouvoir me doucher quoique rapidement avant chaque séance de nudité. C’est pour moi, un signe de respect tant envers moi-même qu’envers les artistiques avec qui je travaille. Propreté et nudité vont de pairs avec respectabilité. Et pour ce qui est du rasage du pubis? Cela est laissé à la discrétion du modèle nu bien que parfois certains artistes préfèrent qu’il en soit ainsi.

5. Les sous-vêtements: Ils doivent être propres en tout temps. En ce qui me concerne, je ne remets jamais les mêmes sous-vêtements après une séance de poses artistiques pour la simple raison que je désire éviter toute odeur de transpiration. Oui, je peux être d’une grande propreté mais j’ai tout de même eu chaud à mon arrivée. Il est donc préférable de changer de sous-vêtements si ce n’est que de se sentir plus confortable. Croyez-moi! Je sais de quoi je parle. Fiez-vous à mon expérience.

Accessoires indispensables? Peignoir et serviette

Accessoires indispensables? Peignoir et serviette

Je vous ai présenté un bref aperçu de ce que j’amène avec moi lors de mes séances de nudité artistique. Lesdites séances m’ont non seulement permis de me connaître en tant qu’être humain sous un angle différent de ce que la vie m’avait jusque-là enseigné, seuls les avocats et les médecins s’étaient auparavant intéressés à mon physique, mais ce que j’avais réellement à offrir à ceux et à celles qui voulurent découvrir de réellement « différent ». Une différence à la fois belle et noble. Belle dans son humanité et noble dans sa spiritualité.

C’est un fait! J’apporte plus que mes effets personnels dans mon « coffre à outils ». J’y amène tout ce qui compose l’entièreté de mon être, c’est-à-dire mon corps, mon âme et mon esprit. Je n’existe pas sans les trois et je ne peux rien présenter si l’une des trois y est absente. Merci de m’avoir lu.

Artistiquement vôtre!

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada